Trois ans après leur création en 2010, près de six entreprises sur dix encore en activité dans le Territoire de Belfort

Florence Mairey, Émilie Vivas

Au 1er janvier 2010, plus de 5 000 entreprises sont implantées au sein du Territoire de Belfort. Au cours du premier semestre 2010, 201 entreprises ont été créées dans le département. Les profils des créateurs et de leurs entreprises sont souvent proches de la moyenne régionale. Trois ans après leur création, 58 % des entreprises du Territoire de Belfort sont toujours en activité. C’est le taux de survie le plus faible des départements francs-comtois.

Au 1er janvier 2010, le Territoire de Belfort compte 5 030 entreprises qui emploient 18 923 salariés dans le département. Au premier semestre 2010, 201 entreprises hors auto-entreprises ont été créées dans le Territoire de Belfort (cf. Pour en savoir plus). Elles représentent ainsi 14 % des créations régionales hors auto-entreprises, part supérieure de trois points à celle des entreprises terrifortaines dans le stock régional en 2010.

En 2012, moindre reprise des entrées qu’au niveau régional

Depuis 2003, plusieurs mesures ont facilité la création d’entreprises, dont la loi Dutreil en 2003, l’allègement des formalités d’obtention de l’ACCRE en 2007, et la mise en place du régime de l’auto-entreprise en 2009. Le nombre des entrées (créations, reprises, transferts) d’entreprises terrifortaines (y.c. auto-entreprises) dans le répertoire Sirene augmente ainsi en 2004 et en 2007 (figure 1). Entre 2008 et 2010 l’augmentation est spectaculaire : + 69 % dans le Territoire de Belfort. Ce nombre diminue ensuite en 2011 et repart très légèrement à la hausse en 2012 à un rythme moins soutenu qu’au niveau régional. Relativement stables entre 2004 et 2007, les flux de sorties (cessations, transferts, cessions) ont doublé entre 2007 et 2011 et continuent d’augmenter en 2012. À partir de 2011, les entrées ne compensent plus les sorties.

Figure 1 – Des flux de sorties supérieurs aux entrées depuis 2011

Nombre d'entreprises (Base 100 Entrées en 2003)
Des flux de sorties supérieurs aux entrées depuis 2011
Territoire de Belfort - Entrées Territoire de Belfort - Sorties Franche-Comté - Entrées Franche-Comté - Sorties
2003 100 101 100 96
2004 120 109 123 105
2005 131 113 127 106
2006 115 104 122 109
2007 137 108 142 106
2008 132 124 135 120
2009 206 153 202 145
2010 223 193 223 182
2011 190 191 195 201
2012 194 219 208 224
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements.

Figure 1 – Des flux de sorties supérieurs aux entrées depuis 2011Entrées et sorties du répertoire Sirene : entreprises du Territoire de Belfort

Plus de sociétés, moins d’entreprises artisanales

Dans le Territoire de Belfort, le profil des entreprises est proche de la moyenne franc-comtoise. Toutefois, le secteur de l’industrie est légèrement moins représenté (6 % contre 8 %) tout comme le secteur des services aux particuliers (13 % contre 15 %). Inversement, le secteur de la construction est plus représenté (22 % contre 18 %). Le secteur des services aux entreprises regroupe 23 % des créations, soit deux points de plus que la moyenne régionale.

Par ailleurs, la proportion de sociétés, égale à 59 %, est supérieure de six points à la moyenne régionale. Les entreprises artisanales sont moins présentes parmi les créations du Territoire de Belfort qu’en moyenne au niveau régional (39 % contre 43 %).

Le profil des créateurs du Territoire de Belfort diffère peu de la moyenne régionale. Les différences les plus notables (figure 2) sont une part plus élevée de créateurs déjà à la tête d’une entreprise au moment de la création (indépendants ou chefs d’entreprise salariés), des créateurs légèrement plus diplômés et une part plus élevée de créateurs avec pour objectif principal à la création de développer leur entreprise. Inversement, les créateurs du Territoire de Belfort sont proportionnellement moins nombreux à créer leur entreprise dans la même activité que leur métier principal. Ils contractent moins fréquemment des emprunts bancaires et bénéficient moins souvent d’une aide à la création.

Figure 2 – Plus de créateurs déjà à la tête d’une entreprise au moment de la création - Part parmi les créations selon le profil du créateur (en %)

Plus de créateurs déjà à la tête d’une entreprise au moment de la création - Part parmi les créations selon le profil du créateur (en %)
Territoire de Belfort Franche-Comté
Créateurs indépendants ou chefs d'entreprise 28 22
Créateurs diplômés du supérieur 41 37
Objectif : développer l'entreprise 38 32
Même métier que l'activité de l'entreprise 53 59
Emprunts bancaires 49 56
Bénéficiaires d'une aide publique 54 56
  • Source : Insee, Enquête Sine 2010 - Interrogation 2010.

Le taux de survie le plus faible de la région

Avec une valeur égale à 58 %, le taux de survie à trois ans des entreprises du Territoire de Belfort est le plus bas des quatre départements francs-comtois. Quel que soit le secteur d’activité, le taux de survie des entreprises du département est inférieur à la moyenne régionale (figure 3). Les écarts sont particulièrement importants dans les secteurs de la construction et de l’industrie. Comme en moyenne régionale, les sociétés créées dans le Territoire de Belfort présentent un taux de survie plus élevé que celui des entreprises individuelles, mais qui reste inférieur de douze points à la moyenne régionale. Les entreprises artisanales ont également un taux de survie très inférieur à la moyenne régionale.

Quel que soit le profil des créateurs, les taux de survie des entreprises créées dans le Territoire de Belfort sont inférieurs aux moyennes régionales, en particulier pour les créateurs titulaires d’un baccalauréat professionnel ou technologique et pour les créateurs sans activité professionnelle au moment de la création. Seuls, les créateurs de 50 ans ou plus sont à la tête d’entreprises plus pérennes qu’en moyenne dans la région, de même que les créateurs ne possédant aucun diplôme qualifiant.

Figure 3 – Des écarts importants avec les taux moyens régionaux - Taux de survie à trois ans (en %)

  • Source : Insee, Enquête Sine 2010 - Interrogations 2010 et 2013.

Une évolution de l’emploi au sein des entreprises pérennes deux fois plus soutenue qu’en moyenne dans la région

Dans le Territoire de Belfort, les entreprises créées au premier semestre 2010 et actives en septembre 2010 génèrent à leur démarrage 333 emplois. Trois ans après, en décembre 2013, l’emploi total atteint 370 emplois, soit une augmentation de 11 % (figure 4). Ainsi, l'évolution de l'emploi des entreprises pérennes compense les pertes d'emplois induites par les cessations d'entreprises entre 2010 et 2013.

Avec une augmentation de 86 % entre le démarrage et décembre 2013, l'emploi total au sein des entreprises s’est développé deux fois plus fortement qu'en moyenne dans la région. Chaque entreprise du Territoire de Belfort a ainsi gagné en moyenne 1,6 emploi contre 0,8 pour la région. En décembre 2013, le nombre moyen d’emplois, salariés ou non salariés, par entreprise est égal à 3,4. Sur les 370 emplois comptabilisés en décembre 2013, 233 sont des emplois salariés hors dirigeants, soit une multiplication par 4,4 depuis la création.

Figure 4 – Forte augmentation du nombre d'emplois entre septembre 2010 et décembre 2013

Emploi total (en nombre)
Forte augmentation du nombre d'emplois entre septembre 2010 et décembre 2013
Entreprises pérennes Entreprises non pérennes
au démarrage 199 134
en décembre 2013 370 0
  • Champ : Entreprises du champ Sine actives en septembre 2010.
  • Source : Insee, Enquête Sine 2010 - Interrogations 2010 et 2013.

Figure 4 – Forte augmentation du nombre d'emplois entre septembre 2010 et décembre 2013Évolution de l'emploi entre la création et décembre 2013 des entreprises du Territoire de Belfort

Pour en savoir plus