Baisse des prix de 0,7 % en juillet 2020 par rapport au mois de mars 2020 ; hausse de 0,1 % sur un an.Indice des prix à la consommation des ménages - Martinique – août 2020

Gilberte Gestel-Largen (Insee)

Entre mars et juillet 2020, les prix à la consommation des ménages baissent de 0,7 %, principalement sous l’effet de la chute des prix de l’énergie (– 6,8 %). Presque tous les prix des autres secteurs d’activité baissent, à l’exception des prix du tabac qui augmentent de 4,7 %. Sur un an, les prix progressent faiblement de 0,1 %.

Gilberte Gestel-Largen (Insee)
Insee Flash Martinique - août 2020
Avertissement

La suspension des relevés et l’absence de produits ont empêché la publication de l’indice pour les mois d’avril à juin. En effet, la crise sanitaire de la Covid-19 a affecté la production de l’indice des prix à la consommation : les relevés de prix dans les points de vente physiques ont été suspendus du 16 mars au 22 juin. En juin, certains points de vente étaient restés fermés et de nombreux produits n’étaient plus disponibles à l’achat.

En juillet, la quasi-totalité de l’activité économique a repris : seuls 0,9 % des prix relevés ont ainsi été indisponibles du fait de la crise sanitaire. Cependant, 23 % des prix des services des transports sont encore indisponibles en juillet ce qui empêche la publication de l’indice pour ce poste. Ces indisponibilités sont dues à une forte réduction du nombre de vols et à des reports de billets des mois précédents, sans variation des tarifs. Lorsqu’un produit est indisponible, son prix est imputé. L’imputation consiste à estimer le prix d’un produit et son évolution à partir des autres relevés du même type de produits ou de l’ensemble du panier,

Des informations complémentaires sont disponibles dans l’encadré « Pour en savoir plus » et sur insee.fr

L’indice des prix à la consommation des ménages en Martinique baisse de 0,7 % en juillet 2020, comparativement au mois de mars 2020. Mise à part le tabac (+ 4,7 %), les prix des autres secteurs baissent : énergie (– 6,8 %), alimentation et services (– 0,4 %) et produits manufacturés (– 0,1 %). Par rapport à juillet 2019, les prix à la consommation progressent de 0,1 %.

Les prix de l’alimentation diminuent de 0,4 % ces quatre derniers mois. La baisse des prix de l’alimentation hors produits frais (- 0,5 %) enraye la hausse des prix de l’alimentation produits frais (+ 0,5 %). Comparativement à juillet 2019, les prix de l’alimentation progressent de 2,3 %, particulièrement à cause des produits frais.

Le prix du tabac continue d’augmenter : + 4,7 % par rapport au mois de mars 2020 et + 8,3 % sur un an. Les hausses répétées des prix du tabac rentrent dans le cadre de la politique de santé publique de porter le prix d’un paquet de cigarettes à 10 € d’ici la fin de l’année.

Les prix des produits manufacturés baissent faiblement en juillet 2020 (– 0,1 %) comparativement au mois de mars 2020. La baisse des prix de l’habillement et chaussures  (– 1,0 %) est masquée par la stabilité de prix des produits de santé et la hausse des prix des autres produits manufacturés (+ 0,1 %). En glissement annuel, les prix des produits manufacturés diminuent de 0,7 %.

Les prix de l’énergie reculent (– 6,8 %) par rapport au mois de mars 2020, entraînés par une forte baisse des prix des produits pétroliers (– 9,3 %). Cette baisse des prix s’explique par la faible consommation liée à la crise sanitaire. De plus, les capacités maximales de stockage sont saturées, alors que la production ne peut être arrêtée brutalement.

Par rapport à juillet 2019, les prix de l’énergie diminuent également fortement de 7,7 %.

Les prix des services régressent de 0,4 % en juillet 2020 par rapport à mars 2020. Seuls les prix des services de santé augmentent légèrement (+ 1,0 %). Les prix des loyers et services rattachés demeurent stables, tandis que les prix des services de communication et des autres services baissent respectivement de 0,2 % et 0,7 %. Sur les douze derniers mois, les prix des services progressent de 0,9 %.

Figure 1Indice des prix à la consommation en MartiniqueEn glissement annuel (en %)

Indice des prix à la consommation en Martinique - Lecture : en juillet 2020, l’indice des prix (ensemble) augmente de 0,1 % par rapport à juillet 2019
mois écart
janv.-17 0,5
févr.-17 0,4
mars-17 1,2
avr.-17 0,8
mai-17 0,7
juin-17 0,4
juil.-17 0,1
août-17 0,3
sept.-17 0,0
oct.-17 0,5
nov.-17 0,5
déc.-17 1,4
janv.-18 0,7
févr.-18 0,8
mars-18 0,7
avr.-18 0,6
mai-18 1,1
juin-18 1,6
juil.-18 1,6
août-18 2
sept.-18 2
oct.-18 1,7
nov.-18 1,7
déc.-18 0,5
janv.-19 0,8
févr.-19 1,0
mars-19 1,3
avr.-19 1,6
mai-19 1,5
juin-19 1
juil.-19 0,9
août-19 1,2
sept.-19 0,8
oct.-19 1,2
nov.-19 0,9
déc.-19 1,8
janv.-20 1,6
févr.-20 1,8
mars-20 0,8
avr.-20
mai-20
juin-20
juil.-20 0,1
  • Note : les indices d’avril à juin 2020 n’ont pas été publiés à cause de la crise sanitaire de la Covid 19
  • Lecture : en juillet 2020, l’indice des prix (ensemble) augmente de 0,1 % par rapport à juillet 2019
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation des ménages

Figure 1Indice des prix à la consommation en MartiniqueEn glissement annuel (en %)

  • Note : les indices d’avril à juin 2020 n’ont pas été publiés à cause de la crise sanitaire de la Covid 19
  • Lecture : en juillet 2020, l’indice des prix (ensemble) augmente de 0,1 % par rapport à juillet 2019
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation des ménages

Figure 2Indice des prix à la consommation (Base 100 : année 2015)

Indice des prix à la consommation (Base 100 : année 2015)
Regroupements Pondérations 2020 Indice pour le mois de Variation (%) au cours
Juil 2019 Mar 2020 Juil 2020 du dernier mois des 4 derniers mois des 12 derniers mois
Ensemble 10 000 102,8 103,7 102,9 n.s. -0,7 0,1
Alimentation 1 786 105,1 108,0 107,6 n.s. -0,4 2,3
Produits frais 181 116,3 122,9 123,5 n.s. 0,5 6,2
Alimentation hors produits frais 1 605 103,5 105,9 105,4 n.s. -0,5 1,9
Tabac 116 122,9 127,1 133,1 n.s. 4,7 8,3
Produits manufacturés 2 873 97,9 97,3 97,3 n.s. -0,1 -0,7
Habillement et chaussures 483 95,2 93,5 92,6 n.s. -1,0 -2,8
Produits de santé 464 90,3 88,3 88,2 n.s. 0,0 -2,2
Autres produits manufacturés 1 926 100,3 100,4 100,5 n.s. 0,1 0,3
Énergie 792 109,8 108,8 101,3 n.s. -6,8 -7,7
dont Produits pétroliers 593 111,1 108,2 98,2 n.s. -9,3 -11,6
Services 4 433 103,4 104,6 104,2 n.s. -0,4 0,9
Loyers et services rattachés 905 102,4 102,8 102,8 n.s. 0,0 0,4
Service de santé 657 105,5 105,0 106,1 n.s. 1,0 0,5
Services de transports 163 102,6 101,3 n.s. n.s. n.s. n.s.
Services de communications 425 93,5 93,7 93,6 n.s. -0,2 0,0
Autres services 2 283 105,3 107,9 107,1 n.s. -0,7 1,7
Alimentation et tabac 1 902 106,2 109,1 109,0 n.s. -0,1 2,7
Produits manufacturés et énergie 3 665 100,4 99,8 98,3 n.s. -1,5 -2,1
Manufacturés hors habillement et chaussures 2 390 98,5 98,2 98,3 n.s. 0,1 -0,2
Ensemble hors produits frais 9 825 102,5 103,3 102,5 n.s. -0,8 0,0
Ensemble hors énergie 9 208 102,2 103,2 103,0 n.s. -0,2 0,8
Ensemble hors tabac 9 884 102,6 103,4 102,6 n.s. -0,8 0,0
  • n.s. : données non significatives, en raison de la crise sanitaire.
  • Source : Insee, Indice des prix à la consommation des ménages

Figure 3Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole Juillet 2020

Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole
Regroupements Variation (%) des douze derniers mois
Guadeloupe Martinique Guyane Réunion France
Ensemble 0,3 0,1 n.s. -0,2 0,8
Alimentation 1,4 2,3 n.s. 0,9 1,1
Produits frais 5,8 6,2 n.s. -5,7 2,2
Alimentation hors produits frais 0,8 1,9 n.s. 1,5 0,9
Tabac 9,0 8,3 n.s. 9,6 13,8
Produits manufacturés 0,6 -0,7 n.s. 0,2 1,8
Habillement et chaussures 2,3 -2,8 n.s. 2,0 10,1
Produits de santé -1,9 -2,2 n.s. -2,5 -1,9
Autres produits manufacturés 0,9 0,3 n.s. 0,2 1,1
Énergie -6,9 -7,7 n.s. -8,7 -7,4
dont Produits pétroliers -11,1 -11,6 n.s. -12,9 -12,8
Services 0,7 0,9 n.s. 0,0 0,9
Loyers et services rattachés 0,8 0,4 n.s. 0,9 0,2
Service de santé 0,5 0,5 n.s. 0,3 0,6
Service de transport n.s. n.s. n.s. n.s. -0,8
Services de communications -0,3 0,0 n.s. 1,1 1,5
Autres services 1,9 1,7 n.s. 0,3 1,2
Alimentation et tabac 1,8 2,7 n.s. 1,7 2,5
Produits manufacturés et énergie -0,7 -2,1 n.s. -1,4 -0,4
Manufacturés hors habillement et chaussures 0,3 -0,2 n.s. -0,2 0,5
Ensemble hors produits frais 0,3 0,0 n.s. -0,1 0,7
Ensemble hors énergie 0,9 0,8 n.s. 0,4 1,5
Ensemble hors tabac 0,3 0,0 n.s. -0,3 0,5
  • n.s. : données non significatives, en raison de la crise sanitaire.
  • Source : Insee, indices des prix à la consommation des ménages

Pour comprendre

L’indice des prix à la consommation (IPC) est publié en base 2015.

Jusqu’en décembre 2015, l’IPC était publié en base 100 par rapport à 1998. À partir de février 2016, l’année de référence est 2015 : la moyenne des indices des prix pour l’année 2015 vaut 100. Les pondérations de l’IPC sont issues de l’enquête budget des familles de 2011 pour les indices des prix des DOM. Les changements de pondérations ne changent pas les tendances, mais peuvent les amplifier.

Définitions


Qu’est-ce-que l’indice des prix à la consommation ? L’indice des prix à la consommation est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation du niveau général des prix des biens et des services proposés aux consommateurs sur le territoire. C’est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante. La quasi totalité des biens et des services marchands proposés aux consommateurs fait partie du champ de l’indice.


À quoi sert-il ? Il permet de revaloriser les pensions alimentaires, les loyers d’habitation, les rentes viagères, et d’indexer le Smic et les retraites, ainsi que le taux du livret A ou d’autres produits financiers. Il permet de suivre mois par mois l’évolution des prix et donc d’apprécier les tendances inflationnistes.