Bilan de la saison été 2014 dans l’hôtellerie : Le plus bas niveau de fréquentation dans les hôtels depuis 2010

Sylviane Le Marre, Insee Franche-Comté

La fréquentation estivale des hôtels francs-comtois en 2014 ne confirme pas la légère amélioration intervenue durant l’été 2013 et atteint son niveau le plus bas depuis 2010. La bonne tenue du mois d’avril ne compense pas le recul des nuitées de mai à septembre. Tous les départements comtois ont attiré beaucoup moins de touristes français qu’en 2013. En revanche, les clients étrangers ont été légèrement plus nombreux. Avec un doublement du nombre de nuitées des touristes chinois, la Chine passe devant le Royaume-Uni et les Pays-Bas et devient le 4e pays fréquentant le plus notre région. Par ailleurs, le tourisme d’affaires, représentant près de la moitié des nuitées, a fortement diminué en lien avec un contexte économique difficile.

Insee Flash Franche-Comté
No 7
Paru le : 18/02/2015

Été 2014 : le recul du tourisme d’affaires entraine une baisse de la fréquentation hôtelière

Les hôtels comtois ont enregistré 1 086 166 nuitées d’avril à septembre 2014. Le nombre de nuitées diminue de nouveau (– 3,9 % entre l’été 2013 et l’été 2014) après la légère amélioration de la saison 2013 (+ 0,7 % par rapport à la saison 2012). L’été 2014 renoue avec les baisses des étés 2012 (– 5,4 %) et 2011 (– 1,7 %). En 2014, les arrivées et les nuitées de la saison estivale sont à leur plus faible niveau depuis 2010.

figure_1 – L'évolution de la fréquentation estivale hôtelière en Franche-Comté

L'évolution de la fréquentation estivale hôtelière en Franche-Comté
Années Arrivées Nuitées
2010 770 891 1 208 040
2011 799 318 1 187 466
2012 762 521 1 123 470
2013 769 455 1 130 821
2014 746 353 1 086 166
  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

figure_1 – L'évolution de la fréquentation estivale hôtelière en Franche-Comté

La baisse de fréquentation dans les hôtels comtois est plus importante que celle observée en moyenne en France métropolitaine (– 1,2 %). La Franche-Comté figure parmi les régions où la baisse est la plus forte. Seules Rhône-Alpes (– 5,5 %) et la Corse (– 5,0 %) ont des évolutions plus défavorables.

Une forte baisse des nuitées françaises

Aucun département de la région n’échappe à cette contraction de la fréquentation hôtelière : les hôtels du Doubs, du Territoire de Belfort et du Jura enregistrent des baisses respectives de – 3,0 %, – 4,0 % et – 5,5 %. Cette baisse généralisée de fréquentation tient au très net recul des nuitées françaises (– 5,1 %) constaté également dans tous les départements. Les nuitées françaises représentent 79,5 % des nuitées totales. En revanche, le nombre de nuitées étrangères augmente légèrement dans la région par rapport à l’été 2013 (+ 0,6 %) grâce à la progression dans le Doubs.

figure_2 – L'activité hôtelière comtoise pour la saison été 2014

L'activité hôtelière comtoise pour la saison été 2014
Doubs Jura Haute-Saône Territoire de Belfort Franche-Comté France métropolitaine
Arrivées (en nombre) 374 865 206 567 ns 98 197 746 353 65 150 639
Nuitées (en nombre) 539 980 306 751 ns 142 576 1 086 166 119 184 333
Part Nuitées Étranger (en %) 20,8 19,5 ns 22,1 20,5 39,6
Part Nuitées Affaires (en %) 52,0 36,7 ns 60,4 48,8 35,6
Durée moyenne de séjour (en jour) 1,44 1,48 ns 1,45 1,46 1,83
Taux d'occupation (en %) 56,1 54,1 49,9 57,6 55,2 65,0
Évolution nuitées totales 2014/2013 (en %) – 3,0 – 5,5 ns – 4,0 – 3,9 – 1,2
Évolution nuitées France 2014/2013 (en %) – 4,9 – 6,0 ns – 3,0 – 5,1 – 2,0
Évolution nuitées Étranger 2014/2013 (en %) + 4,8 – 3,6 ns – 7,6 + 0,6 – 0,1
  • ns : non significatif
  • Note :suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Le nombre de nuitées étrangères diminue par contre dans le Jura (– 3,6 %) et le Territoire de Belfort (– 7,6 %). En conséquence, la fréquention hôtelière se dégrade davantage dans ces deux départements.

Une saison touristique atone

Seul le mois d’avril bénéficie d’une augmentation du nombre de nuitées pendant la saison 2014. Tous les autres mois, particulièrement mai et juillet, affichent une baisse. Le calendrier des vacances scolaires de l’Allemagne, de la Suisse et de la Grande-Bretagne peut expliquer en partie la bonne tenue du mois d’avril. Le tourisme d’affaires représente près de la moitié des nuitées comtoises. Il est sensible au contexte économique et les difficultés conjoncturelles actuelles jouent un rôle négatif dans la fréquentation hôtelière. Ainsi, la baisse globale du nombre de nuitées s’explique avant tout par la contraction des nuitées d’affaires (– 8 %). En effet, au terme de la saison estivale 2014, les hôtels comtois comptabilisent 45 800 nuitées d’affaires de moins que lors de la saison précédente pour 1 150 nuitées d’agrément supplémentaires.

figure_3 – Saison été 2014 en Franche-Comté : évolution mensuelle des nuitées par rapport à 2013

  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées.
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Une clientèle étrangère en évolution

Les touristes étrangers représentent 20,5 % des nuitées régionales, soit environ deux fois moins qu’au niveau national (40,0 %). Allemands, Suisses et Belges restent les touristes les plus nombreux séjournant dans les hôtels comtois en 2014 avec respectivement 4,4 %, 3,0 % et 2,5 % des nuitées. Cependant, le nombre de nuitées pour ces nationalités baisse, modérément pour l’Allemagne et plus fortement pour les deux autres pays. Pour la première fois, en 2014, la clientèle chinoise, avec 2,0 % des nuitées, devance le Royaume-Uni (1,6 %) et les Pays-Bas (1,3 %). Les Chinois ont ainsi doublé leurs nuitées entre l’été 2013 et l’été 2014. Toutefois ils séjournent moins longtemps que les autres clients étrangers dans la région, 1,14 jour en moyenne contre 1,34 jour. La fréquentation des Italiens et des Polonais est en net recul alors que celle des Espagnols augmente.

figure_4 – Saison été 2014 : la fréquentation hôtelière par nationalité

Saison été 2014 : la fréquentation hôtelière par nationalité
Arrivées Part des arrivées (en %) Nuitées Part des nuitées (en %) Durée moyenne de séjour Évolution Nuitées Saison 2014/Saison 2013 (en %)
Ensemble 746 353 100,0 1 086 166 100,0 1,46 – 3,9
France 581 038 77,9 863 869 79,5 1,49 – 5,1
Total étrangers 165 315 22,1 222 297 20,5 1,34 + 0,6
Allemagne 36 794 4,9 47 909 4,4 1,30 – 0,5
Suisse 24 343 3,3 32 721 3,0 1,34 – 6,5
Belgique 19 098 2,6 26 616 2,5 1,32 – 5,8
Royaume Uni 12 157 1,6 16 935 1,6 1,36 + 0,0
Pays-Bas 10 587 1,4 14 127 1,3 1,33 + 1,6
Italie 5 958 0,8 8 401 0,8 1,38 – 15,1
Espagne 5 791 0,8 8 370 0,8 1,24 + 13,2
Pologne 3 281 0,4 4 277 0,4 2,01 – 18,7
Reste de l'Europe 12 933 1,7 18 595 1,7 1,60 – 13,2
Chine 19 145 2,6 21 879 2,0 1,14 + 106,0
Etats-Unis 5 005 0,7 7 581 0,7 1,51 + 11,3
Reste du Monde 10 223 1,4 14 886 1,4 1,46 – 13,7
  • Note : suite au changement de classification début 2014, les données 2010 à 2013 ont été rétropolées
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT, saison été 2014

Encadré

Avertissement concernant la Haute-Saône

Les données à l’échelle du département de la Haute-Saône ne sont pas diffusables en raison d’un trop grand nombre de questionnaires retournés incomplets.

Les résultats concernant la Haute-Saône peuvent être déduits par soustraction mais ne sont pas significatifs à l’échelle du territoire. La non-significativité des résultats est retenue si le nombre de répondants concerné est :

- strictement inférieur à 3,

- compris entre 3 et 5 et le taux de couverture en emplacements (ou places-lits) des répondants est inférieur à 80 %,

- compris entre 6 et 10 et le taux de couverture en emplacements (ou places-lits) des répondants est inférieur à 50 %.

Définitions

Arrivées  : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même hôtel.

Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel. Un couple séjournant 3 nuits consécutives dans un établissement correspond à 6 nuitées de même que 6 personnes séjournant chacune une nuit.

Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres d’hôtels occupées et le nombre de chambres d’hôtels effectivement disponibles (en tenant compte des fermetures diverses).

Durée moyenne de séjour : rapport entre le nombre de nuitées et le nombre d’arrivées.

Champ

Pour en savoir plus

Le bilan de l’hôtellerie de tourisme en Franche-Comté - Été 2014, Observatoire régional du Tourisme, février 2015

Zemis G., « Fréquentation dans les campings à l’image de la météo : maussade », Insee Flash Franche-Comté n° 6, février 2015