Le Bilan démographique 2013 en BretagneMoins de naissances et plus de décès mais une croissance de la population toujours supérieure à la moyenne nationale

Auteur : Robert Granger, Insee

Avec 3,26 millions d’habitants au 1er janvier 2013, la population bretonne continue de croître, principalement sous l’effet d’un solde migratoire apparent positif. Le vieillissement de la population entraine une baisse des naissances et une hausse du nombre de décès. L’Ille-et-Vilaine demeure le seul département pourvoyeur de l’excédent naturel breton. L’espérance de vie régionale se stabilise à un niveau inférieur à la moyenne nationale. Le nombre de mariages progresse, comme celui des divorces. Les Pacs repartent également à la hausse et représentent près de la moitié des unions.

Insee Analyses Bretagne
No 2
Paru le : 26/06/2014

La Bretagne compte 3 260 000 habitants au 1er janvier 2013, soit un gain de 20 000 personnes en un an. L’Ille-et-Vilaine est toujours le département le plus peuplé avec plus d’un million d’habitants (figure 1). Sa part dans la population bretonne augmente (31,2 % contre 30,6 % en 2006) tandis que celle du Finistère, deuxième département le plus peuplé, décroît (27,8 % en 2013 contre 28,5 % en 2006). Les poids démographiques du Morbihan (22,6 %) et des Côtes-d’Armor (18,5 %) restent stables.

Figure 1 – Évolution de la population par département de 2006 à 2013

Évolution de la population par département de 2006 à 2013
Estimations de la population au 1er janvier Variation relative annuelle 2006-2013 (en %)
Département 2013 2006
en nombre en % en nombre en % totale due au solde naturel due au solde apparent des entrées-sorties
Côtes-d'Armor 601 822 18,5 570 861 18,4 0,8 0,0 0,8
Finistère 905 164 27,8 883 001 28,5 0,4 0,0 0,4
Ille-et-Vilaine 1 015 427 31,2 945 851 30,6 1,0 0,6 0,4
Morbihan 737 246 22,6 694 821 22,5 0,9 0,1 0,8
Bretagne 3 259 659 100,0 3 094 534 100,0 0,7 0,2 0,5
France de province 51 681 245 - 49 867 335 - 0,5 0,3 0,2
France métropolitaine 63 659 608 - 61 399 733 - 0,5 0,4 0,1
  • Source : Insee - Estimations de population

Sur la période 2006-2013, la population bretonne a progressé en moyenne annuelle de 0,7 %. Ce rythme est plus soutenu que celui de l’ensemble de la France métropolitaine (0,5 %). Ce constat se vérifie pour l’Ille-et-Vilaine (1,0 %), le Morbihan (0,9 %) et les Côtes-d’Armor (0,8 %) mais pas pour le Finistère (0,4 %).

La croissance annuelle de la population bretonne est principalement due au solde apparent des entrées-sorties (0,5 %), le solde naturel ne contribuant qu’à hauteur de 0,2 %. Les Côtes-d’Armor et le Morbihan bénéficient des plus forts soldes des entrées-sorties. L’Ille-et-Vilaine, seul département à contribuer au solde naturel positif de la région, connaît pour sa part une croissance de la population équilibrée entre solde naturel et solde migratoire.

La population bretonne vieillit

Comme dans l’ensemble du pays, la proportion de personnes âgées de 60 ans ou plus ne cesse d’augmenter en Bretagne (figure 2). Au 1er janvier 2013, plus de 26 % des Bretons sont dans cette tranche d’âge contre 24 % en France métropolitaine. Les moins de 20 ans représentent 24,2 % de la population régionale, soit à peu près le même taux qu’au niveau national.

L’âge moyen de la population bretonne (41,3 ans) est ainsi supérieur à la moyenne métropolitaine (40,1 ans). Ayant une espérance de vie moindre, les hommes ont en Bretagne un âge moyen de 39,5 ans, soit près de 3 ans et demi de moins que celui des femmes (42,9 ans).

L’Ille-et-Vilaine se classe cependant au 12e rang des départements métropolitains les plus jeunes avec 26 % de moins de 20 ans. Le département breton le plus âgé est celui des Côtes-d’Armor avec 30 % d’habitants âgés d’au moins 60 ans.

Figure 2 – Pyramide des âges au 1er janvier 2014

milliers d'habitants
Pyramide des âges au 1er janvier 2014
Âge Hommes 1990 Hommes 2013 Femmes 1990 Femmes 2013
0 an(s) 17,627 18,251 16,990 17,227
1 an(s) 17,829 19,029 17,053 18,168
2 an(s) 18,334 19,647 17,289 18,446
3 an(s) 18,787 19,721 17,710 18,826
4 an(s) 18,411 19,860 17,802 19,389
5 an(s) 18,415 20,144 17,456 19,125
6 an(s) 18,202 21,031 17,515 19,755
7 an(s) 19,988 20,417 19,008 19,429
8 an(s) 20,495 20,487 19,574 19,880
9 an(s) 20,699 20,882 19,862 19,705
10 an(s) 19,800 20,879 18,774 19,635
11 an(s) 19,407 21,079 18,508 20,648
12 an(s) 19,589 21,828 18,605 20,453
13 an(s) 19,061 20,843 18,181 19,642
14 an(s) 19,866 20,625 19,101 19,615
15 an(s) 21,707 20,229 20,534 19,135
16 an(s) 23,341 20,730 22,113 19,556
17 an(s) 24,032 20,511 22,698 19,323
18 an(s) 23,766 19,492 22,815 18,433
19 an(s) 23,330 18,740 22,158 18,205
20 an(s) 22,452 19,894 21,423 18,454
21 an(s) 21,428 18,732 20,078 17,333
22 an(s) 20,662 18,660 19,367 17,166
23 an(s) 20,230 18,203 19,108 16,784
24 an(s) 19,855 17,922 18,648 16,711
25 an(s) 20,204 17,826 18,987 16,554
26 an(s) 19,686 17,788 19,089 16,857
27 an(s) 19,576 17,197 18,893 17,327
28 an(s) 20,032 17,386 19,413 17,036
29 an(s) 20,366 17,285 19,600 16,927
30 an(s) 20,581 19,039 19,806 18,783
31 an(s) 20,758 19,336 19,921 19,370
32 an(s) 20,861 19,288 19,753 19,669
33 an(s) 20,525 18,800 19,778 18,460
34 an(s) 20,558 18,783 19,485 18,074
35 an(s) 20,575 18,930 19,451 18,702
36 an(s) 20,455 18,665 19,450 18,337
37 an(s) 20,667 19,673 19,852 19,227
38 an(s) 20,357 21,073 19,625 20,460
39 an(s) 21,196 22,804 20,442 22,172
40 an(s) 21,487 23,264 20,491 22,557
41 an(s) 21,686 23,136 20,869 22,716
42 an(s) 21,049 22,778 20,383 22,417
43 an(s) 19,559 22,235 19,035 21,801
44 an(s) 13,903 21,980 13,626 21,503
45 an(s) 13,734 21,729 13,575 21,693
46 an(s) 13,681 22,137 13,650 21,860
47 an(s) 12,328 22,014 12,275 22,018
48 an(s) 10,766 22,590 10,646 22,329
49 an(s) 12,340 21,956 12,446 22,103
50 an(s) 14,056 21,835 14,461 21,928
51 an(s) 13,946 21,742 14,514 22,103
52 an(s) 14,386 22,162 14,966 21,885
53 an(s) 14,296 21,862 15,256 22,178
54 an(s) 13,953 21,487 15,257 22,018
55 an(s) 14,764 21,882 15,838 22,100
56 an(s) 14,549 21,186 15,825 21,807
57 an(s) 15,434 20,926 16,879 21,430
58 an(s) 14,970 20,819 16,742 21,601
59 an(s) 15,256 20,612 17,153 21,613
60 an(s) 14,779 20,684 16,620 22,227
61 an(s) 15,106 20,683 17,182 21,831
62 an(s) 14,674 21,166 16,875 22,953
63 an(s) 14,452 21,483 16,956 23,118
64 an(s) 14,404 21,571 17,300 23,542
65 an(s) 14,084 21,270 17,328 22,993
66 an(s) 13,935 19,472 17,287 21,824
67 an(s) 13,462 13,586 16,931 15,691
68 an(s) 13,201 13,369 17,199 15,533
69 an(s) 13,519 13,016 17,677 15,099
70 an(s) 7,756 11,775 10,366 13,806
71 an(s) 6,688 10,226 9,478 11,908
72 an(s) 5,283 11,229 7,692 13,662
73 an(s) 4,802 12,364 6,902 15,476
74 an(s) 5,884 11,761 8,906 15,399
75 an(s) 8,449 11,736 13,547 15,146
76 an(s) 7,988 11,118 12,982 15,149
77 an(s) 7,607 10,403 12,679 14,741
78 an(s) 6,189 10,466 11,275 14,763
79 an(s) 6,101 9,524 11,104 14,221
80 an(s) 5,317 9,442 10,437 14,804
81 an(s) 4,567 8,609 9,306 13,908
82 an(s) 3,805 7,758 8,130 13,610
83 an(s) 3,149 7,081 7,550 12,328
84 an(s) 2,754 6,394 6,829 11,823
85 an(s) 2,192 5,519 5,950 11,140
86 an(s) 1,850 4,859 5,111 10,043
87 an(s) 1,431 4,206 4,438 9,587
88 an(s) 1,131 3,439 3,525 8,473
89 an(s) 0,741 2,844 2,638 7,393
90 an(s) 0,527 2,316 2,171 6,184
91 an(s) 0,421 1,769 1,486 5,337
92 an(s) 0,269 1,479 1,151 4,605
93 an(s) 0,180 0,705 0,875 2,226
94 an(s) 0,094 0,389 0,580 1,601
95 an(s) 0,060 0,291 0,413 1,078
96 an(s) 0,042 0,154 0,321 0,722
97 an(s) 0,034 0,123 0,202 0,598
98 an(s) 0,015 0,151 0,118 0,726
99 ans 0,029 0,157 0,174 1,105
  • Source : Insee, estimations de population (résultats provisoires arrêtés fin 2013).

Figure 2 – Pyramide des âges au 1er janvier 2014

Des naissances toujours en recul

Avec 35 676 naissances en 2013, la natalité bretonne se réduit significativement (figure 3). La région a en effet vu naître 900 bébés de moins (– 2,5 %) qu’en 2012 et 2 160 de moins (– 5,7 %) qu’en 2006, année record pour le nombre de naissances.

Tous les départements sont concernés par cette baisse.

Les naissances dans les Côtes-d’Armor sont même pour la première fois inférieures à celles de l’année 1999 et redescendent sous la barre des 6 000 bébés annuels (– 11,8 % par rapport à 2006).

Celles dans le Finistère ont fortement baissé ces dernières années et se retrouvent au niveau des années 1993-1994 qui sont le point le plus bas depuis 1941.

Le taux de natalité en Bretagne s’établit à 11,3 ‰ et reste toujours inférieur d’un point à celui de la métropole (12,4 ‰). Avec un plus grand nombre de naissances, le taux de natalité en Ille-et-Vilaine (12,8 ‰) dépasse cependant légèrement la moyenne nationale.

L’âge moyen des femmes ayant accouché en Bretagne était de 29,6 ans en 1999. Il est aujourd’hui égal à 30,1 ans, soit un âge identique à la moyenne métropolitaine. L’âge des mères bretonnes au premier enfant est de 28,8 ans en 2012, légèrement supérieur au niveau de 1999 (28 ans).

Depuis quelques années, l’indicateur conjoncturel de fécondité se maintient en Bretagne à 2,01 enfants par femme. Il reste quasiment identique au taux hexagonal (2,00) et place la Bretagne au 10e rang des régions métropolitaines. Le nombre d’enfants par femme est toujours plus élevé dans les Côtes-d’Armor (2,10) et un peu plus faible dans le Finistère (1,97).

Figure 3 – Évolution des naissances (base 100 en 1999)

Évolution des naissances (base 100 en 1999)
Bretagne France métropolitaine
1999 100 100
2000 105,3 104,0
2001 104,4 103,5
2002 102,8 102,3
2003 104,0 102,2
2004 104,4 103,1
2005 104,3 104,0
2006 108,5 107,0
2007 106,2 105,5
2008 108,0 106,9
2009 106,2 106,3
2 010 106,6 107,8
2 011 105,5 106,5
2012 104,9 106,1
2013(p) 102,30 104,70
  • (p) : données provisoires
  • Source : Insee, état civil

Figure 3 – Évolution des naissances (base 100 en 1999)

Nouvelle hausse du nombre de décès

Près de 33 000 Bretons sont décédés en 2013. Depuis 1999, le nombre de décès a progressé de 8,2 % en Bretagne contre 4 % en France métropolitaine (figure 4). La hausse du nombre de décès est principalement liée à celle de la population. Le taux de mortalité est en effet en baisse sur cette période, malgré le pic observé en 2012 du fait d’un hiver particulièrement meurtrier pour les plus âgés. Cette augmentation des décès s’accélère pour les quatre départements bretons depuis le milieu des années 2000. Le Morbihan frôle les 8 000 décès en 2013 et reste le département subissant la plus forte progression depuis 1999 (+ 16 %).

Dans ce contexte d’augmentation des décès et de diminution des naissances, le solde naturel est tendanciellement orienté à la baisse. Il se situe en 2013 au niveau le plus faible enregistré depuis 1945 (si l’on excepte l’année 1993). L’Ille-et-Vilaine est maintenant le seul département contributeur à l’excédent naturel de la région. Dans le Finistère, le Morbihan et les Côtes-d’Armor, le nombre de décès est désormais supérieur à celui des naissances.

Figure 4 – Évolution des décès (base 100 en 1999)

Évolution des décès (base 100 en 1999)
Bretagne France métropolitaine
1999 100 100
2000 98,0 98,7
2001 98,3 98,8
2002 98,7 99,5
2003 100,2 102,7
2004 96,3 94,7
2005 98,9 98,1
2006 97,8 96,0
2007 99,5 96,9
2008 100,4 99,0
2009 101,8 99,4
2010 102,8 100,1
2011 102,2 99,1
2012 107,8 103,7
2013(p) 108,2 104,0
  • (p) : données provisoires
  • Source : Insee, état civil

Figure 4 – Évolution des décès (base 100 en 1999)

L’écart d’espérance de vie avec la métropole ne se résorbe pas.

En 2012, l’espérance de vie à la naissance des Bretons est de 77,3 ans et celle des Bretonnes de 84,4 ans contre respectivement 78,5 et 84,8 ans au niveau national. A noter que le grand nombre de décès constaté en 2012, a provoqué une régression de l’espérance de vie de 0,1 an pour les hommes comme pour les femmes.

Depuis le milieu des années soixante-dix et jusqu’en 2005, on observait une réduction tendancielle du différentiel d’espérance de vie entre la Bretagne et la France métropolitaine. Depuis, la Bretagne ne semble plus réduire cet écart. L’espérance de vie des Bretons reste inférieure d’un an à la moyenne française et celle des Bretonnes d’une demi-année.

Seule l’Ille-et-Vilaine possède une espérance de vie supérieure à celle de la France, aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Légère reprise des mariages

Après la lente érosion de ces dernières années, l’année 2012 enregistre un rebond du nombre des mariages (+ 4,5 %) (figure 5). La reprise s’observe également dans l’ensemble de l’Hexagone (+ 3,8 %).

Les unions progressent dans tous les départements mais plus particulièrement dans le Finistère avec une augmentation de 5,7 %.

L’âge moyen au premier mariage continue d’augmenter en 2012, et ce, aussi bien pour les époux que pour les épouses. Il atteint 31,9 ans pour les femmes et 34 ans pour les hommes soit respectivement 1,7 et 2 ans de plus que la moyenne métropolitaine.

Les mariés bretons de 2012 étaient âgés en moyenne de 34,5 ans pour les femmes et de 37 ans pour les hommes.

Figure 5 – Évolution des mariages, Pacs et divorces en Bretagne (en nombre)

Évolution des mariages, Pacs et divorces en Bretagne (en nombre)
Mariages Divorces Mariages et pacs
1970 18 367 826 -
1971 18 933 892 -
1972 19 441 1 147 -
1973 19 061 1 283 -
1974 18 736 1 273 -
1975 17 818 1 366 -
1976 17 302 1 715 -
1977 17 462 2 209 -
1978 16 635 2 052 -
1979 16 359 1 990 -
1980 15 929 2 010 -
1981 14 897 2 707 -
1982 14 711 2 935 -
1983 14 228 3 320 -
1984 12 991 3 242 -
1985 12 104 3 377 -
1986 11 700 3 753 -
1987 11 311 3 888 -
1988 11 511 3 736 -
1989 11 493 3 676 -
1990 11 470 3 510 -
1991 11 335 3 659 -
1992 10 971 3 858 -
1993 10 680 4 326 -
1994 11 214 4 177 -
1995 11 113 3 890 -
1996 12 375 4 106 -
1997 12 708 3 937 -
1998 12 038 4 428 -
1999 12 731 4 108 13 046
2000 13 001 3 937 14 098
2001 12 620 4 005 13 537
2002 12 101 4 703 13 341
2003 11 695 4 782 13 194
2004 11 361 4 899 13 243
2005 11 930 5 750 14 815
2006 11 715 5 379 15 587
2007 11 284 5 091 16 222
2008 11 214 4 901 19 055
2009 10 659 4 725 19 998
2010 10 697 4 916 22 001
2011 9 506 4 837 17 915
2012 9 934 4 891 18 799
  • (p) : données provisoires
  • * au lieu du jugement
  • ** Par la loi du 28 mars 2011, les notaires sont désormais habilités à enregistrer les déclarations de PACS. Ils sont comptabilisés dans ce tableau.
  • Sources : Insee, état-civil, statistiques au lieu de domicile - Ministère de la Justice

Figure 5 – Évolution des mariages, Pacs et divorces en Bretagne (en nombre)

Les divorces sont en très légère hausse en Bretagne (+1,1 %) et en baisse de 3,5 % en métropole. Dans la région, le Finistère enregistre une progression de 10,9 % des divorces alors qu’à l’inverse une baisse de 4,4 % s’opère en Ille-et-Vilaine.

Les Pacs représentent près de la moitié des unions

En 2012, 8 902 Pacs ont été enregistrés en Bretagne et 9 027 en 2013. Bien qu’en augmentation sur ces deux années, le nombre de Pacs ne retrouve pas son niveau record de 2010 (11 297 Pacs conclus en Bretagne soit davantage que de mariages). A noter que depuis le 1er janvier 2011 se pacser en milieu d’année ne permet plus de bénéficier d’un avantage fiscal.

Les Pacs enregistrés progressent très légèrement en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan, mais augmentent de 11 % dans les Côtes-d’Armor et de 12,5 % dans le Finistère. Ils représentent désormais 47,3 % des unions en Bretagne, contre seulement 40 % dans l’Hexagone.

A l’instar de la métropole, les dissolutions de Pacs en Bretagne (2 246 en 2012, 2 525 en 2013) progressent respectivement de 15 % et 12,4 %, en lien avec les augmentations du nombre de Pacs les années passées. En 2012, les dissolutions sont en forte hausse dans les Côtes-d’Armor (+ 25 %) et le Finistère (+ 24 %).

Figure 6 – Bilan démographique de la Bretagne 2012 et 2013

Bilan démographique de la Bretagne 2012 et 2013
Côtes-d'Armor Finistère Ille-et-Vilaine Morbihan Bretagne France métropolitaine
Population au 1er janvier 2013 (p) 601 822 905 164 1 015 427 737 246 3 259 659 63 659 608
2012 (p) 598 158 902 817 1 006 358 732 326 3 239 659 63 378 545
2011 594 375 899 870 996 439 727 083 3 217 767 63 070 344
Naissances vivantes 2013 (p) 5 945 9 355 12 724 7 652 35 676 778 500
2012 6 184 9 597 12 892 7 909 36 582 788 603
Décès 2013 (p) 7 176 9 963 7 807 7 980 32 926 559 200
2012 6 917 10 145 7 965 7 763 32 790 557 286
Solde naturel 2013 (p) – 1231 – 608 4 917 – 328 2 750 219 300
2012 – 733 – 548 4 927 146 3 792 231 317
Mariages domiciliés 2012 1 773 2 725 3 240 2 196 9 934 237 745
2011 1 707 2 577 3 089 2 133 9 506 229 022
Divorces prononcés* 2012 596 1 475 1 594 1 226 4 891 125 217
2011 639 1 330 1 667 1 201 4 837 129 802
Pacs** 2013 (p) 1 334 2 491 3 165 2 037 9 027 166 567
2012 1 325 2 599 3 281 1 697 8 902 159 195
2011 1 194 2 310 3 269 1 655 8 428 150 800
Dissolution de Pacs* 2013 (p) 405 865 836 419 2 525 53 167
2012 385 753 782 326 2 246 48 390
2011 308 607 745 293 1 953 41 917
Taux de natalité (‰) 2012 10,3 10,6 12,8 10,8 11,3 12,4
Taux de mortalité (‰) 2012 11,5 11,2 7,9 10,6 10,1 8,8
Espérance de vie à la naissance des hommes 2012 76,9 76,3 78,9 77,1 77,3 78,5
Espérance de vie à la naissance des femmes 2012 84,5 83,8 85,1 84,5 84,4 84,9
Espérance de vie à 60 ans des hommes 2012 22,0 21,0 22,7 21,8 21,9 22,6
Espérance de vie à 60 ans des femmes 2012 26,9 26,4 27,2 26,7 26,8 27,2
Indicateur conjoncturel de fécondité 2012 2,10 1,97 1,99 2,08 2,01 2,00
  • (p) : données provisoires
  • * au lieu du jugement
  • ** Par la loi du 28 mars 2011, les notaires sont désormais habilités à enregistrer les déclarations de PACS. Ils sont comptabilisés dans ce tableau.
  • Sources : Insee, état-civil, statistiques au lieu de domicile - Ministère de la Justice

Les statistiques du mouvement naturel sont établies au lieu de domicile, y compris pour les mariages, après exploitation des bulletins d’état civil. L’état civil permet de disposer de statistiques a priori exhaustives puisque chaque naissance, mariage et décès en France fait l ’objet d’un acte civil.

Définitions

• Le solde migratoire apparent est la différence entre le nombre de personnes arrivées sur le territoire et le nombre de personnes sorties.

• Le solde naturel est la différence entre les nombres de naissances et de décès domiciliés au cours de l’année.

• Les taux de natalité et mortalité rapportent les nombres de naissances et décès à la population totale moyenne de l’année.

L'indicateur conjoncturel de fécondité mesure le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés l’année considérée à chaque âge demeuraient inchangés.

Pour en savoir plus

Un demi-million de Bretons supplémentaires en 30 ans, dont 80 % dans l'est de la région / Isabelle Baudequin; Insee Bretagne. - Dans : Octant Analyse ; n° 56 ( 2014, janv.). - 5 p.

Bilan démographique 2013 : Trois mariages pour deux Pacs / Vanessa Bellamy, Catherine Beaumel. - Dans : Insee première ; n° 1482 (2014, janv.). - 4p.

Le Bilan démographique 2012 en Bretagne - Plus de décès, moins de mariages, mais une attractivité qui ne se dément pas/ Robert Granger ; Insee Bretagne. - Dans : Octant Analyse ; n° 50 ( 2013, juin). - 5 p.

La fécondité en Bretagne depuis un demi-siècle : une convergence des comportements sous l'effet des évolutions sociétales / Michel Rouxel; Insee Bretagne. - Dans : Octant Analyse ; n° 41 (2013, janvier). - 5 p.