Privations matérielles et sociales depuis 2013Enquête SRCV - Insee Résultats

Chiffres détaillés
Insee Résultats
Paru le : Paru le 01/09/2021
Insee Résultats - Septembre 2021

Cet Insee Résultats explore la privation matérielle et sociale déclarée dans l'enquête Statistiques sur les Ressources et les Conditions de Vie (SRCV). L'indicateur européen de privation matérielle et sociale mesure la part de la population se trouvant dans l’incapacité de couvrir les dépenses liées à au moins cinq éléments de la vie courante sur les 13 considérés comme souhaitables, voire nécessaires, pour avoir un niveau de vie acceptable. Il est décliné selon l'âge, le sexe, le niveau de vie du ménage, la composition de la famille, le diplôme, la catégorie socioprofessionnelle, la situation vis-à-vis de l'emploi, la taille de l'unité urbaine de la commune de résidence et la limitation dans les activités courantes.
Deux séries de tableaux sont mis à la disposition selon le champ considéré. Une première série de tableaux présente l’indicateur de privation matérielle et sociale et ses 13 items calculé sur l’ensemble de la population ; la seconde série détaille la privation matérielle et sociale selon des caractéristiques individuelles disponibles uniquement pour la population des 16 ans ou plus.

Sources

L'enquête statistique sur les ressources et conditions de vie (dispositif SRCV) porte sur les revenus, la situation financière et les conditions de vie des ménages. Cette enquête est la partie française du sys-tème communautaire EU-Silc (European Union-Statistics on Income and Living Conditions). Elle sert de référence pour les comparaisons de taux de pauvreté et de distributions des revenus entre États membres de l'Union Européenne et pour les actions communautaires de lutte contre l'exclusion.
La mesure de la privation matérielle et sociale complète l'appréhension des phénomènes de pauvreté monétaire et d'exclusion. Elle vise à repérer les privations subies, dans une liste qui rassemble les élé-ments constitutifs d'un bien-être matériel standard, c'est-à-dire largement diffusés dans la population.
Cette publication présente la mesure annuelle des difficultés en conditions de vie et privations des per-sonnes de France métropolitaine depuis 2013. Les difficultés présentées sont les 13 composantes rete-nues dans le calcul de l'indicateur européen de privation matérielle et sociale.
Une présentation générale de l'enquête SRCV est accessible dans la rubrique « Définitions, Méthodes et Qualité » du site insee.fr.

Définitions

Pauvreté non monétaire

Ce concept peut désigner trois indicateurs distincts : l'indicateur français qui existe depuis 2004, l'indi-cateur européen de privation matérielle, existant depuis 2007, et le nouvel indicateur européen de privation matérielle et sociale, utilisé dans cet Insee Résultat, mis en place en 2017 et calculable depuis 2013.

Privation matérielle et sociale

Cet indicateur européen se base sur une liste d'éléments de la vie courante recensant à la fois des res-trictions de consommation dues à l’insuffisance de ressources mais aussi des limitations apparentées à des aspects plus sociaux et relationnels de l’existence, tels que l’accès à des loisirs ou la possibilité de recevoir ou de retrouver à l’extérieur des amis ou de la famille pour dîner. Il mesure la part de la population qui n'a pas accès à au moins 5 éléments sur les 13 mesurés. Il est calculé au niveau individuel et non au niveau ménage. Un calcul spécifique est réalisé pour les jeunes de moins de 16 ans pour qui seules les privations mesurées au niveau du ménage sont disponibles puisqu’ils ne répondent pas au ques-tionnaire individuel. Ce sont les privations individuelles des adultes du ménage qui leur sont attribuées.
Les éléments de la vie courante pris en compte dans cet indicateur sont :

  • au niveau individuel
    • ne pas pouvoir s’acheter de vêtements neufs pour des raisons financières
    • ne pas posséder deux paires de chaussures pour des raisons financières
    • ne pas pouvoir se réunir avec des amis ou de la famille autour d’un verre ou d’un repas au moins une fois par mois pour des raisons financières
    • ne pas pouvoir dépenser une petite somme pour soi-même sans avoir à consulter les autres membres du ménage
    • ne pas pouvoir avoir une activité de loisirs régulière par manque de moyens financiers
    • ne pas avoir accès à Internet pour un usage privé par manque de moyens financiers.
  • au niveau du ménage
    • avoir des arriérés de traites d’achats à crédit, loyers, emprunts ou factures d’eau / gaz / électricité / téléphone
    • ne pas pouvoir faire face à des dépenses imprévues d’un montant d’environ 1 000 euros
    • ne pas pouvoir maintenir le logement à bonne température pour des raisons financières
    • ne pas pouvoir se payer une semaine de vacances dans l’année hors du domicile
    • être dans l’incapacité de remplacer des meubles abîmés pour des raisons financières
    • ne pas pouvoir manger de la viande, du poulet ou du poisson (ou équivalent végétarien) tous les deux jours pour des raisons financières
    • ne pas pouvoir se payer une voiture personnelle

Pauvreté en conditions de vie

Cet indicateur était jusque-là l’indicateur utilisé en France pour mesurer la pauvreté non-monétaire. Un ménage est considéré comme pauvre en conditions de vie s'il subit au moins 8 privations parmi une liste de 27 possibles regroupées en 4 dimensions : insuffisance de ressources, retards de paiement, restrictions de consommation et difficultés de logement. Chacun des 27 indicateurs correspond à la privation d'un élément de bien-être standard largement diffusé dans la population française.
Il a pu être calculé à partir de l’enquête SRCV 2019 (voir Insee Résultats Pauvreté en Conditions de vie) mais dès 2020, certains de ses items sortant du questionnaire, il ne sera plus disponible.

Formulation des questions sur les privations matérielles et sociales prises en compte dans l’indicateur européen à 13 items

Questions posées au niveau individuel, aux personnes âgées de 16 ans ou plus :

Possession de deux paires de chaussures

  • « Possédez-vous deux paires de bonnes chaussures ? »
    Une notification est présente : « Chaussures à votre pointure et en bon état, dont au moins une pour la pluie et le froid »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.

Achat de vêtements neufs

  • « Lorsque vos vêtements sont usés, pouvez-vous acheter des vêtements neufs (et non pas d'occasion) ? »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.

Difficulté à faire des petites dépenses chaque semaine

  • « Pouvez-vous, chaque semaine, dépenser une petite somme d’argent pour vous-même comme par exemple aller au cinéma, chez le coiffeur, acheter un cadeau à un ami,etc. (sans avoir à consulter les autres membres du ménage) ? »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.

Réception des parents ou d’amis

  • « Vous retrouvez-vous avec de la famille ou des amis autour d’un verre ou d’un repas au moins une fois par mois ? »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.

Activité de loisir payante

  • « Avez-vous régulièrement une activité de loisir payante, comme faire du sport, aller au cinéma, à un concert, etc. ? »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.
      Une notification est présente : « L’activité doit être pratiquée en dehors du domicile »

Accès à Internet à domicile

  • « Disposez-vous d’un accès à Internet à domicile pour votre usage privé ? »
    • 1. Oui
    • 2. Non, parce que vous n’en avez pas les moyens
    • 3. Non, pour d’autres raisons.

Questions posées au niveau du ménage :

Paiement d’une semaine de vacances dans l’année

  • « Les moyens financiers de votre ménage vous permettent-ils (ou vous permettraient-ils si vous en éprouviez le besoin, si vous n'étiez pas contraint par ailleurs) de vous payer une semaine de vacances en dehors de chez vous une fois par an, y compris les séjours en résidence secondaire, dans la famille ou chez des amis ? »

Capacité à remplacer des meubles abîmés

  • « Les moyens financiers de votre ménage vous permettent-ils (ou permettraient-ils si vous en éprouviez le besoin, si vous n'étiez pas contraint par ailleurs) de remplacer des meubles hors d'usage ? »
    Le terme « meuble » englobe même une simple chaise.

Maintien du logement à bonne température

  • « Les moyens financiers de votre ménage vous permettent-ils (ou permettraient-ils si vous en éprouviez le besoin, si vous n'étiez pas contraint par ailleurs) de maintenir votre logement à bonne température ? »

Possession d’une voiture personnelle

  • « Votre ménage dispose-t-il d’une ou plusieurs voitures à usage privé ? »
  • Si la réponse est négative : « Est-ce par manque de moyens financiers ? »

Manger de la viande ou du poisson tous les deux jours

  • « Les moyens financiers de votre ménage vous permettent-ils (ou permettraient-ils si vous en éprouviez le besoin, si vous n'étiez pas contraint par ailleurs) de manger de la viande, du poulet ou du poisson (ou l'équivalent végétarien) tous les deux jours ? »

Difficulté à faire face à des dépenses imprévues

  • « Les moyens financiers de votre ménage vous permettent-ils (ou permettraient-ils si vous en éprouviez le besoin, si vous n'étiez pas contraint par ailleurs) de faire face par vos propres moyens à une dépense nécessaire non prévue d’un montant de 1 020 € ? »
    Depuis 2017, une notification est présente : « Répondre « non » si le ménage est obligé de faire un emprunt »
    Remarque : le montant change chaque année, il est à titre indicatif et est proche du seuil de pauvreté monétaire en France.

Avoir des arriérés de traites d’achats à crédit, de mensualités d’emprunts, de loyer ou de factures

  • Cette privation est une synthèse de quatre questions.
    Si le ménage répond « oui, au moins une fois » à au moins une des questions suivantes, il est considéré en difficulté de paiement.

Achats : traites à crédit impayés au moins une fois dans l’année

  • « Au cours de ces 12 derniers mois, votre ménage a-t-il été, à cause de problèmes d'argent, dans l'impossibilité de payer à temps des traites d’achats ou de tout autre prêt ? »
    • 1. Oui, une fois
    • 2. Oui, au moins deux fois
    • 3. Non
    • 4. Sans objet

Factures d’électricité, de gaz, d’eau ou de téléphone impayées au moins une fois dans l’année

  • « Au cours de ces 12 derniers mois, votre ménage a-t-il été, à cause de problèmes d'argent, dans l'impossibilité de payer à temps des factures d'électricité, de gaz, d'eau ou de téléphone ? »
    • 1. Oui, une fois
    • 2. Oui, au moins deux fois
    • 3. Non
    • 4. Sans objet

Si le ménage est locataire ou sous-locataire de sa résidence principale
Loyers et charges impayés au moins une fois dans l’année

  • « Au cours de ces 12 derniers mois, votre ménage a-t-il été, à cause de problèmes d'argent, dans l'impossibilité de payer à temps des loyers liés à votre résidence principale ? »
    • 1. Oui, une fois
    • 2. Oui, au moins deux fois
    • 3. Non
    • 4. Sans objet (ne paie pas de loyers)

Si le ménage est propriétaire de sa résidence principale
Logement : traites d’emprunt impayées au moins une fois dans l’année

  • « Au cours de ces 12 derniers mois, votre ménage a-t-il été, à cause de problèmes d'argent, dans l'impossibilité de payer à temps des traites d’emprunts liés à votre résidence principale ? »
    • 1. Oui, une fois
    • 2. Oui, au moins deux fois
    • 3. Non
    • 4. Sans objet (n’avait pas de traites d’emprunts à rembourser au cours des 12 derniers mois)

Pour en savoir plus

« Qui est pauvre en Europe ? Deux figures différentes de la pauvreté, par l’approche monétaire ou par la privation matérielle et sociale », in La France dans l’Union européenne, coll. Insee Référence, édition 2019

« Revisiting the EU material deprivation variables », Statistical working papers, Eurostat, édition 2017

« Improving the measurement of material deprivation at the European Union level », in Journal of european social policy, 2016

« Pauvreté en conditions de vie en France et pauvreté matérielle dans les pays de l’Union européenne », Les travaux de l’Observatoire, ONPES, édition 2009-2010