Les disparités femme-homme en Centre-Val de Loire à l’image de ce qu’elles sont nationalement

Marjorie Bonifay, Anne-Claire Monvoisin, Muriel Pizzinat

Fin 2013, le Centre-Val de Loire compte près de 1,2 million de femmes. Les disparités femme-homme y sont comparables à la situation nationale. Les femmes sont plus souvent que les hommes diplômées du supérieur. Le taux d’activité féminin reste, à l’inverse, inférieur au taux masculin, même si l’écart se réduit. Les secteurs dans lesquels exercent les femmes sont moins diversifiés. Six fois plus souvent employées à temps partiel, elles perçoivent des revenus inférieurs de près d’un quart à ceux des hommes, comme nationalement. Une femme âgée de 25 à 54 ans sur dix est, dans la région, chef d’une famille monoparentale. C’est quatre fois plus fréquent que chez les hommes et l’écart se creuse sur les dernières années.

Les femmes davantage scolarisées et diplômées que les hommes

En Centre-Val de Loire, près de sept femmes de 18 ans sur dix sont scolarisées contre seulement six jeunes hommes sur dix (figure 1). Depuis 2006, ce taux a diminué dans notre région et au niveau national, quel que soit le sexe.

À la rentrée 2012, 22,6 % des filles inscrites au baccalauréat dans la région, l’étaient dans la filière professionnelle. Les garçons étaient 35,0 % à avoir opté pour ce baccalauréat. L’écart est toutefois moins marqué dans la région que nationalement (figure 2).

La part des femmes diplômées du supérieur, déjà plus importante que celle des hommes, dans la région comme en France, ne cesse d’augmenter. En 2011, un tiers de celles âgées de 25 à 54 ans, sont diplômées du supérieur. Ce taux est moins élevé qu’en France métropolitaine (38,1 %). Cependant, l’écart avec les hommes est un peu plus élevé : + 6,9 points en faveur des femmes contre 6,1 points.

Un taux d’activité toujours moins élevé chez les femmes mais moins de différence que nationalement

En 2011, le taux d’emploi des femmes de 25 à 54 ans non diplômées est de 64,1 %, nettement moins élevé que celui des hommes dans la même situation (- 12,7 points). Cet écart est moins marqué qu’en France métropolitaine (- 16,4 points).

Dans notre région, l’écart a diminué depuis 2006, car le taux d’activité des hommes non diplômés est en baisse depuis cette date (- 4 points).

Depuis 2006, le taux d’activité féminin est en hausse, même s’il reste inférieur à celui des hommes. Dans notre région comme nationalement, l’écart avec les hommes se réduit. Le taux d’activité des femmes de 25 à 54 ans atteint 88,7 % en 2011, plus qu’en France métropolitaine.

Cependant, le taux de chômage des femmes de 25 à 54 ans reste supérieur : 10,5 % contre 9,0 % pour les hommes en Centre-Val de Loire. L’écart est moindre qu’à l’échelle métropolitaine.

Figure_1 – Les disparités femme-homme en Centre-Val de Loire

%, euro, année
Les disparités femme-homme en Centre-Val de Loire
Femme Homme
Taux de scolarisation à 18 ans 69,0 58,9
Part d'inscrits en bac professionnel (rentrée 2012) 22,6 35,0
Part de diplômés du supérieur chez les 25 à 54 ans 33,1 26,2
Taux d'emploi des non diplômés de 25 à 54 ans 64,1 76,8
Taux d'activité des 25 à 54 ans 88,7 96,1
Taux de chômage des 25 à 54 ans 10,5 9,0
Part de salariés à temps partiel chez les 25 à 54 ans 25,3 4,2
Proportion parmi les cadres dirigeants 15,5 84,5
Salaire net annuel moyen en EQTP des cadres* 37 729 48 535
Revenu salarial net annuel moyen* 17 674 23 034
Âge moyen à la parentalité* 29,4 32,3
Part de chefs de famille monoparentale chez les 25 à 54 ans 10,9 2,5
Espérance de vie à la naissance* 84,9 78,5
  • Note : année 2011, 2012 si signalé par *
  • Sources : Insee ; Ministère de l'Éducation nationale, Depp

Six fois plus de femmes à temps partiel que d’hommes

La crise économique de 2008 a frappé moins fortement les femmes que les hommes en Centre-Val de Loire. Entre 2006 et 2011, l’emploi féminin a baissé de 1,4 % alors que celui des hommes subissait un recul de 5,8 %. Ainsi, parmi les 25 à 54 ans, les femmes sont désormais majoritaires dans l’emploi salarié. Toutefois, une femme sur quatre en emploi travaille à temps partiel, part en léger retrait depuis 2006, mais six fois plus importante que celle des hommes.

La moitié des emplois féminins se concentre dans onze familles professionnelles tandis que les emplois salariés des hommes se répartissent sur dix-huit catégories. Les femmes sont particulièrement présentes dans les métiers d’agent d’entretien, employé administratif, aide-soignant ou les activités liées aux services à la personne.

Des écarts de revenus persistants

Les femmes n’occupent que 15,5 % des postes de cadres dirigeants et l’écart de rémunération est alors important : - 22,3 % en équivalent temps plein. Ces disparités sont plus marquées dans la région que nationalement.

Les femmes ont en moyenne un revenu salarial inférieur de 24,1 % à celui des hommes, soit un revenu mensuel de 1 473 euros en 2012 contre 1 920 euros pour les hommes.

Plus d’une femme sur dix chef de famille monoparentale

En région Centre-Val de Loire comme en métropole, les femmes deviennent parents plus jeunes que les hommes. En 2012, l’âge moyen à la parentalité est de 29,4 ans pour les femmes alors que les hommes sont pères à 32,3 ans. Cet écart se creuse : en 2006, ils l’étaient 2,8 ans plus tard que les femmes.

En 2011, 69 607 familles sont monoparentales en région Centre-Val de Loire. Le chef de famille est une femme dans plus de huit cas sur dix. Ainsi, parmi les femmes de 25 à 54 ans, 10,9 % sont chefs de famille monoparentale, contre 2,5 % des hommes. Sur les 57 000 femmes dans cette situation, moins d’une sur trois est propriétaire de son logement contre plus d’un homme sur deux.

Une espérance de vie féminine toujours plus élevée

En 2012, les femmes ont une espérance de vie à la naissance de 84,9 ans, soit 6,4 ans de plus que les hommes. Cet écart est le même en France métropolitaine et évolue en faveur des hommes, puisqu’en 2006 ils avaient une espérance de vie à la naissance de 7 ans moins élevée que celle des femmes.

En 2011, en région Centre-Val de Loire, 5,9 % des femmes de 60 ans et plus vivent en institution, contre seulement 3,0 % des hommes de cet âge. Elles représentent ainsi près des trois quarts des résidents.

Figure_2 – L'écart femme-homme en Centre-Val de Loire comparé à celui de la France métropolitaine

  • Note de lecture : la figure présente les rapports entre le niveau des différences pour la région et celui pour la France métropolitaine : pour un indicateur, un ratio supérieur à 1 met en avant des écarts plus marqués dans la région et inversement quand le ratio est inférieur à 1.
  • Sources : Insee ; Ministère de l'Éducation nationale, Depp

Pour en savoir plus

Retrouvez également le dossier « Femmes et Hommes » sur www.insee.fr

En Centre-Val de Loire, moins d’une création d’entreprise sur trois est le fait d’une femme, Insee Analyses Centre-Val de Loire n° 10, février 2015

Des écarts persistants face à l’emploi entre femmes et hommes en région Centre, Insee Analyses Centre n° 4, octobre 2014

Les conditions de vie des enfants après le divorce,Insee première n° 1536, février 2015

Bilan démographique 2014 - Des décès moins nombreux, Insee première n° 1532, janvier 2015