Bilan de la saison hiver 2014 - 2015 dans l’hôtellerie : Un fort rebond de l’activité

Sylviane Le Marre, Insee Franche-Comté

Le nombre de nuitées augmente pendant la saison hivernale 2014-2015, après deux saisons de baisse consécutives. Les nuitées françaises, étrangères et d’affaires contribuent toutes à cette hausse qui concerne tous les départements. Le tourisme d’affaires, important en Franche-Comté, remonte fortement cette saison, alors qu’il diminue légèrement en Métropole. La part de la clientèle étrangère dans les nuitées totales (13,5 %) est en progression continue depuis la saison 2010-2011 (+ 2,3 points).

Avec un volume de 811 240 nuitées enregistrées durant la saison hiver 2014-2015, la fréquentation touristique hôtelière a augmenté de 5,1 % par rapport à l’hiver précédent. Cette augmentation fait suite à deux saisons consécutives de baisse. Toutefois, les nuitées ne retrouvent pas leur niveau de la saison 2011-2012.

Figure 1 – L’évolution de la fréquentation hôtelière en Franche-Comté

en nombre
L’évolution de la fréquentation hôtelière en Franche-Comté
arrivées nuitées
2010-2011 537 744 826 513
2011-2012 540 559 832 407
2012-2013 517 619 782 274
2013-2014 517 420 771 964
2014-2015 545997 811237
  • Suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Figure 1 – L’évolution de la fréquentation hôtelière en Franche-Comté

La hausse de fréquentation comtoise est plus importante que la moyenne nationale (+ 0,8 %). La Franche-Comté se situe au deuxième rang des plus fortes hausses régionales, derrière l’Auvergne (+ 5,2 %) et devant la Bretagne (+ 4,9 %) et le Nord-Pas-de-Calais (+ 4,0 %).

Quant au nombre d’arrivées (546 000), il n’a jamais été aussi élevé depuis le pic atteint lors de la saison hiver 2011-2012.

Une hausse marquée des nuitées d’affaires

Les nuitées françaises, étrangères et d’affaires contribuent toutes au dynamisme de cette saison, dans tous les départements. Le poids des nuitées d’affaires est important (63,2 %) dans la région. Au cours des saisons 2012-2013 et 2013-2014, en lien avec une activité économique défavorable, elles avaient nettement reculé (respectivement – 7,3 % et – 4,3 %). Durant la saison 2014-2015, elles enregistrent une hausse de 7,2 %, alors que la tendance nationale est en légère baisse (– 0,5 %). Les 34 400 nuitées d’affaires gagnées représentent près de 88 % du gain des nuitées totales. Le Doubs bénéficie particulièrement de cette hausse (+ 10,7 %).

Figure 2 – L’activité hôtelière hivernale 2014-2015 en Franche-Comté

L’activité hôtelière hivernale 2014-2015 en Franche-Comté
Doubs Jura Haute-Saône Territoire de Belfort Franche-Comté France métropolitaine
Arrivées (en nombre) 284 568 134 136 47 592 79 701 545 997 45 514 068
Nuitées (en nombre) 419 760 208 860 68 220 114 397 811 237 80 244 250
Part Nuitées Etranger (en %) 13,1 11,6 ND* 19,3 13,5 32,6
Part Nuitées Affaires (en %) 66,2 50,5 67,5 72,6 63,2 49,2
Durée moyenne de séjour (en jour) 1,48 1,56 1,43 1,44 1,49 1,76
Taux d'occupation (en %) 48,3 43,9 40,2 52,5 46,9 53,2
Évolution Nuitées Totales Saison 2014-2015/2013-2014 (en %) + 7,2 + 1,7 + 5,2 + 3,8 + 5,1 + 0,8
Évolution Nuitées France Saison 2014-2015/2013-2014 (en %) + 5,8 + 1,2 ND* + 1,4 + 3,8 + 0,1
Évolution Nuitées Étranger Saison 2014-2015/2013-2014 (en %) + 17,8 + 5,5 ND* + 15,2 + 14,0 + 2,2
Évolution Nuitées Affaires Saison 2014-2015/2013-2014 (en %) + 10,7 + 3,3 +5,2 + 2,3 + 7,2 – 0,5
  • *Pour des raisons de fiabilité et de secret statistique, certaines données ne sont pas diffusées.
  • Suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT (saison hiver 2014-2015)

Un dynamisme tout au long de la saison

Chaque mois de cette saison a été meilleur que le même mois de la saison précédente. En particulier, le mois de février a été exceptionnel pour les hôteliers francs-comtois. D’une part, ils ont enregistré une croissance des nuitées d’affaires qui représentent près de 59 % des nuitées totales supplémentaires. D’autre part, les nuitées d’agrément ont contribué aussi à ce dynamisme. En effet, les vacances scolaires des principales clientèles étrangères, ainsi que celles de la France, ont été plus concentrées sur ce mois que lors de la saison dernière

Figure 3 – Évolution mensuelle des nuitées 2014/2015

Glissements annuels en %
Évolution mensuelle des nuitées 2014/2015
Octobre 2,5
Novembre 5,1
Décembre 2,8
Janvier 1,7
Février 12,8
Mars 5,3
Saison 5,1
  • Suite au changement de classification début 2014, les données 2010
  • à 2013 ont été rétropolées
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT (saisons hiver)

Figure 3 – Évolution mensuelle des nuitées 2014/2015

Le poids de la clientèle étrangère en progression

Malgré un poids qui reste faible (13,5 %), le nombre des nuitées étrangères augmente fortement dans tous les départements. Depuis la saison hivernale 2010-2011, leur part a gagné 2,3 points. Les touristes allemands, suisses, belges et britanniques représentent toujours les principales clientèles européennes séjournant dans la région. À l’exception des ressortissants belges dont la fréquentation est en baisse cette saison, le nombre de nuitées des principales clientèles étrangères augmente. Hors Europe, les Chinois fréquentent de plus en plus la Franche-Comté. Leurs nuitées augmentent de 60 % cette saison et dépassent le nombre de nuitées des Britanniques

Figure 4 – La fréquentation hôtelière par nationalité

La fréquentation hôtelière par nationalité
Arrivées Nuitées Durée moyenne de séjour Nuitées Hiver 2014-2015/Hiver 2013-2014 (en %)
Ensemble 545 997 811 237 1,49 + 5,1
France 469 306 701 604 1,49 + 3,8
Total étrangers dont 76 691 109 633 1,43 + 14,0
Allemagne 12 566 17 356 1,38 + 9,4
Suisse 10 552 14 163 1,34 + 3,0
Belgique 6 994 10 069 1,44 – 9,6
Royaume Uni 6 737 9 477 1,41 + 29,0
Italie 3 847 5 864 1,52 + 10,0
Pays-Bas 3 327 4 938 1,48 + 11,1
Espagne 3 039 4 669 1,54 + 29,1
Pologne 1 981 2 961 1,49 + 57,2
Reste de l'Europe 8 464 13 655 1,61 + 9,0
Chine 8 187 9 705 1,19 + 60,1
Etats-Unis 3 434 5 542 1,61 + 21,2
Reste du Monde 7 563 11 234 1,49 + 16,8
  • Suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

En revanche, la durée moyenne de séjour des Chinois est faible (1,19 jour). Les touristes américains, espagnols, italiens, polonais et néerlandais sont ceux qui séjournent le plus longtemps dans la région.

Encadré

Avertissement concernant la Haute-Saône

Les données à l’échelle du département de la Haute-Saône ne sont pas diffusables en raison d’un trop grand nombre de questionnaires retournés incomplets.

Les résultats concernant la Haute-Saône peuvent être déduits par soustraction mais ne sont pas significatifs à l’échelle du territoire. La non-significativité des résultats est retenue si le nombre de répondants concerné est :

- strictement inférieur à 3,

- compris entre 3 et 5 et le taux de couverture en emplacements (ou places-lits) des répondants est inférieur à 80 %,

- compris entre 6 et 10 et le taux de couverture en emplacements (ou places-lits) des répondants est inférieur à 50 %.

Définitions

Arrivées : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même hôtel.

Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel. Un couple séjournant 3 nuits consécutives dans un établissement correspond à 6 nuitées de même que 6 personnes séjournant chacune une nuit.

Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres d’hôtels occupées et le nombre de chambres d’hôtels effectivement disponibles (en tenant compte des fermetures diverses).

Durée moyenne de séjour : rapport entre le nombre de nuitées et le nombre d’arrivées.

Pour en savoir plus