L'emploi se stabilise au troisième trimestre 2015Emploi salarié - 3e trimestre 2015

Au troisième trimestre 2015, l'emploi se stabilise dans les secteurs marchands non agricoles (–900, soit 0,0 %), après avoir légèrement augmenté au trimestre précédent (+28 400, soit +0,2 %). Hors intérim, l'emploi diminue légèrement (–17 300, soit –0,1 %, après +8 300 au deuxième trimestre). Sur un an, 37 600 emplois ont été créés dans les secteurs principalement marchands (soit +0,2 %).

Publications grand public
Informations rapides – No 299
Paru le : 10/12/2015
Prochaine parution le : 08/12/2016 à 07h30 - troisième trimestre 2016

Stabilisation de l'emploi salarié dans les secteurs principalement marchands

Au troisième trimestre 2015, l'emploi se stabilise dans les secteurs marchands non agricoles (–900, soit 0,0 %), après avoir légèrement augmenté au trimestre précédent (+28 400, soit +0,2 %). Hors intérim, l'emploi diminue légèrement (–17 300, soit –0,1 %, après +8 300 au deuxième trimestre). Sur un an, 37 600 emplois ont été créés dans les secteurs principalement marchands (soit +0,2 %).

L'emploi continue de baisser dans l'industrie et la construction

Au troisième trimestre 2015, l'emploi continue de reculer dans l'industrie (–14 600, soit –0,5 %). Il baisse de nouveau dans la construction, sur un rythme similaire à celui du trimestre précédent  (–10 200 emplois, soit –0,8 %). Sur un an, 41 400 emplois ont été supprimés dans l'industrie (soit –1,3 %), et 45 200 dans la construction (soit –3,3 %).

L'emploi tertiaire augmente, soutenu notamment par l'intérim

Les effectifs intérimaires, comptabilisés dans le secteur tertiaire quel que soit celui dans lequel ils effectuent leur mission, augmentent de nouveau au troisième trimestre 2015 (+16 400 emplois, soit +3,0 %, après +20 100 au deuxième trimestre). Dans le même temps, l'emploi du secteur tertiaire marchand hors intérim ralentit (+7 600 emplois, soit +0,1 %, après +27 800). Au total, le rythme des créations d'emploi dans le secteur tertiaire marchand ralentit (+23 900 emplois, soit +0,2 %, après +47 900 au deuxième trimestre, soit +0,4 %).

Sur un an, l'intérim a fortement augmenté (+49 200 emplois, soit +9,5 %) et le secteur tertiaire marchand dans son ensemble a créé 124 200 emplois (soit +1,1 %).

tableau_1 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels : en milliers…

données CVS en milliers en fin de trimestre
Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels : en milliers…
Évolution sur 3 mois Évolution sur un an Niveau
2015 2015 2015 2015
T2 T3 T3 T3
Secteurs principalement marchands 28,4 –0,9 37,6 15 847,9
Industrie –9,0 –14,6 –41,4 3 107,8
dont industrie manufacturière –9,2 –14,5 –42,9 2 739,2
Construction –10,5 –10,2 –45,2 1 317,7
Tertiaire 47,9 23,9 124,2 11 422,4
dont intérim 20,1 16,4 49,2 566,2
Secteurs principalement non marchands (*) 7,6 4,9 24,5 2 010,6
Ensemble des secteurs (*) 36,0 4,0 62,2 17 858,5

    tableau_2 – ... en pourcentage

    données CVS en % en fin de trimestre
    ... en pourcentage
    Évolution sur 3 mois Évolution sur un an
    2015 2015 2015
    T2 T3 T3
    Secteurs principalement marchands 0,2 0,0 0,2
    Industrie –0,3 –0,5 –1,3
    dont industrie manufacturière –0,3 –0,5 –1,5
    Construction –0,8 –0,8 –3,3
    Tertiaire 0,4 0,2 1,1
    dont intérim 3,8 3,0 9,5
    Secteurs principalement non marchands (*) 0,4 0,2 1,2
    Ensemble des secteurs (*) 0,2 0,0 0,3
    • (*) Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
    • Source : Insee, estimations d'emploi

    tableau_4 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels (*)

    données CVS en milliers
    Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs concurrentiels (*)
    Code Libellé Évolution sur 3 mois Évolution sur un an Niveau
    Naf 2015 2015 2015 2015
    rev.2 T2 T3 T3 T3
    DE Energie, eau, déchets 0,2 –0,1 1,5 368,5
    C1 Industrie agro-alimentaire –0,5 –2,1 –1,7 542,4
    C2 Cokéfaction et raffinage 0,0 0,0 –0,1 9,6
    C3 Biens d'équipement –1,8 –4,2 –10,6 422,9
    C4 Matériels de transport –1,0 –0,3 –4,7 345,4
    C5 Autres branches industrielles –5,9 –7,8 –25,9 1 418,9
    FZ Construction –10,5 –10,2 –45,2 1 317,7
    GZ Commerce 4,5 0,5 9,1 3 006,1
    HZ Transport 2,1 –1,4 1,1 1 336,6
    IZ Hébergement-restauration 7,5 0,6 17,8 995,5
    JZ Information-communication 0,7 0,7 4,0 711,8
    KZ Services financiers 3,6 0,1 7,7 850,7
    LZ Services immobiliers 0,2 0,0 0,4 230,2
    MN Services aux entreprises 28,7 23,9 79,5 3 013,3
    dont intérim : 20,1 16,4 49,2 566,2
    OQ Services non marchands 7,6 4,9 24,5 2 010,6
    RU Services aux ménages (**) 0,7 –0,6 4,7 1 278,3
    • (*) Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
    • (**) Champ : hors activités extraterritoriales
    • Source : Insee, estimations d'emploi

    Révisions

    L'estimation de l'emploi du deuxième trimestre 2015 des secteurs principalement marchands est rehaussée de 4 600 emplois. Celle du troisième trimestre 2015 est révisée à la baisse de 15 800 par rapport à l'estimation flash publiée le 13 novembre 2015.

    Graph2 – Évolution de l'emploi salarié dans les secteurs marchands

    tableau_3 – Révision de l'estimation d'emploi du T2 2015

    données cvs en milliers en fin de trimestre
    Révision de l'estimation d'emploi du T2 2015
    Évolution sur 3 mois
    publication du 10/09/2015 nouvelle estimation différence
    Secteurs principalement marchands 23,8 28,4 4,6
    Industrie –9,0 –9,0 0,0
    dont industrie manufacturière –9,0 –9,2 –0,2
    Construction –11,6 –10,5 1,1
    Tertiaire 44,3 47,9 3,6
    dont intérim 19,1 20,1 1,0
    Secteurs principalement non marchands (*) 8,2 7,6 –0,6
    Ensemble des secteurs (*) 32,0 36,0 4,0
    • (*) Champ : ensemble de l'économie hors agriculture et emploi public dans les secteurs non marchands (administration, éducation, santé et action sociale)
    • Source : Insee, estimations d'emploi

    Documentation

    La note méthodologique simplifiée
    (pdf, 141 Ko)