Insee
Informations rapides · 15 janvier 2021 · n° 011
Informations rapidesRalentissement des prix à la consommation en moyenne en 2020Prix à la consommation - moyennes annuelles (IPC) - année 2020

Informations rapides
No 011
Paru le : Paru le 15/01/2021
Avertissement

Ce document présente l'évolution des moyennes annuelles des prix observés au cours de l'année 2020 dans le cadre de l'indice des prix à la consommation. Les indices de prix pour le mois de décembre en variation mensuelle et en glissement annuel font l'objet d'un autre numéro d'« Informations Rapides ». Moyenne annuelle et glissement annuel sont des concepts différents : l'évolution en moyenne annuelle compare les prix d'une année donnée à ceux de l'année précédente ; le glissement annuel compare les prix d'un seul mois d'une année donnée à ceux du même mois de l'année précédente.

La crise sanitaire de la Covid-19 a affecté la qualité de l’IPC de mars, avril, mai, juin, novembre et décembre et affecte donc la mesure moyenne des prix sur 2020. La collecte de prix par des enquêteurs dans les points de vente physiques a été suspendue du 16 mars au 15 juin 2020, puis du 30 octobre 2020 au 4 janvier 2021. La structure de la consommation des ménages a été modifiée par la crise et certains produits ont été indisponibles à la vente pendant certains mois de 2020.

En moyenne annuelle, les prix à la consommation ralentissent en 2020 pour la deuxième année consécutive. L’inflation s’établit ainsi à +0,5 %, après +1,1 % en 2019 et +1,8 % en 2018. Hors tabac, les prix à la consommation sont également moins dynamiques qu’en 2019 : +0,2 % en 2020 après +0,9 % en 2019. La baisse de l’inflation résulte d’une part d’un repli des prix de l’énergie, et d’autre part, d’un ralentissement de ceux des services et des produits alimentaires. À l’inverse, le recul plus modéré des prix des produits manufacturés et l’accélération des prix du tabac limitent la baisse d’ensemble. L’inflation sous-jacente est légèrement plus faible en 2020, à +0,6 %, après +0,8 % en 2019.

Moyennes annuelles des variations des indices des prix

Base 100 : année 2015
Moyennes annuelles des variations des indices des prix (Base 100 : année 2015)
Moyennes annuelles
Regroupements conjoncturels Pondérations 2020 2019 2020 Variations de 2019 à 2020 (en %)
a) Ensemble des ménages
Ensemble 10000 104,23 104,73 0,5
Alimentation 1610 106,08 108,10 1,9
Produits frais 230 117,58 126,16 7,3
Autre alimentation 1380 104,22 105,27 1,0
Tabac 205 129,84 147,58 13,7
Produits manufacturés 2491 98,17 97,95 -0,2
Habillement et chaussures 380 99,95 99,42 -0,5
Produits de santé 412 90,15 88,35 -2,0
Autres produits manufacturés 1699 99,73 99,98 0,3
Énergie 808 115,33 108,34 -6,1
dont Produits pétroliers 439 120,45 106,18 -11,8
Services 4886 104,29 105,22 0,9
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères 752 101,54 101,88 0,3
Services de santé 604 102,39 102,75 0,4
Transports 300 102,03 100,27 -1,7
Communications 215 96,42 97,39 1,0
Autres services 3015 106,26 107,75 1,4
Ensemble hors loyers et hors tabac 9185 103,98 104,18 0,2
Ensemble hors tabac 9795 103,77 103,98 0,2
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé
Ensemble hors tabac 9685 103,48 103,66 0,2
c) Ménages du 1er quintille de la distribution des niveaux de vie
Ensemble hors tabac 9678 103,34 103,41 0,1
  • Champ : France hors Mayotte
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Repli des prix de l’énergie et des services de transport

En 2020, les prix de l’énergie se replient fortement (−6,1 % en moyenne après +1,9 % en 2019) dans le sillage des prix des produits pétroliers (−11,8 % après +0,6 %) touchés par la crise sanitaire mondiale. Les prix du gaz naturel et de ville se replient nettement (−11,3 % après +2,4 %) alors que ceux de l’électricité accélèrent (+5,9 % après +3,9 %).

Les prix des services de transport sont également à la baisse : −1,7 % après +0,7 %. Ceux des transports aériens se replient : −4,4 % après +0,9 % notamment en raison de la chute des prix du transport aérien international (−5,1 % après +1,9 %). La baisse des prix des transports ferroviaires (grandes lignes, trains régionaux, métro et tram) s’accentue : −5,3 % après −0,3 %. En revanche, les prix des transports routiers de passagers (+3,0 % après +1,4 %) et ceux du transport maritime ou fluvial de passagers (+3,7 % après +2,7 %) accélèrent en 2020.

Faible ralentissement des prix des services de logement et des « autres services »

En 2020, les prix des services de logement (loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères) ralentissent légèrement : +0,3 % en moyenne, après +0,4 % en 2019. L’augmentation des prix des loyers des résidences principales est stable à +0,4 % comme en 2019. Les prix des autres services liés au logement hors énergie – essentiellement la fourniture d’eau et l’enlèvement des ordures ménagères – sont plus dynamiques qu’en 2019 (+1,0 % après +0,3 %). Les prix de l’énergie thermique sont en net repli : −5,2 % après +0,6 % en 2019.

Les prix des « autres services » ralentissent également : +1,4 % en moyenne, après +1,6 % en 2019. En lien avec la crise sanitaire et les périodes de confinement qui en ont découlé, les prix des services d’hébergement se replient (−0,4 % après +1,6 %) et ceux des services culturels et récréatifs décélèrent (+0,9 % après +1,7 %). Les prix des services de restauration augmentent de +1,3 % comme en 2019. Les prix des assurances sont moins dynamiques (+0,7 % après +1,6 %) en lien avec le repli de l’assurance complémentaire santé (−0,2 % après +1,4 %). En revanche, les prix des services de protection sociale (services de garde d’enfants, maisons de retraite,…) accélèrent en 2020 (+2,0 % après +1,7 %).

Rebond des prix des services de santé et de ceux des services de communications

Les prix des services de santé augmentent en 2020 : +0,4 % après −0,1 % en 2019. Les prix des services dentaires rebondissent (+0,9 % après −0,9 %), ceux des services paramédicaux sont stables (après −0,3 % en 2019) et ceux des services médicaux ralentissent légèrement (+0,5 % après +0,6 %).

Les prix des services de communication augmentent de 1,0 % (après −1,1 % en 2019) en lien avec les rebonds des prix des services de téléphonie mobile (+0,1 % après −0,6 %), des services d’accès à internet (+1,6 % après −4,7 %) et des services groupés de télécommunication (+1,2 % après −2,7 %). Les prix des services postaux augmentent également : +6,9 %, après +6,6 % en 2019.

Ralentissement des prix de l’alimentation et hausse des prix du tabac

En 2020, les prix des produits alimentaires augmentent à un rythme moins soutenu qu’en 2019 : +1,9 % en moyenne après +2,5 %. Les prix des produits frais accentuent nettement leur hausse (+7,3 % après +4,3 %) en lien avec l’augmentation des prix des légumes frais (+8,7 % après +6,0 %), des fruits frais (+9,1 % après +0,3 %) et des poissons frais (+5,6 % après +4,0 %). Hors produits frais, les prix des produits alimentaires décélèrent : +1,0 % après +2,1 % dans le sillage de ceux des pains et céréales (+0,6 % après +1,5 %), du lait, du fromage et des œufs (+0,2 % après +2,5 %) et des boissons non alcoolisées (stables en 2020 après +2,0 %). Les prix de la viande augmentent sensiblement (+2,7 % après +2,5 %).

Les prix du tabac continuent d’augmenter en 2020 : +13,7 % en moyenne après +10,6 % en 2019, en lien, de nouveau, avec le relèvement des taxes.

Moindre baisse des prix des produits manufacturés

En 2020, les prix des produits manufacturés reculent de 0,2 % après −0,6 % en 2019. Les prix de l’habillement-chaussures poursuivent leur baisse (−0,5 % après −0,3 %) : ceux de l’habillement rebondissent (+0,4 % après −0,6 %) alors que ceux des chaussures chutent fortement (−2,7 % après +0,4 %).

Les prix des « autres produits manufacturés » augmentent à nouveau (+0,3 % après −0,1 %). Les prix des meubles et articles d’ameublement (+2,0 % après +0,2 %) et ceux des campings-cars, caravanes et remorques (+0,2 % après −0,3 %) sont en hausse ; ceux des jeux, jouets et passe-temps sont stables en 2020 (après −3,0 %). Les prix des gros appareils électroménagers réduisent leur baisse (−0,7 % après −2,1 %). Les prix des journaux, livres et articles de papeterie (+1,5 % après +2,3 %), ceux de la verrerie, de la vaisselle et des ustensiles de cuisine (+0,7 % après +1,1 %) et ceux des achats de véhicules (+0,4 % après +0,6 %) ralentissent en 2020.

Par ailleurs, les prix des produits de santé baissent moins fortement qu’en 2019 (−2,0 % après −2,8 %) en lien avec ceux des produits pharmaceutiques (−2,6 % après −3,7 %).

Une hausse de prix plus ou moins prononcée selon les catégories de ménages

Selon la structure de leur consommation, les ménages connaissent une hausse globale des prix plus ou moins prononcée mais plus faible qu’en 2019. Ainsi, en 2020, la hausse des prix est en moyenne la plus faible pour les ménages de plus de 60 ans (+0,4 %). Par ailleurs, l'inflation est inférieure de 0,2 point à la moyenne pour les ménages propriétaires, et supérieure de 0,1 point pour les ménages locataires ; le prix des loyers, qui ont un poids plus important dans la consommation des locataires, évolue faiblement mais d’autres spécificités dans leur consommation (tabac, transport) expliquent ces différences d’inflation. Des écarts selon le niveau de revenu, la catégorie socioprofessionnelle ou la composition familiale existent également, mais ils sont de l’ordre de moins de 0,1 point par rapport à la moyenne.

Pour en savoir plus

Consultez les séries longues des indices de prix à la consommation sur insee.fr :

IPC : https://www.insee.fr/fr/statistiques/series/102342213

Prochaine publication des moyennes annuelles : janvier 2022

Consultez les séries longues des indices de prix à la consommation sur insee.fr :

IPC : https://www.insee.fr/fr/statistiques/series/102342213

Prochaine publication des moyennes annuelles : janvier 2022


: bureau-de-presse@insee.fr
: