Insee Analyses Centre-Val de Loire19 zones d'emploi en Centre-Val de Loire pour lire les marchés locaux du travail

Anne BILLAUT (Insee)

En 2020, les 19 zones d'emploi du Centre-Val de Loire s'inscrivent dans les trois systèmes territoriaux de la région identifiés à partir des connexions et des dynamiques locales. Ainsi sur les franges franciliennes, les zones en contact avec l’Île-de-France ont un caractère résidentiel où pèsent plus les emplois de fabrication et de transports-logistique. Sur l’axe ligérien, les trois zones de Blois, Orléans et Tours organisées autour des deux métropoles concentrent les grands établissements ; les fonctions de gestion y prédominent. Dans le Berry, l’économie des territoires est plus diversifiée. Entre ces trois systèmes, les zones sont davantage orientées vers l’industrie, avec plus d’emplois de fabrication, ou l’agriculture.

Insee Analyses Centre-Val de Loire
No 61
Paru le : Paru le 10/09/2020
Anne BILLAUT (Insee)
Insee Analyses Centre-Val de Loire  No 61 - Septembre 2020

Les zones d'emploi sont construites de façon à ce que la part des actifs qui y résident et y travaillent soit la plus importante possible. Elles constituent une partition du territoire national destinée à l’analyse locale des marchés du travail.

En 2020, leur contour est actualisé afin de prendre en compte les mutations, économiques et de circulation des personnes, intervenues depuis 2010, et en particulier l’augmentation des distances parcourues pour se rendre au travail. Dans cette nouvelle version, les communes du Centre-Val de Loire se répartissent dans 19 zones d’emploi (La nouvelle méthode de constitution des zones d’emploi). Quatre d’entre elles sont à cheval sur d’autres régions : la Normandie pour les zones de Nogent-le-Rotrou et de Dreux ; la Bourgogne-Franche-Comté pour celles de Cosne-Cours-sur-Loire et de Nevers.

Les emplois étant davantage concentrés dans les métropoles, leur taille tout comme l’autonomie de leur marché du travail varient. En 2017, les zones d’Orléans et de Tours localisent respectivement 185 800 et 208 100 emplois, soit 40 % des effectifs régionaux (figure 2). À l’autre extrême, la zone de Vierzon regroupe 15 200 emplois et celle de Chinon 17 400.

Figure 1Des profils économiques reflets des trois systèmes de la région

Des profils économiques reflets des trois systèmes de la région
Code zone d’emploi 2020 Libellé zone d’emploi 2020 Orientation économique de la zone d’emploi
0051 Alençon Economie diversifiée
0052 Arles à forte orientation touristique
0053 Avignon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
0054 Beauvais Résidentielles
0055 Bollène-Pierrelatte Spécialisées dans l'industrie
0056 Cosne-Cours-sur-Loire Spécialisées dans l'agriculture
0057 Dreux Résidentielles
0058 La Vallée de la Bresle - Vimeu Spécialisées dans l'industrie
0059 Mâcon Economie diversifiée
0060 Nevers Economie diversifiée
0061 Nogent-le-Rotrou Spécialisées dans l'industrie
0062 Redon Résidentielles
0063 Ussel Spécialisées dans l'agriculture
0064 Valréas Spécialisées dans l'agriculture
0101 Côte sous le vent Economie diversifiée
0102 Est Grande Terre Spécialisées dans l'agriculture
0103 Marie-Galante Spécialisées dans l'agriculture
0104 Région Pointoise Economie diversifiée
0105 Sud Basse-Terre Economie diversifiée
0201 Le Centre-Atlantique Economie diversifiée
0202 Le Centre agglomération Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
0203 Le Nord-Atlantique Spécialisées dans l'agriculture
0204 Le Nord-Caraibe Spécialisées dans l'agriculture
0205 Le Sud à forte orientation touristique
0206 Le Sud-Caraibe à forte orientation touristique
0301 Est-littoral Economie diversifiée
0302 Ouest-Guyanais Economie diversifiée
0303 Savanes  Résidentielles
0401 L'Est Economie diversifiée
0402 L'Ouest Economie diversifiée
0403 Le Nord Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
0404 Le Sud Economie diversifiée
1101 Cergy-Vexin Résidentielles
1102 Coulommiers Résidentielles
1103 Etampes Résidentielles
1104 Evry Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
1105 Fontainebleau-Nemours Résidentielles
1106 Marne-la-Vallée à forte orientation touristique
1107 Meaux Résidentielles
1108 Melun Résidentielles
1109 Paris Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
1110 Provins Spécialisées dans l'agriculture
1111 Rambouillet Résidentielles
1112 Roissy Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
1113 Saclay Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
1114 Seine-Yvelinoise Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
1115 Versailles-Saint-Quentin Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
2401 Blois Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2402 Bourges Economie diversifiée
2403 Chartres Résidentielles
2404 Châteaudun Economie diversifiée
2405 Châteauroux Economie diversifiée
2406 Chinon Spécialisées dans l'industrie
2407 Gien Spécialisées dans l'industrie
2408 Loches Spécialisées dans l'agriculture
2409 Montargis Résidentielles
2410 Orléans Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2411 Pithiviers Résidentielles
2412 Romorantin-Lanthenay Résidentielles
2413 Tours Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2414 Vendôme Spécialisées dans l'industrie
2415 Vierzon Economie diversifiée
2701 Autun Economie diversifiée
2702 Auxerre Economie diversifiée
2703 Avallon Spécialisées dans l'agriculture
2704 Beaune Spécialisées dans l'agriculture
2705 Belfort Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2706 Besançon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2707 Chalon-sur-Saône Economie diversifiée
2708 Charolais Economie diversifiée
2709 Châtillon-Montbard Economie diversifiée
2710 Creusot-Montceau Spécialisées dans l'industrie
2711 Dijon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2712 Dole Résidentielles
2713 Lons-le-Saunier Economie diversifiée
2714 Montbéliard Spécialisées dans l'industrie
2715 Pontarlier Résidentielles
2716 Saint-Claude Résidentielles
2717 Sens Résidentielles
2718 Vesoul Economie diversifiée
2801 Argentan Spécialisées dans l'agriculture
2802 Avranches Spécialisées dans l'agriculture
2803 Bernay Résidentielles
2804 Caen Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2805 Cherbourg en Cotentin Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2806 Coutances Spécialisées dans l'agriculture
2807 Dieppe - Caux maritime Spécialisées dans l'industrie
2808 Evreux Economie diversifiée
2809 Flers Spécialisées dans l'industrie
2810 Granville à forte orientation touristique
2811 Honfleur Pont-Audemer à forte orientation touristique
2812 L'Aigle Spécialisées dans l'industrie
2813 Le Havre Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2814 Lisieux Economie diversifiée
2815 Rouen Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
2816 Saint-Lô Economie diversifiée
2817 Vernon - Gisors Résidentielles
2818 Vire Normandie Spécialisées dans l'agriculture
2819 Yvetot - Vallée du Commerce Résidentielles
3201 Abbeville à forte orientation touristique
3202 Amiens Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
3203 Arras Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
3204 Berck à forte orientation touristique
3205 Béthune Résidentielles
3206 Boulogne-sur-Mer Economie diversifiée
3207 Calais Economie diversifiée
3208 Cambrai Economie diversifiée
3209 Château-Thierry Résidentielles
3210 Compiègne Résidentielles
3211 Creil Résidentielles
3212 Douai Economie diversifiée
3213 Dunkerque Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
3214 Laon Economie diversifiée
3215 Lens Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
3216 Lille Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
3217 Maubeuge Economie diversifiée
3218 Roubaix-Tourcoing Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
3219 Saint-Omer Economie diversifiée
3220 Saint-Quentin Economie diversifiée
3221 Soissons Résidentielles
3222 Valenciennes Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4401 Bar-le-Duc Economie diversifiée
4402 Châlons-en-Champagne Economie diversifiée
4403 Charleville-Mezières Economie diversifiée
4404 Chaumont Economie diversifiée
4405 Colmar Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4406 Epernay Spécialisées dans l'agriculture
4407 Epinal Economie diversifiée
4408 Forbach Résidentielles
4409 Haguenau Résidentielles
4410 Metz Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4411 Mulhouse Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4412 Nancy Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4413 Reims Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
4414 Remiremont Spécialisées dans l'industrie
4415 Romilly-sur-Seine Spécialisées dans l'industrie
4416 Saint-Avold Résidentielles
4417 Saint-Dié-des-Vosges Résidentielles
4418 Saint-Louis Résidentielles
4419 Sarrebourg Economie diversifiée
4420 Sarreguemines Résidentielles
4421 Sedan Résidentielles
4422 Sélestat Résidentielles
4423 Strasbourg Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
4424 Thionville Résidentielles
4425 Troyes Economie diversifiée
4426 Verdun Economie diversifiée
4427 Vitry-le-François Saint-Dizier Economie diversifiée
5201 Ancenis Spécialisées dans l'industrie
5202 Angers Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5203 Challans à forte orientation touristique
5204 Château-Gontier Spécialisées dans l'industrie
5205 Châteaubriant Spécialisées dans l'agriculture
5206 Cholet Spécialisées dans l'industrie
5207 Fontenay-le-Comte Spécialisées dans l'agriculture
5208 La Ferté-Bernard Spécialisées dans l'industrie
5209 La Flèche Spécialisées dans l'industrie
5210 La Roche-sur-Yon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5211 Laval Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5212 Le Mans Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5213 Les Herbiers - Montaigu Spécialisées dans l'industrie
5214 Les Sables-d'Olonne à forte orientation touristique
5215 Mayenne Spécialisées dans l'industrie
5216 Nantes Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
5217 Pornic à forte orientation touristique
5218 Sablé-sur-Sarthe Spécialisées dans l'industrie
5219 Saint-Nazaire Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5220 Saumur Spécialisées dans l'agriculture
5221 Segré-en-Anjou Bleu Spécialisées dans l'industrie
5301 Auray à forte orientation touristique
5302 Brest Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5303 Carhaix-Plouguer Spécialisées dans l'agriculture
5304 Dinan à forte orientation touristique
5305 Fougères Spécialisées dans l'industrie
5306 Guingamp Economie diversifiée
5307 Lamballe-Armor Spécialisées dans l'industrie
5308 Lannion à forte orientation touristique
5309 Lorient Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5310 Morlaix Economie diversifiée
5311 Ploërmel Spécialisées dans l'industrie
5312 Pontivy-Loudéac Spécialisées dans l'industrie
5313 Quimper Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5314 Quimperlé Résidentielles
5315 Rennes Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
5316 Saint-Brieuc Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
5317 Saint-Malo à forte orientation touristique
5318 Vannes à forte orientation touristique
5319 Vitré Spécialisées dans l'industrie
7501 Agen Economie diversifiée
7502 Angoulême Economie diversifiée
7503 Bayonne Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7504 Bergerac Spécialisées dans l'agriculture
7505 Bordeaux Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
7506 Bressuire Spécialisées dans l'industrie
7507 Brive-la-Gaillarde Economie diversifiée
7508 Châtellerault Spécialisées dans l'industrie
7509 Cognac Spécialisées dans l'agriculture
7510 Dax à forte orientation touristique
7511 Guéret Spécialisées dans l'agriculture
7512 La Rochelle Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7513 La Teste-de-Buch à forte orientation touristique
7514 Langon Spécialisées dans l'agriculture
7515 Lesparre-Médoc Spécialisées dans l'agriculture
7516 Libourne Spécialisées dans l'agriculture
7517 Limoges Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7518 Marmande Spécialisées dans l'agriculture
7519 Mont-de-Marsan Economie diversifiée
7520 Niort Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7521 Oloron-Sainte-Marie Spécialisées dans l'agriculture
7522 Pau Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7523 Périgueux Economie diversifiée
7524 Poitiers Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7525 Rochefort Economie diversifiée
7526 Royan à forte orientation touristique
7527 Saint-Junien Spécialisées dans l'agriculture
7528 Saintes Economie diversifiée
7529 Sarlat-La-Canéda à forte orientation touristique
7530 Thouars Spécialisées dans l'industrie
7531 Tulle Economie diversifiée
7532 Villeneuve-sur-Lot Spécialisées dans l'agriculture
7601 Agde - Pézenas à forte orientation touristique
7602 Albi Economie diversifiée
7603 Alès - Le Vigan Résidentielles
7604 Auch Spécialisées dans l'agriculture
7605 Bagnols-sur-Cèze Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7606 Béziers à forte orientation touristique
7607 Cahors Economie diversifiée
7608 Carcassonne - Limoux Economie diversifiée
7609 Castelsarrasin - Moissac Spécialisées dans l'agriculture
7610 Castres - Mazamet Economie diversifiée
7611 Figeac - Villefranche Spécialisées dans l'industrie
7612 Foix - Pamiers Economie diversifiée
7613 Mende Spécialisées dans l'agriculture
7614 Millau Spécialisées dans l'agriculture
7615 Montauban Economie diversifiée
7616 Montpellier Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
7617 Narbonne à forte orientation touristique
7618 Nîmes Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
7619 Nord-du-Lot Spécialisées dans l'industrie
7620 Perpignan à forte orientation touristique
7621 Rodez Economie diversifiée
7622 Saint-Gaudens Résidentielles
7623 Sète à forte orientation touristique
7624 Tarbes - Lourdes à forte orientation touristique
7625 Toulouse Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
8401 Annecy Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
8402 Aubenas à forte orientation touristique
8403 Aurillac Economie diversifiée
8404 Belley Résidentielles
8405 Bourg en Bresse Résidentielles
8406 Bourgoin-Jallieu Résidentielles
8407 Chambéry Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
8408 Clermont-Ferrand Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
8409 Grenoble Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
8410 Issoire Spécialisées dans l'industrie
8411 La Maurienne à forte orientation touristique
8412 La Plaine du Forez Résidentielles
8413 La Tarentaise à forte orientation touristique
8414 La Vallée de l'Arve Spécialisées dans l'industrie
8415 Le Chablais à forte orientation touristique
8416 Le Genevois Français Résidentielles
8417 Le Livradois Spécialisées dans l'industrie
8418 Le Mont Blanc à forte orientation touristique
8419 Le Puy en Velay Economie diversifiée
8420 Les Sources de la Loire Spécialisées dans l'industrie
8421 Lyon Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
8422 Montélimar Economie diversifiée
8423 Montluçon Economie diversifiée
8424 Moulins Economie diversifiée
8425 Oyonnax Spécialisées dans l'industrie
8426 Roanne Economie diversifiée
8427 Romans sur Isère Résidentielles
8428 Saint Etienne Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
8429 Saint Flour Spécialisées dans l'agriculture
8430 Tarare Résidentielles
8431 Valence Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
8432 Vichy Economie diversifiée
8433 Vienne-Annonay Résidentielles
8434 Villefranche-sur-Saône Résidentielles
8435 Voiron Résidentielles
9301 Aix-en-Provence Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
9302 Briançon à forte orientation touristique
9303 Brignoles à forte orientation touristique
9304 Cannes Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
9305 Carpentras Spécialisées dans l'agriculture
9306 Cavaillon à forte orientation touristique
9307 Digne-les-Bains à forte orientation touristique
9308 Draguignan Economie diversifiée
9309 Fréjus à forte orientation touristique
9310 Gap à forte orientation touristique
9311 Manosque Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
9312 Marseille Grandes agglomérations à forte concentration de fonctions métropolitaines
9313 Martigues-Salon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
9314 Menton à forte orientation touristique
9315 Nice Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
9316 Orange Spécialisées dans l'agriculture
9317 Sainte-Maxime à forte orientation touristique
9318 Toulon Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
9401 Ajaccio à forte orientation touristique
9402 Bastia à forte orientation touristique
9403 Calvi à forte orientation touristique
9404 Corte à forte orientation touristique
9405 Ghisonaccia Spécialisées dans l'agriculture
9406 Porto-Vecchio à forte orientation touristique
9407 Propriano à forte orientation touristique
0601 Mayotte Autres grandes agglomérations et dotées de gros employeurs
  • Source : Insee, Recensement de la population 2016, CLAP 2015

Figure 1Des profils économiques reflets des trois systèmes de la région

  • Source : Insee, Recensement de la population 2016, CLAP 2015

Figure 2Quelques indicateurs des zones d’emploi 2020 de Centre-Val de Loire

Quelques indicateurs des zones d’emploi 2020 de Centre-Val de Loire
Zone d’emploi 2020 Densité (habitants/km2) Population 2017 Emploi total 2017 Dynamique 2007-2017 (*) de Part des emplois des (%)
la population l’emploi fonctions métropolitaines fonctions de services à la population fonctions de productions concrète fonctions transversales d’établissements de 250 à 5000 salariés
Chartres 96 208 900 76 000 24,4 38,8 19,7 17,1 19,5
Dreux 102 145 900 38 500 18,1 43,4 20,5 18,0 14,6
Montargis 71 127 300 39 900 19,0 40,5 22,9 17,5 16,8
Pithiviers 57 67 500 21 900 15,6 33,8 27,2 23,4 12,7
Bourges 51 202 700 80 300 20,7 43,2 19,5 16,6 20,2
Châteauroux 33 201 900 76 800 17,0 41,2 23,4 18,3 17,2
Nevers 39 160 100 55 800 16,8 44,8 21,9 16,5 18,2
Vierzon 53 48 600 15 200 15,6 42,5 23,6 18,3 10,1
Blois 80 172 800 71 000 23,0 39,9 20,6 16,6 22,4
Orléans 142 434 500 185 800 27,2 39,1 15,8 18,0 27,7
Tours 145 513 700 208 100 25,7 42,1 16,4 15,9 24,1
Chinon 53 44 200 17 400 17,0 38,5 26,5 17,9 26,4
Gien 34 81 900 30 300 17,1 33,7 30,9 18,3 22,8
Nogent-le -Rotrou 36 65 800 23 400 15,3 36,3 30,3 18,1 16,5
Vendôme 42 66 100 23 900 18,3 36,0 29,9 15,8 14,3
Cosne-Cours-sur-Loire 25 68 200 24 400 16,6 36,5 30,3 16,5 6,5
Loches 26 56 400 18 700 15,8 38,8 29,1 16,3 7,2
Châteaudun 40 59 400 18 700 15,3 38,9 27,9 18,0 20,7
Romorantin-Lanthenay 36 94 700 31 000 15,9 41,9 26,0 16,2 10,8
Centre-Val de Loire 65 2 576 300 975 300 22,1 40,2 20,5 17,2 21,2
France de Province 98 52 464 300 20 099 700 23,0 42,1 19,1 15,8 19,5
  • Notes : les données relatives à une zone d’emploi interrégionale portent sur l’ensemble de la zone. Leurs totaux sur les 19 zones d’emploi ne sont donc pas égaux aux données de la région Centre-Val de Loire
  • (*) ↑ : croissance (rouge) ; → : stabilité (blanc) ; ↓ : déprise (bleu)
  • Champ : France de Province.
  • Source : Insee RP 2017, Insee-DGFIP-CNAF-Ccmsa, Filosofi 2017 (FIchier LOcalisé Social et Fiscal), CLAP 2015

Les fonctions exercées par les actifs occupés évoluent

Au cours des dernières décennies, en lien avec la mondialisation et les progrès technologiques, les fonctions des professions exercées par les actifs occupés ont évolué. Celles de prestations intellectuelles, culture-loisirs, conception-recherche - plus présentes dans les métropoles - et celles tournées vers les services à la population se sont développées. À l’opposé les fonctions de l’agriculture, du bâtiment-travaux publics et de fabrication, aboutissant à une production concrète, et celles de transports-logistique et d’entretien réparation, orientées à la fois vers les ménages et les entreprises, se sont réduites (figure 3).

Selon leur profil économique, ces mutations fonctionnelles impactent différemment l’évolution des emplois d’un territoire. La connaissance du poids de ces fonctions à l’échelle des nouvelles zones d’emploi permet donc de comprendre et d’anticiper leurs mutations économiques.

Figure 3En 10 ans, les emplois de production concrète se réduisentRépartition et évolution des emplois entre 2006 et 2016 par fonction en Centre-Val de Loire

En 10 ans, les emplois de production concrète se réduisent - Lecture : En Centre-Val de Loire, en 2016, 8 % des emplois relèvent de la fonction entretien-réparation. Ces emplois ont baissé de 2,2 % entre 2006 et 2016 et ont augmenté de 0,8 % en France.
Fonctions des emplois (poids en Centre-Val de Loire) Centre-Val de Loire France
Part des emplois en 2016 (en %) Évolution 2006-2016 (%) Évolution 2006-2016 (%)
Ensemble des emplois (100 %) 100 -2,7 2,3
Ensemble des fonctions métropolitaines (22 %) 21,9 4,1 9,0
Ensemble des fonctions de services à la population (40 %) 40,3 2,0 6,5
Ensemble des fonctions de production concrète (21 %) 20,6 -16,0 -11,8
Ensemble des fonctions transversales (17 %) 17,3 -3,2 -1,5
Culture-loisirs (2 %) 1,7 19,8 19,6
Gestion (12 %) 11,9 -1,9 0,6
Commerce-interentreprises (3 %) 3,2 8,3 11,7
Prestations intellectuelles (3 %) 2,8 28,6 39,2
Conception-recherche (2 %) 2,2 -2,5 5,5
Administration publique (9 %) 9,0 -0,9 5,4
Éducation-formation (5 %) 4,9 -3,2 -2,4
Santé-social (10 %) 9,5 20,7 22,5
Services de proximité (10 %) 9,7 1,8 8,3
Distribution (7 %) 7,2 -9,7 -5,4
BTP (6 %) 6,5 -9,0 -4,9
Fabrication (11 %) 10,7 -19,6 -14,9
Agriculture (3 %) 3,4 -16,3 -16,1
Transports-logistique (9 %) 9,1 -4,0 -3,4
Entretien-réparation (8 %) 8,2 -2,2 0,8
  • Lecture : En Centre-Val de Loire, en 2016, 8 % des emplois relèvent de la fonction entretien-réparation. Ces emplois ont baissé de 2,2 % entre 2006 et 2016 et ont augmenté de 0,8 % en France.
  • Champ : France, actifs occupés de 15 ans et plus.
  • Source : Insee, Recensements de la population 2006 et 2016, exploitation complémentaire

Figure 3En 10 ans, les emplois de production concrète se réduisentRépartition et évolution des emplois entre 2006 et 2016 par fonction en Centre-Val de Loire

  • Lecture : En Centre-Val de Loire, en 2016, 8 % des emplois relèvent de la fonction entretien-réparation. Ces emplois ont baissé de 2,2 % entre 2006 et 2016 et ont augmenté de 0,8 % en France.
  • Champ : France, actifs occupés de 15 ans et plus.
  • Source : Insee, Recensements de la population 2006 et 2016, exploitation complémentaire

Une connaissance affinée des trois systèmes régionaux

Sans grandes métropoles, ni littoral et montagne, les 19 zones d’emploi du Centre-Val de Loire s’inscrivent dans cinq des sept profils économiques identifiés au niveau national (figure 1, Méthodologie). Leur répartition affine la connaissance des trois systèmes territoriaux structurant la région. Le nord, connecté à l’Île-de-France où la population croît. L’axe ligérien organisé autour des deux métropoles d’Orléans et de Tours, où la population se développe et les emplois se maintiennent. Et enfin le Berry au sud-est où les territoires, moins denses et plus autonomes, sont en déprise démographique et économique (Bibliographie).

Les franges franciliennes, des zones résidentielles avec un caractère industriel

Les zones des franges franciliennes ont un profil résidentiel où l’industrie occupe une place encore importante. Situées majoritairement autour des grandes métropoles de Paris et de Lyon, ces zones ont plus d’emplois orientés vers les fonctions de transports-logistique et de fabrication. Dans la région, ces fonctions sont globalement plus présentes que dans les zones franciliennes limitrophes de Rambouillet, Étampes et Fontainebleau-Nemours, dans lesquelles les emplois relèvent plus souvent de l’administration publique, des prestations intellectuelles ou des services de proximité.

Les fonctions de transports-logistique et de fabrication caractérisent notamment l’économie de la zone de Pithiviers, où l’industrie regroupe un quart des emplois. Leur poids y atteint respectivement 14 % et 17 %. Des établissements de la filière de l’imprimerie-édition (Maury Imprimeur, Interforum ou UD Union Distribution), de l’agroalimentaire (Savane Brossard) ou de l’automobile (Sofedit) figurent en tête de ses employeurs. Du côté de Dreux et Montargis, la spécialisation vers ces deux fonctions est moins tranchée. Outre la présence d’Hutchinson, spécialiste du caoutchouc, la zone de Montargis se distingue par plus d’emplois de bâtiment-travaux publics (BTP). Pour celle de Dreux, plusieurs établissements de la filière pharmaceutique sont implantés et les emplois de distribution, qui regroupent les professionnels de la vente aux particuliers, sont plus fréquents.

Plus nombreux, les emplois de la zone de Chartres sont également davantage diversifiés (figure 4). À côté des acteurs des filières pharmaceutique (Novo Nordisk) et automobile (Sealed air, Delphi), figurent en tête des grands employeurs, des établissements des banques et assurances. Les fonctions de gestion, englobant les professions d’administration des entreprises et de métiers des banques et de l’assurance, y sont ainsi plus représentées (14 % des emplois).

Le Berry : des territoires sans spécificité économique marquée

Au contraire de ces zones du nord de la région, les marchés du travail des territoires du sud-est sont plus autonomes. Dans les zones de Bourges, Châteauroux et Nevers, neuf actifs occupés sur dix qui y résident, y travaillent. À l’image de Vierzon, et de la majorité des territoires situés sur la diagonale française allant du sud-ouest au nord-est qui perdent généralement emploi et population, ces trois zones n’ont pas de particularité économique prononcée.

Avec 15 200 emplois, Vierzon est la plus petite zone d’emploi du Centre-Val de Loire. En 10 ans, elle est celle qui a proportionnellement perdu le plus d’emplois industriels. La fonction de fabrication y occupe une place conséquente (13 %). Les plus grands employeurs privés y concentrent en outre davantage les emplois, en particulier pour les acteurs automobiles : Faurecia Automotive, Paulstra, Parker Hannifin et Koyo Bearings.

Dans les territoires de Châteauroux et Nevers, la fonction de fabrication est moins fréquente (11 %). Via notamment l’implantation des filières aéronautique et automobile, ces emplois prédominent cependant à Châteauroux, suivis de ceux des transports et de la logistique (10 %). À Nevers, en revanche, les emplois de fabrication sont moins nombreux que ceux du domaine de la santé et de l’action sociale (12 %). À côté des établissements hospitaliers, les grands employeurs de la zone relèvent notamment de la filière ferroviaire (SNCF, Anvis France) et de la filière automobile (U-Shin France, Faurecia sieges d’automobiles).

Moins impactée par les pertes démographiques et d’emplois, la zone de Bourges présente un profil davantage diversifié avec un tissu économique plus proche de la moyenne nationale tant en termes de taille d’établissements que de répartition fonctionnelle des emplois. Les grands établissements y englobent ainsi un emploi sur cinq et les fonctions de gestion, conception recherche et prestations intellectuelles y sont plus représentées, avec en tête de ses employeurs privés, MBDA, spécialisé dans la filière défense et aéronautique. Par rapport à la moyenne française, les emplois d’administration publique y sont toutefois surreprésentés (12 %).

Les grands établissements se concentrent dans les zones d’emploi de l’axe ligérien

Cette diversification sectorielle caractérise les zones d’emploi organisées autour de grandes villes où se situent plus souvent les établissements de plus de 500 salariés. C’est le cas des trois zones ligériennes de Blois, Orléans et Tours, équipées de grands établissements publics (hôpitaux, collectivités régionale et départementale) mais également privés (Delphi, Dior et ST Microelectronics...). Elles concentrent 44 % de la population, 48 % des emplois et 59 % des emplois des établissements régionaux de plus de 250 salariés. Les emplois de gestion y sont les plus fréquents.

Avec 208 100 emplois et 513 700 habitants, la zone d’emploi de Tours est la plus grande du Centre-Val de Loire. Elle présente moins d’emplois relevant de l’administration publique que les autres zones au profil similaire.

Le tissu économique d’Orléans est plus spécifique. Les fonctions de gestion (15 %) et de transports-logistique (11 %) sont surreprésentées. Ses emplois sont également davantage concentrés dans les grands établissements (28 % contre 24 % à Tours et 22 % à Blois).

Entre ces deux grandes zones d’emploi, celle de Blois se distingue par plus d’interactions avec les zones voisines et des emplois de fabrication plus répandus. Outre la présence d’un centre nucléaire de production d’électricité (CNPE), le territoire accueille également, en tête de ses employeurs, l’équipementier automobile Delphi France, ainsi que des établissements spécialisés dans les activités de services administratifs et de soutien (Acticall France, TFN propreté Centre, Fédération ADMR).

De part et d’autre de l’axe ligérien, les profils sont plus spécialisés vers l’industrie et l’agriculture.

Sur les franges septentrionales de l’axe ligérien, l’industrie pèse davantage

Les territoires spécialisés dans l’industrie sont nombreux dans le quart nord-ouest de la France et notamment en Pays de la Loire. Le Centre-Val de Loire compte parmi les cinq régions les plus industrielles et quatre de ses zones d’emploi présentent cette orientation : un quart de leurs emplois relève des secteurs de l’industrie. Les trois zones de Chinon, Vendôme et Nogent-le-Rotrou se situent aux frontières des Pays de la Loire, mais l’industrie pèse le plus autour de Gien.

Avec 17 400 emplois, dont 20 % dans l’industrie, la zone de Chinon se distingue par la prédominance des emplois d’entretien, réparation (11 %), de santé et d’action sociale (11 %) et de services de proximité (11 %) sur ceux de fabrication (10 %). Employeuse de techniciens de maintenance, la filière nucléaire y occupe une place prépondérante, avec la présence d’un CNPE et des établissements Endel et Polinord sud.

Au nord, dans les zones de Vendôme et de Nogent-le-Rotrou, les économies sont plus semblables aux autres zones spécialisées dans l’industrie. Les emplois de fabrication y prédominent grâce aux grands établissements des filières automobiles et aéronautiques installés : Sofedit et Valeo Systèmes thermiques à Nogent-le-Rotrou ; Bosch Automotive et Thalès Avionics à Vendôme.

La zone d’emploi de Gien est la plus industrielle

Les emplois de fabrication prédominent plus nettement dans l’économie locale de Gien (20 %). Dans cette zone, à l’exception du centre hospitalier, les dix plus grands établissements relèvent de l’industrie. Outre le CNPE de Dampierre-en-Burly, le territoire accueille des grands établissements de la filière bois-papier (SCA Tissue France, Swiss Krono Sas et Paragon Identification), et du secteur de la fabrication de machines et équipements pour le bâtiment : Otis, spécialiste des ascenceurs, et Wilo Intec.

Un profil plus agricole dans les territoires de Cosne-Cours-sur-Loire et de Loches

La zone d’emploi de Cosne-Cours-sur-Loire présente également parmi ses grands établissements privés un CNPE ainsi que des entités industrielles relevant des filières énergétique (Vallourec Drilling Products) et agroalimentaire (Jacquet Panification). Cependant son profil est aussi orienté vers l’agriculture : les fonctions agricoles y sont aussi nombreuses que celles de fabrication (12 %). Un quart des exploitations agricoles relèvent de la filière viticole (10 points de plus qu’en France de Province) et 38 % sont dédiées aux grandes cultures (+ 15 points).

Avec plus d’exploitations orientées vers les grandes cultures (58 %), l’orientation agricole de la zone de Loches est moins prononcée. À côté des 9 % d’emplois de la fonction agricole, les emplois de BTP et de distribution occupent une place similaire. En tête de ses employeurs privés, figurent LC France, centre d’appel, Safran Aerosystems, spécialiste aéronautique et un foyer de travailleurs (Foyer de Cluny).

Les emplois agricoles et de fabrication sont également fréquents dans la zone de Châteaudun (respectivement 7 % et 13 %). Au coeur de la Beauce, ses exploitations agricoles sont dédiées majoritairement aux grandes cultures. Son profil est néanmoins diversifié, avec l’implantation d’établissements de la filière automobile (Paulstra) et aéronautique (Safran Aerosystems hydraulics), mais également de Vorwerk Smeco, fabricant de robot ménager et Établissements Denis dédiés à la fabrication de matériel de levage et de manutention agricole.

Connecté à Blois et Orléans, Romorantin-Lanthenay a un profil résidentiel

De l’autre côté de l’axe ligérien, le territoire de Romorantin-Lanthenay se distingue par un profil résidentiel. Un quart de ses actifs résidents travaille dans une autre zone, dont 10 % vont vers Blois et 7 % vers Orléans. Avec la présence du ZooParc de Beauval et de Center Parcs, la zone se caractérise par plus d’emplois de services de proximité (13 %), caractéristiques des zones touristiques.

Figure 4Les territoires industriels sont plus spécialisés Spécialisation sectorielle et poids de l’industrie des zones d’emploi

Les territoires industriels sont plus spécialisés - Lecture : Parmi les 305 zones d’emploi 2020 de France hors Mayotte, la moitié ont un indice de Krugman inférieur à 16,5. L’indice de Krugman de la zone d’emploi de Blois est inférieur de 7,5 points à cette valeur médiane.
Zone d’emploi Position de l’indice de Krugman par rapport à la médiane de France entière Part des emplois dans l’industrie
Blois -7,5 16,2
Bourges -5,5 14,1
Chartres -5,3 16,7
Châteaudun 0,3 17,5
Châteauroux -3,9 16,1
Chinon 9,4 20,4
Cosne-Cours-sur-Loire 4,2 17,8
Dreux -1,8 17,9
Gien 6,6 28,8
Loches 4,7 14,7
Montargis -3,1 17,9
Nevers -4,1 13,7
Nogent-le-Rotrou 4,3 24,8
Orléans -5,1 12,5
Pithiviers 3,0 24,8
Romorantin-Lanthenay -0,2 18,0
Tours -9,8 11,7
Vendôme 5,1 24,3
Vierzon -0,2 18,3
  • Lecture : Parmi les 305 zones d’emploi 2020 de France hors Mayotte, la moitié ont un indice de Krugman inférieur à 16,5. L’indice de Krugman de la zone d’emploi de Blois est inférieur de 7,5 points à cette valeur médiane.
  • Champ : Zones d’emploi 2020 du Centre-Val de Loire.
  • Source : Insee, RP 2016 et 2017 – complémentaire

Figure 4Les territoires industriels sont plus spécialisés Spécialisation sectorielle et poids de l’industrie des zones d’emploi

  • Lecture : Parmi les 305 zones d’emploi 2020 de France hors Mayotte, la moitié ont un indice de Krugman inférieur à 16,5. L’indice de Krugman de la zone d’emploi de Blois est inférieur de 7,5 points à cette valeur médiane.
  • Champ : Zones d’emploi 2020 du Centre-Val de Loire.
  • Source : Insee, RP 2016 et 2017 – complémentaire

Encadré - La nouvelle méthode de constitution des zones d’emploi

Construites à partir des déplacements domicile-travail, les zones d’emploi sont un ensemble de communes sur lequel la plupart des actifs résident et travaillent (critère de stabilité) et qui compte un nombre minimal d’emplois (critère de taille). Créé en 1984, ce découpage exhaustif de la France est régulièrement mis à jour pour tenir compte des mutations économiques et de la circulation des personnes.

En 2020, les services de l’Insee et du Ministère en charge du travail et de l'emploi (Dares, Direccte) ont révisé ce zonage en s’appuyant sur une méthodologie développée par Eurostat et sur les données du Recensement de la population. Basée sur un système itératif différent de celui de 2010 et sur des paramètres nationaux et non régionaux, cette nouvelle méthode aboutit à rééquilibrer les zones d’emploi en termes d’emploi (Bibliographie). En Centre-Val de Loire, par rapport à la précédente version de 2010, trois zones d’emploi disparaissent (Issoudun, Le Blanc et Saint-Amand-Montrond), celles d’Orléans et Tours se réduisent contrairement aux 17 autres présentes dans la région.

Pour comprendre

Afin d’identifier le profil économique des 306 zones d’emploi nationales, une typologie est réalisée à partir des indicateurs sur l’activité touristique et la spécialisation économique (part de l’emploi dans un secteur rapportée à celle observée au niveau national).

Dans cette étude, les emplois au lieu de travail sont analysés selon deux dimensions :

  • la profession occupée, avec un regroupement en 15 fonctions, transversales au secteur d’activité ;
  • la filière, c’est-à-dire le produit final à l’élaboration duquel l’établissement contribue principalement.

Définitions

Le regroupement des professions en fonctions : la répartition des emplois sur un territoire peut se faire selon une approche sectorielle à partir de l’activité principale exercée par l’établissement employeur, ou une approche fonctionnelle basée sur la profession exercée par les actifs. Dans cette dernière, les professions sont réparties dans 15 fonctions. Trois fonctions sont dites de production concrète : agriculture, fabrication, bâtiment-travaux publics. Cinq fonctions orientées vers la production abstraite, sont plus spécifiquement présentes dans les métropoles et sont qualifiées de métropolitaines : gestion, conception-recherche, prestations intellectuelles, commerce inter-entreprises, culture-loisirs. Cinq fonctions assurent des prestations de la vie courante des personnes résidentes ou de passage sur le territoire et sont dites de services à la population : administration publique, éducation-formation, distribution, services de proximité, santé-social. Enfin deux sont qualifiées de transversales car leurs professions sont en relation directe avec les entreprises autant qu’avec les ménages : transports-logistique, entretien-réparation.

Indice de Krugman : L’indice de Krugman ou indice de spécificité globale d’une zone mesure l’écart entre la structure sectorielle (niveau A38) de la zone et celle de la France métropolitaine hors la zone. Cet indice, compris entre 0 et 1, est nul si la zone ressemble parfaitement au reste du territoire et tend vers 1, si elle est spécialisée dans des activités spécifiques.

Le taux de stables rapporte le nombre d’actifs habitant et travaillant dans une zone, au nombre total d’actifs occupés de la zone.