Un salarié bas-normand sur cinq travaille dans la fonction publique

Fabrice FOURRÉ (Insee)

En Basse-Normandie, fin 2011, un salarié sur cinq (20,2 %) est employé dans la fonction publique. Cette proportion, légèrement inférieure à la moyenne de province (20,7 %) représente 117 000 emplois dans la région. Si la fonction publique d’État et la fonction publique territoriale sont moins présentes qu’au niveau national, les agents de la fonction publique hospitalière sont davantage représentés dans l’ensemble des agents de la fonction publique.

Insee Flash Basse-Normandie
No 2
Paru le : 29/07/2014

Fin 2011, 117 000 Bas-Normands travaillent dans la fonction publique qu’elle soit d’État, territoriale ou hospitalière. En Basse-Normandie, la densité d’emplois publics - ou taux d’administration - est inférieure à la moyenne de province. La région compte en effet 79 emplois publics pour 1 000 habitants, contre 82 pour 1 000 en province.

Sur un an, l’emploi public a diminué de 0,8 % dans la région. Cette baisse des effectifs, d’environ un millier d’emplois, est plus accentuée qu’en moyenne de province (0,4 %). Elle est due au recul des effectifs de la fonction publique d’État (-2,9 %, ce malgré une hausse du nombre de contrais aidés de 1100 à 2550 sur la période), car le nombre d’emplois augmente légèrement dans les fonctions publiques territoriale (+ 0,5 %) et hospitalière (+ 0,7 %).

Les femmes occupent près de deux emplois publics sur trois

Près de deux emplois sur trois (63,8 %) sont occupés par des femmes, soit un peu plus que le taux moyen de féminisation en province (61,5 %). L’Orne est l’un des départements français possédant les taux de féminisation de l’emploi public les plus élevés (67,3 %).

Avec 15 % d’agents de 55 ans ou plus, la structure par âge des agents publics en Basse-Normandie se rapproche de celle observée au plan national. Toutefois, le Calvados, avec un taux de 16,3 %, est, au nord de la Loire, le département de province comptant la plus forte proportion d’agents publics de 55 ans ou plus. En effet, les régions les plus ensoleillées étant les plus prisées et l’ancienneté souvent le critère déterminant des décisions de mutations, la moyenne d’âge dans les départements du sud s'avère en général plus élevée.

Figure_1 – L'emploi public en Basse-Normandie en 2011

L'emploi public en Basse-Normandie en 2011
Fonction publique d'État Fonction publique territoriale Fonction publique hospitalière Ensemble de la fonction publique
Effectifs Emplois pour 1000 habitants Effectifs Emplois pour 1000 habitants Effectifs Emplois pour 1000 habitants Effectifs Emplois pour 1000 habitants
Calvados 22 989 33,7 20 099 29,4 14 520 21,3 57 608 84,3
Manche 15 824 31,7 12 748 25,6 9 673 19,4 38 245 76,7
Orne 7 774 26,7 6 674 22,9 6 661 22,8 21 109 72,4
Basse-Normandie 46 587 31,6 39 521 26,8 30 854 20,9 116 962 79,4
Province 1 818 128 35,7 1 445 558 28,4 939 784 18,4 4 203 470 82,5
  • Source : Insee, SIASP

La fonction publique hospitalière bien présente

La densité d’emplois publics d’État (31,6 ‰) est inférieure en Basse-Normandie à la moyenne de province (35,7 ‰). Cette plus faible représentation de l’État dans la région s’explique surtout par le peula faible proportion de militaires en Basse-Normandie (2,6 ‰), deux fois moins nombreux que pour l’ensemble de la province. D’autres ministères sont également moins représentés qu’en moyenne, comme le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ou celui de l’Intérieur.

Avec 26,8 emplois pour 1 000 habitants, la densité d’emplois publics territoriaux dans la région est inférieure à celle de la France de province (28,4 ‰). Ceci peut s’expliquer en partie par la structure par taille des communes et intercommunalités bas-normandes, avec davantage de petites communes.

En revanche, le versant hospitalier de l’emploi public est plutôt mieux représenté dans la région avec 20,9 emplois pour 1 000 habitants, ce qui le place au dessus du taux moyen de la province (18,4 ‰). Les femmes occupent 78,7 % des 31 000 emplois publics hospitaliers. La part des 55 ans et plus, 12,1 %, est plus faible que dans les autres fonctions publiques. C’est particulièrement vrai pour le département de la Manche, qui avec 10,2 % d’agents de 55 ans ou plus, figure parmi les départements français où leur part est la plus faible.

Figure_2 – Répartition de l'emploi public d'Etat par ministère en 2011

Répartition de l'emploi public d'Etat par ministère en 2011
Education nationale 24970
Intérieur 4460
Enseignement supérieur 4000
Défense 3530
Budget 2700
Ecologie 1710
Justice 1410
Economie 1390
Agriculture 1270
Autres 1160
  • Source : Insee, SIASP

Figure_2 – Répartition de l'emploi public d'Etat par ministère en 2011

Sources

Le système d’information sur les agents des services publics (Siasp), produit par l’Insee à partir de l’exercice 2009 au niveau national et 2010 aux niveaux régional et départemental, recense les données sur l’emploi et les rémunérations des agents des trois versants de la fonction publique. Le périmètre de la fonction publique renvoie aux personnes morales et organismes soumis au droit administratif dans lesquels le recrutement se fait sur la base du droit public. Le tracé de chacun des versants - fonction publique de l’État, fonction publique territoriale et fonction publique hospitalière - s’appuie essentiellement sur la catégorie juridique de l’employeur.