L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2008

Insee Références
Paru le : 01/06/2008
Consulter

Vue d'ensemble : Situation de l'économie française en 2007

Laurent Clavel, Laurent Gasnier

En 2007, l’économie mondiale a fait face à plusieurs chocs : flambée du prix du pétrole ; renchérissement des matières premières agricoles ; crise immobilière aux États-Unis, avec en point d’orgue la crise financière des subprime à partir de l’été, dégénérant en une crise de liquidités bancaires mondiale. En dépit de ces chocs, la croissance mondiale a tenu bon. L’économie américaine a ralenti (+ 2,2 %, après + 2,9 %), sans entamer le dynamisme du reste du monde. Les économies émergentes d’Asie, Chine et Inde en tête, sont restées vigoureuses, tandis que la zone euro a conservé une croissance solide (+ 2,6 %, après + 2,7 % en 2006). Dans un contexte où les chocs extérieurs se sont accumulés, l’activité française a bien résisté, avec une croissance maintenue à 2,2 %. Le dynamisme de la demande intérieure ne s’est pas démenti. La croissance de l’investissement global s’est stabilisée à un rythme élevé, la nette accélération de l’investissement productif (+ 7,4 %, après + 4,9 %) compensant le ralentissement de l’investissement des ménages (+ 3,0 %, après + 7,1 %). Parallèlement, les nombreuses créations d’emploi, le maintien de la croissance du salaire moyen par tête et des baisses d’impôt importantes ont soutenu le pouvoir d’achat des ménages (+ 3,3 %, après + 2,6 %) et la consommation (+ 2,5 %, après + 2,3 %). En revanche, les exportations ont ralenti (+ 3,1 %, après + 5,4 %) et la dégradation du commerce extérieur s’est accentuée, amputant comptablement de 0,7 point de PIB la croissance sur l’année.

Insee Références
Paru le : 01/06/2008