Bilan de la saison été 2014 dans l’hôtellerie de plein-air : Une fréquentation dans les campings à l’image de la météo : maussade

Gilles Zemis, Insee Franche-Comté

La météo capricieuse de juillet et d’août est à l’origine du recul significatif de la fréquentation touristique dans les campings francs-comtois sur l’ensemble de la saison estivale 2014. Les bons résultats enregistrés en juin et en septembre ne sont pas parvenus à combler la chute de fréquentation intervenue pendant la haute saison.

Les clients étrangers ont été beaucoup moins nombreux que l’année dernière à séjourner dans les campings francs-comtois. La baisse de fréquentation est commune à tous les départements et à tous les types d’emplacements.

Insee Flash Franche-Comté
No 6
Paru le : 18/02/2015

Nouvelle baisse des nuitées estivales en 2014

De mai à septembre 2014, les campings francs-comtois enregistrent 1 234 055 nuitées. Pour la deuxième saison consécutive, la fréquentation touristique dans l’hôtellerie de plein-air recule par rapport à la saison précédente. Les nuitées ont diminué de 5,0 % entre l’été 2013 et l’été 2014 après une baisse de 5,2 % la saison précédente. Le nombre d’arrivées (309 732) baisse dans les mêmes proportions (– 4,2 %) (figure 1).

figure_1 – L’activité de l’hôtellerie de plein-air pour la saison été 2014

L’activité de l’hôtellerie de plein-air pour la saison été 2014
Doubs Jura Haute-Saône / T. de Belfort Franche-Comté France métropolitaine
Arrivées 86 546 184 387 38 799 309 732 20 769 740
Nuitées 296 092 826 777 111 186 1 234 055 109 743 258
Nuitées France 101 873 406 910 63 673 572 456 73 131 337
Nuitées Etranger 194 219 419 867 47 513 661 599 36 611 921
Durée moyenne de séjour (en jour) 3,42 4,48 2,87 3,98 5,28
Taux d'occupation (en %) 25,8 26,7 21,1 25,6 36,0
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Le recul de la fréquentation dans l’hôtellerie de plein-air est plus marqué en Franche-Comté que dans la plupart des autres régions. La Lorraine, la Picardie, le Limousin et la Corse enregistrent des évolutions plus défavorables. Au niveau métropolitain, la fréquentation reste stable (+ 0,3 %) par rapport à la saison 2013.

Une très faible fréquentation pendant la haute saison

La météo médiocre de juillet et août est à l’origine de la baisse de la fréquentation dans la région. L’activité des campings francs-comtois a chuté en juillet (– 14,1 % par rapport à juillet 2013) et en août (– 9,1 %) après avoir enregistré des résultats exceptionnels en juin (hausse des nuitées de 45,4 % par rapport à juin 2013), dus à des conditions climatiques très clémentes (figure 2).

figure_2 – Évolution mensuelle des nuitées 2014 par rapport à 2013

  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Les conditions favorables du mois de septembre (une météo clémente associée à un calendrier européen de vacances scolaires avantageux) ont généré une activité significative (+ 9,7 % par rapport à septembre 2013) mais insuffisante pour assurer un niveau de fréquentation sur l’ensemble de la saison au moins identique à celui de l’année dernière.

Une clientèle étrangère moins nombreuse

Les clients étrangers, qui représentent plus de la moitié des nuitées (53,6 %), ont été beaucoup moins nombreux à séjourner dans les campings francs-comtois que lors de la saison 2013. À l’issue de la saison 2014, le nombre de nuitées de touristes étrangers est en baisse de 8,4 % par rapport à l’été 2013, soit 60 470 nuitées de moins. La fréquentation de la clientèle hollandaise (première clientèle étrangère avec 27,4 % des nuitées totales) s’est contractée de 12,1 % par rapport à la saison dernière. Parmi les autres nationalités représentées de manière significative dans les campings de la région, les Britanniques et les Belges ont également été moins nombreux à séjourner en Franche-Comté, avec des baisses de fréquentation respectives de 20,3 % et 7,1 %. La fréquentation de la clientèle française (46,4 % des nuitées) est elle aussi en baisse mais dans des proportions moindres que celle de la clientèle étrangère (– 0,8 % par rapport à 2013).

En revanche, la fréquentation des touristes allemands et suisses progresse respectivement de 4,5 % et 7,9 % (figure 3).

figure_3 – Évolution 2013-2014 de la fréquentation par pays de résidence

Évolution 2013-2014 de la fréquentation par pays de résidence
Saison 2014 Saison 2013 Év. Nuitées 2013-2014 (en %)
Nuitées Part (en %) Durée moy. de séjour Nuitées Part (en %) Durée moy. de séjour
Ensemble 1 234 055 100,0 3,98 1 299 281 100,0 4,02 – 5,0
France 572 456 46,4 3,80 577 211 44,4 3,83 – 0,8
Total étranger 661 599 53,6 4,16 722 069 55,6 4,18 – 8,4
Pays-Bas 338 227 27,4 5,84 384 870 29,6 5,53 – 12,1
Allemagne 148 316 12,0 2,86 141 873 10,9 2,74 + 4,5
Royaume Uni 57 469 4,7 4,78 72 061 5,5 4,85 – 20,3
Suisse 48 581 3,9 3,16 45 028 3,5 3,35 + 7,9
Belgique 41 446 3,4 3,76 44 596 3,4 3,99 – 7,1
Danemark 9 708 0,8 3,57 13 928 1,1 3,57 – 30,3
Espagne 2 272 0,2 2,04 2 513 0,2 2,48 – 9,6
Italie 2 338 0,2 2,05 2 195 0,2 1,86 + 6,5
Reste de l'Europe 12 661 1,0 2,27 14 270 1,1 2,66 – 11,3
Autres pays 581 0,0 2,50 735 0,1 1,99 – 21,0
  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Toutes les formules d’hébergement concernées par la baisse de fréquentation

Cette saison encore, le parc d’emplacements équipés (mobil-home, bungalow, etc.) croît (+ 3,3 %). On compte aujourd’hui dans les campings francs-comtois un emplacement équipé pour quatre emplacements nus. Malgré les investissements réalisés, cette formule d’hébergement a moins séduit de touristes cette saison qu’en 2013. Le nombre de nuitées sur emplacements équipés a diminué de 5,6 %, soit légèrement plus que celles sur emplacements nus (– 4,6 %) (figure 4).

figure_4 – Fréquentation par type d’emplacement

Fréquentation par type d’emplacement
Arrivées Nuitées Durée moy. de séjour Ev. Nuitées 2013-2014 (en %) Taux d'occupation (en %)
Ensemble des emplacements 309 733 1 234 055 3,98 – 5,0 25,6
Emplacements nus 225 644 741 743 3,29 – 4,6 20,9
Emplacements équipés 84 089 492 312 5,85 – 5,6 46,1
  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Source : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

La baisse de fréquentation n’épargne aucun département

Tous les départements francs-comtois sont concernés par la baisse de la fréquentation dans l’hôtellerie de plein-air. Le Jura, qui a la plus grande capacité d’emplacements, est le département le plus touché, avec une baisse de fréquentation de 5,6 %. Dans le Doubs et la Haute-Saône associée au Territoire de Belfort, le recul de la fréquentation est légèrement plus contenu, avec des baisses respectives de 3,9 % et 3,7 % (figure 5).

figure_5 – Évolution 2013-2014 de la fréquentation par département

Évolution 2013-2014 de la fréquentation par département
Doubs Jura Haute-Saône / T. de Belfort
Saison 2013 308 107 875 742 115 432
Saison 2014 296 092 826 777 111 186
  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

figure_5 – Évolution 2013-2014 de la fréquentation par département

Définitions

Arrivées  : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même camping.

Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un camping.

Taux d’occupation : rapport entre le nombre d’emplacements occupés et le nombre d’emplacements offerts.

Durée moyenne de séjour : rapport entre le nombre de nuitées et le nombre d’arrivées.

Pour en savoir plus

Le bilan de l’hôtellerie de plein air en Franche-Comté - Été 2014, Observatoire régional du Tourisme, février 2015

Le Marre S., « Le plus bas niveau de fréquentation dans les hôtels depuis 2010 », Insee Flash Franche-Comté n° 7, février 2015

Champ de l’enquête de fréquentation dans l’hôtellerie de plein air : L’enquête est réalisée auprès des établissements d'au moins 10 emplacements, dont un au moins est destiné aux touristes de passage, classés ou non par Atout France.

Opération statistique : Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air