Saison d’hiver 2014-2015 : légère progression de la fréquentation hôtelière

Émilie Auriac

Au cours de la saison d’hiver (novembre à avril) 2014-2015, les hôtels de Midi-Pyrénées accueillent 1,6 million de touristes pour un total de 2,7 millions de nuitées. Par rapport à la saison précédente, la fréquentation hôtelière augmente de 1,3 % soit plus qu’au niveau national (+ 0,8 %).

Les fréquentations des touristes étrangers et français progressent respectivement de 2 % et 1 % sur cette période : les étrangers viennent plus nombreux, les Français allongent légèrement leur durée de séjour.

La fréquentation touristique augmente dans l’ensemble des espaces régionaux à l’exception de la montagne*.

Entre pèlerinages et compétition internationale, retour des étrangers à Lourdes …

Après deux saisons hivernales en baisse sensible, Lourdes profite cet hiver d’une hausse de fréquentation particulièrement marquée (+ 11 %). Celle-ci se concentre sur les mois de mars et d’avril. Lourdes accueille les 11 et 12 avril la première épreuve de la coupe du monde de VTT, ce qui diversifie un tourisme d’ordinaire presque exclusivement religieux.

La hausse de la fréquentation dans la cité mariale est essentiellement due au retour des touristes étrangers (58 % des touristes sont étrangers, contre 54 % en 2014) : ils viennent non seulement plus nombreux (+ 17 % pour les arrivées) mais restent aussi un peu plus longtemps. Cette augmentation de la fréquentation est marquée pour les Italiens, Anglais, Espagnols et Suisses, principaux touristes en cette période.

… et dans le « rural »

Pendant cette saison hivernale, le nombre d’hôtels ouverts baisse sensiblement dans le rural (- 6 %). Cette diminution de l’offre n’empêche pas une hausse de fréquentation (+ 4 % de nuitées) portée notamment par la clientèle étrangère (+ 6 %). Bien qu’encore marginale dans les zones rurales de la région, la part des étrangers augmente pour atteindre 9 % des nuitées totales.

Cette clientèle étrangère est presque exclusivement composée de résidents de pays limitrophes. La clientèle française, quant à elle, vient moins nombreuse mais reste plus longtemps que l’hiver précédent. Au final, les nuitées françaises progressent de 4 %.

Au total, la part de la fréquentation étrangère dans les hôtels de Midi-Pyrénées augmente de 2 points par rapport à la saison précédente, passant de 19 à 21 %.

Chute de fréquentation dans les stations de ski pyrénéennes

En Midi-Pyrénées, seule la montagne accuse, cet hiver, une baisse de fréquentation (- 8 %) : elle est particulièrement marquée pour les hôtels des stations de ski (- 13 %), plus modérée dans le piémont (- 1 %). Au total, le regain de fréquentation dans les hôtels de montagne hors stations (+ 7 %), notamment des touristes étrangers (+ 11 %), ne parvient pas à compenser les pertes constatées dans ces deux autres zones de montagne.

Plus globalement, les hôtels des stations du massif pyrénéen connaissent une forte baisse de fréquentation (- 12 %), à l’inverse de ceux des stations du massif alpin (+ 3 %).

Le bon enneigement dans les Pyrénées, pour la 3ème année consécutive, est tardif et s’interrompt précocement par un printemps doux. De plus, les épisodes climatiques (fortes chutes de neige, avalanches, tempêtes...) de fin janvier et février perturbent l’accès et le fonctionnement de certaines stations durant les vacances d’hiver. Toutefois, certaines zones des montagnes pyrénéennes comme le Grand Site du Pic du Midi, voient leur fréquentation augmenter.

Clientèle professionnelle : moteur du dynamisme dans l’urbain

L’espace urbain concentre près de 70 % des nuitées. Dans l’urbain, la hausse modérée de fréquentation durant la saison d’hiver 2014-2015 (+ 1 %) est plutôt portée par les communes autres que celles appartenant à l’unité urbaine de Toulouse. Dans celle-ci, la croissance n’est que de + 0,6 %, contre + 1,8 % pour le reste de l’espace touristique urbain.

Durant cette saison, 88 % de la clientèle professionnelle de Midi-Pyrénées séjourne dans l’urbain : avec 1,3 million de nuitées, la clientèle professionnelle de cet espace régional est encore en augmentation, et atteint 72 % du total des nuitées. Dans le même temps, les touristes étrangers, particulièrement américains et asiatiques, viennent un peu moins nombreux notamment dans l’unité urbaine de Toulouse et raccourcissent leur séjour.

* L’espace régional de la montagne comprend le piémont pyrénéen hors commune de Lourdes, les stations de ski et la montagne hors station

Figure_1 – Sept nuitées sur dix dans l'espace urbain en Midi-Pyrénées

  • Sources : Insee – DGE – CRT Midi-Pyrénées

Bonne saison hivernale en Aveyron, dans le Lot et les Hautes-Pyrénées

Figure 2 – Nuitées par département et par espace touristique durant la saison d’hiver (novembre à avril) 2014-2015

Nuitées par département et par espace touristique durant la saison d’hiver (novembre à avril) 2014-2015
Nuitées totales (milliers) Évolution par rapport à la saison précédente (%) Part des nuitées étrangères (%)
Par département
Ariège 81 -2,9 6
Aveyron 214 13,3 7
Haute-Garonne 1 243 -1,5 22
Gers 76 -4,7 7
Lot 129 10,2 10
Hautes-Pyrénées 633 4,6 35
Tarn 170 -0,2 7
Tarn-et-Garonne 115 -5,0 6
Par espace touristique
Lourdes 349 11,3 58
Montagne hors stations  39 6,5 6
Piémont hors Lourdes  58 -1,0 5
Rural 181 4,2 9
Stations de ski  213 -12,5 6
Urbain 1 821 1,1 17
dont UU toulouse 1 140 0,6 23
Midi-Pyrénées 2 661 1,3 21
  • Sources : Insee – DGE – CRT Midi-Pyrénées – Enquête mensuelle de fréquentation dans l’hôtellerie

Encadré

Suprématie de l’offre des hôtels indépendants dans la région Midi-Pyrénées

Les hôtels indépendants occupent une place prépondérante dans la région. En moyenne sur l’année, ils représentent 72 % de l’offre en chambres contre 55 % en France. Ces établissements sont nettement plus petits que les hôtels de chaîne (25 chambres en moyenne contre 72 pour les hôtels de chaîne). Si les hôtels indépendants sont répartis sur l’ensemble de la région, les hôtels de chaîne se concentrent presque exclusivement dans l’espace urbain. De ce fait, ces deux types d’hôtels ne reçoivent pas la même clientèle : la clientèle d’agrément, plus saisonnière, est majoritaire dans les hôtels indépendants (73 %) alors que la clientèle professionnelle, plus régulière tout au long de l’année, est sur-représentée dans les hôtels de chaîne (64 %).

Durant l’hiver 2014-2015, 58 % des nuitées se déroulent dans les hôtels indépendants, contre 69 % en moyenne sur l’année 2014. La fréquentation dans ces hôtels augmente de 2,5 % cet hiver, alors que les hôtels de chaîne perdent 0,4 % de nuitées.

Définitions

Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un établissement compte pour deux arrivées et six nuitées ; de même, six personnes ne séjournant qu’une nuit comptent pour six arrivées et six nuitées.

Pour en savoir plus

- « Saison été 2014 : moins de touristes français et des séjours plus courts pour les touristes étrangers », Insee Flash Midi-Pyrénées n° 40, mai 2015

- « Saison hiver morose, malgré les stations de ski », Insee Flash Midi-Pyrénées n° 12, novembre 2014

- « Bilan économique 2014 », Insee Conjoncture Midi-Pyrénées n° 5, mai 2015