Insee Flash RéunionMoins de 5 km de trajet du domicile au travail : 7 actifs sur 10 prennent la voitureCourts déplacements domicile-travail en 2017

Noémie Letailleur (Insee)

Pour aller travailler, même à proximité de chez soi, la voiture reste le moyen de déplacement privilégié à La Réunion comme ailleurs en France. Ainsi, sept Réunionnais sur dix qui travaillent à moins de 5 km de leur domicile utilisent la voiture pour s’y rendre. Sur cette distance, l’usage des transports en commun, comme du vélo, est moins développé qu’en France de province. Même en dessous de 2 km entre le domicile et le travail, l’usage de la voiture reste majoritaire. Cependant, dans ces cas, un tiers des Réunionnais concernés privilégient la marche. Les transports en commun sont davantage utilisés par les femmes et les employés, de même que la marche, alors que le vélo concerne majoritairement les hommes et particulièrement les ouvriers. C’est à Saint-Denis que le recours aux transports en commun est le plus fréquent sur ces courtes distances de moins de 5 km entre le domicile et le lieu de travail.

Insee Flash Réunion
No 193
Paru le : Paru le 26/01/2021
Noémie Letailleur (Insee)
Insee Flash Réunion  No 193 - Janvier 2021

En 2017, sur les 245 300 Réunionnais en emploi, un tiers parcourent une courte distance pour aller travailler, soit moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur lieu de travail. Pour ce faire,71 % utilisent leur voiture, une part plus élevée qu’en province (67 %), mais moindre qu’aux Antilles (77 %). Par ailleurs, 20 % utilisent un mode de déplacement doux (vélo, marche). Le vélo est cependant deux fois moins utilisé sur l’île qu’en province (2,5 % contre 5,2 %). Le relief et le climat (chaleur, risques de forte pluie) constituent en effet des freins importants. Le vélo électrique n’est en outre pas encore assez démocratisé pour constituer une réelle alternative. Les transports en commun sont par ailleurs moins utilisés sur l’île qu’en province pour se rendre à son travail (6,7 % contre 9,2 %). Les deux-roues motorisés sont un peu plus utilisés à La Réunion qu’en province pour les déplacements domicile-travail de moins de 5 km (2,6 % contre 2,0 %).

La voiture domine, même sur les très courtes distances

Même pour les très courtes distances entre leur domicile et leur lieu de travail, les Réunionnais utilisent majoritairement la voiture. Ainsi, 62 % des actifs en emploi qui ont moins de 2 km à parcourir privilégient la voiture. Suit la marche qui représente trois déplacements sur dix sur ces très courtes distances (figure 1). Quant au vélo, c’est sur les trajets de 1 à 2 km que son usage est le plus fréquent pour se rendre au travail (3,1 %).

Entre 2 et 5 km, la marche ne concerne plus qu’un actif en emploi sur dix, tandis que les transports en commun sont deux fois plus utilisés que pour les trajets de moins de 2 km (8,2 % contre 4,6 %).

Figure 1Trois actifs sur dix travaillant à moins de 2 km de leur domicile se rendent à pied au travailRépartition des actifs en emploi à La Réunion en 2017 selon le mode de déplacement et la distance pour se rendre au travail

en %
Trois actifs sur dix travaillant à moins de 2 km de leur domicile se rendent à pied au travail (en %)
Distance pour se rendre au travail Voiture Deux-roues motorisés Transport en commun Vélo Marche Total
Moins de 2 km 61,9 2,1 4,6 2,7 28,7 100
Entre 2 et 5 km 77,2 2,9 8,2 2,3 9,4 100
Plus de 5 km 87,4 2,8 5,7 0,8 3,3 100
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage et ayant déclaré des déplacements domicile-travail.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Figure 1Trois actifs sur dix travaillant à moins de 2 km de leur domicile se rendent à pied au travailRépartition des actifs en emploi à La Réunion en 2017 selon le mode de déplacement et la distance pour se rendre au travail

  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage et ayant déclaré des déplacements domicile-travail.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Les transports en commun utilisés par plus d’un Dionysien sur dix

Les personnes en emploi qui habitent à Saint-Denis ont nettement plus recours aux transports en commun pour des déplacements domicile-travail de moins de 5 km que ceux des deux autres principales agglomérations de l’île (figure 2) : 12 % d’entre elles y ont recours, contre 5 % à Saint-Paul et dans les communes proches situées plus au sud (Trois-Bassins, Saint-Leu, Étang-Salé, Les Avirons), ainsi que dans le tri-pole Saint-Pierre/Le Tampon/Saint-Louis. Le recours aux modes doux (marche ou vélo) dans ces déplacements domicile-travail de moins de 5 km culmine également à Saint-Denis (12 %).

Parmi les villes de taille intermédiaire, Le Port est celle ayant le plus d’adeptes des déplacements doux que sont la marche et le vélo (15 % et 6 %). Cela est sans doute lié pour partie au fait que la ville est peu étendue et sans relief.

Figure 2Deux fois plus de déplacements en transport en commun à Saint-DenisPart des modes de déplacement alternatifs à la voiture pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon l’agglomération à La Réunion en 2017

en %
Deux fois plus de déplacements en transport en commun à Saint-Denis (en %) - Lecture : à Saint-Denis en 2017, 11,5 % des habitants en emploi et résidant à moins de 5 km de leur travail s’y rendent en transport en commun.
Mode de déplacement alternatif à la voiture Saint-Denis Saint-Paul* Saint-Pierre - Le Tampon - St Louis Le Port
Transport en commun 11,5 5,3 4,6 7,4
Marche 10,0 6,4 8,3 14,9
Deux-roues motorisés 3,3 3,2 2,8 2,4
Vélo 1,6 0,9 1,0 5,6
  • * et communes voisines (Trois-Bassins, Saint-Leu, Étang-Salé, Les Avirons).
  • Lecture : à Saint-Denis en 2017, 11,5 % des habitants en emploi et résidant à moins de 5 km de leur travail s’y rendent en transport en commun.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Figure 2Deux fois plus de déplacements en transport en commun à Saint-DenisPart des modes de déplacement alternatifs à la voiture pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon l’agglomération à La Réunion en 2017

  • * et communes voisines (Trois-Bassins, Saint-Leu, Étang-Salé, Les Avirons).
  • Lecture : à Saint-Denis en 2017, 11,5 % des habitants en emploi et résidant à moins de 5 km de leur travail s’y rendent en transport en commun.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Le vélo, particulièrement boudé par les femmes

Les hommes utilisent plus fréquemment les transports individuels que sont le vélo et les deux-roues motorisés (figure 3). Ainsi, les hommes sont six fois plus nombreux que les femmes à se rendre au travail à vélo sur des distances de moins de 5 km (4,2 % contre 0,7 %). Cet écart entre femmes et hommes est beaucoup plus élevé qu’en province (6,4 % contre 4 %). Les Réunionnaises recourent au contraire davantage aux transports en commun (9,2 %), soit deux fois plus que les hommes, ainsi qu’à la marche : 20 % contre 15 % pour les hommes.

Figure 3Six fois plus d’hommes que de femmes se rendent à leur travail en véloPart des modes de déplacement alternatifs à la voiture pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon le sexe à La Réunion en 2017

en %
Six fois plus d’hommes que de femmes se rendent à leur travail en vélo (en %) - Lecture : à La Réunion en 2017, 19,6 % des femmes en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
Mode de déplacement alternatif à la voiture Femmes Hommes
Marche 19,6 15,3
Transport en commun 9,2 4,3
Vélo 0,7 4,2
Deux-roues motorisés 0,5 4,7
  • Lecture : à La Réunion en 2017, 19,6 % des femmes en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Figure 3Six fois plus d’hommes que de femmes se rendent à leur travail en véloPart des modes de déplacement alternatifs à la voiture pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon le sexe à La Réunion en 2017

  • Lecture : à La Réunion en 2017, 19,6 % des femmes en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Les employés, davantage utilisateurs des modes de déplacement doux

Habitant en moyenne plus près de leur lieu de travail, les employés sont ceux qui utilisent le plus des modes de déplacement doux pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km (24 %) (figure 4). Ils sont également ceux qui utilisent le plus les transports en commun. Quant au vélo, il est davantage utilisé par les ouvriers : 4,6 % d’entre eux se rendent à vélo à leur travail situé à moins de 5 km de leur domicile, soit deux fois plus que chacune des autres catégories socio-professionnelles. Ces deux constats sont sans doute à relier aussi pour partie avec le fait qu’ouvriers et employés disposent moins souvent d’une voiture.

Figure 4Les ouvriers se déplacent davantage à vélo pour aller travaillerPart des modes de déplacement pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon la catégorie socio-professionnelle à La Réunion en 2017

en %
Les ouvriers se déplacent davantage à vélo pour aller travailler (en %) - Lecture : à La Réunion en 2017, 12,8 % des cadres en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
Catégorie socio-professionnelle Marche Vélo Deux-roues motorisés Voiture Transport en commun Total
Agriculteurs, Artisans, commerçants 13,5 0,9 1,7 82,4 1,5 100
Cadres 12,8 3,3 4,2 77,1 2,7 100
Professions intermédiaires 13,0 2,2 2,5 77,6 4,7 100
Employés 22,2 1,8 1,9 64,3 9,9 100
Ouvriers 18,0 4,6 4,0 65,9 7,7 100
Ensemble 17,4 2,5 2,6 70,8 6,7 100
  • Lecture : à La Réunion en 2017, 12,8 % des cadres en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Figure 4Les ouvriers se déplacent davantage à vélo pour aller travaillerPart des modes de déplacement pour les trajets domicile-travail inférieurs à 5 km selon la catégorie socio-professionnelle à La Réunion en 2017

  • Lecture : à La Réunion en 2017, 12,8 % des cadres en emploi, parcourant moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur travail, ont recours à la marche.
  • Champ : personnes âgées de 15 ans ou plus en emploi ou en apprentissage, se déplaçant à moins de 5 km de leur domicile pour aller travailler.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2017, exploitation complémentaire, distancier Metric-OSRM (distances par la route).

Pour comprendre

Les résultats sont issus de l’exploitation complémentaire du recensement de population de 2017 (France hors Mayotte). Le champ de l’étude est constitué des actifs en emploi ou en apprentissage âgés de 15 ans ou plus, hors personnes ayant déclaré ne pas se déplacer à la question sur les modes de transport ou ayant une distance domicile-travail nulle. Les personnes recensées indiquent le mode de transport qu’elles utilisent principalement pour aller travailler. La modalité « vélo » comprend les vélos à assistance électrique. La « marche à pied » inclut les rollers et patinettes, et la voiture inclut les camions et les fourgonnettes.

Le distancier Metric-OSRM de l’Insee fournit pour la première fois et pour cette étude les distances routières entre lieu de résidence et lieu de travail à la suite de la géolocalisation des adresses de résidence et de travail. Ceci permet de connaître les distances domicile-travail avec plus de précision que précédemment, notamment à l'intérieur des grandes communes. La distance a été calculée pour 99,6 % des actifs en emploi. Dans 75 % des cas, les lieux de travail et de résidence sont géolocalisés à leur adresse précise. Dans 16,7 % des cas, les deux communes de résidence et de travail sont bien identifiées mais la géolocalisation en leur sein est imprécise dans au moins une commune, le plus souvent le lieu de travail. Dans 7,9 % des cas, la commune de travail n'a pas été déclarée par la personne recensée, et a été redressée. Dans 0,4 % des cas, la distance n'est pas calculée : il s'agit de trajets impossibles par la route ou de communes étrangères de régions non frontalières. Ces cas ont été écartés de l'étude.

Par ailleurs, des personnes déclarent avoir un lieu de travail « variable » (12 %) : celles-ci sont localisées par défaut au centre de la commune qu'elles ont déclarée (7 %), voire à l'adresse de leur établissement employeur si celui-ci est connu et situé dans la commune de travail déclarée (4 %), ou à défaut au centre de leur commune de résidence (1 %).

Pour en savoir plus

Brutel C., Pages J., « La voiture reste majoritaire pour les déplacements domicile travail, même pour de courtes distances », Insee Première n° 1835, janvier 2021 ;

« Se déplacer au quotidien : enjeux spatiaux, enjeux sociaux »,Fiche d’analyse de l’Observatoire des territoires 2019, Agence nationale de la Cohésion des territoires, décembre 2019 ;

Pautard E., « Les Français et la mobilité durable : quelle place pour les déplacements alternatifs à la voiture individuelle en 2016 ? », Datalab essentiel, CGDD – Soes, septembre 2016 ;

Daudin V., Lieutier S., « Déplacements domicile-travail - La périurbanisation défie le transport durable », Insee Analyses Réunion n° 4, décembre 2014 ;

Michaïlesco F., « Les Réunionnais de plus en plus mobiles pour travailler », Informations Rapides Réunion n° 173, février 2011.