Économie et Statistique n° 469-470 Statistiques sur les ressources et les conditions de vie (EU-Silc/SRCV) - Revenus et pauvreté - approches longitudinales et comparaisons internationales ; qualité de vie

Economie et Statistique
Paru le : 10/07/2014
Consulter

Introduction : EU-SILC / SRCV, ambition et apport d'une approche longitudinale et transversale des revenus et des conditions de vie, en France et en Europe

Carine Burricand, Cédric Houdré et Louis-André Vallet

En consacrant ce numéro au dispositif EU-Silc / SRCV ("European Union - Statistics on Income and Living Conditions" / "Statistiques sur les ressources et les conditions de vie"), Économie et Statistique renoue avec une pratique qui date déjà de 2001 où le numéro 349-350 était centré dans son entier sur le Panel européen des ménages. EU-Silc/SRCV s'inscrit en effet dans la montée en puissance, en France comme en Europe et depuis environ trois décennies, des dispositifs longitudinaux d'observation et de suivi des ménages en vue de mieux connaître et analyser les conditions de vie de ces derniers. Dans notre pays, c'est d'abord un Panel lorrain qui a été mis en place[entre 1985 et 1990...]. Dès juin 1990, le Conseil national de l'information statistique (Cnis) recommandait le développement de travaux analogues à l'échelle nationale, mais il a fallu attendre 1994 pour que ce vœu trouve sa réalisation avec le lancement, à l'initiative d'Eurostat, d'un Panel européen des ménages (European Community Household Panel). L'office statistique européen y a défini tout à la fois une méthodologie de suivi longitudinal, une procédure d'échantillonnage, un questionnaire et un traitement des données commun. [...] C'est en 2003 sur la base d'un accord informel entre six États membres - Autriche, Belgique, Danemark, Grèce, Irlande et Luxembourg - ainsi que la Norvège que le projet EU-Silc est lancé. L'idée est de mettre sur pied un dispositif coordonnant ex ante les variables à cibler. Puis, la même année, le règlement de codécision 1177/2003 (16 juin 2003) du Parlement européen et du Conseil européen reconnaît l'importance d'une production annuelle, dans les différents pays, de statistiques relatives aux aux revenus, à la pauvreté et à l'exclusion sociale, à la fois transversales et longitudinales, établies au niveau des ménages comme des individus, et qui, parce qu'elles s'appuient sur des méthodes et des définitions harmonisées, permettent une comparaison entre les pays de l'UE.

Economie et Statistique
No 469-470
Paru le : 10/07/2014