Miscellanées sur le calageSéminaire de Méthodologie Statistique du département des méthodes statistiques du 15 mars 2016

L'Insee et la statistique publique
Dernière mise à jour le : 11/12/2015

Théorisé au début des années 90 par Jean-Claude Deville et Carl-Erik Särndal, le calage s'est rapidement imposé comme l'une des méthodes de redressement d'échantillon les plus populaires et les plus utilisées en statistique d'enquête. En l'absence de non-réponse, le calage consiste à calculer de nouvelles pondérations des unités enquêtées qui, tout en restant aussi proches que possible des poids de sondage, produisent des estimations de distributions ou de totaux cohérentes avec des informations connues sur la population. Ceci permet d'améliorer la précision des estimations pour les variables d'intérêt de l'enquête corrélées aux variables de calage.

La macro SAS Calmar, développée à l'Insee à la même époque pour mettre en œuvre les méthodes de calage, est depuis régulièrement utilisée pour le redressement des enquêtes ménages ou entreprises dans de nombreux instituts statistiques français ou étrangers.

Après une présentation rapide du principe du calage, le séminaire abordera plusieurs questions pratiques auxquelles peuvent être confrontés les praticiens : choix de la méthode de calage ; peut-on ne pas caler « exactement » sur les marges ? ; comment utiliser le calage en présence de non-réponse. Il se conclura par une application du calage dans un contexte d'« estimation sur petits domaines ».

  • Les différentes méthodes de calage - Le choix des « bornes » de calage

Emmanuel Gros - Division Sondages, Insee

  • Le calage pénalisé : théorie et application

Antoine Rebecq - Division Sondages, Insee

Voir la présentation (pdf, 110 Ko)

  • Discussion sur l'utilisation du calage en présence de non-réponse

Éric Lesage - Division Études territoriales, Insee - David Haziza - Université de Montréal

Voir la présentation (pdf, 621 Ko)

  • Estimation régionale de taux de pauvreté par une méthode de calage

Pascal Ardilly - Département des méthodes statistiques, Insee

Voir la présentation (pdf, 531 Ko)