Insee
Informations Rapides · 14 janvier 2022 · n° 10
Informations rapidesAccélération des prix à la consommation en moyenne en 2021Prix à la consommation - moyennes annuelles (IPC) - année 2021

Informations rapides
No 10
Paru le : Paru le 14/01/2022
Avertissement

Ce document présente l’évolution des moyennes annuelles des prix observés au cours de l’année 2021 dans le cadre de l’indice des prix à la consommation. Les indices de prix pour le mois de décembre en variation mensuelle et en glissement annuel font l’objet d’un autre numéro d’« Informations Rapides ». Moyenne annuelle et glissement annuel sont des concepts différents :l’évolution en moyenne annuelle compare les prix d’une année donnée à ceux de l’année précédente ; le glissement annuel compare les prix d’un seul mois d’une année donnée à ceux du même mois de l’année précédente.

La crise sanitaire de la Covid-19 a affecté la qualité de l’IPC d’avril et de mai et affecte donc la mesure moyenne des prix sur 2021. La collecte de prix par des enquêteurs dans les points de vente physiques a en effet été suspendue à partir de fin mars 2021, au fur et à mesure des confinements des territoires jusqu’à fin mai 2021 en métropole.

En moyenne annuelle, les prix à la consommation accélèrent nettement en 2021. L’inflation s’établit ainsi à +1,6 %, après +0,5 % en 2020 et +1,1 % en 2019. Hors tabac, les prix à la consommation sont également plus dynamiques en 2021 : +1,6 %, après +0,2 % en 2020. La hausse de l’inflation résulte, d’une part, d’un rebond des prix de l’énergie et des produits manufacturés et, d’autre part, d’une accélération des prix des services. En revanche, le ralentissement des prix de l’alimentation et du tabac limite la hausse d’ensemble. L’inflation sous-jacente est également plus forte en 2021, à +1,1 %, après +0,6 % en 2020.

Moyennes annuelles des variations des indices des prix

Base 100 : année 2015
Moyennes annuelles des variations des indices des prix (Base 100 : année 2015)
Regroupements conjoncturels Pondérations 2021 Moyennes annuelles Variations de 2019 à 2020 (en %) Variations de 2020 à 2021 (en %)
2019 2020 2021
a) Ensemble des ménages
Ensemble 10000 104,23 104,73 106,45 0,5 1,6
Alimentation 1785 106,08 108,10 108,79 1,9 0,6
Produits frais 261 117,58 126,16 128,51 7,3 1,9
Autre alimentation 1524 104,22 105,27 105,72 1,0 0,4
Tabac 243 129,84 147,58 155,69 13,7 5,5
Produits manufacturés 2501 98,17 97,95 98,22 -0,2 0,3
Habillement et chaussures 354 99,95 99,42 99,49 -0,5 0,1
Produits de santé 438 90,15 88,35 87,28 -2,0 -1,2
Autres produits manufacturés 1709 99,73 99,98 100,66 0,3 0,7
Énergie 746 115,33 108,34 119,73 -6,1 10,5
dont Produits pétroliers 343 120,45 106,18 120,53 -11,8 13,5
Services 4725 104,29 105,22 106,44 0,9 1,2
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères 853 101,54 101,88 103,01 0,3 1,1
Services de santé 647 102,39 102,75 102,21 0,4 -0,5
Transports 172 102,03 100,27 104,12 -1,7 3,8
Communications 243 96,42 97,39 100,22 1,0 2,9
Autres services 2810 106,26 107,75 108,99 1,4 1,2
Ensemble hors loyers et hors tabac 9062 103,98 104,18 105,86 0,2 1,6
Ensemble hors tabac 9757 103,77 103,98 105,60 0,2 1,6
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé
Ensemble hors tabac 9632 103,48 103,66 105,24 0,2 1,5
c) Ménages du 1er quintille de la distribution des niveaux de vie
Ensemble hors tabac 9624 103,34 103,41 105,15 0,1 1,7
  • Champ : France hors Mayotte
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Rebond des prix de l’énergie et des services de transport

En 2021, les prix de l’énergie rebondissent nettement (+10,5 % en moyenne, après −6,1 % en 2020) dans le sillage des prix des produits pétroliers (+13,5 % après −11,8 %). La dynamique est similaire pour les prix du gaz naturel et de ville (+24,1 % après −11,3 %) avec une accélération plus marquée au second semestre. À l’inverse, les prix de l’électricité ralentissent (+3,0 % après +5,9 %).

Les prix des services de transports rebondissent également (+3,8 % après −1,7 %) en lien avec ceux du transport ferroviaire (+1,9 % après −5,3 %) et du transport aérien (+3,8 % après −4,4 %). Les prix du transport routier de passagers augmentent de nouveau (+3,4 % après +3,0 %) notamment ceux du transport de passagers en taxi ou voiture de location avec chauffeur (+4,0 % après +1,1 %). Les prix du transport maritime ou fluvial de passagers accélèrent (+7,0 % après +3,7 %).

Accélération des prix des services de logement et des services de communication

En 2021, les prix des services de logement (loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères) accélèrent : +1,1 % en moyenne, après +0,3 % en 2020. Les prix des loyers des résidences principales sont en hausse de 0,9 %, après +0,4 % en 2020. Ceux des autres services liés au logement hors énergie – essentiellement la fourniture d’eau et l’enlèvement des ordures ménagères – ralentissent légèrement (+0,9 % après +1,0 %).

Les prix des services de communication accélèrent (2,9 % après +1,0 % en 2020) sous l’effet notamment des prix des services d’accès à internet (+5,5 % après +1,6 %) et de ceux des services groupés de télécommunication (+6,9 % après +1,2 %). Les prix des services postaux sont toujours très dynamiques : +7,1 % après +6,9 % en 2020.

Rebond des prix des produits manufacturés

En 2021, les prix des produits manufacturés rebondissent de 0,3 % après −0,2 % en 2020. Les prix de l’habillement-chaussures augmentent de 0,1 %, après −0,5 % : les prix des articles d’habillement se replient légèrement (−0,1 % après +0,1 %) mais ceux des chaussures rebondissent (+1,1 % après −2,5 %). Les prix des « autres produits manufacturés » augmentent pour la deuxième année consécutive (+0,7 % après +0,3 %) en lien avec ceux des meubles et articles d’ameublement (+3,2 % après +2,0 %), des appareils ménagers (+0,2 % après −0,5 %), de la verrerie, vaisselle et ustensiles de cuisine (+1,7 % après +0,7 %) et de l’outillage et des autres matériels pour la maison et le jardin (+0,9 % après +0,5 %). Les prix des voitures augmentent légèrement (+0,5 % après +0,4 %).

Par ailleurs, les prix des produits de santé baissent moins fortement qu’en 2020 (−1,2 % après −2,0 %) en lien avec ceux des produits pharmaceutiques (−1,5 % après −2,6 %).

Repli des prix des services de santé et moindre hausse des prix des autres services

Les prix des services de santé se replient en 2021 : −0,5 % après +0,4 % en 2020 en lien avec les prix des services dentaires (−0,8 % après +0,9 %) et des services paramédicaux (−1,3 % après +0,0 %). Les prix des services médicaux progressent au même rythme que l’an dernier (+0,5 %).

Les prix des « autres services » augmentent moins fortement en 2021 : +1,2 % en moyenne, après +1,4 % en 2020. Les prix des services de restauration (+0,6 % après +1,3 %), de l’entretien et de la réparation de véhicules particuliers (+2,8 % après +3,2 %), des services récréatifs et culturels (+0,7 % après +0,9 %) et des services de protection sociale (+1,3 % après +2,0 %) ralentissent. En revanche, les prix des services d’hébergement rebondissent nettement (+2,7 % après −0,4 %) en lien avec la reprise économique. Les prix des services d’assurance accélèrent (+1,0 % après +0,7 %) notamment ceux de l’assurance complémentaire santé (+0,6 % après −0,2 %).

Ralentissement des prix de l’alimentation et du tabac

En 2021, les prix des produits alimentaires ralentissent nettement par rapport à 2020 : +0,6 % en moyenne après +1,9 %. Les prix des produits frais progressent à un rythme moins soutenu (+1,9 % après +7,3 %) dans le sillage de ceux des fruits frais (+4,0 % après +9,1 %), des légumes frais (+0,4 % après +8,7 %) et du poisson frais (−0,2 % après +5,6 %). Hors produits frais, les prix des produits alimentaires ralentissent (+0,4 % après +1,0 %). Les prix de la viande (+0,9 % après +2,7 %), du pain et des céréales (+0,5 % après +0,6 %) et des boissons alcoolisées (+0,8 % après +1,0 %) décélèrent. Les prix du lait, du fromage et des œufs progressent au même rythme que l’an dernier (+0,2 %) et ceux des boissons non alcoolisées sont stables (+0,0 %).

En l’absence de nouveau relèvement des taxes, les prix du tabac ralentissent en 2021 : +5,5 % après +13,7 % en 2020.

Une hausse de prix plus ou moins prononcée selon les catégories de ménages

Selon la structure de leur consommation, les ménages connaissent une hausse globale des prix plus ou moins prononcée mais plus forte qu’en 2020. Ainsi, en 2021, la hausse des prix est en moyenne la plus forte pour les ménages de plus de 60 ans (+1,8 %). Par ailleurs, l’inflation est supérieure de 0,2 point à la moyenne pour les ménages propriétaires, et très proche de la moyenne pour les ménages locataires. Les agriculteurs et les ménages des deux premiers déciles de niveau de vie connaissent en 2021 une inflation supérieure à la moyenne (de 0,2 à 0,3 point).

Pour en savoir plus

Consultez les séries longues des indices de prix à la consommation sur insee.fr :

IPC : https://www.insee.fr/fr/statistiques/series/102342213

Prochaine publication des moyennes annuelles : janvier 2023

Pour en savoir plus

Consultez les séries longues des indices de prix à la consommation sur insee.fr :

IPC : https://www.insee.fr/fr/statistiques/series/102342213

Prochaine publication des moyennes annuelles : janvier 2023

: bureau-de-presse@insee.fr
: