Insee
Informations Rapides · 30 novembre 2021 · n° 305
Informations rapidesLe pouvoir d’achat du RDB des ménages par unité de consommation est stable au troisième trimestre 2021 (0,0 %), le taux de marge des sociétés se replie nettement (–2,8 points)Comptes nationaux trimestriels - résultats détaillés - troisième trimestre 2021

Le revenu disponible brut (RDB) des ménages en euros courants accélère au troisième trimestre 2021 : +0,8 %, après +0,6 %. Compte tenu de l’accélération des prix de la consommation (+0,7 % après +0,3 %), le pouvoir d’achat du RDB par unité de consommation est stable ce trimestre (0,0 % après +0,2 %). Le taux de marge des sociétés non financières (SNF) recule nettement : il s’établit à 32,9 % après 35,7 % au deuxième trimestre. Le déficit des administrations publiques (APU) se réduit de 3,1 points de PIB. Il s’établit à 5,6 % du PIB, après 8,7 % au deuxième trimestre 2021. Il était en moyenne de 3,1 % du PIB en 2019 et 9,1 % en 2020. L’estimation de la croissance du PIB au troisième trimestre 2021 (+3,0 % après 1,3 %) n’est pas révisée par rapport à la Première estimation publiée fin octobre.

Informations rapides
No 305
Paru le : Paru le 30/11/2021
Prochaine parution le : 25/02/2022 à 08h45 - quatrième trimestre 2021
Avertissement :

Les Résultats Détaillés des comptes nationaux du troisième trimestre 2021 poursuivent les modifications méthodologiques mises en œuvre lors des précédentes publications pour prendre en compte les effets de la crise sanitaire, ainsi que les mesures de politique économique mises en place pour les contenir. Étant donné les fortes évolutions des derniers trimestres, les écarts au niveau du quatrième trimestre (T4) 2019 peuvent rendre mieux compte de l’activité que les évolutions au trimestre le trimestre. Certains tableaux ont donc été dédoublés pour présenter à la fois les évolutions trimestrielles (T/T-1) et les écarts au T4 2019, qui remplacent les glissements annuels présentés jusqu’alors.

Au troisième trimestre 2021, le revenu disponible brut des ménages accélère (+0,8 %), en lien avec la progression de l’activité économique, et le pouvoir d’achat par unité de consommation est stable (0,0 %)

Le revenu disponible brut (RDB) des ménages en euros courants accélère au troisième trimestre 2021 : +0,8 %, après +0,6 %.

La masse salariale brute reçue par les ménages accélère fortement (+4,4 % après +0,7 %) : l’emploi salarié poursuit sa dynamique (+0,8 %, comme au deuxième trimestre), en lien avec la progression de l’activité, tandis que le salaire moyen par tête rebondit fortement (+3,6 % après −0,1 %) du fait notamment du moindre recours à l’activité partielle. À l’inverse, le revenu mixte des entrepreneurs individuels se replie (–5,4 %), avec la baisse des subventions versées par le Fonds de solidarité, mais demeure au-dessus de son niveau d’avant-crise (+1,1 % par rapport au T4 2019).

Ce dynamisme des revenus salariaux est en partie atténué mécaniquement par l’accélération des cotisations sociales salariales (+2,6 % après +1,0 %) et des impôts sur le revenu et le patrimoine (+2,0 % après –0,6 %). De plus, les prestations sociales en espèces diminuent nettement (–2,8 % après +0,2 %), sous l’effet du fort recul des prestations chômage et arrêts maladie, ainsi que des montants versés au titre de l’activité partielle.

Enfin, compte tenu de l’accélération des prix de la consommation (+0,7 % après +0,3 %), le pouvoir d’achat du RDB est quasi stable ce trimestre (+0,1 % après +0,3 %). Il est supérieur de +1,9 % à son niveau du quatrième trimestre 2019. Mesuré par unité de consommation pour être ramené à un niveau individuel, il se stabilise au troisième trimestre (0,0 % après +0,2 %) et il est supérieur de 1,3 % à son niveau d’avant-crise.

Le taux d’épargne des ménages diminue (–3,8 points) avec l’accélération de la consommation

Malgré l’accélération du RDB des ménages, le net rebond des dépenses de consommation consécutif à l’assouplissement des restrictions sanitaires (+5,7 % au troisième trimestre 2021 en euros courants) entraîne une baisse importante du taux d’épargne des ménages, qui s’établit à 17,5 % après 21,3 % au deuxième trimestre. Néanmoins, il reste encore supérieur à son niveau moyen de 2019 (15,0 %).

Revenu disponible brut et ratios des comptes des ménages

variations t/t-1, en %, données CVS-CJO
Revenu disponible brut et ratios des comptes des ménages (variations t/t-1, en %, données CVS-CJO)
2020T4 2021T1 2021T2 2021T3 2020 2021 (acquis)
RDB 2,3 0,2 0,6 0,8 1,0 3,5
RDB (pouvoir d'achat) 2,2 -0,6 0,3 0,1 0,4 2,0
RDB par uc* (pouvoir d'achat) 2,1 -0,7 0,2 0,0 0,0 1,6
RDB ajusté (pouvoir d'achat) 1,1 -0,4 0,5 1,3 -1,1 3,3
Taux d'épargne (niveau) 22,4 22,1 21,3 17,5 21,4
Taux d'épargne financière (niveau) 12,0 11,7 10,3 6,5 12,2
  • * uc : unité de consommation
  • nd : non disponible à la première estimation
  • Source : Insee

Le taux de marge des sociétés se replie nettement ce trimestre (–2,8 points)

Au troisième trimestre 2021, le taux de marge des sociétés non financières (SNF) recule nettement : il s’établit à 32,9 % après 35,7 % au deuxième trimestre. Cette baisse s’explique par la diminution des subventions versées aux entreprises (dont celles du Fonds de solidarité), ainsi que par des gains de productivité environ deux fois moins dynamiques que les salaires réels. Le taux de marge est ainsi un peu supérieur à son niveau moyen de 2018 (31,6 %), la hausse par rapport à 2018 s’expliquant notamment par la baisse des impôts de production début 2021.

Ratios des comptes des sociétés non financières

niveaux en %, données CVS-CJO
Ratios des comptes des sociétés non financières (niveaux en %, données CVS-CJO)
2020T4 2021T1 2021T2 2021T3 2020
Taux de marge 34,3 35,6 35,7 32,9 31,7
Taux d'investissement 25,6 25,8 25,9 25,3 24,6
Taux d'épargne 25,7 25,6 25,9 23,3 21,8
Taux d'autofinancement 100,0 99,1 99,9 91,9 88,6
  • nd : non disponible à la première estimation
  • Source : Insee

Le déficit des administrations publiques diminue fortement mais reste à un niveau élevé

Au troisième trimestre 2021, le déficit des administrations publiques (APU) se réduit de 3,1 points de PIB. Il s’établit à 5,6 % du PIB, après 8,7 % au deuxième trimestre 2021. Il était en moyenne de 3,1 % du PIB en 2019 et 9,1 % du PIB en 2020. Cette amélioration du déficit public provient d’une part d’une hausse des recettes (+2,8 %) liée au redressement important de l’activité économique (hausse des recettes de TVA et des cotisations sociales). D’autre part, les dépenses sont en nette baisse (–2,4 %) du fait de la diminution des aides versées aux agents économiques (Fonds de solidarité, indemnités d’activité partielle, prolongation de l’indemnisation des chômeurs en fin de droit, ...) consécutive à la levée des restrictions sanitaires.

Dépenses, recettes et besoin de financement des administrations publiques

niveaux, données CVS-CJO
Dépenses, recettes et besoin de financement des administrations publiques (niveaux, données CVS-CJO)
2020T4 2021T1 2021T2 2021T3 2020
En milliards d'euros
Dépenses totales 370,1 371,3 372,5 363,7 1419,9
Recettes totales 307,2 315,9 319,5 328,5 1210,9
Capacité (+) ou besoin (–) de financement -62,8 -55,4 -53,0 -35,2 -209,0
En % de PIB
Capacité (+) ou besoin (–) de financement -10,5 -9,2 -8,7 -5,6 -9,1
  • nd : non disponible à la première estimation
  • Source : Insee

Les heures travaillées augmentent de nouveau ce trimestre (+4,7 %)

Le nombre total d’heures travaillées est en hausse de 4,7 % au troisième trimestre (après +1,4 %). Cette augmentation est principalement liée à la baisse du recours au dispositif d’activité partielle, ainsi qu’à une nouvelle hausse de l’emploi total. Le nombre total d’heures travaillées se rapproche ainsi de son niveau d’avant crise (–0,6 % par rapport au quatrième trimestre 2019, après –5,0 % au deuxième trimestre).

Au troisième trimestre 2021, le PIB progresse de 3,0 % et revient à son niveau d’avant-crise

Au troisième trimestre 2021, le produit intérieur brut (PIB) accélère (+3,0 % après +1,3 % au trimestre précédent) : il revient ainsi quasiment à son niveau d’avant-crise (–0,1 % par rapport au T4 2019).

La demande intérieure finale (hors stocks) contribue positivement à l’évolution du PIB ce trimestre (+3,3 points, après +1,5 point au trimestre précédent) : en particulier, les dépenses de consommation des ménages accélèrent très fortement (+4,9, % après +1,4 %) et contribuent pour +2,4 points à la croissance du PIB ce trimestre. La formation brute de capital fixe (FBCF) est par ailleurs quasiment stable (+0,1 % après +2,4 % au trimestre précédent).

Les exportations accélèrent (+2,5 % après +1,2 % au trimestre précédent) tandis que les importations sont quasi stables (+0,1 % après +1,6 %). Le commerce extérieur demeure largement en retrait par rapport au T4 2019, mais sa contribution à la croissance du PIB est positive ce trimestre : +0,7 point, après –0,2 point au trimestre précédent. Enfin, la contribution des variations de stocks à l’évolution du PIB est négative ce trimestre (–1,0 point après –0,1 point au trimestre précédent).

Produit intérieur brut - Volume aux prix de l'année précédente chaînés - Série CVS-CJO

Produit intérieur brut - Volume aux prix de l'année précédente chaînés - Série CVS-CJO ()
PIB
2005-T1 492252
2005-T2 493167
2005-T3 495626
2005-T4 499502
2006-T1 503328
2006-T2 508364
2006-T3 508424
2006-T4 512479
2007-T1 516290
2007-T2 520195
2007-T3 522056
2007-T4 523292
2008-T1 525353
2008-T2 523109
2008-T3 521661
2008-T4 514089
2009-T1 505631
2009-T2 505121
2009-T3 505947
2009-T4 509483
2010-T1 511293
2010-T2 513906
2010-T3 517275
2010-T4 520946
2011-T1 526075
2011-T2 526217
2011-T3 528182
2011-T4 529107
2012-T1 529561
2012-T2 528724
2012-T3 529783
2012-T4 529391
2013-T1 529316
2013-T2 532793
2013-T3 532892
2013-T4 535472
2014-T1 535844
2014-T2 536492
2014-T3 539196
2014-T4 539711
2015-T1 542238
2015-T2 542294
2015-T3 544138
2015-T4 544997
2016-T1 548365
2016-T2 547489
2016-T3 548547
2016-T4 551558
2017-T1 555972
2017-T2 560558
2017-T3 564105
2017-T4 568949
2018-T1 569006
2018-T2 571101
2018-T3 573310
2018-T4 577572
2019-T1 581152
2019-T2 584381
2019-T3 584747
2019-T4 582839
2020-T1 549634
2020-T2 475630
2020-T3 563725
2020-T4 557786
2021-T1 558092
2021-T2 565161
2021-T3 582179

Produit intérieur brut - Volume aux prix de l'année précédente chaînés - Série CVS-CJO

  • Source : Insee

Le PIB et ses composantes en volumes chaînés

variations en %, données CVS-CJO
Le PIB et ses composantes en volumes chaînés (variations en %, données CVS-CJO)
2020T4 2021T1 2021T2 2021T3 2020 2021 (acquis)
PIB -1,1 0,1 1,3 3,0 -8,0 6,6
Importations 1,5 1,5 1,6 0,1 -12,2 6,3
Dép. conso. ménages -5,4 -0,2 1,4 4,9 -7,2 4,4
Dép. conso. APU* -0,7 -0,4 0,7 2,9 -3,2 6,3
FBCF totale 2,5 0,2 2,4 0,1 -8,9 11,4
dont ENF** 1,6 1,1 1,8 0,1 -8,1 11,9
dont Ménages 6,8 -1,6 5,1 0,9 -12,2 15,9
dont APU* 0,6 -0,9 0,9 -1,1 -4,4 4,7
Exportations 4,6 0,4 1,2 2,5 -16,1 7,9
Contributions :
Demande intérieure finale hors stocks -2,5 -0,1 1,5 3,3 -6,7 6,6
Variations de stocks 0,6 0,5 -0,1 -1,0 -0,2 -0,4
Commerce extérieur 0,8 -0,4 -0,2 0,7 -1,1 0,3
  • * APU : administrations publiques
  • ** ENF : entreprises non financières
  • Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).
  • Source : Insee

Le PIB et ses composantes en volumes chaînés – évolutions par rapport au T4 2019

variations en %, données CVS-CJO
Le PIB et ses composantes en volumes chaînés – évolutions par rapport au T4 2019 (variations en %, données CVS-CJO)
2020 T4 2021 T1 2021 T2 2021 T3
PIB -4,3 -4,2 -3,0 -0,1
Importations -8,4 -7,1 -5,5 -5,4
Dép. conso. ménages -6,8 -6,9 -5,6 -1,0
Dép. conso. APU* 0,9 0,5 1,2 4,2
FBCF totale -1,3 -1,1 1,3 1,3
FBCF des ENF** -0,6 0,4 2,2 2,3
FBCF des ménages -0,5 -2,0 2,9 3,8
FBCF des APU* -0,8 -1,7 -0,8 -1,9
Exportations -10,3 -9,9 -8,8 -6,5
  • * APU : administrations publiques
  • ** ENF : entreprises non financières
  • Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).
  • Source : Insee

Production, consommation et FBCF : principales composantes

variations en %, données CVS-CJO
Production, consommation et FBCF : principales composantes (variations en %, données CVS-CJO)
2020T4 2021T1 2021T2 2021T3 2020 2021 (acquis)
Production branche -0,4 0,2 1,5 2,6 -8,5 6,8
Biens 2,1 0,4 0,2 -0,3 -10,8 5,6
Ind. manufacturière 2,3 0,7 -0,2 -0,6 -13,0 6,3
Construction -0,3 0,8 2,9 -0,5 -13,0 12,8
Services marchands -1,6 0,1 2,4 4,7 -8,2 6,8
Services non marchands -0,5 0,2 0,0 1,3 -3,4 6,0
Consommation des ménages -5,4 -0,2 1,4 4,9 -7,2 4,4
Alimentaire 0,8 0,4 -1,8 -3,2 3,0 -2,9
Énergie -3,5 3,3 1,6 2,2 -7,3 7,3
Biens fabriqués -7,9 0,0 -4,7 6,5 -8,4 6,3
Services -7,3 -1,1 4,8 9,0 -11,1 6,1
FBCF 2,5 0,2 2,4 0,1 -8,9 11,4
Produits manufacturés -1,3 0,0 0,7 -2,2 -11,1 8,7
Construction -0,1 0,9 2,9 -0,3 -14,2 14,5
Services marchands 7,9 -0,4 2,9 1,7 -1,3 9,8
  • Source : Insee

Production, consommation et FBCF : principales composantes – évolutions par rapport au T4 2019

variations en %, données CVS-CJO
Production, consommation et FBCF : principales composantes – évolutions par rapport au T4 2019 (variations en %, données CVS-CJO)
2020 T4 2021 T1 2021 T2 2021 T3
Production branche -4,5 -4,3 -2,8 -0,3
Biens -4,6 -4,3 -4,0 -4,3
Ind. manufacturière -6,0 -5,3 -5,5 -6,0
Construction -4,0 -3,2 -0,4 -0,9
Services marchands -6,1 -6,1 -3,8 0,8
Services non marchands 1,3 1,5 1,6 2,8
Consommation des ménages -6,8 -6,9 -5,6 -1,0
Alimentaire 2,6 3,0 1,2 -2,1
Énergie -5,2 -2,1 -0,5 1,7
Biens fabriqués -3,7 -3,7 -8,2 -2,2
Services -12,5 -13,4 -9,3 -1,1
FBCF -1,3 -1,1 1,3 1,3
Produits manufacturés -3,3 -3,3 -2,7 -4,8
Construction -4,4 -3,5 -0,7 -1,0
Services marchands 3,5 3,0 6,0 7,8
  • Source : Insee

Révisions

L’estimation de la croissance du PIB au troisième trimestre 2021 n’est pas révisée par rapport à la Première estimation publiée fin octobre. De légères révisions des différents agrégats se compensent ; elles tiennent principalement à la révision des indicateurs, ainsi qu’à l’actualisation des coefficients de correction des variations saisonnières.

Pour en savoir plus

Prochaine publication : le 28 janvier 2022, à 7h30.

Pour en savoir plus

Prochaine publication : le 28 janvier 2022, à 7h30.

: bureau-de-presse@insee.fr
: