Les revenus et le patrimoine des ménagesÉdition 2012

Insee Références
Paru le : 04/07/2012
Consulter

Les déterminants du patrimoine : facteurs personnels et conjoncturels

Pierre Lamarche, Laurianne Salembier

Début 2010, la moitié des ménages vivant en France déclarent un patrimoine brut supérieur à 150 200 euros et détiennent collectivement 93 % de la masse totale de patrimoine brut. Les 10 % les mieux dotés se distinguent par une détention importante d'actifs professionnels, tandis que les 10 % les moins bien dotés possèdent principalement des produits d'épargne réglementés et des biens durables, et sont par ailleurs endettés. Le niveau moyen de patrimoine est croissant avec le niveau de vie et avec l'âge, mais ces deux variables, même augmentées d'autres variables sociodémographiques (composition familiale du ménage, catégorie socioprofessionnelle…) sont loin de suffire pour rendre compte de la diversité des situations. De 1998 à 2010, les inégalités de patrimoine ont augmenté au sein de la population. Ce phénomène traduit d'abord un effet de polarisation entre les 58 % de ménages propriétaires ou accédants, qui ont bénéficié du boom des prix de l'immobilier, et les 42 % de ménages restants (locataires ou logés gratuitement). Mais il est également lié à des différences de taux de rendement des portefeuilles financiers, dont la composition varie fortement selon le niveau de richesse des ménages.

Insee Références
Paru le : 04/07/2012