En 2013, le seuil de 15 000 décès est franchi en Alsace

Sylvie Grcic, Béatrice Neiter

En 2013, le solde naturel poursuit son repli en Alsace. Il reste positif, les naissances dépassant les décès de 6 500 personnes. 21 750 naissances ont été domiciliées dans la région, une stabilité après deux années de recul. Le nombre de décès a continué à progresser, à un rythme néanmoins plus faible qu’en 2012. Il dépasse le seuil de 15 000 pour la première fois depuis 1986. Le nombre de pactes civils de solidarité continue de se rapprocher de celui des mariages.

Au 1er janvier 2014, l’Alsace compte 1 868 800 habitants, soit 2,8 % de la population française. Depuis 2007, la population alsacienne a progressé de 3,2 ‰ en moyenne annuelle, soit moins rapidement que celle de la métropole (+ 4,9 ‰), une croissance restant plus soutenue que dans les régions proches de Franche-Comté (+ 2,5 ‰), de Lorraine (+ 0,4 ‰) et de Champagne-Ardenne (- 0,1 ‰). Au cours des décennies 1990 et 2000 l’évolution était plus marquée, avec une croissance annuelle moyenne de 6,8 ‰ et de 5,7 ‰, puis le rythme s’est ralenti dès 2008, année de la crise économique.

L’Alsace affiche un solde naturel positif de quelque 6 470 personnes en 2013, le nombre de naissances étant plus élevé que celui des décès. Il s’inscrit en baisse de 5,2 % par rapport à l’année précédente, du fait d’une augmentation du nombre de décès plus rapide que l’évolution du nombre de naissances.

Figure 1 – Principaux indicateurs démographiques en Alsace

Principaux indicateurs démographiques en Alsace
Indicateurs 2010 2011 2012 2013 (p)
Bas-Rhin
Population au 1er janvier 1 095 905 1 099 269 1 104 667 1 107 577
Naissances 13 344 13 030 12 895 13 043
Taux de natalité (pour 1 000 habitants) 12,2 11,8 11,7 11,8
Décès 8 439 8 258 8 601 8 820
Taux de mortalité (pour 1 000 habitants) 7,7 7,5 7,8 8,0
Solde naturel 4 905 4 772 4 294 4 223
Taux d'accroissement naturel (pour 1 000 habitants) 4,5 4,3 3,9 3,8
Haut-Rhin
Population au 1er janvier 749 782 753 056 755 202 756 923
Naissances 9 177 8 927 8 818 8 713
Taux de natalité (pour 1 000 habitants) 12,2 11,8 11,7 11,5
Décès 5 989 5 988 6 284 6 466
Taux de mortalité (pour 1 000 habitants) 8,0 7,9 8,3 8,5
Solde naturel 3 188 2 939 2 534 2 247
Taux d'accroissement naturel (pour 1 000 habitants) 4,2 3,9 3,4 3,0
Alsace
Population au 1er janvier 1 845 687 1 852 325 1 859 869 1 864 500
Naissances 22 521 21 957 21 713 21 756
Taux de natalité (pour 1 000 habitants) 12,2 11,8 11,7 11,7
Décès 14 428 14 246 14 885 15 286
Taux de mortalité (pour 1 000 habitants) 7,8 7,7 8,0 8,2
Solde naturel 8 093 7 711 6 828 6 470
Taux d'accroissement naturel (pour 1 000 habitants) 4,4 4,2 3,7 3,5
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, recensements de la population, estimations de population, État civil.

Stabilité de la fécondité et de la natalité

Au courant de l’année 2013, 21 750 enfants ont vu le jour en Alsace, une situation stable après le recul observé les deux années précédentes. Les naissances alsaciennes représentent 2,7 % des naissances métropolitaines, ce qui est cohérent avec le poids démographique de la région.

Avec 11,7 naissances pour mille habitants en 2013, le taux de natalité de la région est stable par rapport à l’année précédente. Il est en baisse de 2,2 points depuis 1975. Ce repli est plus prononcé qu’en France métropolitaine, où le taux de natalité perd 1,9 point sur la même période, s’établissant à 12,2 naissances pour mille habitants en 2013. La diminution de la part des femmes en âge de procréer dans la population totale alimente cette baisse.

L’indicateur conjoncturel de fécondité (ICF) s’établit à 1,83 enfant par femme en 2013 (+ 0,01 point). S’il ne permet pas à la région d’assurer le renouvellement des générations, il est quasi-stable depuis trois ans et a retrouvé le niveau du début des années quatre-vingt, après un creux atteint en 1994. En métropole l’indice est repassé, en 2012 et en 2013, très légèrement sous la barre des 2 enfants par femme, mais reste très au-dessus du niveau alsacien. La région a l’une des fécondités les plus faibles du pays, devant la Lorraine (1,80), l’Aquitaine (1,79), le Limousin (1,78) et la Corse (1,51). Les femmes des régions de la façade Nord-Ouest et Sud-Est sont les plus fécondes - Nord-Pas-de-Calais (2,11), Pays de la Loire et PACA (2,07).

Le taux de fécondité des Alsaciennes âgées de 20 à 29 ans est stable en 2013 : 8,3 enfants pour 100 femmes. Depuis cinq ans, ce taux est inférieur à celui des générations précédentes (30 à 39 ans) : 8,9 enfants pour 100 femmes. Depuis 1975, le taux de fécondité des plus jeunes a, en effet, diminué de 30 % tandis qu’il a progressé de 85 % pour les 30-39 ans. Les variations sont plus amples en métropole où le taux des plus jeunes perd 32 % tandis que celui des plus âgées double sur la même période, s’établissant respectivement en 2013 à 8,7 enfants et 9,9 enfants pour 100 femmes.

L’âge moyen des mères à l’accouchement atteint 30,1 ans en Alsace en 2013, et 30,2 ans en métropole, poursuivant sa tendance à la hausse. Il varie pour la province de 29,3 ans en Nord-Pas-de-Calais à 30,5 ans en Rhône-Alpes. L’Île-de-France se démarque avec 31,4 ans.

Figure 2 – Un nombre de naissances stable en Alsace mais une diminution du nombre de femmes en âge de procréer

Indice (base 100 en 1999)
Un nombre de naissances stable en Alsace mais une diminution du nombre de femmes en âge de procréer
Naissances domiciliées en Alsace Femmes âgées de 20 à 40 ans en Alsace Naissances domiciliées en France métropolitaine Femmes âgées de 20 à 40 ans en France métropolitaine
1999 100 100 100 100
2000 102,36 99,47 104,02 99,67
2001 100,67 99,14 103,49 99,51
2002 97,76 98,78 102,25 99,43
2003 98,66 98,42 102,23 99,31
2004 97,34 97,86 103,11 99,03
2005 98,83 97,31 103,97 98,69
2006 101,53 96,66 106,99 98,43
2007 98,77 96,05 105,54 98,17
2008 98,98 95,40 106,88 97,75
2009 99,05 95,02 106,53 97,49
2010 100,68 93,93 107,71 97,15
2011 98,16 93,45 106,46 96,76
2012 97,07 92,71 106,09 96,35
2013 97,26 91,80 104,92 95,66
  • Source : Insee, État Civil.

Figure 2 – Un nombre de naissances stable en Alsace mais une diminution du nombre de femmes en âge de procréer

Stabilité de l’espérance de vie des hommes

Le nombre de décès domiciliés en Alsace a progressé de 2,7 % en 2013, dépassant le seuil de 15 000 décès annuels pour la première fois depuis 1986. Sur l’année, le nombre de défunts de la métropole reste stable (- 0,2 %).

La population âgée de plus de 60 ans augmente dans toutes les régions métropolitaines et l’Alsace occupe le 2e rang avec + 2,5 % en 2013 derrière les Pays de la Loire (+ 2,6 %). Le Limousin est en dernière position du classement (+ 1,3 %). Depuis 1990, la part de cette tranche d’âge dans la population régionale a gagné 6 points, au détriment des moins de 20 ans (- 4 points).

L’espérance de vie à la naissance pour les hommes fait une pause en 2013 (79,0 ans) après avoir gagné un peu plus de deux mois l’année précédente. Elle se maintient à 84,4 ans pour les femmes depuis trois ans. Sur l’ensemble de l’Hexagone, les hommes gagnent 3,6 mois d’espérance de vie et les femmes 2,4 mois en un an.

L’espérance de vie des hommes en Alsace se situe au-dessus de la moyenne métropolitaine (78,8 ans), au 6e rang derrière l’Île-de-France et les régions du Sud (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, PACA et Aquitaine). Pour les femmes, l’Alsace se place en 17e position, en-dessous de la moyenne métropolitaine (85,0 ans).

Figure 3 – Contrairement à la France métropolitaine, les décès progressent en Alsace en 2013

Indice base 100 en 1999
Contrairement à la France métropolitaine, les décès progressent en Alsace en 2013
Naissances domiciliées en Alsace Décès domiciliés en Alsace Naissances domiciliées en France métropolitaine Décès domiciliés en France métropolitaine
1999 100,0 100,0 100,0 100,0
2000 102,4 99,3 104,0 98,7
2001 100,7 99,0 103,5 98,8
2002 97,8 98,5 102,3 99,5
2003 98,7 100,0 102,2 102,7
2004 97,3 93,6 103,1 94,8
2005 98,8 96,2 104,0 98,1
2006 101,5 96,5 107,0 96,1
2007 98,8 94,4 105,5 96,9
2008 99,0 97,1 106,9 99,0
2009 99,0 101,8 106,5 100,1
2010 100,7 100,9 107,7 100,5
2011 98,2 99,6 106,5 99,5
2012 97,1 104,1 106,1 104,0
2013 97,3 106,9 104,9 103,9
  • Source : Insee, État Civil.

Figure 3 – Contrairement à la France métropolitaine, les décès progressent en Alsace en 2013

Figure_4 – Augmentation des plus de 60 ans en Alsace au détriment des plus jeunes

  • (p) : provisoire.
  • Source : Insee, estimations de population.

Figure 5 – Pas de gain d'espérance de vie à la naissance en Alsace en 2013

Âge
Pas de gain d'espérance de vie à la naissance en Alsace en 2013
Hommes en Alsace Femmes en Alsace Hommes en France métropolitaine Femmes en France métropolitaine
1975 67,1 75,4 69,0 76,9
1976 67,5 75,6 69,2 77,2
1977 68,2 76,7 69,7 77,8
1978 68,2 76,4 69,8 77,9
1979 69,0 76,7 70,1 78,3
1980 69,0 77,0 70,2 78,4
1981 69,3 76,9 70,4 78,5
1982 69,5 77,6 70,7 78,9
1983 69,6 77,6 70,7 78,8
1984 70,0 78,2 71,2 79,3
1985 70,3 78,5 71,3 79,4
1986 70,5 78,4 71,5 79,7
1987 71,2 79,2 72,0 80,3
1988 71,7 79,4 72,3 80,5
1989 71,5 79,5 72,5 80,6
1990 71,8 79,9 72,7 81,0
1991 72,3 80,2 72,9 81,2
1992 72,7 80,6 73,2 81,5
1993 72,7 80,5 73,3 81,5
1994 73,4 81,4 73,7 81,9
1995 73,7 81,1 73,9 81,9
1996 73,8 81,1 74,1 82,1
1997 74,3 81,8 74,6 82,3
1998 74,7 81,8 74,8 82,4
1999 75,0 81,6 75,0 82,5
2000 75,3 82,0 75,3 82,8
2001 75,5 82,1 75,5 82,9
2002 75,6 82,4 75,8 83,1
2003 75,9 82,6 75,9 83,0
2004 76,6 83,1 76,7 83,9
2005 77,1 83,2 76,8 83,9
2006 77,4 83,5 77,2 84,2
2007 77,8 84,0 77,4 84,4
2008 78,1 83,9 77,6 84,4
2009 77,8 83,9 77,8 84,5
2010 78,5 83,9 78,0 84,7
2011 78,9 84,4 78,4 85,0
2012 79,1 84,4 78,5 84,8
2013 79,0 84,4 78,8 85,0
  • Source : Insee, estimations de population, État civil.

Figure 5 – Pas de gain d'espérance de vie à la naissance en Alsace en 2013

Moindre progression du PACS

En 2013, 6 900 mariages ont été célébrés en Alsace. La loi de mai 2013 ouvre la possibilité du mariage aux personnes de même sexe, ce qui représente 160 unions en Alsace - deux tiers de couples d’hommes pour un tiers de couples de femmes. Le mariage de personnes de sexes différents est en recul de 5,4 % en 2013 après une hausse de même niveau en 2012. L’évolution est similaire au niveau national (-  6,0 % en 2013). Le nombre de mariages de personnes de sexes différents est en baisse depuis l’an 2000 de 25 % en Alsace, soit légèrement plus qu’en France (- 24 %).

En moyenne, l’âge des hommes au mariage est plus élevé que celui de leurs conjointes (respectivement 36 ans et 33 ans), en augmentation d’un an pour l’un et l’autre par rapport à 2012.

Les tribunaux de grande instance alsaciens ont prononcé près de 3 800 divorces en 2013. Le nombre de ruptures d’unions est en légère hausse (+ 0,7 %) après le fort recul de l’an passé (- 7,2 %). Au niveau national, le nombre de divorces diminue de 2,5 % en 2013 après - 3,3 % en 2012. La même année, 55 divorces sont prononcés pour 100 mariages en Alsace (pour 52 en France).

En 2013, quelque 5 400 pactes civils de solidarité (PACS) ont été conclus en Alsace, et environ 2 000 ont été rompus. Le nombre de PACS signés dans la région augmente de moins en moins vite (+ 12 % en 2012, et + 9 % en 2013), contrairement aux dissolutions, en forte hausse cette année (+ 17 %). C’est davantage qu’en métropole (+ 5 % de signatures, + 10 % de dissolutions).

Depuis la loi de mars 2011, les déclarations et dissolutions de PACS, initialement enregistrées par les seuls greffes des tribunaux d’instance, peuvent être authentifiées chez un notaire. Au courant de l’année 2013, neuf pactes sur dix ont été signés dans un tribunal de grande instance de la région, un peu plus qu’en moyenne métropolitaine.

Les pactes civils de solidarité séduisent plutôt les jeunes : un tiers des partenaires est âgé de 25 à 29 ans, 52 % ont moins de 30 ans et 71 % ont moins de 35 ans en Alsace. Près de 97 % des PACS ont été conclus entre personnes de sexes différents, proportion proche de la moyenne métropolitaine.

Encadré

Augmentation plus modérée du nombre de décès en Alsace

En 2013, 15 300 Alsaciens sont décédés, soit 2,7 % des défunts de la métropole. Après une forte augmentation en 2012 de 4,5 %, le nombre de décès domiciliés en Alsace progresse de façon plus modérée en 2013 (+ 2,7 %). La région se situe au 2e rang des plus fortes hausses, après la Corse (+ 4,0 %), la stabilité prévalant en métropole (- 0,2 %).

L’âge moyen au décès, de 77,2 ans dans la région, est sensiblement inférieur à celui de métropole (77,7 ans). Les hommes décèdent plus tôt que les femmes (73,4 ans et 80,9 ans).

La moitié des défunts domiciliés dans la région a moins de 81 ans, soit 8 années d’écart avec 1975 - la moitié des personnes décédées avait moins de 73 ans. Les 80 ans ou plus représentent près de trois défunts alsaciens sur cinq en 2013 pour moins d’un sur trois en 1975.

L’Alsace a le 3 e taux de mortalité le plus faible des régions

Depuis 1975, le taux de mortalité alsacien a perdu 2,5 points. En augmentation en 2013, il s’élève à 8,2 ‰, retrouvant son niveau de 1999. Légèrement inférieur au taux de métropole (8,7 ‰), il place l’Alsace au 3e rang des régions derrière Rhône-Alpes (7,7 ‰) et Île-de-France (6,0 ‰). À l’opposé, la région ayant le taux de mortalité le plus élevé est le Limousin (12,3 ‰).

Mais à structure de population identique à celle de la métropole, l’Alsace présenterait un taux de mortalité ainsi standardisé plus élevé (9,1 ‰), la plaçant cette fois au-dessus du niveau national.

Les moins de 30 ans plus souvent décédés sur la voie publique

En 2013, près de six Alsaciens décédés sur dix le sont dans un établissement hospitalier ou une clinique privée, plus de deux sur dix à domicile ou dans un autre logement, et plus d’un sur dix dans un hospice ou une maison de retraite. Dans la région, les décès ont davantage lieu dans une structure (hospitalière ou maison de retraite) qu’en métropole (+ 3,6 points de pourcentage).

Au-delà de 80 ans, la fin de vie est moins médicalisée : seule un peu plus de la moitié des défunts décède en établissement hospitalier ou en clinique. Cette tranche d’âge reste néanmoins encadrée, un cinquième des défunts étant concerné par une fin de vie dans une structure d’accompagnement (hospice ou maison de retraite).

Les moins de 30 ans, plus souvent victimes d’accidents de la route, sont 7 % à décéder sur la voie ou dans un lieu public. C’est deux fois moins qu’en France métropolitaine.

La quasi-totalité des défunts domiciliés en Alsace décèdent dans la région (99 %). Plus de la moitié des autres meurt dans une région limitrophe, en Lorraine (48 %) ou en Franche-Comté (12 %). Vient ensuite l’Île-de-France avec un décès d’Alsacien ayant eu lieu en dehors de la région sur dix.

Trois décès sur dix dus à une tumeur

Selon l’Inserm, plus de la moitié des décès enregistrés en Alsace en 2011 sont dus à une tumeur ou une maladie de l’appareil circulatoire. Les hommes sont plus touchés par les tumeurs (35,0 % pour 25,0 % des décès féminins), tandis que les femmes sont principalement affectées par les maladies de l’appareil circulatoire (29,9 % pour 24,4 % des décès masculins). Les cardiopathies ischémiques (ou maladies coronariennes) ont causé 7,6 % des décès, soit 1,2 point de plus qu’au niveau national. La tumeur du sein est la première cause de décès par tumeur des femmes (4,1 %), légèrement moins qu’en métropole (4,4 %). Les tumeurs malignes du larynx, de la trachée, des bronches et du poumon ont causé 9,2 % des décès masculins, nettement plus qu’au niveau national (8,6 %).

La très grande majorité des défunts étaient retraités ou inactifs en 2013 (92 %). Parmi les 8 % qui étaient en emploi, les ouvriers représentent 40 % des personnes décédées, ce qui est très supérieur à leur poids dans la population active occupée alsacienne (27 %). À l’opposé, les cadres et professions intellectuelles supérieures forment 15 % des personnes en emploi en Alsace, mais seulement 8 % des décédés actifs.

Figure 6 – Deux fois moins de jeunes décédés sur la voie publique en Alsace qu'en métropole

En %
Deux fois moins de jeunes décédés sur la voie publique en Alsace qu'en métropole
Défunts Domicile ou logement Établissement hospitalier ou clinique privée Hospice ou maison de retraite Voie ou lieu public Autre ou non déclaré
Total Alsace 23,4 58,9 14,3 1,1 2,3
Total métropole 24,9 57,3 12,3 1,2 4,2
Moins de 30 ans en Alsace 14,2 71,7 0,5 7,3 6,4
Moins de 30 ans en métropole 19,6 57,7 0,1 14,0 8,6
Plus de 80 ans en Alsace 21,8 53,9 22,2 0,2 2,0
Plus de 80 ans en Métropole 24,2 52,9 18,8 0,3 3,9
  • Source : Insee, État civil.

Figure 6 – Deux fois moins de jeunes décédés sur la voie publique en Alsace qu'en métropole

Cette étude a bénéficié des travaux de Madame Zheng Zhu, stagiaire de master de démographie de l'Université de Strasbourg.

Pour en savoir plus

Bellamy V. et Beaumel C., « Bilan démographique 2013 : trois mariages pour deux Pacs », Insee première n° 1482, janvier 2014.

Buisson G. et Lapinte A., « Le couple dans tous ses états : non-cohabitation, conjoints de même sexe, Pacs... », Insee première n° 1435, février 2013.

Bellamy V., « 569 200 personnes décédées en France en 2013 », Insee Focus n° 13, octobre 2014.

Bellamy V., « En 2013, 811 510 bébés sont nés en France », Insee Focus n° 9, septembre 2014.