Le modèle de microsimulation Destinie 2

Le modèle Destinie 2 (modèle Démographique Économique et Social de Trajectoires INdividuelles sImulÉs, version 2) est un modèle de microsimulation dynamique, développé et géré par l’Insee, dont l’objectif principal est la projection à long terme des retraites. Il succède à Destinie 1, premier modèle de microsimulation élaboré sur ce domaine en France, depuis 2010.

Méthodes
Dernière mise à jour le :17/09/2018

Utilisation

Ce modèle est mobilisé lors des exercices de projection de long terme conduits par le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) ou la Commission européenne, mais aussi dans le cadre d'études afin d'éclairer le débat économique et social dans le domaine de la protection sociale (retraites, mais également dépendance ou encore dépenses de santé). En effet, la construction d’un échantillon démographique, couplée à la constitution des liens familiaux et des trajectoires professionnelles, offre au modèle une perspective plus généraliste, qui s’étend au-delà des retraites stricto sensu. Sa dimension « ménages » le distingue d’autres modèles de microsimulation. Par ailleurs, la taille modeste de l'échantillon permet une simulation rapide et ainsi la réalisation de nombreuses variantes, au prix d’une plus faible précision des résultats.

Méthodologie

Le modèle s’appuie sur un échantillon représentatif de la population française au 1er janvier 2010, construit à partir de l’enquête Patrimoine 2009-2010. Composé d'environ 62 000 individus, cet échantillon initial contient des informations sur les liens familiaux ainsi que l'historique des positions occupées sur le marché du travail.

La simulation est effectuée au niveau individuel. Le modèle renouvelle la population initiale en simulant des naissances, des décès et des flux migratoires. Il projette ensuite les carrières professionnelles, les revenus d’activité et le départ à la retraite de chaque individu.

Les personnes en emploi sont réparties en trois grands groupes (les salariés du secteur privé, les titulaires de la fonction publique et les indépendants), comme les retraités (en autant de régimes de base). Ce modèle simplifie un certain nombre d’éléments législatifs (par exemple, les indépendants sont simulés en étant tous soumis aux mêmes règles de calcul des droits). Destinie 2 permet de reconstituer l’ensemble de la trajectoire professionnelle d’un individu (statuts d’activité et revenus) et simule la liquidation de la retraite selon les règles en vigueur pour chaque régime.

Trois modules principaux

Le modèle comprend trois modules distincts, écrits en C++ et transcrits en R : le module générateur des biographies démographiques, le module générateur des trajectoires professionnelles et le module « retraite ».

La construction des trajectoires démographiques s’appuie sur les projections démographiques de l’Insee publiées en 2016, couvrant le champ France entière sur la période 2013-2070. Le nombre de décès, de naissances et les flux migratoires sont ainsi calés chaque année de la projection.

Les parcours professionnels des individus sont observés jusqu’en 2009, année de base. À compter de 2010, leurs carrières (statuts d’activité et revenus) sont projetées en respectant des contraintes de calage fondées sur des hypothèses macroéconomiques. Ces hypothèses portent sur les gains de productivité du travail, le taux de chômage, tous deux repris des publications du COR, et le taux d’activité, issu des projections de population active de l’Insee.

Le module « retraite » simule le départ à la retraite et calcule le montant des droits associés. Ces droits incluent les droits directs et la pension de réversion des régimes de base (le régime général de la Sécurité sociale, le Service des Retraites de l’État (SRE), la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL), la Sécurité Sociale pour les Indépendants (SSI)) et de certains régimes complémentaires (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco), Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres (Agirc)). Outre la réversion, la dimension « ménages » permet de simuler l’attribution de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (Aspa).

Plusieurs options de simulation

Le modèle permet une simulation à la carte via un vaste choix d'options. Certaines options permettent d’évaluer la robustesse des résultats obtenus, d'autres ont été rajoutées à l’occasion d’études spécifiques. Les options incluent :

  • le scénario démographique de l’Insee utilisé en projection relatif à la mortalité, à la fécondité ou encore au solde migratoire ;
  • la législation à appliquer : soit la dernière législation intégrée, soit une précédente législation ;
  • le type de mortalité : prise en compte ou non d'une mortalité différenciée selon le niveau de diplôme.

Les autres options présentes dans le modèle sont documentées sur le dépôt en ligne (voir « Pour en savoir plus »).

Publications récentes

Pour en savoir plus

Le code source, les paramètres du COR nécessaires à la simulation et une documentation détaillée du modèle sont mis à disposition dans un dépôt en ligne.

L’échantillon représentatif de la population française au 1er janvier 2010 nécessaire pour réaliser les simulations est mis à disposition sur le réseau Quételet.