Insee
Informations Rapides · 28 juin 2024 · n° 166
Informations rapidesEn mai 2024, les prix à la production des céréales et des oléagineux repartent à la hausse en rythme annuel (respectivement +5,6 % et +8,8 %) Indices des prix agricoles (IPPAP, IPAMPA) - mai 2024

En mai 2024, les prix agricoles à la production baissent en rythme annuel pour le quatorzième mois consécutif (‑1,1 % après ‑6,2 % en avril). Sur un mois, les prix agricoles à la production « hors fruits et légumes (y compris les pommes de terre), fleurs coupées et plantes en pots » accélèrent (+2,4 %, après +0,2 % en avril).

En mai 2024, les prix d’achat des moyens de production reculent sur un an pour le treizième mois consécutif (‑3,9 % après ‑4,7 %). Sur un mois, ils baissent de 0,7 % (après ‑0,2 % en avril).

Informations rapides
No 166
Paru le :Paru le28/06/2024
Prochaine parution le : 31/07/2024 à 12h00 - juin 2024

En mai 2024, les prix agricoles à la production baissent en rythme annuel pour le quatorzième mois consécutif (‑1,1 % après ‑6,2 % en avril). Sur un mois, les prix agricoles à la production « hors fruits et légumes (y compris les pommes de terre), fleurs coupées et plantes en pots » accélèrent (+2,4 %, après +0,2 % en avril).

En mai 2024, les prix d’achat des moyens de production reculent sur un an pour le treizième mois consécutif (‑3,9 % après ‑4,7 %). Sur un mois, ils baissent de 0,7 % (après ‑0,2 % en avril).

Prix des produits agricoles à la production (IPPAP) et prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA)

Prix des produits agricoles à la production (IPPAP) et prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA)
IPAMPA IPPAP
2024-05 125.8 129.7
2024-04 126.7 126.2
2024-03 127.0 126.3
2024-02 127.1 125.9
2024-01 126.6 127.9
2023-12 127.1 127.3
2023-11 128.4 126.3
2023-10 129.4 125.6
2023-09 129.9 125.6
2023-08 129.5 124.2
2023-07 128.3 126.9
2023-06 129.4 132.5
2023-05 130.9 131.1
2023-04 132.9 134.6
2023-03 134.9 138.3
2023-02 136.1 140.3
2023-01 137.7 138.7
2022-12 137.2 138.1
2022-11 139.0 139.0
2022-10 139.9 139.6
2022-09 137.2 140.3
2022-08 136.7 139.7
2022-07 136.0 135.2
2022-06 136.6 137.4
2022-05 134.0 140.1
2022-04 132.5 138.2
2022-03 131.3 135.0
2022-02 122.8 122.8
2022-01 120.9 120.9
2021-12 118.3 120.2
2021-11 117.3 119.5
2021-10 115.3 116.5
2021-09 111.0 116.3
2021-08 109.4 114.1
2021-07 108.7 109.4
2021-06 107.4 110.3
2021-05 106.3 109.1
2021-04 105.6 105.6
2021-03 105.3 105.3
2021-02 104.1 104.1
2021-01 102.3 102.7
2020-12 100.8 100.8
2020-11 100.3 101.2
2020-10 99.8 100.5
2020-09 99.2 99.3
2020-08 99.5 99.3
2020-07 99.5 98.3
2020-06 99.5 98.9
2020-05 99.3 99.0
2020-04 99.4 99.4
2020-03 100.1 101.0
2020-02 101.2 100.6
2020-01 101.4 102.0

Prix des produits agricoles à la production (IPPAP) et prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA)

  • Sources : Insee, SSP (ministère chargé de l'agriculture)

Les prix des céréales et des oléagineux accélèrent sur un mois et repartent à la hausse sur un an

En mai 2024, les prix des céréales accélèrent sensiblement sur un mois (+16,5 % après +7,0 % en avril). Les prix du blé tendre explosent (+23,9 % après +4,9 %), en raison du gel dans les plaines russes et d’achats importants sur les marchés américains. Les prix accélèrent aussi pour l’orge (+14,4 % après +8,3 %) et dans une moindre mesure pour le blé dur (+5,0 % après +1,9 %). Les prix du maïs ralentissent (+2,5 % après +10,7 %). Pour la première fois depuis quatorze mois, les prix des céréales sont en hausse sur un an (+5,6 % en mai après ‑18,8 % en avril).

Les prix des oléagineux accélèrent également sur un mois en mai 2024 (+5,1 % après +2,0 % en avril). Les prix accélèrent pour le colza (+5,0 % après +2,1 %) et pour le tournesol (+5,6 % après +1,7 %), en raison principalement des inondations au Brésil pénalisant la récolte en cours. Pour la première fois depuis dix-neuf mois, les prix des oléagineux repartent à la hausse sur un an (+8,8 % en mai 2024 après ‑2,0 % en avril).

Prix de production des céréales et des oléagineux

Prix de production des céréales et des oléagineux
Oléagineux (série brute) Céréales
2024-05 121.6 129.7
2024-04 115.7 111.3
2024-03 113.4 104.0
2024-02 108.9 102.9
2024-01 112.9 112.0
2023-12 115.0 117.3
2023-11 117.6 117.4
2023-10 115.9 120.1
2023-09 120.2 126.7
2023-08 121.3 131.2
2023-07 125.6 138.0
2023-06 114.8 132.3
2023-05 111.8 122.8
2023-04 118.1 137.1
2023-03 127.2 146.1
2023-02 146.1 152.2
2023-01 147.4 153.9
2022-12 151.9 163.3
2022-11 164.2 170.8
2022-10 167.7 180.4
2022-09 158.5 186.5
2022-08 168.0 184.9
2022-07 172.0 191.3
2022-06 191.7 210.6
2022-05 217.3 215.1
2022-04 246.8 208.3
2022-03 232.3 201.9
2022-02 179.4 142.6
2022-01 176.8 145.2
2021-12 172.5 149.7
2021-11 172.3 151.2
2021-10 167.9 142.5
2021-09 152.1 135.6
2021-08 143.8 131.5
2021-07 137.0 120.1
2021-06 134.9 123.1
2021-05 138.1 124.1
2021-04 128.6 119.1
2021-03 140.1 119.9
2021-02 129.9 117.6
2021-01 124.3 115.4
2020-12 116.9 108.5
2020-11 114.7 107.5
2020-10 105.2 102.5
2020-09 101.0 99.8
2020-08 95.8 98.4
2020-07 94.2 102.1
2020-06 92.5 99.7
2020-05 93.6 97.8
2020-04 93.2 98.8
2020-03 92.6 95.8
2020-02 97.8 94.3
2020-01 102.5 94.8

Prix de production des céréales et des oléagineux

  • Source : Insee

Sur un an, les prix des légumes frais rebondissent, ceux des fruits frais accélèrent

Les prix des légumes frais rebondissent sur un an en mai 2024 (+7,6 % après ‑12,5 % en avril). Les prix accélèrent pour les choux-fleurs (+52,9 % après +37,4 %), les concombres (+52,7 % après +4,1 %), les endives (+50,5 % après +24,0 %) et les asperges (+27,9 % après +11,2 %). Ils rebondissent pour les salades (+24,5 % après ‑4,7 %), qui ont pâti des conditions météorologiques du printemps, et les poireaux (+30,5 % après ‑37,2 %). Les prix continuent de baisser pour les tomates (‑8,0 % après ‑11,6 %), les carottes (‑4,3 % après ‑5,8 %) et les artichauts (‑19,6 % après ‑50,8 %).

Sur un an, les prix des fruits frais accélèrent en mai 2024 (+11,3 % après +4,4 % en avril). Les prix continuent d’accélérer pour les fraises (+16,4 % après +8,4 %) et les kiwis (+16,6 % après +12,0 %). Ceux des pommes rebondissent (+7,5 % après ‑0,5 %). Les prix des framboises baissent de 7,8 % sur un an en mai 2024.

Prix de production des fruits et légumes frais

Prix de production des fruits et légumes frais
Fruits frais Légumes frais
2024-05 124.3 128.7
2024-04 115.6 117.4
2024-03 117.0 125.0
2024-02 117.2 129.2
2024-01 118.8 144.8
2023-12 115.5 134.8
2023-11 114.3 136.7
2023-10 117.9 125.0
2023-09 116.3 117.5
2023-08 108.6 106.9
2023-07 105.3 108.5
2023-06 116.1 114.5
2023-05 111.6 117.6
2023-04 110.6 134.3
2023-03 112.1 144.3
2023-02 110.9 143.2
2023-01 110.1 126.2
2022-12 107.3 116.6
2022-11 104.7 110.8
2022-10 102.5 125.2
2022-09 107.2 129.1
2022-08 124.6 113.5
2022-07 111.4 107.8
2022-06 104.3 104.2
2022-05 93.2 106.2
2022-04 100.7 103.5
2022-03 105.2 99.7
2022-02 105.4 97.0
2022-01 107.4 92.2
2021-12 107.3 94.1
2021-11 108.3 93.7
2021-10 115.2 95.8
2021-09 128.0 95.5
2021-08 131.2 105.4
2021-07 116.4 106.4
2021-06 113.4 102.5
2021-05 116.5 100.9
2021-04 109.8 105.9
2021-03 108.5 111.7
2021-02 106.6 106.4
2021-01 105.4 101.1
2020-12 103.5 90.1
2020-11 103.6 99.6
2020-10 102.8 104.0
2020-09 98.7 101.5
2020-08 101.9 101.4
2020-07 95.1 91.8
2020-06 101.3 98.0
2020-05 106.0 103.2
2020-04 97.9 116.5
2020-03 94.3 105.3
2020-02 97.4 90.3
2020-01 96.5 98.0

Prix de production des fruits et légumes frais

  • Source : SSP (ministère chargé de l'agriculture)

Les prix des animaux augmentent légèrement sur un mois, et poursuivent leur baisse sur un an

En mai 2024, les prix des animaux repartent légèrement à la hausse sur un mois après trois mois consécutifs de baisse (+0,3 % après ‑1,1 % en avril). Ils rebondissent pour les porcins (+1,3 % après ‑4,0 %) et les gros bovins (+0,9 % après ‑0,4 %). Les prix des ovins continuent d’augmenter (+1,7 % après +1,5 %). La baisse des prix des volailles s’accentue (‑3,4 % après ‑1,1 %).

Sur un an, les prix des animaux baissent en mai 2024 pour le neuvième mois consécutif (‑3,6 % après ‑5,6 % en avril). La baisse des prix est plus marquée pour les volailles (‑13,2 % après ‑12,1 %) et les porcins (‑6,2 % après ‑10,9 %) et plus modérée pour les gros bovins (‑1,0 % après ‑3,0 %). À l'inverse, les prix des ovins continuent d’accélérer fortement sur un an (+15,1 % après +12,9 %).

Prix de production des porcins, des gros bovins et des volailles

Prix de production des porcins, des gros bovins et des volailles
Gros bovins Porcins Volailles
2024-05 141.3 133.0 119.6
2024-04 140.1 131.3 123.8
2024-03 140.7 136.7 125.2
2024-02 142.7 137.9 125.9
2024-01 141.7 136.2 131.9
2023-12 140.1 135.8 128.0
2023-11 140.9 134.2 128.7
2023-10 143.3 134.4 128.6
2023-09 144.7 136.2 129.1
2023-08 142.2 142.8 130.9
2023-07 141.5 150.0 132.9
2023-06 142.6 145.8 135.1
2023-05 142.7 141.8 137.8
2023-04 144.4 147.3 140.9
2023-03 145.6 154.4 142.1
2023-02 145.8 155.4 142.5
2023-01 146.8 143.7 142.6
2022-12 147.0 138.5 137.6
2022-11 146.5 137.2 141.1
2022-10 145.3 139.9 138.9
2022-09 143.3 136.1 138.5
2022-08 141.9 130.5 136.7
2022-07 141.3 121.9 133.3
2022-06 139.8 115.5 127.8
2022-05 138.8 113.2 122.7
2022-04 134.1 109.4 118.3
2022-03 130.1 100.9 115.9
2022-02 126.2 96.9 114.7
2022-01 119.4 97.2 109.5
2021-12 117.2 97.9 112.2
2021-11 115.1 94.7 111.2
2021-10 111.1 90.1 109.9
2021-09 109.4 92.4 108.6
2021-08 107.7 93.2 107.3
2021-07 105.5 95.5 106.4
2021-06 103.8 104.8 105.5
2021-05 103.0 102.7 105.5
2021-04 102.6 93.7 105.6
2021-03 102.1 92.4 104.3
2021-02 101.8 94.1 103.4
2021-01 102.2 95.0 102.8
2020-12 102.4 96.5 102.1
2020-11 101.4 100.6 101.0
2020-10 100.8 99.3 100.5
2020-09 100.8 95.9 99.9
2020-08 100.8 91.3 99.0
2020-07 100.9 91.1 98.6
2020-06 99.6 93.1 98.7
2020-05 98.1 94.0 99.2
2020-04 96.7 99.4 99.7
2020-03 98.1 107.3 100.1
2020-02 99.7 112.2 100.4
2020-01 100.7 119.2 100.7

Prix de production des porcins, des gros bovins et des volailles

  • Source : Insee

Les prix des œufs reculent nettement sur un mois et sur un an ; ceux du lait sont quasi stables sur un mois comme sur un an

En mai 2024, la baisse des prix des œufs sur un mois accélère nettement (‑10,0 % après ‑2,0 % en avril), en raison d’une offre surpassant la demande. Sur un an, les prix des œufs reculent pour le onzième mois consécutif (‑22,2 % après ‑17,0 % en avril).

Les prix du lait sont quasi stables sur un mois (+0,1 %, après +0,4 % en avril). Les prix du lait de vache sont eux-mêmes quasi stables (+0,1 %, après +0,4 %), ceux du lait de chèvre augmentent (+0,5 %, après +0,2 %). Sur un an, les prix du lait sont quasi stables après sept mois de baisse (+0,1 %, après ‑1,3 % en avril).

Indice des prix des produits agricoles à la production (IPPAP)

Données CVS – base et référence 100 en 2020
Indice des prix des produits agricoles à la production (IPPAP) (Données CVS – base et référence 100 en 2020)
Variation en % sur
Poids (2) Mai 2024 un mois 3 mois un an
Indice général 1000 129,7 /// /// -1,1
sauf fruits et légumes, pommes de terre, fleurs coupées et plantes en pots 871 126,0 2,4 3,0 -2,5
Produits végétaux (sauf fruits et légumes, pommes de terre, fleurs coupées et plantes en pots) 442 117,2 6,2 9,3 -1,0
Céréales 143 129,7 16,5 26,0 5,6
   blé tendre 82 127,5 23,9 28,9 8,7
   maïs 30 117,0 2,5 22,0 -6,8
Oléagineux * 34 121,6 5,1 11,7 8,8
Pommes de terre 21 254,0 -4,2 -2,8 -6,8
Vins 195 98,7 -0,7 -2,0 -10,4
   vins d'appellation 110 90,8 -1,6 -5,2 -18,7
   vins avec IGP et sans IG 28 103,0 0,8 6,0 3,3
Produits de l'horticulture * 15 143,9 /// /// 14,3
Autres produits végétaux 34 164,2 1,1 1,5 6,7
Légumes et fruits (1) ** 129 122,9 /// /// 10,6
   légumes frais** 62 120,7 /// /// 7,2
   fruits frais** 46 120,7 /// /// 11,3
Productions animales 428 134,5 -0,5 -1,7 -3,7
Animaux 231 134,6 0,3 -1,5 -3,6
   gros bovins 103 141,3 0,9 -1,0 -1,0
   veaux 17 133,2 1,1 2,4 -0,4
   porcins 52 133,0 1,3 -3,6 -6,2
   ovins 14 141,3 1,7 8,1 15,1
   volailles 44 119,6 -3,4 -5,0 -13,2
        poulets 29 116,8 -4,3 -5,2 -14,6
Lait 175 130,4 0,1 0,5 0,1
   lait de vache 159 130,9 0,1 0,7 -0,2
Œufs 22 166,0 -10,0 -14,7 -22,2
  • /// Non pertinent en raison de la nature saisonnière des produits
  • (1) Y compris légumes pour l’industrie de transformation.
  • (2) Poids moyen sur un an.
  • * Pas de saisonnalité détectée
  • ** Données brutes
  • Sources : Insee, SSP (ministère chargé de l’agriculture)

Les prix d’achat des moyens de production diminuent sur un mois comme sur un an

En mai 2024, les prix d’achat des consommations intermédiaires baissent de nouveau sur un mois (‑1,0 % après ‑0,4 % en avril). La baisse des prix s’intensifie nettement pour l’énergie (‑4,0 % après ‑0,8 %) et, dans une moindre mesure, pour les engrais et amendements (‑1,2 % après ‑0,3 %). Les prix continuent de baisser pour les aliments pour animaux (‑0,8 % après ‑1,0 %) et se replient légèrement pour les semences et plants (‑0,2 % après +0,2 %) et les produits et services vétérinaires (‑0,3 % après +0,1 %). Ils sont quasi stables pour les produits de protection des cultures (+0,1 % après +0,5 %) et le matériel et petit outillage (+0,1 % après une stabilité en avril). Les prix sont stables pour l’entretien et la réparation du matériel (après +0,3 %), l’entretien et la réparation des bâtiments (après +0,2 %) et les frais généraux (après +0,1 %). Sur un an, les prix d’achat des consommations intermédiaires baissent pour le quatorzième mois consécutif (‑5,1 % en mai 2024 après ‑5,9 % en avril).

En mai 2024, les prix des biens d’investissement augmentent légèrement sur un mois (+0,2 %, au même rythme qu’en avril). Ils sont quasi stables sur un an après quatre mois consécutifs de baisse (‑0,1 % après ‑0,6 % en avril).

Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA)

Données brutes, base et référence 100 en 2020
Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA) (Données brutes, base et référence 100 en 2020)
Variation en % sur
Poids Mai 2024 un mois 3 mois un an
Indice général 1000 125,8 -0,7 -1,0 -3,9
Consommations intermédiaires 743 127,5 -1,0 -1,8 -5,1
Énergie (1) 91 160,3 -4,0 -6,5 6,2
Semences et plants 54 113,2 -0,2 1,3 0,4
Engrais et amendements 92 145,2 -1,2 -2,2 -18,7
Produits de protection des cultures 76 111,7 0,1 2,0 -1,1
Aliments des animaux 212 125,0 -0,8 -2,9 -12,2
Produits et services vétérinaires 41 115,5 -0,3 0,5 3,8
Matériel et petit outillage 10 126,1 0,1 0,4 -5,6
Entretien et réparation du matériel 95 123,3 0,0 0,5 5,3
Entretien et réparation des bâtiments 10 114,6 0,0 0,2 1,2
Frais généraux 62 109,8 0,0 0,2 2,6
Biens d'investissement 257 120,9 0,2 1,3 -0,1
Matériel 180 120,0 0,2 0,9 0,8
   tracteurs 76 116,7 0,3 0,8 -0,1
   matériel et machines de culture 35 119,8 -0,2 1,7 1,4
   matériel et machines de récolte 40 122,9 0,5 0,7 0,6
   véhicules utilitaires 18 121,7 -0,2 0,2 2,6
Ouvrages 77 122,9 0,0 2,2 -2,2
  • (1) Le remboursement de la TICPE (ex TIPP) au titre de l’année 2024 est intégré par anticipation dans l’indice.
  • Sources : Insee, SSP (ministère chargé de l’agriculture)

Révisions

L’évolution sur un an de l’IPPAP en avril 2024 est révisée à la hausse de 0,1 point (à ‑6,2 %) ; celle de l’IPAMPA n’est pas révisée.

Pour en savoir plus

L’indice des prix des produits agricoles à la production (IPPAP) mesure l’évolution des prix des produits agricoles à la première mise sur le marché. Il est publié en base et référence 100 en 2020. Les pondérations associées aux fruits et légumes frais évoluent d’un mois à l’autre pour traduire leurs profils saisonniers très marqués. Leurs variations de prix doivent donc être interprétées en glissement annuel, tout comme pour l’indice général qui agrège ces séries.

L’indice des prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA) suit l’évolution des prix des biens et services utilisés par les exploitants dans leur activité agricole.

Les IPPAP sont corrigés des variations saisonnières.

Des informations complémentaires (dont les méthodologies de l’IPPAP et de l’IPAMPA) sont disponibles par l’onglet « Documentation » de la page web de cette publication.

Prochaine publication : le 31 juillet 2024, à 12h00.

Pour en savoir plus

L’indice des prix des produits agricoles à la production (IPPAP) mesure l’évolution des prix des produits agricoles à la première mise sur le marché. Il est publié en base et référence 100 en 2020. Les pondérations associées aux fruits et légumes frais évoluent d’un mois à l’autre pour traduire leurs profils saisonniers très marqués. Leurs variations de prix doivent donc être interprétées en glissement annuel, tout comme pour l’indice général qui agrège ces séries.

L’indice des prix d’achat des moyens de production agricole (IPAMPA) suit l’évolution des prix des biens et services utilisés par les exploitants dans leur activité agricole.

Les IPPAP sont corrigés des variations saisonnières.

Des informations complémentaires (dont les méthodologies de l’IPPAP et de l’IPAMPA) sont disponibles par l’onglet « Documentation » de la page web de cette publication.

Prochaine publication : le 31 juillet 2024, à 12h00.

: bureau-de-presse@insee.fr
: