France, portrait socialÉdition 2005-2006

Insee Références
Paru le : 01/11/2005
Consulter

L'acquisition de la nationalité française : quels effets sur l'accès à l'emploi des immigrés ?

Denis Fougère et Mirna Safi

Sur l'ensemble de la période allant de 1968 à 1999, 11 % des immigrés présents à deux recensements successifs ont acquis la nationalité française (hors acquisitions par mariage). Ces naturalisations ont baissé légèrement entre 1975 et 1982 pour devenir ensuite de plus en plus nombreuses. Le pays d'origine affecte fortement la probabilité d'acquisition de la nationalité française : les immigrés originaires d'Algérie, du Portugal et de Turquie sont les moins fréquemment naturalisés, par opposition à ceux venus d'Asie du Sud-Est et d'Afrique subsaharienne. De plus, les femmes acquièrent plus souvent que les hommes la nationalité française. La catégorie socioprofessionnelle et le diplôme des individus affectent très sensiblement les chances de naturalisation : ainsi, être inactif ou ouvrier les diminue. L'acquisition de la nationalité française a un impact positif sur l'accès à l'emploi des immigrés. Cette « prime » due à la naturalisation semble profiter particulièrement aux immigrés qui s'insèrent plus difficilement sur le marché du travail, comme les hommes venus d'Afrique subsaharienne et du Maroc ou les femmes venues de Turquie et du Maghreb.

Insee Références
Paru le : 01/11/2005