Insee
Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes · Septembre 2021 · n° 93
Insee Flash Auvergne-Rhône-AlpesDavantage d’établissements artisanaux dans les zones d’emploi industrielles

Sandra Bouvet, Lætitia Chevallet (Insee)

En Auvergne-Rhône-Alpes, trois établissements sur dix sont artisanaux. Si les activités de l’artisanat sont diverses, la construction est le secteur le plus largement représenté parmi les établissements artisanaux. Dans les zones d’emploi spécialisées dans l’industrie et dans celles qui sont résidentielles, le poids de l’artisanat est plus important que dans les autres zones d’emploi de la région.

Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes
No 93
Paru le : Paru le 14/09/2021

Pour être considérée comme artisanale, une entreprise doit figurer au répertoire des métiers de l’artisanat et remplir deux conditions : employer moins de dix salariés au moment de son immatriculation et exercer, à titre principal ou secondaire, une activité figurant sur une liste établie par décret en Conseil d’État. Avec près de 209 000 établissements artisanaux fin 2018 (Sources), Auvergne-Rhône-Alpes est la région de province qui en concentre le plus. Dans la région, 30 % des établissements du secteur marchand non agricole sont artisanaux. Cette part est légèrement inférieure à la moyenne provinciale (31 %) mais supérieure à celle de la France métropolitaine (28 %), le poids de l’artisanat étant plus faible en Île-de-France (21 %).

La construction, premier secteur artisanal

L’artisanat est présent dans la quasi-totalité des secteurs économiques à travers un large panel d’activités, telles que les activités de maçonnerie, les boulangeries, la plasturgie, la réparation automobile ou des services à la personne comme la coiffure, mais à des degrés divers. Si 90 % des établissements du secteur de la construction sont artisanaux, le poids de l’artisanat est également prédominant dans l’industrie alimentaire, dans l’industrie manufacturière hors industrie alimentaire et dans les autres activités de services (entre 68 % et 84 %) (figure 1).

Figure 1Nombre et poids des établissements artisanaux par sous-ensemble économique

Nombre et poids des établissements artisanaux par sous-ensemble économique - Lecture : en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le secteur de l’industrie alimentaire, 84 % des établissements sont artisanaux ce qui représente 7 510 établissements.
Secteur économique Part des établissements artisanaux (en %) Nombre d’établissements artisanaux
construction 90 76 470
industrie alimentaire 84 7 510
industrie manufacturière hors industrie alimentaire 76 25 560
autres activités de services 68 25 110
activités de services administratifs et de soutien 44 15 990
industries extractives 32 190
production et distribution d'eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution 30 820
transports et entreposage 29 6 080
hébergement et restauration 23 11 180
commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 21 26 450
activités spécialisées, scientifiques et techniques 9 7 130
arts, spectacles et activités récréatives 8 1 240
information et communication 6 1 250
activités immobilières 3 960
enseignement 3 1 080
santé humaine et action sociale 2 1 470
production et distribution d'électricité, de gaz, de vapeur et d'air conditionné 1 120
activités financières et d'assurance 1 270
  • Lecture : en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le secteur de l’industrie alimentaire, 84 % des établissements sont artisanaux ce qui représente 7 510 établissements.
  • Source : Insee - REE au 31/12/2018, champ marchand hors agricole, établissements présents en Auvergne-Rhône-Alpes

Figure 1Nombre et poids des établissements artisanaux par sous-ensemble économique

  • Lecture : en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le secteur de l’industrie alimentaire, 84 % des établissements sont artisanaux ce qui représente 7 510 établissements.
  • Source : Insee - REE au 31/12/2018, champ marchand hors agricole, établissements présents en Auvergne-Rhône-Alpes

Les trois quarts des établissements artisanaux régionaux sont répartis entre quatre grands secteurs. Le secteur de la construction contribue à lui seul à 37 % du total régional. Viennent ensuite ceux du commerce (13 %), de l’industrie manufacturière hors alimentaire (12 %) et les autres activités de services (12 %).

Une forte présence artisanale dans les zones d’emploi industrielles et résidentielles

L’artisanat est présent sur tout le territoire mais le nombre d’établissements ainsi que leur poids varient. Une approche en fonction de l’orientation économique des zones d’emploi (Pour comprendre) permet de caractériser cette présence inégale. Si les deux zones d’emploi disposant des plus grandes agglomérations (Lyon et Grenoble) concentrent 28 % des établissements artisanaux de la région, c’est dans leur périphérie que l’artisanat pèse le plus (figure 2).

Figure 2Nombre d’établissements par zone d’emploi et poids dans le secteur marchand non agricole

Nombre d’établissements par zone d’emploi et poids dans le secteur marchand non agricole - Lecture : dans la zone d’emploi de Lyon, 24 % des établissements sont artisanaux, ce qui représente 44 500 établissements.
Zone d’emploi 2020 Label Orientation économique Nombre d’établissements artisanaux Part d’établissements artisanaux (en %)
0055 Bollène-Pierrelatte Spécialisées dans l'industrie 2 127 34,6
0059 Mâcon Économie diversifiée 3 828 31,3
0063 Ussel Spécialisées dans l'agriculture 2 142 35,2
0064 Valréas Spécialisées dans l'agriculture 2 412 35,4
8401 Annecy Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 9 194 29,1
8402 Aubenas à forte orientation touristique 4 466 36,2
8403 Aurillac Économie diversifiée 1 999 31,5
8404 Belley Résidentielles 1 647 43,7
8405 Bourg-en-Bresse Résidentielles 6 712 37,4
8406 Bourgoin-Jallieu Résidentielles 6 329 36,6
8407 Chambéry Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 6 542 29,6
8408 Clermont-Ferrand Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 11 058 31,5
8409 Grenoble Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines 14 787 27,2
8410 Issoire Spécialisées dans l'industrie 2 283 35,0
8411 La Maurienne à forte orientation touristique 1 531 29,5
8412 La Plaine du Forez Résidentielles 2 297 35,9
8413 La Tarentaise à forte orientation touristique 5 802 26,6
8414 La Vallée de l’Arve Spécialisées dans l'industrie 2 872 34,4
8415 Le Chablais à forte orientation touristique 3 491 28,0
8416 Le Genevois Français Résidentielles 7 505 32,0
8417 Le Livradois Spécialisées dans l'industrie 2 614 41,4
8418 Le Mont Blanc à forte orientation touristique 3 096 26,2
8419 Le Puy-en-Velay Économie diversifiée 3 139 34,5
8420 Les Sources de la Loire Spécialisées dans l'industrie 2 481 39,1
8421 Lyon Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines 44 543 24,4
8422 Montélimar Économie diversifiée 3 222 33,6
8423 Montluçon Économie diversifiée 2 391 31,6
8424 Moulins Économie diversifiée 1 932 30,4
8425 Oyonnax Spécialisées dans l'industrie 1 764 40,8
8426 Roanne Économie diversifiée 3 034 32,2
8427 Romans-sur-Isère Résidentielles 2 788 34,6
8428 Saint-Étienne Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 11 948 31,0
8429 Saint-Flour Spécialisées dans l'agriculture 908 29,5
8430 Tarare Résidentielles 1 561 39,0
8431 Valence Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 8 352 32,5
8432 Vichy Économie diversifiée 3 434 33,3
8433 Vienne-Annonay Résidentielles 7 003 38,7
8434 Villefranche-sur-Saône Résidentielles 5 373 35,4
8435 Voiron Résidentielles 5 861 37,6
Total des zones d’emploi de la région 214 468 30,3
  • Note : les zones d’emploi interrégionales sont ici prises en compte intégralement.
  • Lecture : dans la zone d’emploi de Lyon, 24 % des établissements sont artisanaux, ce qui représente 44 500 établissements.
  • Source : Insee, REE au 31/12/2018, champ marchand hors agricole

Figure 2Nombre d’établissements par zone d’emploi et poids dans le secteur marchand non agricole

  • Note : les zones d’emploi interrégionales sont ici prises en compte intégralement.
  • Lecture : dans la zone d’emploi de Lyon, 24 % des établissements sont artisanaux, ce qui représente 44 500 établissements.
  • Source : Insee, REE au 31/12/2018, champ marchand hors agricole

Dans les zones d’emploi spécialisées dans l’industrie, 37 % des établissements sont artisanaux, soit 7 points de plus que la moyenne régionale (figure 3). La proportion d’établissements artisanaux appartenant au secteur de l’industrie manufacturière (hors alimentaire) y est 6 points au-dessus de la moyenne régionale (18 % contre 12 %). Dans ces zones, la présence d’un savoir-faire historique participe pleinement au tissu industriel, notamment dans la fabrication de produits métalliques hors machines et équipements et de produits en caoutchouc et en plastique. Spécialisée dans le décolletage, la Vallée de l’Arve concentre 72 % des établissements régionaux développant cette activité. Plus de la moitié sont artisanaux. Ils représentent 6 % des établissements artisanaux de cette zone. La zone d’emploi d’Oyonnax héberge la « Plastics Vallée », une des plus fortes concentrations d’entreprises de la plasturgie en Europe. Un tiers des établissements de la région spécialisés dans la fabrication de produits de consommation courante en matière plastique y sont présents. Parmi eux, 70 % sont artisanaux, ce qui représente 5 % des établissements artisanaux de la zone d’Oyonnax.

Figure 3Poids des établissements artisanaux suivant l’orientation économique des zones d’emploi

Poids des établissements artisanaux suivant l’orientation économique des zones d’emploi - Lecture : en Auvergne-Rhône-Alpes, 37 % des établissements situés dans les zones d’emploi spécialisées dans l’industrie sont artisanaux.
Orientation économique des zones d'emploi Part des établissements artisanaux (en %)
Spécialisées dans l'industrie 37
Résidentielles 36
Spécialisées dans l'agriculture 34
Économie diversifiée 32
Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs 31
À forte orientation touristique 29
Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines 25
Ensemble 30
  • Note : la typologie des zones d’emploi peut être retrouvée dans l’Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 102.
  • Lecture : en Auvergne-Rhône-Alpes, 37 % des établissements situés dans les zones d’emploi spécialisées dans l’industrie sont artisanaux.
  • Source : Insee, REE au 31/12/2018, champ marchand hors agricole

Le poids de l’artisanat dans les zones d’emploi résidentielles est également important (36 %). La répartition des établissements artisanaux par secteur d’activité est très proche de celle de l’ensemble de la région. Toutefois, le poids de l’artisanat est plus important dans certains secteurs clé comme le commerce (+ 3 points) et l’industrie manufacturière hors alimentation (+ 2 points) ainsi que dans les secteurs de l’hébergement-restauration (+ 9 points) et les activités de services administratifs et de soutien (+ 6 points).

Le poids de l’artisanat est également marqué dans les zones d’emploi agricoles (34 %). Dans le commerce, la part de l’artisanat est plus importante qu’en moyenne dans la région (28 % contre 21 %). De plus, les établissements artisanaux du secteur du commerce y pèse plus (16 % de l’ensemble des établissements artisanaux, contre 13 %).

À l’inverse, les zones d’emploi comportant une grande agglomération sont marquées par la présence de grands établissements. Elles présentent en conséquence un poids de l’artisanat plus faible. Dans celles de Lyon et Grenoble, dites « à forte concentration de fonctions métropolitaines », seulement 25 % des établissements sont artisanaux. Fortes de leur dynamisme économique et de leur attractivité, les deux plus grandes zones d’emploi de la région ont une structure économique diversifiée.

Les zones d’emploi de type « autres grandes agglomérations dotées de gros employeurs » présentent des caractéristiques similaires mais dans une moindre mesure. La part d’établissements artisanaux y est donc supérieure (31 %). Enfin, le poids de l’artisanat est également faible dans les zones à forte orientation touristique (29 %). La zone d’emploi d’Aubenas constitue une exception. Seule zone à ne pas être située dans le massif alpin, l’artisanat y représente 36 % des établissements.

Publication rédigée par : Sandra Bouvet, Lætitia Chevallet (Insee)

Pour comprendre

L’analyse par zone d’emploi est pertinente pour étudier les caractéristiques du tissu économique. La typologie des zones d’emploi selon leur spécialisation économique est développée dans l’Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 102 (Pour en savoir plus).

Sources

Les statistiques sur le nombre d’établissements portent sur l’ensemble des établissements artisanaux (c’est-à-dire figurant au répertoire des métiers), qu’ils exercent cette activité à titre principal ou secondaire. Seul le secteur marchand hors agriculture est pris en compte. Dans le répertoire des entreprises et des établissements (REE) deux variables permettent d’identifier l’activité d’un établissement artisanal. L’activité principale de l’établissement (APET) est qualifiée par l’Insee en fonction de l’activité qui génère le plus de valeur ajoutée (artisanale ou non). L’activité principale au répertoire des métiers de l’établissement (APRM) désigne l’activité artisanale pour laquelle un établissement a demandé son inscription au répertoire des métiers. Due à une forte proportion de données manquantes pour la variable APRM, c’est l’APET qui a été privilégiée. Les bases de données du REE ayant servi à cette étude sont disponibles gratuitement sur insee.fr. Pour les retrouver, cliquer sur « statistiques et études » dans le bandeau en haut de l’écran puis sélectionner « Entreprises – Démographie et créations des entreprises » dans les thèmes et « Données – Bases de données » dans les catégories.

Pour en savoir plus

« Les nouvelles zones d’emploi mettent en avant la diversité du tissu économique de la région », Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 102, septembre 2020

« Auvergne-Rhône-Alpes : première région de France dans l’artisanat de fabrication », Insee Analyses Auvergne-Rhône-Alpes n° 15, juin 2016

« Démographie des entreprises et des établissements pour l’année 2018 », Insee, Bases de données