Insee
Insee Flash Guadeloupe · Novembre 2022 · n° 174
Insee Flash Guadeloupe314 000 habitants en Guadeloupe dans 20 ans, 242 000 à l’horizon 2070

Corentin Douriaud (Insee)

En 2018 la population guadeloupéenne est de 388 000 personnes. Si les tendances démographiques récentes se prolongeaient, le déclin démographique de la Guadeloupe s’accentuerait et la population atteindrait 314 000 habitants dans 20 ans (en 2042), puis 242 000 habitants en 2070. Le solde naturel et le solde migratoire seraient tout deux négatifs, prolongeant ainsi le déclin démographique guadeloupéen initié en 2011. Le vieillissement de la population continuerait à s’accentuer : d’ici 2070 la part des 65 ans et plus doublerait (39 %). La part des moins de 20 ans diminuerait de 9 points (17 %) durant cette période. La population des 20-64 ans diminuerait de moitié.

Insee Flash Guadeloupe
No 174
Paru le :Paru le24/11/2022

La population diminuerait continuellement jusqu’en 2070

Si les tendances démographiques récentes se poursuivaient (méthode), 313 500 habitants résideraient en Guadeloupe en 2042. À l’horizon 2070, le nombre de Guadeloupéens serait de 241 500, soit 146 200 de moins qu’en 2018 (scénario central). La population diminuerait en moyenne de 0,9 % chaque année entre 2018 et 2070. Cette baisse serait plus importante que celle constatée entre 2013 et 2018 (- 0,7 %). Elle serait constante jusqu’en 2070.

En France métropolitaine, la situation serait différente. La population ne commencerait à décroître qu’à partir de 2044, avec un solde migratoire ne compensant pas le déficit naturel qui apparaîtrait à partir de 2035 (pour en savoir plus). Sur l’ensemble de la période 2018-2070, la Guadeloupe, avec la Martinique connaîtraient les deux plus importantes baisses de population des régions françaises (figure 1).

Figure 1Évolution de la population selon différent scénarios

base 100 en 2013
Évolution de la population selon différent scénarios (base 100 en 2013)
Année Guadeloupe - Scénario central Guadeloupe – Scénario bas Guadeloupe – Scénario haut Guadeloupe – Évolution moyenne de la population entre 2013 et 2018 France métropolitaine - Scénario central France métropolitaine – Scénario bas France métropolitaine – Scénario haut France métropolitaine – Évolution moyenne de la population entre 2013 et 2018
2013 100,0 100,0
2014 99,3 100,4
2015 98,6 100,7
2016 97,8 101,1
2017 97,1 101,4
2018 96,4 96,4 96,4 96,4 101,8 101,8 101,8 101,8
2019 95,6 95,4 95,9 102,0 102,0 102,0
2020 94,7 94,4 95,4 102,2 102,3 102,2
2021 93,8 93,3 94,9 102,4 102,5 102,4
2022 93,0 92,3 94,4 102,6 102,5 102,6
2023 92,2 91,4 94,0 102,8 102,6 103,0
2024 91,5 90,4 93,7 103,0 102,7 103,3
2025 90,7 89,5 93,4 103,2 102,8 103,7
2026 89,9 88,5 93,1 103,4 102,8 104,1
2027 89,2 87,6 92,8 103,6 102,8 104,4
2028 88,4 86,6 92,6 103,8 102,8 104,8
2029 87,7 85,7 92,4 103,9 102,7 105,2
2030 86,9 84,7 92,2 104,1 102,6 105,6
2031 86,1 83,8 92,0 104,2 102,5 106,1
2032 85,4 82,8 91,9 104,4 102,3 106,5
2033 84,6 81,9 91,7 104,5 102,2 106,9
2034 83,9 80,9 91,6 104,6 102,0 107,3
2035 83,1 79,9 91,4 104,7 101,8 107,7
2036 82,4 79,0 91,3 104,8 101,6 108,1
2037 81,7 78,0 91,2 104,8 101,3 108,5
2038 80,9 77,1 91,0 104,9 101,1 108,9
2039 80,2 76,1 90,9 104,9 100,8 109,2
2040 79,4 75,2 90,8 105,0 100,5 109,6
2041 78,7 74,2 90,7 105,0 100,2 110,0
2042 78,0 73,3 90,5 105,0 99,9 110,3
2043 77,2 72,3 90,4 105,0 99,6 110,6
2044 76,5 71,4 90,2 105,0 99,3 111,0
2045 75,8 70,4 90,0 105,0 98,9 111,3
2046 75,0 69,5 89,9 105,0 98,6 111,6
2047 74,3 68,5 89,7 104,9 98,2 111,9
2048 73,6 67,5 89,5 104,9 97,8 112,2
2049 72,9 66,6 89,3 104,8 97,5 112,5
2050 72,1 65,6 89,1 104,8 97,1 112,8
2051 71,4 64,6 88,9 104,7 96,7 113,0
2052 70,7 63,6 88,7 104,6 96,3 113,3
2053 70,0 62,6 88,5 104,5 95,9 113,6
2054 69,3 61,7 88,2 104,4 95,5 113,8
2055 68,6 60,7 88,0 104,3 95,0 114,1
2056 67,9 59,7 87,8 104,2 94,6 114,3
2057 67,3 58,8 87,7 104,1 94,1 114,6
2058 66,6 57,8 87,5 104,0 93,7 114,8
2059 65,9 56,9 87,3 103,9 93,2 115,1
2060 65,3 55,9 87,2 103,7 92,7 115,3
2061 64,7 55,0 87,0 103,6 92,2 115,6
2062 64,1 54,1 86,9 103,5 91,7 115,9
2063 63,5 53,3 86,8 103,3 91,2 116,1
2064 62,9 52,4 86,8 103,2 90,7 116,4
2065 62,4 51,6 86,7 103,1 90,2 116,7
2066 61,9 50,8 86,7 103,0 89,7 117,1
2067 61,4 50,0 86,7 102,9 89,2 117,4
2068 60,9 49,2 86,8 102,8 88,8 117,7
2069 60,5 48,5 86,8 102,6 88,3 118,1
2070 60,1 47,8 86,9 102,5 87,8 118,4
  • Source : Insee, Omphale 2022.

Figure 1Évolution de la population selon différent scénarios

  • Source : Insee, Omphale 2022.

Moins de naissance et plus de décès

Entre 2018 et 2070, la population guadeloupéenne diminuerait de 0,9 % par an en moyenne (figure 2).

Le serait déficitaire sur la période (- 0,6 point) en raison de la baisse du nombre de naissances (- 1,8 % en moyenne par an entre 2018 et 2042, puis - 1,3 % entre 2042 et 2070), alors que les décès augmenteraient entre 2018 et 2052 (+ 1,2 % en moyenne par an), avant de diminuer jusqu’en 2070 (- 0,9 % en moyenne par an) faisant suite à la baisse du nombre des plus de 65 ans.

Le resterait négatif pour l’ensemble de la période (- 0,3 point) malgré une réduction du déficit au fil du temps. Cela s’explique par les changements dans la structure de la population. Actuellement, les départs de Guadeloupe concernent principalement les jeunes. En raison des mobilités résidentielles, la structure de la population par âge change : il y aurait ainsi de plus en plus de personnes âgées, et donc moins de départs du territoire.

Figure 2Évolution de la population entre 2018, 2042 et 2070 selon l’âge

Évolution de la population entre 2018, 2042 et 2070 selon l’âge
Population (en milliers) Part dans la population totale (en %) Taux de croissance annuel moyen entre 2018 et 2042 (en %) Taux de croissance annuel moyen entre 2042 et 2070 (en %)
2018 2042 2070 2018 2042 2070
Moins de 20 ans 99 56 41 26 18 17 -2,3 -1,1
20 à 39 ans 75 51 37 19 16 15 -1,6 -1,1
40 à 64 ans 141 88 69 36 28 29 -2,0 -0,9
65 ans et plus 72 119 95 19 38 39 2,1 -0,8
Guadeloupe 388 313 241 // // // -0,9 -0,9
France métropolitaine 64 844 66 887 65 322 // // // 0,1 -0,1
  • Source : Insee, Omphale 2022 – scénario central.

Un Guadeloupéen sur deux aurait plus de 58 ans à l’horizon 2070

Le vieillissement de la population en Guadeloupe se poursuivrait et la part des seniors dans la population continuerait d’augmenter. Ainsi, si la moitié de la population de Guadeloupe a plus de 41 ans en 2018, cet âge médian passerait à 54 ans en 2042 et à 58 ans en 2070. La part des personnes âgées de 65 ans ou plus atteindrait 38 % en 2042 et resterait constante jusqu’en 2070, soit 23 000 seniors supplémentaires sur le territoire (figure 3). Le nombre de seniors atteindrait un pic de 119 000 en 2042, pour ensuite diminuer au même rythme que la population guadeloupéenne entre 2042 et 2070. Toutefois, cette augmentation du nombre de seniors entre 2018 et 2070 serait plus faible en Guadeloupe (+ 0,5 % en moyenne par an) qu’en France métropolitaine (+ 0,8 %).

Toutes les autres classes d’âge verraient leur population s’effondrer. Les moins de 20 ans seraient les plus touchés, passant de 99 000 en 2018 à 41 000 en 2070, soit une baisse de 59 % (- 2,3 % par an en moyenne entre 2018 et 2042, puis - 1,1 % jusqu’en 2070). Leur part dans la population passerait de 26 % en 2018 à 18 % en 2042.

Les personnes de 20 à 64 ans, qui constituent le cœur de la population active, verraient leur population diminuer de moitié (− 110 000 personnes à l’horizon 2070). Leur part dans la population baisserait de 11 points pour atteindre 44 %. En 2070, la classe d’âge des 40-64 ans correspondra a la génération des bébés nés entre 2006 et 2030. Cette population subit un creux générationnel qui s’explique par l’effet conjoint de la baisse des naissances et du départ massif des jeunes vers la France métropolitaine. Ce creux générationnel devrait se poursuivre pour la génération suivante (bébés nés entre 2030 et 2050) si ces tendances devaient se poursuivre sur la période.

Figure 3Pyramide des âges des habitants de Guadeloupe en 2018, en 2042 et en 2070

en nombre
Pyramide des âges des habitants de Guadeloupe en 2018, en 2042 et en 2070 (en nombre)
Âge (en année) Population hommes - 2018 Population femmes - 2018 Population hommes – 2042 Population femmes – 2042 Population hommes – 2070 Population femmes - 2070
1 1 796 1 652 1 173 1 116 852 808
2 1 794 1 781 1 200 1 193 866 860
3 2 109 2 003 1 238 1 268 886 901
4 2 099 2 194 1 260 1 309 901 929
5 2 155 2 233 1 304 1 369 926 972
6 2 266 2 317 1 353 1 389 958 985
7 2 423 2 247 1 385 1 404 981 993
8 2 456 2 350 1 428 1 387 1 010 980
9 2 510 2 379 1 445 1 362 1 020 965
10 2 493 2 621 1 462 1 451 1 033 1 029
11 2 638 2 658 1 433 1 524 1 018 1 084
12 2 781 2 793 1 507 1 526 1 070 1 086
13 2 826 2 671 1 493 1 490 1 070 1 069
14 2 911 2 808 1 521 1 609 1 099 1 165
15 2 975 2 825 1 517 1 593 1 105 1 168
16 2 833 2 818 1 579 1 571 1 159 1 168
17 3 116 2 863 1 545 1 542 1 150 1 156
18 3 014 2 862 1 512 1 538 1 142 1 165
19 2 630 2 546 1 440 1 336 1 100 1 027
20 2 469 2 292 1 308 1 123 1 029 887
21 2 099 1 955 1 086 935 874 758
22 2 109 1 799 1 028 879 830 715
23 1 767 1 683 908 853 734 686
24 1 702 1 802 916 955 739 768
25 1 614 1 644 903 1 022 720 837
26 1 770 1 795 907 1 023 750 826
27 1 632 1 941 1 046 1 144 760 868
28 1 692 1 916 1 068 1 321 796 949
29 1 702 1 924 1 115 1 247 834 910
30 1 609 2 042 1 153 1 426 844 1 027
31 1 465 2 112 1 205 1 433 838 1 059
32 1 485 2 059 1 187 1 521 835 1 089
33 1 462 2 064 1 216 1 571 855 1 122
34 1 556 2 253 1 299 1 782 916 1 234
35 1 539 2 231 1 293 1 717 873 1 226
36 1 519 2 325 1 337 1 699 888 1 176
37 1 619 2 419 1 307 1 705 864 1 216
38 1 603 2 530 1 367 1 673 907 1 212
39 1 684 2 235 1 404 1 625 921 1 175
40 1 786 2 449 1 479 1 867 1 039 1 335
41 1 842 2 529 1 574 1 701 1 005 1 203
42 1 850 2 616 1 524 1 733 987 1 206
43 2 024 2 852 1 383 1 848 972 1 301
44 2 311 3 065 1 476 1 775 1 038 1 240
45 2 426 3 480 1 424 1 887 1 025 1 339
46 2 538 3 288 1 551 1 801 1 071 1 281
47 2 508 3 414 1 475 1 901 1 061 1 355
48 2 534 3 348 1 438 1 810 1 052 1 291
49 2 513 3 126 1 309 1 593 966 1 229
50 2 634 3 314 1 562 1 889 1 072 1 349
51 2 684 3 509 1 519 2 063 1 118 1 466
52 2 845 3 595 1 618 1 927 1 181 1 439
53 2 812 3 405 1 646 2 013 1 235 1 452
54 2 887 3 543 1 555 2 005 1 226 1 510
55 2 802 3 503 1 445 2 021 1 309 1 560
56 2 800 3 263 1 399 1 986 1 278 1 636
57 2 926 3 196 1 470 1 926 1 357 1 618
58 2 746 3 351 1 458 2 095 1 389 1 760
59 2 731 3 068 1 545 2 060 1 461 1 709
60 2 637 2 889 1 577 2 208 1 494 1 757
61 2 684 2 902 1 687 2 315 1 494 1 807
62 2 492 2 844 1 702 2 392 1 547 1 832
63 2 225 2 701 1 610 2 124 1 513 1 750
64 2 389 2 755 1 701 2 063 1 648 1 810
65 2 259 2 743 1 790 2 441 1 652 1 827
66 2 200 2 644 1 796 2 424 1 635 1 768
67 2 220 2 556 1 961 2 486 1 639 1 768
68 2 160 2 487 2 195 2 737 1 640 1 750
69 2 087 2 223 2 291 2 874 1 725 1 744
70 1 908 2 443 2 290 2 977 1 696 1 862
71 1 960 2 393 2 278 2 938 1 590 1 807
72 1 810 2 226 2 280 2 919 1 581 1 781
73 1 440 1 702 2 352 2 889 1 539 1 773
74 1 474 1 742 2 294 2 864 1 583 1 764
75 1 409 1 675 2 334 2 888 1 555 1 744
76 1 221 1 513 2 337 2 982 1 494 1 726
77 1 045 1 350 2 279 2 782 1 501 1 605
78 1 074 1 395 2 266 2 795 1 556 1 705
79 1 072 1 326 2 144 2 725 1 494 1 734
80 969 1 293 2 165 2 488 1 533 1 663
81 874 1 349 2 024 2 491 1 459 1 756
82 835 1 177 1 905 2 359 1 441 1 685
83 709 1 156 1 741 2 163 1 312 1 677
84 727 998 1 642 1 938 1 335 1 578
85 571 920 1 505 1 799 1 214 1 514
86 544 895 1 309 1 776 1 169 1 499
87 501 822 1 163 1 664 1 134 1 455
88 446 732 1 095 1 577 1 111 1 486
89 334 636 924 1 420 1 074 1 439
90 311 595 871 1 323 993 1 425
91 298 478 794 1 153 910 1 199
92 203 472 630 1 051 768 1 077
93 179 452 537 887 702 1 104
94 165 394 459 830 640 1 031
95 159 263 408 690 608 920
96 107 185 323 559 552 885
97 70 214 192 386 474 843
98 84 170 170 323 404 687
99 34 81 123 259 323 566
  • Note : La population représentée est la population âgée de 0 à 98 ans.
  • Source : Insee, Omphale 2022 – scénario central.

Figure 3Pyramide des âges des habitants de Guadeloupe en 2018, en 2042 et en 2070

  • Note : La population représentée est la population âgée de 0 à 98 ans.
  • Source : Insee, Omphale 2022 – scénario central.
Publication rédigée par :Corentin Douriaud (Insee)

Pour comprendre

Les projections ne doivent pas être assimilées à des prévisions : s’il est impossible de prédire comment évolueront exactement les différentes composantes démographiques dans le futur, notamment migratoire, il est possible, en se fondant sur ces hypothèses, d’en déduire comment la population évoluerait « toutes choses égales par ailleurs ».

Les projections régionales 2018-2070 représentent une déclinaison locale des projections pour la France entière diffusée par l’Insee en novembre 2021. Le modèle Omphale permet de réaliser des projections infranationales en projetant d’année en année les pyramides des âges des différents territoires. L’évolution de la population par sexe et âge repose sur des hypothèses d’évolution de trois composantes : la fécondité, la mortalité et les migrations (flux internes à la France et solde migratoire avec l’étranger). Ces hypothèses sont appliquées aux quotients observés initialement sur la zone d’intérêt. Le point de départ des projections est le recensement de la population 2018.

Au niveau national, un scénario central standard est défini en se basant sur l’observation du passé récent (hors pandémie de Covid-19) : une fécondité stable à 2,0 enfants par femme à partir de 2023 et des gains d’espérance de vie (en 2070 elle atteindrait 87,9 ans pour les femmes en 2070 et 85,7 ans pour les hommes). Ce scénario peut être décliné localement ou d’autres scénarios se conçoivent comme des modulations appliquées aux dernières tendances observées, en modifiant l’hypothèse d’évolution d’une ou de plusieurs composantes.

Ainsi pour cette étude, le scénario central Guadeloupe a été modulé : l’hypothèse des migrations avec l’étranger fixe au cours du temps a été modifiée, en prenant pour hypothèse que les flux annuels d’émigrations et d’immigrations vers l’étranger diminuent au même rythme que la population.

Le scénario bas suppose des migrations avec l’étranger fixes dans le temps (- 2 100 par an). Il correspond à la déclinaison locale du scénario central standard national. Selon ce scénario, la Guadeloupe compterait 192 100 habitants en 2070.

Le scénario haut correspond à la déclinaison locale du scénario « population haute » standard national. Il combine des hypothèses hautes de fécondité (2,2 enfants par femme à partir de 2030) et de faibles migrations avec l’étranger (- 800 par an) avec un gain d’espérance de vie élevé (en 2070 elle atteindrait 91,8 ans pour les femmes en 2070 et 89,7 ans pour les hommes). Selon ce scénario, la Guadeloupe compterait 349 500 habitants en 2070.

Les populations locales projetées sont calées sur les projections nationales. Dans tous les scénarios, les quotients communaux d’émigration (par sexe et âge) vers les autres communes françaises observés lors du recensement de la population 2018 sont supposés constants dans le temps pour estimer le solde migratoire.

Définitions

Pour en savoir plus

Cazaubiel A., El Guendouz A., « D’ici 2070, un tiers des régions perdraient des habitants », Insee première n°1930, novembre 2022.

Algava É., Blanpain N., « 68,1 millions d’habitants en 2070 : une population un peu plus nombreuse qu’en 2021, mais plus âgée », Insee première n°1881, novembre 2021.

Marcelle J., Raimbaud B., « La Guadeloupe face au défi de la dépendance des seniors à l’horizon 2030 », Insee Analyses Guadeloupe n°49, mai 2021.