Saison touristique d’été 2015 : une fréquentation particulièrement dynamique dans la région

David Amonou, Insee

Durant la saison d’été 2015, les hôtels et les campings des Pays de la Loire ont totalisé 14,7 millions de nuitées, soit une hausse de 4,6 % par rapport à l’année précédente. Cette augmentation est supérieure à la moyenne nationale. La fréquentation des campings augmente de 4,2 %. Dans les hôtels, la hausse est encore plus nette (5,8 %), avec notamment une forte poussée de la clientèle étrangère. La Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire connaissent une forte hausse de la fréquentation tant dans les hôtels que dans les campings.

Entre mai et septembre 2015, 14,7 millions de nuitées ont été enregistrées dans les hôtels et les campings ligériens (définitions). Les Pays de la Loire se maintiennent au 6e rang des régions touristiques de France métropolitaine. La fréquentation est en hausse de 4,6 % par rapport à la saison 2014, contre 2,9 % au niveau national. Si l’affluence a augmenté dans tous les départements de la région, la hausse est particulièrement forte en Loire-Atlantique (+ 9,0 %) et dans le Maine-et-Loire (+ 8,8 %).

La fréquentation progresse également fortement dans les autres régions du littoral ouest comme en Bretagne (+ 5,7 %), en Aquitaine (+ 5,1 %) et en Poitou-Charentes (+ 4,2 %). Cinquième région touristique, la région Rhône-Alpes bénéficie d’une hausse semblable aux régions littorales (+ 5,4 %). Les trois régions les plus touristiques connaissent en revanche une progression plus modérée (+ 2,1 % en Île de France, + 0,9 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur et + 0,6 % en Languedoc-Roussillon).

Tant dans les hôtels que dans les campings, les nuitées ont particulièrement augmenté aux mois de mai et de juillet (respectivement + 10,7 % et + 10,2 %). La plus forte concentration des ponts du mois de mai et la météo clémente y ont vraisemblablement contribué.

Une progression des nuitées dans les campings…

Dans les Pays de la Loire, les trois quarts des nuitées ont lieu dans les campings, contre 60 % en France de province. La hausse de fréquentation entamée en 2012 se poursuit : en 2015, le nombre de nuitées atteint 11,1 millions (+ 4,2 %) (figure 1). Cette augmentation est plus soutenue qu’au niveau national (+ 2,9 %). La hausse est particulièrement dynamique dans le Maine-et-Loire, en Loire-Atlantique et en Sarthe ; plus modérée, elle atteint néanmoins 1,9 % en Vendée et en Mayenne. La hausse de fréquentation concerne à la fois les emplacements équipés (+ 4,6 %) et les emplacements nus (+ 3,6 %).

Figure 1 – Une fréquentation en nette hausse - Nuitées dans les campings et hôtels des Pays de la Loire durant la saison touristique d’été 2015

Une fréquentation en nette hausse - Nuitées dans les campings et hôtels des Pays de la Loire durant la saison touristique d’été 2015
Campings Hôtels
Nombre de nuitées 2015 dont nuitées étrangères (en %) Évolution du nombre de nuitées 2014-2015 (en %) Nombre de nuitées 2015 dont nuitées étrangères (en %) Évolution du nombre de nuitées 2014-2015 (en %)
Pays de la Loire 11 079 800 19 4,2 3 583 400 13 5,8
Loire-Atlantique 2 431 750 15 9,8 1 576 200 13 7,8
Maine-et-Loire 573 000 43 11,6 646 750 17 6,3
Mayenne 79 400 18 1,9 150 600 11 6,5
Sarthe 284 850 34 8,5 405 400 21 -3,2
Vendée 7 710 800 18 1,9 804 450 8 6,5
France métropolitaine 112 875 650 32 2,9 105 863 838 40 3,0
  • Source : Insee, Direction générale des entreprises (DGE), enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie et dans l'hôtellerie de plein air.

…due à une hausse de la fréquentation française et étrangère

Cette hausse de la fréquentation des campings durant la saison d’été 2015 s’explique par une augmentation du nombre de nuitées des touristes français (+ 4,4 %) et étrangers (+ 3,4 %) (figure 2), tandis que la fréquentation des étrangers est en baisse au niveau national (- 1,6 %). Cette hausse permet de retrouver le niveau de nuitées étrangères semblables à 2010. Dans la région, les touristes étrangers consomment 19 % des nuitées.

La saison est surtout marquée par une forte progression de la fréquentation des Allemands (+ 12 % des nuitées) et des Belges (+ 6,6 %). L’affluence des Britanniques et des Néerlandais a également augmenté (respectivement + 2,1 % et + 1,4 %), ce sont toujours les deux nationalités étrangères les plus présentes dans les campings de la région.

Résultat de la hausse globale de fréquentation, le taux d’occupation des emplacements (définitions) a augmenté de 4,2 points pour atteindre 38,9 %. Dans la région, les touristes restent en moyenne 5,8 jours. Cette durée des séjours diminue légèrement.

Figure 2 – Campings : la fréquentation la plus haute depuis six ans

Campings : la fréquentation la plus haute depuis six ans
Ensemble Français Étrangers
2010 100 100 100
2011 101 102 98
2012 96 98 91
2013 98 98 97
2014 102 104 96
2015 106 108 99
  • Champ : saisons touristiques d’été, données rétropolées de 2010 à 2013.
  • Source : Insee, Direction générale des entreprises (DGE), enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie et dans l'hôtellerie de plein air.

Figure 2 – Campings : la fréquentation la plus haute depuis six ansÉvolution du nombre de nuitées dans les campings selon le type de clientèle dans les Pays de la Loire (base 100 en 2010)

La fréquentation progresse nettement dans les hôtels

Avec 3,6 millions de nuitées durant la saison d’été 2015, la fréquentation dans les hôtels a nettement augmenté (+ 5,8 %) et davantage qu’au niveau national (+ 3,0 %). Cette forte hausse contraste avec la période atone connue par le secteur hôtelier ligérien depuis 2011 (figure 3). Seule la Sarthe voit sa fréquentation diminuer cette saison. La clientèle d’affaires diminue pour sa part de 1,6 point ; elle représente 43,5 % des nuitées dans la région. Ce sont les hôtels de chaîne qui progressent le plus fortement par rapport à la saison 2014 : + 8,5 %, contre + 3,7 % pour les hôtels indépendants.

Une forte croissance de la clientèle étrangère

Cette hausse de fréquentation dans les hôtels provient d’une augmentation du nombre de nuitées de la clientèle française (+ 4,6 %) et étrangère (+ 14,7 %). La forte hausse de la fréquentation étrangère est en grande partie liée à la remontée de la clientèle britannique (130,6 milliers de nuitées en 2015 soit une hausse de 15,2 %) et allemande (+ 19,0 % ). Ces évolutions font plus que compenser les baisses constatées lors de la saison précédente. La clientèle étrangère a consommé 13 % des nuitées dans les hôtels, soit une hausse de 1 point par rapport à 2014.

Globalement, les nuitées plus nombreuses entrainent une hausse du taux d’occupation des hôtels durant la saison 2015 (61,7 % soit une hausse de 1,7 point). La durée moyenne de séjour est stable à 1,6 jour.

Figure 3 – Hôtels : une forte progression de la clientèle étrangère en 2015

Hôtels : une forte progression de la clientèle étrangère en 2015
Ensemble Français Étrangers
2010 100 100 100
2011 106 107 101
2012 104 104 104
2013 106 106 105
2014 106 107 99
2015 112 112 114
  • Champ : saisons touristiques d’été, données rétropolées de 2010 à 2013.
  • Source : Insee, Direction générale des entreprises (DGE), enquêtes de fréquentation dans l'hôtellerie et dans l'hôtellerie de plein air.

Figure 3 – Hôtels : une forte progression de la clientèle étrangère en 2015Évolution du nombre de nuitées dans les hôtels selon le type de clientèle dans les Pays de la Loire (base 100 en 2010)

Sources

Les résultats s’appuient sur deux enquêtes mensuelles réalisées par l’Insee dans le cadre d’un partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE) et les organismes régionaux chargés du tourisme. Elles permettent d’observer la fréquentation et la structure de la clientèle, notamment son origine géographique.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie couvre un échantillon de 14 000 hôtels homologués (1 à 5 étoiles dans le nouveau classement hôtelier) et non homologués de chaînes de la France métropolitaine et des départements d'Outre-mer.

L’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air couvre un échantillon d’environ 8 000 terrains de camping, offrant au moins un emplacement de passage, classés de 1 à 4 étoiles et situés en France métropolitaine.

Suite au changement de classification début 2014, les données de 2010 à 2013 ont été rétropolées pour les deux types d’hébergement.

Définitions

Est considérée comme touriste toute personne passant une nuit hors de son domicile (pour raisons d’affaires ou de loisirs), conformément à l’acception internationale.

La saison touristique d’été couvre les mois de mai à septembre.

La fréquentation est estimée en nombre de nuitées, soit le nombre total de nuits passées par les clients. Deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit. Cet indicateur reflète davantage l'activité économique des établissements que le nombre d'arrivées.

Le taux d’occupation est le rapport entre le nombre de chambres (emplacements) occupées et le nombre de chambres (emplacements) offertes par les établissements ouverts.

La clientèle peut être soit résidente en France (lieu habituel d’habitation, désignée comme clientèle française par souci de simplification), soit non résidente (clientèle étrangère).

Pour en savoir plus

Favre F., Un bon bilan pour la saison touristique d’été 2015, Insee Focus, n° 51, décembre 2015

Julé M., Une saison touristique 2014 portée par la clientèle française, Insee Flash Pays de la Loire, n° 13, décembre 2014.

Julé M., Saison touristique 2013 : retour des clientèles française et étrangère dans les Pays de la Loire, Insee Pays de la Loire, Études, n° 129, février 2014.