Formations et emploiÉdition 2009

Insee Références
Paru le : 01/06/2009
Consulter

L'apprentissage, entre formation et insertion professionnelles

Dominique Abriac, Roland Rathelot, Ruby Sanchez

L’apprentissage a pour vocation à la fois de permettre aux jeunes d’accéder à une qualification, en combinant des périodes d’emploi en entreprise et des périodes en centre de formation, et de rapprocher les besoins des entreprises des compétences des jeunes. Les mesures encadrant le dispositif ont été profondément remaniées au cours des trois dernières décennies, donnant lieu à une forte croissance des effectifs depuis les années 90 : la France compte aujourd’hui 425 000 apprentis, contre 160 000 dans les années 70, et le nombre de contrats signés chaque année est supérieur à 240 000. Cette croissance s’est accompagnée d’évolutions structurelles importantes, marquées notamment par le recul de la prépondérance du CAP parmi les certifications visées, et la diffusion de l’apprentissage aux spécialités de services, en particulier pour les niveaux de diplômes les plus élevés. Les apprentis sont aujourd’hui plus âgés et mieux dotés scolairement qu’ils ne l’étaient il y a vingt ans. Certains d’entre eux entament leur contrat après une année de lycée, voire pour clore un cursus d’enseignement supérieur. Comparé à l’enseignement professionnel, l’apprentissage a un effet favorable sur l’insertion sur le marché du travail : les jeunes qui en ont bénéficié accèdent plus rapidement à l’emploi. Leurs salaires sont légèrement plus élevés. Compétences plus recherchées, meilleure connaissance du monde de l’entreprise, réseau relationnel plus efficace, les mécanismes expliquant cet impact positif sont probablement multiples.

Insee Références
Paru le : 01/06/2009