Économie et Statistique n° 454 L'apprentissage : un impact positif sur la réussite scolaire des niveaux V - Définition et mesure de la qualité de l'emploi - Évolution de la qualité des emplois dans les services - Politique conjoncturelle de l'emploi et structures des marchés du travail

Economie et Statistique
Paru le : 14/03/2013
Consulter

Politique conjoncturelle de l'emploi et structures des marchés du travail locaux : le déploiement territorial du contrat d'accompagnement dans l'emploi en 2009

Olivier Baguelin

Cet article décrit et analyse le déploiement territorial du contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE) au cours de l'année 2009 en réponse à la crise. Créé en 2005, ce dispositif emblématique de la politique nationale de l'emploi avait été initialement conçu dans un but structurel : ramener vers l'emploi des personnes éloignées du marché du travail. Sa remobilisation en temps de crise a fait l'objet d'un pilotage très centralisé recherchant une action rapide et massive sur la comptabilité du chômage. Mais cette logique uniformisante s'est heurtée à la diversité structurelle des marchés du travail locaux, telle que la révèlent les données 2008 du recensement de la population : de fortes disparités départementales sont apparues dans le rythme de déploiement du dispositif, avec une région Île-de-France particulièrement en retrait. L'analyse économétrique indique que ces disparités tiennent pour partie au positionnement des marchés du travail locaux le long de quatre axes : un axe urbain-rural, un axe opposant le salariat agricole à l'emploi tertiaire de proximité, un axe participation-repli opposant les départements à forts et faibles taux d'activité féminine et enfin un axe « employées fixées »-« multipolaire » faisant intervenir des enjeux de mobilité domicile-travail et de proximité géographique à l'emploi. Une fois prises en compte ces structures des marchés du travail locaux, on constate que le déploiement du CAE a été plus rapide dans les départements ayant proposé des conventions plus longues. En revanche, le taux de subventionnement n'aurait pas joué de rôle significatif. D'autres indices suggèrent que l'efficacité des services publics de l'emploi départementaux a joué un rôle au-delà du formatage du dispositif, via leur capacité de prospection d'emploi. Le déploiement du dispositif a aussi dépendu de son appropriation par les exécutifs locaux.

Economie et Statistique
No 454
Paru le : 14/03/2013