France, portrait socialÉdition 2005-2006

Insee Références
Paru le : 01/11/2005
Consulter

En dix ans, moins d'enfants handicapés mais davantage d'adultes parmi les résidants en établissements

Nathalie Dutheil et Nicole Roth

Résider dans un établissement pour personnes âgées ou handicapées est une situation très rare avant 60 ans, qui devient ensuite de plus en plus fréquente, jusqu'à concerner 45 % des personnes de 90 ans ou plus. Actuellement environ 41 000 jeunes vivent cependant dans des établissements pour enfants et adolescents handicapés, au sens où ils y dorment le soir, au moins la semaine. Le recours à l'institutionnalisation des enfants et adolescents handicapés a diminué au fil du temps : ils sont plus fréquemment pris en charge par des services qui les accompagnent dans leur « cadre naturel de vie », du domicile à l'école, et plus souvent accueillis en tant qu'externes dans les établissements. Les personnes handicapées d'âge actif sont quant à elles environ 81 000 à vivre dans une structure pour adultes handicapés. À l'inverse des enfants, elles sont relativement plus nombreuses qu'il y a dix ans à résider en établissement, ce qui s'explique par la création de structures destinées aux personnes lourdement handicapées. Les résidants en établissements pour adultes handicapés sont de plus en plus âgés. Le vieillissement de la population ne s'est pas accompagné d'une augmentation comparable du nombre de résidants en institutions pour personnes âgées : ce dernier a augmenté trois fois moins en dix ans que celui des personnes âgées de plus de 75 ans. L'entrée en établissement est de plus en plus tardive et la clientèle vieillit : parmi les 484 000 résidants, près d'un tiers ont 90 ans ou plus ; ils étaient un cinquième dix ans plus tôt. Les résidants sont également plus lourdement affectés par la perte d'autonomie que par le passé.

Insee Références
Paru le : 01/11/2005