12 juin 2020
N° 2020-146

En mai 2020, les prix à la consommation augmentent de 0,1 % sur un mois et de 0,4 % sur un anIndice des prix à la consommation - résultats définitifs (IPC) - mai 2020

Informations rapides
No 146
Paru le : Paru le 12/06/2020
Prochaine parution le : 16/07/2020 à 08h45 - juin 2020
Informations rapides  No 146 - juin 2020
Avertissement

La crise sanitaire de la Covid-19 affecte la qualité des données du mois de mai : les relevés de prix dans les points de vente physiques sont suspendus depuis le 16 mars, certains points de vente sont fermés et de nombreux produits ne sont plus disponibles à l’achat. Les prix correspondant à un peu moins de quatre dixièmes de la consommation sont ainsi imputés du fait de la crise sanitaire.

Des informations complémentaires sont disponibles dans l’encadré « Pour en savoir plus » et sous https://insee.fr/fr/statistiques/4507210#documentation.

Évolution mensuelle : 0,1 % en mai ; variation sur un an : +0,4 %

En mai 2020, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,1 % sur un mois, après une stabilité le mois précédent. Inchangés en avril, les prix des services sont en hausse de 0,4 % en mai, de même que ceux du tabac (+0,4 % après +0,0 %). La baisse des prix de l’énergie s’atténue (−2,1 % après −4,2 %). Les prix des produits alimentaires ralentissent (+0,5 % après +1,8 %), et ceux des produits manufacturés se replient de 0,1 %, après une stabilité le mois précédent.

Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation sont stables en mai, après −0,1 % en avril.

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 0,4 %, après +0,3 % le mois précédent. Cette légère hausse de l’inflation résulte d’une accélération des prix des services et du tabac, en partie compensée par une accentuation de la baisse des prix de l’énergie et des produits manufacturés et un ralentissement de ceux des produits alimentaires.

Hausse de l’inflation sous-jacente sur un an

L’inflation sous-jacente augmente, en mai, de 0,6 % sur un an, après +0,3 % le mois précédent. L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est en hausse de 0,2 % sur un mois, après une stabilité le mois précédent ; sur un an, il augmente de 0,4 %, comme en avril.

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés ()
IPCH IPC ISJ
2014-01 0.8 0.6 0.2
2014-02 1.1 0.9 0.8
2014-03 0.8 0.6 0.5
2014-04 0.8 0.7 0.5
2014-05 0.8 0.7 0.3
2014-06 0.6 0.5 0.1
2014-07 0.6 0.5 0.1
2014-08 0.5 0.4 0.3
2014-09 0.4 0.3 0.1
2014-10 0.5 0.5 0.0
2014-11 0.4 0.3 -0.2
2014-12 0.1 0.1 -0.1
2015-01 -0.4 -0.4 0.1
2015-02 -0.3 -0.3 0.2
2015-03 0.0 -0.1 0.2
2015-04 0.1 0.1 0.4
2015-05 0.3 0.3 0.5
2015-06 0.3 0.3 0.5
2015-07 0.2 0.2 0.6
2015-08 0.1 0.0 0.5
2015-09 0.1 0.0 0.6
2015-10 0.2 0.1 0.8
2015-11 0.1 0.0 0.9
2015-12 0.3 0.2 1.0
2016-01 0.3 0.2 0.9
2016-02 -0.1 -0.2 0.7
2016-03 -0.1 -0.1 0.7
2016-04 -0.1 -0.2 0.6
2016-05 0.1 0.0 0.7
2016-06 0.3 0.2 0.7
2016-07 0.4 0.2 0.5
2016-08 0.4 0.2 0.4
2016-09 0.5 0.4 0.7
2016-10 0.5 0.4 0.5
2016-11 0.7 0.5 0.5
2016-12 0.8 0.6 0.4
2017-01 1.6 1.3 0.6
2017-02 1.4 1.2 0.2
2017-03 1.4 1.1 0.4
2017-04 1.4 1.2 0.5
2017-05 0.9 0.8 0.3
2017-06 0.8 0.7 0.4
2017-07 0.8 0.7 0.5
2017-08 1.0 0.9 0.5
2017-09 1.1 1.0 0.5
2017-10 1.2 1.1 0.5
2017-11 1.2 1.2 0.6
2017-12 1.2 1.2 0.6
2018-01 1.5 1.3 0.8
2018-02 1.3 1.2 0.8
2018-03 1.7 1.6 0.9
2018-04 1.8 1.6 0.8
2018-05 2.3 2.0 1.0
2018-06 2.3 2.0 0.8
2018-07 2.6 2.3 0.8
2018-08 2.6 2.3 0.9
2018-09 2.5 2.2 0.7
2018-10 2.5 2.2 0.7
2018-11 2.2 1.9 0.6
2018-12 1.9 1.6 0.6
2019-01 1.4 1.2 0.8
2019-02 1.6 1.3 0.8
2019-03 1.3 1.1 0.5
2019-04 1.5 1.3 0.7
2019-05 1.1 0.9 0.5
2019-06 1.4 1.2 0.9
2019-07 1.3 1.1 0.9
2019-08 1.3 1.0 0.7
2019-09 1.1 0.9 0.9
2019-10 0.9 0.8 1.0
2019-11 1.2 1.0 1.0
2019-12 1.6 1.5 1.1
2020-01 1.7 1.5 1.0
2020-02 1.6 1.4 1.3
2020-03 0.8 0.7 0.7
2020-04 0.4 0.3 0.3
2020-05 0.4 0.4 0.6

Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC), de l'inflation sous-jacente (ISJ) et de l'indice des prix à la consommation harmonisés

  • Source : Insee.

Baisse plus prononcée des prix de l’énergie sur un an

Sur un an, la baisse des prix de l’énergie s’accentue : −11,0 % en mai, après −8,6 % en avril. Il s’agit de leur plus forte baisse depuis octobre 2009. Les prix des produits pétroliers reculent de nouveau : −21,2 % sur un an, après −17,0 % en avril ; sur le mois, ils baissent, mais moins que le mois précédent (−3,8 % après −7,4 %), alors qu’ils étaient en hausse en mai 2019 (+1,3 %). Les prix du gaz baissent également davantage sur un an : −13,6 % après −13,2 % en avril. Les prix de l’électricité augmentent de 9,7 % sur un an, comme les trois mois précédents.

Variations définitives des indices de prix détaillés

base 100 : année 2015
Variations définitives des indices de prix détaillés (base 100 : année 2015 )
Regroupements conjoncturels Pondérations Indices Variations (en %) au cours
2020 mai 2020 du dernier mois (1) des 12 derniers mois (2)
a) Ensemble des ménages
Ensemble 10000 104,71 0,1 0,4
Ensemble CVS 10000 104,39 0,0 0,4
Alimentation 1610 109,70 0,5 3,5
Produits frais 230 137,86 2,8 17,3
Autre alimentation 1380 105,37 0,1 1,2
Tabac 205 148,04 0,4 13,9
Produits manufacturés 2491 98,33 -0,1 -0,7
Habillement et chaussures 380 101,03 -1,4 -2,7
Produits de santé 412 88,25 -0,1 -2,1
Autres produits manufacturés 1699 100,22 0,3 0,1
Énergie 808 103,73 -2,1 -11,0
dont Produits pétroliers 439 98,26 -3,8 -21,2
Services 4886 105,12 0,4 1,2
Loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères 752 101,80 -0,1 0,2
Services de santé 604 102,58 -0,4 0,4
Transports 300 99,61 2,3 0,8
Communications 215 97,72 2,6 1,6
Autres services 3015 107,68 0,4 1,6
Ensemble hors loyers et hors tabac 9185 104,16 0,2 0,1
Ensemble hors tabac 9795 103,95 0,1 0,1
b) Ménages urbains dont le chef est ouvrier ou employé
Ensemble hors tabac 9685 103,59 0,1 -0,1
c) Ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie
Ensemble hors tabac 9678 103,37 0,1 0,0
  • (1) : Évolution [m/(m-1)]
  • (2) : Évolution [m/(m-12)]
  • Champ : France hors Mayotte
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Ralentissement des prix alimentaires sur un an

En mai 2020, les prix de l’alimentation ralentissent légèrement, après la forte accélération du mois précédent : +3,5 % sur un an après +3,7 % en avril et +1,9 % en mars. Les prix des produits frais sont un peu moins dynamiques (+17,3 % sur un an après +17,8 %). Les prix des légumes frais (+24,8 % sur an après + 30,3 %) et des poissons frais (+10,3 % après +19,0 %) ralentissent nettement alors que les fruits frais se renchérissent (+18,0 % sur an, après +10,8 %).

Hors produits frais, les prix de l’alimentation décélèrent également, à +1,2 % sur un an, après +1,4 % le mois précédent. Les prix du lait, fromage, œufs se replient de −0,2 % sur un an après +0,1 %. Ceux des farines et autres céréales (−2,0 % après −1,6 %) et des huiles et graisses (−0,4 % après −0,3 %) baissent davantage et les prix des boissons alcoolisées ralentissent (+0,3 % après +0,5 %). En revanche, les prix du riz (+0,7 % sur un an après −0,3 %) et du sucre (+0,8 % après −0,3 %) rebondissent, et ceux des fruits en conserve accélèrent (+1,1 % après +0,5 %).

Baisse accentuée des prix des produits manufacturés sur un an

Sur un an, les prix des produits manufacturés reculent de 0,7 %, après −0,5 % le mois précédent. La baisse des prix de l’habillement et chaussures sur un an est davantage prononcée que le mois précédent (−2,7 % sur un an après −0,9 %). Les prix des « autres produits manufacturés » augmentent à peine : +0,1 % sur un an, après une stabilité le mois précédent. Les prix des petits appareils ménagers rebondissent (+0,4 % après −1,8 %) et la baisse des prix des produits d’entretien et de nettoyage s’amenuise (−0,6 % sur un an, après −0,9 %). En revanche, les prix de la verrerie, vaisselle et ustensiles de cuisine ralentissent (+0,6 % sur an après +1,3 %) et ceux des articles d’hygiène corporelle, de bien être et produits de beauté reculent davantage (−2,5 % sur un an après −1,3 %). Enfin, les prix des produits de santé diminuent de 2,1 % sur un an, après −2,4 % en avril.

Nette hausse de l’inflation dans les services

Sur un an, les prix des services accélèrent fortement en mai, après un net ralentissement en avril : +1,2 % après +0,6 %. Les prix des services de communication rebondissent (+1,6 % sur un an après −1,0 %). Fortement affectés par les mesures de confinement, les prix des services de transport se redressent en mai (+0,8 % sur un an après −6,0 %) dans le sillage des transports aériens (+4,5 % sur un an après −12,6 %). Les prix des « autres services », dont la consommation a été aussi fortement limitée pendant le confinement, accélèrent : +1,6 % sur un an, après +1,4 %. En revanche, les prix des loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères sont un peu moins dynamiques (+0,2 % sur un an après +0,3 %). Enfin, les prix des services de santé augmentent de 0,4 % sur un an, comme le mois précédent.

Évolution des indices d’inflation sous-jacente et de l’IPCH

base 100 : année 2015
Évolution des indices d’inflation sous-jacente et de l’IPCH (base 100 : année 2015 )
Regroupements conjoncturels Pondérations Indices Variations (en %) au cours
2020 mai 2020 du dernier mois (1) des 12 derniers mois (2)
Ensemble « sous-jacent » 6069 103,10 0,3 0,6
Produits alimentaires hors viandes, produits laitiers et exotiques 754 103,52 -0,2 0,4
Produits manufacturés 2032 99,00 -0,4 -0,7
Services y compris loyers et eau 3283 105,73 0,8 1,4
Ensemble IPCH 10000 105,49 0,2 0,4
  • (1) : Évolution [m/(m-1)]
  • (2) : Évolution [m/(m-12)]
  • Source : Insee - indices des prix à la consommation

Révisions

Par rapport aux estimations provisoires publiées le 29 mai 2020, l’évolution sur un mois de l’IPC est révisée à la hausse de 0,1 point, celles sur un mois de l’IPCH et celles sur un an de l’IPC et de l’IPCH de 0,2 point.

Pour en savoir plus

L’IPC est calculé à partir de données de caisses, de relevés effectués par les enquêteurs dans les points de vente physiques et de relevés effectués de manière centralisée (relevés sur internet, données administratives).

La collecte de prix effectuée par les enquêteurs sur le terrain (représentant plus de quatre dixièmes de l’indice des prix à la consommation) est suspendue depuis le 16 mars : pour les produits concernés, l’Insee a mis en place de nouveaux modes de collecte (collecte de prix sur internet, collecte de prix par téléphone recours accru aux données de caisses). Par ailleurs, de nombreux produits n’étaient pas disponibles à la vente en mai (restaurants, spectacles,...). Ces prix manquants, soit par défaut de collecte, soit parce que les produits n’étaient pas vendus, ont été imputés conformément aux directives européennes. Au total, compte tenu des relevés effectués, plus de quatre dixièmes du panier de l’IPC de mai a été imputé du fait du confinement.

Pour plus d’informations, panorama sur l’indice des prix à la consommation: (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4268033)

Les indices d’inflation sous-jacente (ISJ) excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Ils sont calculés pour tous les ménages et la France métropolitaine.

IPCH : indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l’Union européenne. Il est calculé pour tous les ménages, France hors Mayotte.

Prochaine publication des résultats provisoires : le 30 juin 2020 à 8h45

Prochaine publication des résultats définitifs : le 16 juillet 2020 à 8h45

L’IPC est calculé à partir de données de caisses, de relevés effectués par les enquêteurs dans les points de vente physiques et de relevés effectués de manière centralisée (relevés sur internet, données administratives).

La collecte de prix effectuée par les enquêteurs sur le terrain (représentant plus de quatre dixièmes de l’indice des prix à la consommation) est suspendue depuis le 16 mars : pour les produits concernés, l’Insee a mis en place de nouveaux modes de collecte (collecte de prix sur internet, collecte de prix par téléphone recours accru aux données de caisses). Par ailleurs, de nombreux produits n’étaient pas disponibles à la vente en mai (restaurants, spectacles,...). Ces prix manquants, soit par défaut de collecte, soit parce que les produits n’étaient pas vendus, ont été imputés conformément aux directives européennes. Au total, compte tenu des relevés effectués, plus de quatre dixièmes du panier de l’IPC de mai a été imputé du fait du confinement.

Pour plus d’informations, panorama sur l’indice des prix à la consommation: (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4268033)

Les indices d’inflation sous-jacente (ISJ) excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Ils sont calculés pour tous les ménages et la France métropolitaine.

IPCH : indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l’Union européenne. Il est calculé pour tous les ménages, France hors Mayotte.

Prochaine publication des résultats provisoires : le 30 juin 2020 à 8h45

Prochaine publication des résultats définitifs : le 16 juillet 2020 à 8h45


: bureau-de-presse@insee.fr
: