Insee
Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes · Février 2022 · n° 97
Insee Flash Auvergne-Rhône-AlpesPrès de la Suisse, un ménage sur deux perçoit un revenu de source étrangère

Hélène Decorme, Aline Labosse (Insee)

En 2018, 4,4 % des ménages de la région perçoivent un revenu de source étrangère. Ils sont plus d’un sur deux près de la Suisse où le nombre de travailleurs frontaliers est très important. Ainsi, les revenus étrangers sont avant tout des salaires, souvent élevés. De ce fait, les personnes vivant dans un ménage percevant de tels revenus ont un niveau de vie supérieur à ceux n’en touchant pas. Comparés à l’ensemble des ménages d’Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont plus souvent de jeunes couples avec enfants, vivant majoritairement de leurs salaires. Dès que l’on s’éloigne de la frontière suisse, les ménages percevant des revenus étrangers sont peu nombreux et la part des salaires est moindre, au profit des pensions et retraites.

Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes
No 97
Paru le : Paru le 10/02/2022

En 2018, en Auvergne-Rhône-Alpes, 146 800 ménages regroupant 377 000 personnes perçoivent un revenu de source étrangère. Ils représentent 4,4 % des ménages de la région, contre 2,5 % en France métropolitaine. Bordée par 400 kilomètres de frontières terrestres avec l’étranger, Auvergne-Rhône-Alpes est la deuxième région la plus concernée derrière Grand Est (8,5 %) et devant Bourgogne-Franche-Comté (4,1 %).

Les ménages percevant un revenu de l’étranger concentrés autour de la Suisse

Dans la région, les ménages percevant un revenu étranger se situent principalement dans les départements proches de la Suisse. La région compte 129 400 habitants travaillant dans un pays étranger en 2018, dont l’immense majorité en Suisse, le massif alpin compliquant les échanges avec l’Italie. Favorisé par les accords sur la libre circulation des personnes entre l’Union européenne et la Suisse et par la forte attractivité de l’économie helvétique, le nombre de travailleurs frontaliers a doublé en 20 ans. La Haute-Savoie est le département français dans lequel la part des ménages touchant un revenu de l'étranger est la plus importante (26 %, soit 89 900 ménages) (figure 1). L’Ain est en cinquième position avec 10 %, ce qui représente 26 900 ménages. Il arrive derrière la Moselle, le Haut-Rhin (17 % chacun) et le Doubs (13 %). Dans les intercommunalités (EPCI) les plus proches de la Suisse, la moitié des ménages ont des revenus de source étrangère et jusqu’aux deux tiers dans la communauté de communes du Genevois. Dans cette dernière, six actifs en emploi sur dix travaillent en Suisse (figure 2).

Figure 1Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par département

Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par département
Code Département Département Nombre de ménages percevant un revenu de source étrangère Part des ménages percevant un revenu de source étrangère (en %)
01 Ain 26 900 10,4
02 Aisne 1 500 0,7
03 Allier 1 600 1,0
04 Alpes-de-Haute-Provence 1 100 1,5
05 Hautes-Alpes 600 1,0
06 Alpes-Maritimes 36 200 7,0
07 Ardèche 1 400 1,0
08 Ardennes 3 800 3,3
09 Ariège 900 1,3
10 Aube 900 0,7
11 Aude 2 800 1,7
12 Aveyron 1 200 0,9
13 Bouches-du-Rhône 7 100 0,8
14 Calvados 2 700 0,9
15 Cantal 400 0,6
16 Charente 2 900 1,9
17 Charente-Maritime 4 000 1,3
18 Cher 1 000 0,7
19 Corrèze 1 100 1,0
2A Corse-du-Sud 300 0,5
2B Haute-Corse 300 0,4
21 Côte-d'Or 2 600 1,1
22 Côtes-d'Armor 4 000 1,5
23 Creuse 1 000 1,9
24 Dordogne 4 500 2,4
25 Doubs 29 500 12,9
26 Drôme 2 300 1,1
27 Eure 1 700 0,7
28 Eure-et-Loir 1 500 0,8
29 Finistère 5 800 1,4
30 Gard 3 800 1,2
31 Haute-Garonne 6 600 1,1
32 Gers 1 700 2,0
33 Gironde 6 300 0,9
34 Hérault 6 900 1,4
35 Ille-et-Vilaine 4 700 1,1
36 Indre 900 0,9
37 Indre-et-Loire 2 200 0,8
38 Isère 6 200 1,2
39 Jura 7 000 6,1
40 Landes 1 900 1,0
41 Loir-et-Cher 1 200 0,8
42 Loire 2 000 0,6
43 Haute-Loire 600 0,6
44 Loire-Atlantique 5 400 0,9
45 Loiret 2 300 0,8
46 Lot 1 800 2,3
47 Lot-et-Garonne 2 300 1,6
48 Lozère 200 0,6
49 Maine-et-Loire 2 700 0,8
50 Manche 2 600 1,2
51 Marne 2 000 0,8
52 Haute-Marne 600 0,8
53 Mayenne 1 600 1,2
54 Meurthe-et-Moselle 24 400 7,9
55 Meuse 3 600 4,6
56 Morbihan 4 200 1,2
57 Moselle 75 600 17,4
58 Nièvre 900 0,9
59 Nord 33 500 3,2
60 Oise 2 000 0,6
61 Orne 1 100 0,9
62 Pas-de-Calais 4 900 0,8
63 Puy-de-Dôme 3 100 1,1
64 Pyrénées-Atlantiques 6 600 2,2
65 Hautes-Pyrénées 1 200 1,1
66 Pyrénées-Orientales 3 600 1,7
67 Bas-Rhin 31 000 6,6
68 Haut-Rhin 54 500 17,1
69 Rhône 9 200 1,2
70 Haute-Saône 1 500 1,5
71 Saône-et-Loire 3 200 1,3
72 Sarthe 1 700 0,7
73 Savoie 3 200 1,7
74 Haute-Savoie 89 900 26,4
75 Paris 26 000 2,5
76 Seine-Maritime 3 700 0,7
77 Seine-et-Marne 4 100 0,8
78 Yvelines 9 900 1,7
79 Deux-Sèvres 2 100 1,3
80 Somme 1 200 0,5
81 Tarn 1 800 1,1
82 Tarn-et-Garonne 1 400 1,2
83 Var 7 500 1,6
84 Vaucluse 2 800 1,2
85 Vendée 2 900 1,0
86 Vienne 2 000 1,1
87 Haute-Vienne 2 500 1,5
88 Vosges 1 600 1,0
89 Yonne 1 000 0,7
90 Territoire de Belfort 4 600 7,7
91 Essonne 4 700 0,9
92 Hauts-de-Seine 13 100 1,9
93 Seine-Saint-Denis 2 800 0,5
94 Val-de-Marne 5 300 0,9
95 Val-d'Oise 3 200 0,7
  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Figure 1Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par département

  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Figure 2Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par EPCI

Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par EPCI - Lecture : 64 % des ménages de la Communauté d’agglomération du Pays de Gex perçoivent un revenu étranger. Cela représente 21 200 ménages.
EPCI Libéllé EPCI Nombre de ménages percevant un revenu de source étrangère Part des ménages percevant un revenu de source étrangère (en %)
240100750 CA du Pays de Gex 21 220 63,6
200011773 CA Annemasse-les Voirons-Agglomération 18 230 50,4
200067551 CA Thonon Agglomération 14 660 39,2
247400690 CC du Genevois 12 350 67,2
200066793 CA du Grand Annecy 11 730 13,2
200071967 CC Pays d'Évian Vallée d'Abondance 6 020 34,7
200069565 CC des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs 4 330 60,7
247400583 CC Arve et Salève 4 040 53,2
247400724 CC du Pays Rochois 3 770 33,3
247400666 CC des Quatre Rivières 3 100 40,5
247400112 CC du Pays de Cruseilles 3 050 50,2
200070852 CC Usses et Rhône 2 890 36,5
240100891 CC du Pays Bellegardien (CCPB) 2 430 28,8
200000172 CC Faucigny-Glières 2 350 21,1
243900354 CC de la Station des Rousses-Haut Jura 1 930 58,4
200033116 CC Cluses-Arve et Montagnes 1 640 9,0
243900479 CC du Haut-Jura – ARCADE 1 350 35,1
247400567 CC Fier et Usses 1 240 20,7
247400047 CC de la Vallée Verte 1 160 36,9
200068674 CA Grand Lac 1 130 3,3
200069110 CA du Grand Chambéry 960 1,6
200034882 CC Pays du Mont-Blanc 920 4,4
247400740 CC Rumilly Terre de Savoie 830 6,9
200042935 CA Haut - Bugey Agglomération 760 2,9
243900610 CC La Grandvallière 610 26,9
200071751 CA du Bassin de Bourg-en-Bresse 590 1,1
200034098 CC des Montagnes du Giffre 580 11,0
247400682 CC du Haut-Chablais 570 10,9
200026573 CC Haut-Jura Saint-Claude 560 6,3
200040350 CC Bugey Sud 560 3,9
200023372 CC de la Vallée de Chamonix-Mont-Blanc 500 7,5
247400617 CC des Vallées de Thônes 380 4,9
240100883 CC de la Plaine de l'Ain 320 1,0
200090579 CC Terre d’Émeraude Communauté 290 2,7
200068997 CA Arlysère 250 1,0
247400773 CC des Sources du Lac d'Annecy 190 2,8
200041010 CC Cœur de Savoie 160 1,1
200042497 CC Dombes Saône Vallée 160 1,0
200069193 CC de la Dombes 140 0,9
200040111 CC Cœur de Chartreuse 110 1,5
200040798 CC Val Vanoise 110 2,6
200029999 CC Rives de l'Ain - Pays du Cerdon 90 1,5
240100800 CC de Miribel et du Plateau 90 1,0
247300254 CC de Haute-Tarentaise 90 1,3
200071371 CC Bresse et Saône 80 0,8
240100610 CC de la Côtière à Montluel 80 0,8
200023299 CC Cœur de Tarentaise nd nd
200070118 CC Val de Saône Centre nd nd
200070340 CC Haute-Maurienne Vanoise nd nd
200070464 CC Cœur de Maurienne Arvan nd nd
200070555 CC de la Veyle nd nd
200072056 CC Porte du Jura nd nd
247300015 CC des Vallées d'Aigueblanche nd nd
247300262 CC de Yenne nd nd
247300361 CC du Canton de la Chambre nd nd
247300452 CC Maurienne Galibier nd nd
247300528 CC Val Guiers nd nd
247300668 CC du Lac d'Aiguebelette (CCLA) nd nd
247300676 CC Porte de Maurienne nd nd
247300817 CC Les Versants d'Aime nd nd
  • nd : données non diffusables
  • Lecture : 64 % des ménages de la Communauté d’agglomération du Pays de Gex perçoivent un revenu étranger. Cela représente 21 200 ménages.
  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Figure 2Part et nombre de ménage percevant un revenu de source étrangère, par EPCI

  • nd : données non diffusables
  • Lecture : 64 % des ménages de la Communauté d’agglomération du Pays de Gex perçoivent un revenu étranger. Cela représente 21 200 ménages.
  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Les revenus de l’étranger sont majoritairement des salaires

Pour de nombreux travailleurs frontaliers, les revenus de source étrangère sont essentiellement des salaires (88 %) et peuvent représenter l’essentiel des ressources d’un ménage. En Haute-Savoie et dans l’Ain, lorsqu’un ménage a des revenus étrangers, ceux-ci constituent plus de 81 % de leur revenu disponible (ce dont le ménage dispose pour consommer et épargner) (Figure complémentaire 1).

Au total, une part importante des revenus de ces départements provient de l’étranger. En effet, plus d’un tiers du revenu disponible de l’ensemble des ménages haut-savoyards est de source étrangère et un sixième pour les ménages aindinois. Dans le Pôle métropolitain du Genevois français, près de 60 % du revenu disponible de l’ensemble des ménages est de source étrangère. Cette part est même de 87 % pour les seuls ménages ayant des revenus étrangers.

Un niveau de vie plus élevé pour les ménages disposant de revenus de l’étranger

Le niveau de vie des personnes qui résident dans un ménage percevant des revenus étrangers est plus élevé que les autres. Pour la moitié de ces personnes, il est supérieur à 39 700 euros par an, soit au-delà du niveau de vie plancher des 10 % des ménages les plus aisés de France métropolitaine. Il correspond à un revenu disponible de 3 310 euros par mois pour une personne seule, contre 1 830 euros pour une personne ne recevant pas de revenu étranger. Cela s’explique principalement par les écarts de salaires entre les travailleurs en France et en Suisse. Le Smic suisse est ainsi deux fois plus élevé que le Smic français. Dans le canton de Genève, au 1er janvier 2022, le Smic horaire s’élève à 23,27 francs suisses (environ 22 euros) contre 10,57 euros en France. Aussi, plus la part des revenus étrangers dans les revenus des ménages est élevée, plus leur niveau de vie l’est également. Dès lors, ces derniers sont très peu concernés par la pauvreté.

Davantage de couples avec enfants

Les ménages percevant un revenu de source étrangère sont assez jeunes, entre 30 et 39 ans pour la personne de référence. Par rapport aux autres ménages de la région, ils sont plus souvent en couple avec enfants et propriétaires de leur logement (figure 3). Ils sont également plus souvent actifs en emploi. Les salaires représentent une large majorité de leur revenu disponible (86 % contre 65 % dans les ménages ne percevant pas de revenus étrangers). La part des pensions/retraites est ainsi plus faible (16 % contre 28 %) et, de par leur niveau de revenu, les prestations sociales pèsent peu dans leur revenu disponible (0,8 % contre 5,2 %).

Figure 3Profil des ménages percevant ou non des revenus d’origine étrangère, en Auvergne-Rhône-Alpes

Profil des ménages percevant ou non des revenus d’origine étrangère, en Auvergne-Rhône-Alpes - Lecture : comparés aux autres ménages, ceux percevant un revenu étranger sont 1,4 fois plus souvent constitués d’un couple avec enfant(s).
Ne percevant pas de revenu étranger Percevant des revenus étrangers
Couple avec enfant(s) 1 1,4
Médiane du niveau de vie 1 1,8
Propriétaire 1 1,2
Part des salaires dans revenu disponible 1 1,3
Personne de référence âgée de 30 à 39 ans 1 1,4
4 personnes dans le ménage 1 1,5
  • Lecture : comparés aux autres ménages, ceux percevant un revenu étranger sont 1,4 fois plus souvent constitués d’un couple avec enfant(s).
  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Figure 3Profil des ménages percevant ou non des revenus d’origine étrangère, en Auvergne-Rhône-Alpes

  • Lecture : comparés aux autres ménages, ceux percevant un revenu étranger sont 1,4 fois plus souvent constitués d’un couple avec enfant(s).
  • Source : Insee, Fichier localisé social et fiscal 2018

Très peu de ménages aux revenus étrangers en s’éloignant de la Suisse

Dès que l’on s’éloigne de la Suisse, la part des ménages percevant un revenu d’origine étrangère est très faible. Elle est de 1,7 % parmi les ménages de Savoie, soit 3 200 ménages, et inférieure à 1,2 % dans les autres départements (26 800 ménages au total dont 9 200 dans le Rhône). Même dans le Grand Chambéry ou Grenoble-Alpes Métropole, moins de 1,6 % des ménages sont concernés. Parmi les rares ménages touchant un revenu étranger, il correspond plus souvent à des pensions ou retraites. Elles représentent au global 10 % de l’ensemble des revenus de source étrangère. Même si logiquement les ménages les percevant sont plus nombreux en Haute-Savoie et dans l’Ain, la part des pensions-retraites dans les revenus étrangers est particulièrement importante en Ardèche, dans l’Allier et dans le Cantal, s’élevant à plus de 60 % pour les ménages concernés. Dans ces départements, les pensions-retraites représentent déjà une part plus élevée qu’ailleurs dans le revenu disponible (plus de 33 %).

Publication rédigée par : Hélène Decorme, Aline Labosse (Insee)

Sources

Les données du Fichier localisé social et fiscal (Filosofi) sont issues du rapprochement des données fiscales (déclaration de revenus, taxe d’habitation et fichier d’imposition) et des données sur les prestations sociales (Cnaf, Cnav, CCMSA). Le champ est celui des ménages fiscaux vivant en logement ordinaire dont le revenu disponible est positif ou nul.

Définitions

Les revenus de source étrangère correspondent aux salaires, pensions et retraites ainsi que les autres revenus de source étrangère (dont les revenus des activités non salariées).

Le revenu disponible d’un ménage comprend les revenus d’activité (nets des cotisations sociales), les revenus du patrimoine, les transferts en provenance d’autres ménages et les prestations sociales (y compris les pensions de retraite et les indemnités de chômage), nets des impôts directs.

Le niveau de vie est égal au revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation.

Pour en savoir plus

« Amplification des écarts de revenus : l’effet du travail frontalier », Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 131, septembre 2021.

« Le travail frontalier en forte croissance ; 115 000 habitants de la région employés en Suisse », Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 101, juillet 2020.

« Synthèse 2021 », Observatoire Statistique Transfrontalier, décembre  2021