Le Bilan démographique 2012 en Bretagne - Plus de décès, moins de mariages, mais une attractivité qui ne se dément pas (Octant Analyse N° 50)

Robert Granger

Au 1er janvier 2012, la Bretagne compte 3,25 millions d'habitants. Son attractivité ne se dément pas avec une nouvelle augmentation de 25 000 habitants en un an. Le solde migratoire, largement excédentaire, fait plus que compenser un solde naturel plutôt faible. En raison d'un pic de mortalité en 2012, le solde naturel reste positif mais décroît fortement. L'Ille-et-Vilaine, qui vient de dépasser le million d'habitants, est le seul département contributeur à l'excédent naturel breton. Avec moins de 10 000 mariages en 2012, un record depuis 1940, le taux de nuptialité continue de baisser.

Octant Analyse
No 50
Paru le : 27/06/2013