La fonction publique hospitalière : 5,7 % de l’emploi total en Bourgogne

Régine Bordet-Gaudin, Mélanie Bouriez, Insee

En Bourgogne, la fonction publique hospitalière emploie 37 200 personnes. Avec 23 emplois pour mille habitants, la Bourgogne se classe ainsi aux premiers rangs des régions françaises, derrière le Limousin. Les deux tiers des salariés travaillent dans la filière soignante, très féminisée et un peu moins qualifiée qu’en moyenne de province. Les seniors tiennent une place importante chez les médecins, qui restent majoritairement des hommes, et parmi les salariées de la filière administrative.

Insee Flash Bourgogne
No 17
Paru le : 03/02/2015

En Bourgogne, 37 200 personnes travaillent dans la fonction publique hospitalière en 2011. La Côte-d’Or et la Saône-et-Loire totalisent les deux tiers de cet emploi.

Les hôpitaux, avec 31 500 postes, concentrent 85 % des effectifs. Viennent ensuite les établissements d’hébergement pour personnes âgées, avec 4 600 emplois, plus présents dans la région qu’en moyenne de province (12,5 % de l’emploi public hospitalier contre 8 %). D’autres établissements sociaux et médico-sociaux, spécialisés notamment dans l’accueil de personnes en situation de handicap - adultes ou enfants en difficulté, emploient 1 100 personnes. Ils se situent en Saône-et-Loire et dans l’Yonne, qui se distinguent aussi par davantage d’emplois auprès des personnes âgées que le reste de la région.

La fonction publique hospitalière a une position importante dans l’emploi bourguignon. Elle concentre 5,7 % de l’emploi régional et compte 23 emplois pour 1 000 habitants. Ces caractéristiques classent la Bourgogne aux premiers rangs des régions françaises derrière le Limousin

Figure 1 – La Bourgogne est au 2e rang pour son taux d'administration hospitalière

La Bourgogne est au 2e rang pour son taux d'administration hospitalière
Code région taux
01 15,80494
02 21,39670
03 11,55693
04 10,57072
11 15,21147
21 20,08499
22 21,03409
23 19,21442
24 19,48694
25 20,93935
26 22,65188
31 17,76429
41 18,79562
42 19,78775
43 20,53316
52 17,92919
53 19,44755
54 19,57452
72 17,24627
73 16,64194
74 28,16615
82 17,20243
83 22,33286
91 15,58746
93 15,26978
94 14,42073
  • Champ : postes principaux finaux (actifs et non annexes au 31 décembre) au lieu de travail, y.c. bénéficiaires d'emplois aidés.
  • Source : Insee, Siasp 2011, établissement employeur - Recensement de la population 2010.

Figure 1 – La Bourgogne est au 2e rang pour son taux d'administration hospitalièreTaux d'administration de la fonction publique hospitalière par région en France métropolitaine en 2011 (nombre de postes pour mille habitants)

Deux tiers des emplois dans la filière soignante

Deux tiers des salariés, soit 23 600, travaillent dans la filière soignante (infirmier, aide-soignant…) ; 10 % exercent dans la filière technique et ouvrière (conducteur ambulancier, agent de service mortuaire…) et 9 % dans la filière administrative (secrétaire médicale, directeur d’hôpital…). Les effectifs sont moindres dans les filières médico-technique (préparateur en pharmacie, technicien de laboratoire…) et socio-éducative (animateur, éducateur…). Par ailleurs, la fonction publique hospitalière rémunère 2 700 médecins.

Avec 12 % d’agents de plus de 55 ans, la fonction publique hospitalière régionale affiche une proportion de seniors proche de la moyenne provinciale. Si la filière soignante est plutôt jeune, elle connaîtra à moyen terme de nombreux départs à la retraite, 29 % des salariés ayant entre 45 et 54 ans. Les autres filières emploient des parts élevées de seniors, notamment la filière administrative, avec 19 % de seniors. Les médecins aussi sont relativement âgés : 23 % d’entre eux ont 55 ans ou plus, contre 21 % en moyenne de province.

Un emploi très féminisé

L’emploi public hospitalier compte 79 % de femmes. Les filières soignante et administrative sont les plus féminisées (90 %). Les femmes occupent 78 % des postes dans les hôpitaux et jusqu’à 86 % dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées.

Cependant, les médecins restent en majorité des hommes, 56 %, une proportion plus importante que la moyenne de province de 51 % ; ils sont plus âgés que leurs homologues femmes, recrutées dans un contexte de féminisation tardive de la profession. La filière technique et ouvrière est, elle aussi, majoritairement masculine (67 %).

Figure 2 – Une fonction publique hospitalière féminisée - Caractéristiques des emplois dans la fonction publique hospitalière selon la filière d'emploi

Une fonction publique hospitalière féminisée - Caractéristiques des emplois dans la fonction publique hospitalière selon la filière d'emploi
Effectifs Répartition (%) Femmes (%) 55 ans et plus (%) Catégorie A (%)
Soignante 23 600 63,5 90,0 8,4 27,1
Technique et ouvrière 3 800 10,3 33,2 16,5 2,5
Administrative 3 500 9,3 90,3 18,9 9,3
Médico-technique 1 400 3,8 71,4 15,7 3,9
Socio-éducative 600 1,6 75,8 17,1 4,5
Hors filières 3 600 9,6 52,8 20,4 76,3
dont médecins 2 700 7,3 43,9 22,8 100,0
Indéterminée 700 1,9 53,7 10,9 5,7
Ensemble 37 200 100,0 79,0 11,9 26,0
  • Champ : postes principaux finaux (actifs et non annexes au 31 décembre) au lieu de travail, y.c. bénéficiaires d'emplois aidés.
  • Source : Insee, Siasp 2011, établissement employeur.

26 % de cadres supérieurs

Une majorité de l’emploi public hospitalier est de catégorie C : 56 % des agents ont des fonctions d’exécution, une part plus élevée que la moyenne provinciale (52 %). Cet écart tient principalement au fait que les salariés de la filière soignante sont plus souvent de catégorie C dans la région qu’en moyenne de province.

En Bourgogne, 26 % des agents de la fonction publique hospitalière sont de catégorie A (fonctions de décision, conception, encadrement), une proportion proche de la moyenne de province. La filière soignante se caractérise par une part de cadres A élevée par rapport à celle enregistrée dans les autres filières : 27 % contre 4 à 9 %. Cette filière a bénéficié de la réforme Licence-Master-Doctorat en 2010 qui a permis aux infirmières qui le souhaitaient d’être reclassées dans la catégorie A.

Seulement 24 % des femmes sont de catégorie A, contre 33 % parmi les hommes. En effet, dans les filières soignante et administrative, elles sont plus souvent de catégories B (fonctions d’application) ou C que les hommes.

Figure 3 – Dans la filière soignante, 26 % des femmes sont de catégorie A

(en %)
Dans la filière soignante, 26 % des femmes sont de catégorie A
Hommes Femmes
Technique et ouvrière 3 2
Médico-technique 4 4
Socio-educative 6 4
Soignante 35 26
Administrative 38 6
  • Champ : postes principaux finaux (actifs et non annexes au 31 décembre), y compris bénéficiaires d’emplois aidés.
  • Source : Insee, Siasp 2011, établissement employeur.

Figure 3 – Dans la filière soignante, 26 % des femmes sont de catégorie APart de catégorie A par filière d'emploi, selon le sexe (%)

Figure 4 – En Côte-d'Or et dans la Nièvre, l'emploi public hospitalier se concentre dans le secteur sanitaire - Répartition des effectifs de la fonction publique hospitalière par type d'administration, selon le département

En Côte-d'Or et dans la Nièvre, l'emploi public hospitalier se concentre dans le secteur sanitaire - Répartition des effectifs de la fonction publique hospitalière par type d'administration, selon le département
Côte-d'Or Nièvre Saône-et-Loire Yonne Bourgogne
Effectifs Répartition (%) Effectifs Répartition (%) Effectifs Répartition (%) Effectifs Répartition (%) Effectifs Répartition (%)
Hôpitaux 11 500 95,8 4 500 91,8 9 100 76,5 6 400 76,2 31 500 84,6
Établissements d'hébergement pour personnes âgées 500 4,2 400 8,2 2 100 17,6 1 600 19,0 4 600 12,4
Autres établissements sociaux et médico-sociaux 0 0,0 0 0,0 700 5,9 400 4,8 1 100 3,0
Ensemble 12 000 100,0 4 900 100,0 11 900 100,0 8 400 100,0 37 200 100,0
  • Champ : postes principaux finaux (actifs et non annexes au 31 décembre) au lieu de travail, y.c. bénéficiaires d'emplois aidés.
  • Source : Insee, Siasp 2011, établissement employeur

Sources

Le système d’information sur les agents des services publics (SIASP), produit par l’Insee à partir de l’exercice 2009, recense les données sur l’emploi et les rémunérations des agents des trois versants de la fonction publique : fonction publique d’État (FPE), fonction publique territoriale (FPT) et fonction publique hospitalière (FPH).

Il est alimenté par les fichiers de paye de l’État pour la majorité des agents relevant de la fonction publique d’État. Il s’appuie aussi sur les DADS (déclarations annuelles de données sociales) pour les agents de la FPT et de la FPH et une partie de ceux de la FPE.

Le périmètre de la fonction publique renvoie aux personnes morales et organismes soumis au droit administratif dans lequel le recrutement se fait sur la base du droit public.

Pour en savoir plus