L'industrie en FranceÉdition 2007

Insee Références
Paru le : 01/01/2008
Consulter

Vue d'ensemble : Moins compétitive, l'industrie française reste en retrait de la reprise en Europe

En 2006, la hausse de la demande mondiale adressée à la France est restée vive et le recul relatif des exportations françaises de produits manufacturés a marqué une pause. Parallèlement, la demande intérieure n'a pas faibli. La consommation des ménages reste dynamique. L'investissement des entreprises se redresse légèrement depuis deux ans. L'activité du secteur de la construction atteint un niveau exceptionnel en 2006 mais cette forte croissance de la demande intérieure bénéficie surtout aux importations. En raison de la faible compétitivité du tissu industriel français et de la percée des produits manufacturés fabriqués en Chine et en Europe centrale, la production industrielle française progresse peu et l'excédent traditionnel de ses échanges industriels disparaît. Ce tassement de la production industrielle semble circonscrit à la filière de l'automobile. Malgré des gains de productivité élevés (plus de 4 % en 2006) la compétitivité industrielle française reste fragile au sein de la zone euro. La France reste un des pays d'Europe les plus attractifs pour les investissements étrangers. Très ouverte à la mondialisation, son industrie est à 40 % sous contrôle étranger. L'emploi dans l'industrie a nettement moins baissé qu'au cours des années précédentes. Hors intérim, il a reculé de 1,6 % sur un an. Fin 2006, l'industrie employait directement 3,7 millions de salariés.

Insee Références
Paru le : 01/01/2008