Les créations d’entreprises dans les cinq plus grandes intercommunalités du Grand EstUn niveau sans précédent en 2018

Audrey Eichwald, Julien Meunier (Insee)

En 2018, 15 140 entreprises sont créées dans les cinq plus grandes intercommunalités du Grand Est : l’Eurométropole de Strasbourg, la Communauté Urbaine du Grand Reims, la Métropole du Grand Nancy, la Communauté d’agglomération Mulhouse Alsace Agglomération et Metz Métropole. C’est un record ! Ces créations d’entreprises représentent désormais 41 % de l’ensemble des nouvelles entreprises de la région, contre 35 % dix ans plus tôt. Entre 2010 et 2018, dans tous les secteurs, le nombre de créations a augmenté plus rapidement dans ces territoires que dans l’ensemble du Grand Est.

Les immatriculations de micro-entrepreneurs sont nombreuses et les créations d’entreprises individuelles apparaissent globalement très dynamiques. Les secteurs d’activité du soutien aux entreprises et du commerce concentrent près de quatre nouvelles entreprises sur dix, tandis que les secteurs des transports et de l’hébergement-restauration se développent considérablement. Parmi les entrepreneurs individuels, 46 % ont moins de 30 ans et deux tiers sont des hommes. Ces jeunes s’orientent le plus souvent vers le statut de micro-entrepreneur.

Insee Analyses Grand Est
No 108
Paru le : Paru le 07/02/2020
Audrey Eichwald, Julien Meunier (Insee)
Insee Analyses Grand Est  No 108 - février 2020

En 2018, 15 140 nouvelles entreprises ont vu le jour dans les secteurs marchands non agricoles des cinq plus grandes intercommunalités du Grand Est : 5 760 dans l’Eurométropole de Strasbourg, 2 750 dans la Communauté Urbaine (CU) du Grand Reims, 2 560 dans la Métropole du Grand Nancy et un peu plus de 2 000 dans la Communauté d’agglomération (CA) Mulhouse Alsace Agglomération et à Metz Métropole. Comme au niveau national, le record historique de 2010 est battu dans ces territoires densément peuplés, alors que ce n’est pas le cas globalement dans la région.

À eux seuls, ces cinq établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) regroupent 41 % des 37 310 créations d’entreprises du Grand Est (figure 1). Ils ne rassemblent pourtant que 28 % de la population régionale et 38 % de l’emploi salarié.

Dans ces territoires, les nouvelles entreprises représentent 15,4 % de toutes celles qui y sont implantées en 2018. Ce taux de création dépasse 16 % dans le Grand Nancy et le Grand Reims ; il est le plus faible dans la CA Mulhouse Alsace Agglomération (13 %). En moyenne régionale, il n’est que de 12,5 %.

Figure 1Le dynamisme entrepreneurial du Grand Est est porté par ses cinq plus grandes intercommunalitésLes créations d’entreprises par EPCI en 2018

Le dynamisme entrepreneurial du Grand Est est porté par ses cinq plus grandes intercommunalités - Lecture : l’Eurométropole de Strasbourg enregistre 5 760 nouvelles entreprises en 2018 et un taux de création de 15,9 %.
EPCI Libellé EPCI Créations d’entreprises Taux de création
246700488 Eurométropole de Strasbourg 5 760 15,9
200067213 CU du Grand Reims 2 750 16,4
245400676 Métropole du Grand Nancy 2 560 16,5
242100410 Dijon Métropole 2 510 16,2
200066009 CA Mulhouse Alsace Agglomération 2 060 13,4
200039865 Metz Métropole 2 000 13,7
242500361 CA du Grand Besançon 1 680 13,6
200069250 CA Troyes Champagne Métropole 1 350 14,6
245901160 CA Valenciennes Métropole 1 080 13,1
200065647 CA Pays de Montbéliard Agglomération 880 14,8
246800726 CA Colmar Agglomération 880 11,3
200042190 CA de la Porte du Hainaut 830 14,2
200044618 CA du Douaisis (C.A.D.) 800 13,1
200068757 CA d'Épinal 710 11,6
200077055 CA Coulommiers Pays de Brie 700 15,1
200069052 CA Grand Belfort 640 12,6
200041630 CA Ardenne Métropole 630 9,7
200067874 CA de Haguenau 600 10,1
200043396 CA Maubeuge Val de Sambre 530 12,0
245701362 CA Portes de France-Thionville 500 11,9
200067114 CA de l'Auxerrois 480 11,7
200071066 CA de Saint-Dié-Des-Vosges 480 10,7
200071892 CA du Saint-Quentinois 460 11,9
248900334 CA du Grand Sénonais 440 13,5
200068500 CA de Cambrai 430 10,6
200066876 CA de Châlons-en-Champagne 430 12,4
200066058 CA Saint-Louis Agglomération 420 12,9
245700372 CA de Forbach Porte de France 410 12,1
247700107 CC Pays de Montereau 390 18,4
245701222 CA du Val de Fensch 380 15,2
200072031 CA de la Région de Château-Thierry 330 13,6
200070746 CA Sarreguemines Confluences 320 9,2
240200477 CA du Soissonnais 310 12,2
200067684 CA Épernay, Coteaux et Plaine de Champagne 310 11,4
200067502 CA Saint-Avold Synergie 300 10,8
200030633 CC du Caudrésis et du Catésis 300 11,7
200039949 CC Rives de Moselle 300 10,7
200067924 CC du Canton d'Erstein 290 11,3
245701271 CC du Pays Orne Moselle 280 13,0
200068666 CA de Saint-Dizier Der et Blaise 270 10,9
200070845 CC Orne Lorraine Confluences 270 12,7
200071785 CA Chauny Tergnier la Fère 260 13,4
246800569 CC de la Région de Guebwiller 260 11,7
245400262 CA de Longwy 260 12,4
200043321 CC du Pays de Mormal 250 11,9
200068146 CC Sarrebourg Moselle Sud 250 11,1
245400601 CC du Bassin de Pompey 250 13,2
200067130 CC de Puisaye-Forterre 240 11,8
200037133 CC du Provinois 240 12,8
246700967 CC de Sélestat 230 9,6
200070563 CC Terres Touloises 230 10,7
246701064 CC de la Région de Molsheim-Mutzig 230 9,3
200068112 CC du Pays de Saverne 230 10,4
200066041 CC Sundgau 220 9,8
200071157 CC des Hautes-Vosges 220 8,7
200036465 CC de Thann-Cernay 220 10,8
247700701 CC Brie Nangissienne 210 15,9
200070324 CC du Territoire de Lunéville à Baccarat 210 11,0
200034635 CC du Kochersberg 210 13,2
200041515 CC du Bassin de Pont-à-Mousson 210 11,3
245700398 CC de Freyming-Merlebach 200 14,6
200044048 CC Osartis Marquion 200 12,3
200043495 CA du Pays de Laon 200 10,6
200068377 CC de la Porte des Vosges Méridionales 190 9,5
200072544 CC des Deux Morin 190 12,7
247000011 CA de Vesoul 190 8,9
200041325 CC du Pays Rhénan 180 10,0
200068658 CA de Chaumont, du Bassin Nogentais et du Bassin de Bologne Vignory Froncles 180 8,5
245400171 CC Moselle et Madon 170 12,4
200068864 CC de la Mossig et du Vignoble 170 11,7
200033025 CA de Bar-le-Duc - Sud Meuse 170 10,8
200034270 CC du Pays de Barr 170 10,8
245400189 CC des Pays du Sel et du Vermois 170 13,0
246000756 CC du Pays Noyonnais 170 11,9
248900896 CC Yonne Nord 160 14,6
200066025 CC Pays Rhin - Brisach 160 11,5
200067783 CC de Hanau-la Petite Pierre 160 10,8
200043156 CC du Pays Rethélois 150 11,0
245701206 CC du Saulnois 150 10,6
200067916 CC Loire, Vignobles et Nohain 150 10,8
200071991 CC Retz-en-Valois 150 11,8
200049187 CA du Grand Verdun 150 9,2
246700744 CC des Portes de Rosheim 150 11,8
200067304 CC Serein et Armance 140 12,9
248900938 CC du Jovinien 140 12,5
200040251 CC Bassée-Montois 140 11,6
245701354 CC de l'Arc Mosellan 140 13,5
246701080 CC du Pays de Sainte-Odile 140 10,0
200037059 CC de la Haute Somme (Combles - Péronne - Roisel) 140 10,4
200069441 CC du Pays de Bitche 140 9,6
200068559 CC de l'Ouest Vosgien 130 10,2
200067650 CC Houve-Pays Boulageois 130 14,2
247000664 CC du Pays de Lure 130 12,7
245700695 CC de Cattenom et Environs 130 16,6
246800577 CC du Pays de Ribeauvillé 130 9,7
200039758 CC Avallon, Vézelay, Morvan 130 10,5
249000241 CC du Sud Territoire 130 15,4
247700065 CC du Pays de l'Ourcq 130 15,5
200070738 CC Mad et Moselle 130 11,6
245700133 CC du District Urbain de Faulquemont (Duf) 130 11,7
200069540 CC Norge et Tille 120 14,0
200043263 CC Cœur de l'Avesnois 120 10,2
200067957 CC Haut Chemin-Pays de Pange 120 13,1
248900748 CC du Gâtinais en Bourgogne 120 14,3
200039907 CC du Sud Messin 120 14,7
246800551 CC de la Vallée de Kaysersberg 120 10,0
240800862 CC des Crêtes Préardennaises 120 11,5
200067841 CC de l'Alsace Bossue 120 10,0
200067668 CC de la Cléry, du Betz et de l'Ouanne 120 9,4
247000722 CC du Pays d'Héricourt 110 14,5
200066157 CC de Commercy - Void - Vaucouleurs 110 11,5
200034718 CC de Vitry, Champagne et Der 110 10,3
200000545 CC des Portes de Romilly-sur-Seine 110 13,3
240200584 CC du Canton de Charly-sur-Marne 110 15,9
240200444 CC de la Thiérache du Centre 110 11,3
240800821 CC Ardenne, Rives de Meuse 110 9,4
200070589 CC de Seille et Grand Couronné 110 12,0
246700306 CC de la Vallée de la Bruche 110 9,6
240200576 CC de la Champagne Picarde 110 13,9
240200501 CC du Val de l'Aisne 110 13,1
200066033 CC Sud Alsace Largue 110 10,2
246000749 CC des Lisières de l'Oise 110 14,7
200041887 CC du Val Marnaysien 110 16,6
242504447 CC du Doubs Baumois 110 11,7
200071017 CC des Terres d'Auxois 110 10,1
246700843 CC de la Basse-Zorn 110 9,0
246800585 CC de la Vallée de Munster 100 9,5
200067486 CC Bouzonvillois-Trois Frontières 100 11,3
200067759 CC Vallées et Plateau d'Ardenne 100 9,0
200043404 CC du Sud Avesnois 100 11,3
200030526 CC du Ried de Marckolsheim 100 10,9
200023075 CC du Pays de Maîche 100 12,8
246800676 CC de la Vallée de la Doller et du Soultzbach 100 11,0
200068369 CC de Mirecourt Dompaire 100 11,1
246701098 CC du Pays de Niederbronn-les-Bains 100 7,8
200066835 CC de Sézanne-Sud Ouest Marnais 100 9,1
200068682 CC Terre d'Eau 100 9,8
242101434 CC du Pays Châtillonnais 100 8,3
200072825 CC Mirebellois et Fontenois 100 15,2
246700959 CC du Pays de la Zorn 100 12,2
247000755 CC du Pays de Luxeuil 90 10,2
240200493 CC du Pays du Vermandois 90 9,4
200036549 CC Val de Gray 90 8,3
200072999 CC du Grand Langres 90 8,6
200066850 CC des Paysages de la Champagne 90 7,8
245701164 CC du Warndt 90 10,6
200006716 CC du Nogentais 90 12,4
200033868 CC des Ballons des Hautes-Vosges 90 10,5
200069060 CC des Vosges du Sud 90 13,0
242100154 CC des Vallées de la Tille et de l'Ignon 90 12,2
245701404 CC du Pays Haut Val d'Alzette 90 11,7
240800847 CC des Portes du Luxembourg 90 11,1
245700950 CC du Pays de Phalsbourg 90 10,3
200067643 CC Meurthe, Mortagne, Moselle 90 13,3
200013050 CC Sauer-Pechelbronn 90 10,8
200071769 CC Picardie des Châteaux 90 13,5
200069003 CC du Barséquanais en Champagne 90 7,8
200070985 CC de l'Est de la Somme 80 10,3
200070290 CC Pays de l'Audunois et du Bassin de Landres 80 11,0
246800494 CC du Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux 80 10,6
240800920 CC de l'Argonne Ardennaise 80 8,7
246700926 CC du Pays de Wissembourg 80 9,5
200068294 CC des Deux Vallées Vertes 80 11,3
200041721 CC de la Haute Comté 80 9,7
247000706 CC du Pays Riolais 80 11,9
245100615 CC de la Grande Vallée de la Marne 80 9,5
200066108 CC Haute Saulx et Perthois-Val d'Ornois 80 12,2
200041283 CC de la Plaine du Rhin 80 9,7
240200600 CC des Trois Rivières 70 10,6
200035772 CC du Pays du Saintois 70 10,2
200067080 CC Chablis, Villages et Terroirs 70 8,3
246800445 CC du Centre du Haut-Rhin 70 10,6
200040178 CC de l'Outre-Forêt 70 9,5
200005957 CC de la Région de Rambervillers 70 10,6
200040426 CC du Val de l'Oise 70 12,8
200071041 CC du Chaourçois et du Val d'Armance 70 13,3
200039642 CC Le Tonnerrois en Bourgogne 70 8,3
200071777 CC d'Arcis, Mailly, Ramerupt 70 11,2
246800205 CC de la Vallée de Saint-Amarin 70 10,0
200042000 CC Bruyères-Vallons des Vosges 60 9,4
200070332 CC du Pays de Chalindrey, de Vannier Amance et de la Région de Bourbonne-Les-Bains 60 9,0
248900664 CC de la Vanne et du Pays d'Othe 60 14,7
200043438 CC de la Moivre à la Coole 60 12,3
248900383 CC de l'Agglomération Migennoise 60 11,1
200067429 CC Haut Nivernais-Val d'Yonne 60 8,9
200067379 CC Côtes de Champagne et Val de Saulx 60 12,3
248900524 CC de l'Aillantais 60 11,4
200071983 CC Thiérache Sambre et Oise 60 10,2
240200469 CC du Pays de la Serre 60 12,6
200041879 CC Terres de Saône 60 11,9
245901038 CC du Pays Solesmois 60 10,1
241000447 CC du Pays d'Othe 60 15,3
200070126 CC Seine et Aube 60 11,5
246700777 CC de la Vallée de Villé 50 8,7
245500327 CC du Sammiellois 50 13,3
247000821 CC Rahin et Cherimont 50 10,9
242101491 CC du Montbardois 50 10,1
246800395 CC du Val d'Argent 50 11,2
247000623 CC des Quatre Rivières 50 10,9
241000405 CC de la Région de Bar-sur-Aube 50 9,6
200068773 CC des Vosges Côté Sud Ouest 50 9,0
245100888 CC de la Brie Champenoise 50 13,4
200041622 CC Ardennes Thiérache 50 11,4
200044253 CC du Bassin de Joinville en Champagne 50 9,0
200042703 CC de l'Argonne Champenoise 50 7,8
200027308 CC d'Auberive Vingeanne et Montsaugeonnais 50 11,2
200066165 CC Val de Meuse - Voie Sacrée 50 14,3
200043693 CC Terre Lorraine du Longuyonnais 50 8,7
200040137 CC des Lacs de Champagne 50 9,1
200041861 CC du Triangle Vert 40 10,3
245400510 CC du Pays de Colombey et du Sud Toulois 40 9,5
200039063 CC Forêts, Seine et Suzon 40 9,9
200069433 CC de Vezouze en Piémont 40 9,8
241000223 CC Forêts, Lacs, Terres en Champagne 40 13,8
247000367 CC des Combes 40 14,2
200039709 CC du Serein 40 10,8
245200597 CC des Trois Forêts 40 11,3
242101442 CC de Saulieu 40 10,2
200066132 CC du Pays de Stenay et du Val Dunois 40 9,3
200041853 CC du Pays de Montbozon et du Chanois 40 13,9
200034874 CC Côtes de Meuse Woëvre 40 12,5
247000854 CC de la Haute Vallée de l'Ognon 40 8,9
200066140 CC de l'Aire à l'Argonne 40 11,2
200066892 CC de Vendeuvre-Soulaines 40 10,0
200069664 CC Meuse Rognon 40 8,4
241000488 CC de l'Orvin et de l'Ardusson 30 10,9
247000698 CC des Monts de Gy 30 10,1
200066116 CC Argonne-Meuse 30 10,7
245501176 CC du Territoire de Fresnes-en-Woëvre 30 14,4
245400759 CC du Pays du Sanon 30 13,7
200042992 CC Perthois-Bocage et Der 30 11,0
200066173 CC de Damvillers Spincourt 30 10,8
240200592 CC du Chemin des Dames 30 13,2
200070910 CC Tille et Venelle 30 13,5
245501242 CC du Pays d'Étain 30 10,2
247000714 CC du Pays de Villersexel 30 9,3
200042620 CC de la Région de Suippes 30 10,6
240200519 CC du Canton d'Oulchy-le-Château 30 13,4
242101459 CC du Pays d'Alésia et de la Seine 30 7,4
200036150 CC des Hauts du Val de Saône 30 6,4
245501259 CC du Pays de Montmédy 30 12,8
242504371 CC du Pays de Sancey-Belleherbe 30 9,0
245100979 CC du Sud Marnais 30 9,9
245501184 CC du Pays de Revigny-sur-Ornain 30 8,4
240200634 CC des Portes de la Thiérache 20 6,7
  • Lecture : l’Eurométropole de Strasbourg enregistre 5 760 nouvelles entreprises en 2018 et un taux de création de 15,9 %.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Figure 1Le dynamisme entrepreneurial du Grand Est est porté par ses cinq plus grandes intercommunalitésLes créations d’entreprises par EPCI en 2018

  • Lecture : l’Eurométropole de Strasbourg enregistre 5 760 nouvelles entreprises en 2018 et un taux de création de 15,9 %.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Un poids prépondérant des immatriculations de micro-entrepreneurs

Avec 6 470 nouvelles entreprises en 2018, les créations se font d’abord sous le régime du micro-entrepreneur dans les cinq plus grands EPCI de la région, comme ailleurs. Ces immatriculations représentent 43 % de l’ensemble des créations d’entreprises dans ces territoires (figure 2), soit 4 points de plus que la moyenne régionale. Parmi les autres créations, plus de la moitié sont des entreprises individuelles classiques, qui, pour la première fois, ont plus de poids que les sociétés, que ce soit dans les cinq plus grands EPCI que dans le Grand Est. Seule la CU du Grand Reims compte encore en 2018 un peu plus de nouvelles sociétés que d’entreprises individuelles classiques.

Figure 2Record des créations d'entreprises en 2018Évolution de la structure des créations d'entreprises dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est

En nombre
Record des créations d'entreprises en 2018 (En nombre)
Sociétés Entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) Micro-entrepreneurs Total
2008 3 760 3 530 7 290
2009 3 460 2 200 6 630 12 290
2010 3 510 1 870 7 890 13 280
2011 3 660 1 650 6 620 11 920
2012 3 530 1 550 6 640 11 710
2013 3 410 2 370 6 170 11 950
2014 3 590 2 110 6 280 11 980
2015 3 660 2 760 4 290 10 710
2016 3 930 3 100 4 610 11 640
2017 4 090 3 470 5 040 12 600
2018 4 130 4 540 6 470 15 140
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Figure 2Record des créations d'entreprises en 2018Évolution de la structure des créations d'entreprises dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est

  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Une dynamique portée par les entreprises individuelles

Depuis le dernier niveau record de 2010, le nombre de créations d’entreprises dans les cinq plus grands EPCI de la région a progressé de 14 %, soit 1 860 unités supplémentaires. Cette croissance repose essentiellement sur les créations d’entreprises individuelles classiques. Leur nombre a en effet été multiplié par 2,4 entre 2010 et 2018 (figure 3). La mise en place du cadre administratif et fiscal simplifié de l’auto-entrepreneur en 2009, permettant de développer une activité de taille modeste, avait freiné le développement des entreprises individuelles classiques au début des années 2010. Depuis 2015 et la requalification plus contraignante du régime de l’auto-entrepreneur (devenu micro-entrepreneur), les créations d’entreprises individuelles progressent sensiblement. Elles avaient presque retrouvé en 2017 leur niveau de 2008.

Sur la dernière année, la croissance du nombre de créations d’entreprises s’est particulièrement accélérée : + 20,1 % entre 2017 et 2018 dans les cinq plus grandes intercommunalités, contre + 8,5 % en moyenne annuelle de 2015 à 2017. Le même essor, un peu moins marqué, peut être observé à l’échelle régionale (+ 15 %). Dans les deux cas, les micro-entrepreneurs expliquent près de 60 % de cette hausse, sans doute en lien avec les évolutions législatives entrées en vigueur au 1er janvier 2018, et notamment le doublement des seuils du chiffre d’affaires permettant d’accéder à ce régime fiscal simplifié. Ainsi, en 2018, les nouvelles immatriculations de micro-entrepreneurs retrouvent désormais leur niveau de 2014, c’est-à-dire celui qui prévalait avant la requalification plus contraignante de ce statut. Le reste de la forte hausse des créations d’entreprises entre 2017 et 2018 est portée par le dynamisme des entreprises individuelles classiques.

Globalement, le nombre de créations de sociétés est beaucoup plus stable d’une année sur l’autre. Entre 2010 et 2018, il a tout de même progressé de 17,4 %, soit 612 unités supplémentaires. Les cinq plus grands EPCI du Grand Est enregistrent ainsi 4 130 nouvelles sociétés en 2018, un niveau record.

Figure 3Forte augmentation des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grands EPCI de la région en 2018Évolution du nombre de créations d’entreprises dans la région et les cinq plus grands EPCI depuis 2010

Indice base 100 en 2010
Forte augmentation des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grands EPCI de la région en 2018 (Indice base 100 en 2010) - Lecture : le nombre de créations d’entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) a augmenté de 142 % entre 2010 et 2018 dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, contre 108 % en moyenne dans la région.
Entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) des cinq EPCI Entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) du Grand Est Micro-entrepreneurs des cinq EPCI Micro-entrepreneurs du Grand Est Sociétés des cinq EPCI Sociétés du Grand Est
2010 100 100 100 100 100 100
2011 88 87 84 82 104 100
2012 83 80 84 83 100 95
2013 127 124 78 73 97 96
2014 113 118 80 73 102 97
2015 148 145 54 47 104 97
2016 166 159 58 47 112 103
2017 185 175 64 47 117 107
2018 242 208 82 58 117 108
  • Lecture : le nombre de créations d’entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) a augmenté de 142 % entre 2010 et 2018 dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, contre 108 % en moyenne dans la région.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Figure 3Forte augmentation des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grands EPCI de la région en 2018Évolution du nombre de créations d’entreprises dans la région et les cinq plus grands EPCI depuis 2010

  • Lecture : le nombre de créations d’entreprises individuelles (hors micro-entrepreneurs) a augmenté de 142 % entre 2010 et 2018 dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, contre 108 % en moyenne dans la région.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Une augmentation des créations plus rapide qu'en moyenne régionale dans tous les secteurs d'activité

Entre 2010 et 2018, quel que soit le secteur d'activité considéré, le nombre de créations d'entreprises augmente davantage dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est que dans l'ensemble de la région (figure 4). Le secteur des transports se détache très nettement : en huit ans, le nombre de créations d'entreprises dans les cinq EPCI a été multiplié par neuf, une progression 2,2 fois plus forte qu'en moyenne dans le Grand Est. Les trois quarts des entreprises de la région créées dans ce domaine en 2018 le sont dans ces cinq territoires, contre 40 % en 2010. Alors que le secteur des transports ne rassemblait que 1,7 % de l'ensemble des créations dans ces cinq EPCI en 2010, il en regroupe désormais 13,6 %. Fin 2018, seul un quart des entreprises du secteur existait déjà en début d'année. Plus de neuf créations sur dix sont des entreprises individuelles : 53 % se font sous le statut de micro-entrepreneur et 39 % sont des entreprises individuelles classiques (contre respectivement 51 % et 36 % dans l'ensemble de la région). À elles seules, les « autres activités de poste et de courrier », qui incluent les coursiers urbains, le transport de repas et les services de livraison à domicile, concentrent 84 % des créations de ce secteur ; parmi elles, trois sur cinq relèvent du régime de micro-entrepreneur.

Dans l'hébergement-restauration, le nombre de créations augmente aussi entre 2010 et 2018 de façon bien plus importante dans les cinq EPCI qu'en moyenne dans la région  : + 34 % contre + 1 %. Comparée aux transports, la création d'entreprises se concentre toutefois un peu moins dans ces cinq intercommunalités (38 % des créations du Grand Est en 2018). Seul un cinquième de ces nouvelles entreprises sont créées sous le statut de micro-entrepreneur en 2018. Deux sur trois ont une activité principale de " restauration de type rapide ".

Figure 4Transport et hébergement-restauration : des progressions nettement supérieures à la moyenne régionaleÉvolution des créations d’entreprises par secteur d’activité dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est entre 2010 et 2018 et comparaison avec l'évolution moyenne régionale

Transport et hébergement-restauration : des progressions nettement supérieures à la moyenne régionale - Lecture : dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, 1 040 entreprises sont créées dans la santé en 2018, dont 25 % sous le statut de micro-entrepreneur. Les créations progressent de 63 % entre 2010 et 2018 dans ce secteur, c’est 5 points de plus que dans le Grand Est.
Total 5 EPCI Grand Est Écart des évolutions (en points)
2010 2018 Évolution (en %) Micro-entrepreneurs 2018 Part des micro-entrepreneurs (en %) 2010 2018 Évolution (en %)
Activités financières 310 410 29,9 80 19,1 780 970 24,4 5,5
Activités immobilières 420 550 30,7 80 14,5 1 060 1 330 25,5 5,2
Autres services aux ménages 1 750 1 290 -26,5 800 62,1 6 070 3 940 -35,1 8,6
Commerce 2 770 2 610 -5,8 610 23,4 8 920 7 210 -19,1 13,3
Transports 230 2 060 816,9 1 090 53,0 580 2 730 373,3 443,6
Hébergement Restauration 510 690 34,2 140 20,7 1 780 1 790 0,7 33,6
Construction 1 650 1 250 -24,0 250 19,9 6 510 4 060 -37,6 13,6
Enseignement 730 820 12,2 700 85,0 1 640 1 790 8,6 3,5
Santé 640 1 040 63,4 260 25,0 1 730 2 740 57,9 5,5
Action sociale 40 90 120,0 50 58,0 90 200 117,0 3,0
Industrie 590 480 -18,3 150 30,7 2 510 1 940 -22,8 4,5
Information et communication 680 660 -2,9 440 66,7 1 480 1 380 -6,8 3,9
Soutien aux entreprises 2 970 3 200 7,8 1 830 57,1 7 470 7 230 -3,3 11,1
  • * Pour les transports, les évolutions sont trop importantes pour être représentées sur le graphique à cette échelle : les créations y progressent de 817 % entre 2010 et 2018 dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, soit 444 points de plus qu'en moyenne dans la région. En 2018, 2 060 entreprises sont créées dans ces grandes intercommunalités, dont 53 % sous le statut de micro-entrepreneur.
  • Lecture : dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, 1 040 entreprises sont créées dans la santé en 2018, dont 25 % sous le statut de micro-entrepreneur. Les créations progressent de 63 % entre 2010 et 2018 dans ce secteur, c’est 5 points de plus que dans le Grand Est.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Figure 4Transport et hébergement-restauration : des progressions nettement supérieures à la moyenne régionaleÉvolution des créations d’entreprises par secteur d’activité dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est entre 2010 et 2018 et comparaison avec l'évolution moyenne régionale

  • * Pour les transports, les évolutions sont trop importantes pour être représentées sur le graphique à cette échelle : les créations y progressent de 817 % entre 2010 et 2018 dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, soit 444 points de plus qu'en moyenne dans la région. En 2018, 2 060 entreprises sont créées dans ces grandes intercommunalités, dont 53 % sous le statut de micro-entrepreneur.
  • Lecture : dans les cinq plus grands EPCI du Grand Est, 1 040 entreprises sont créées dans la santé en 2018, dont 25 % sous le statut de micro-entrepreneur. Les créations progressent de 63 % entre 2010 et 2018 dans ce secteur, c’est 5 points de plus que dans le Grand Est.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Les activités de soutien aux entreprises et le commerce concentrent le plus de créations

Avec 3 200 créations en 2018, le soutien aux entreprises rassemble 21 % des nouvelles entreprises dans les cinq grandes intercommunalités régionales, 2 points de plus que dans l'ensemble du Grand Est. C'est le secteur qui concentre le plus de créations, mais aussi celui qui est le plus plébiscité par les micro-entrepreneurs : quasiment trois sur dix se lancent dans ce domaine. À elle seule, l'activité " conseil pour les affaires et autres conseils de gestion " (gestion des ressources humaines, gestion de projets hors immobilier...) regroupe trois nouvelles entreprises sur dix.

Juste derrière le soutien aux entreprises, le commerce est le deuxième secteur qui attire le plus de créateurs d'entreprises dans les cinq métropoles régionales en 2018 (17 %). Il a toutefois perdu du terrain par rapport à 2010 (21 %), même si son recul est moins marqué qu'en moyenne dans la région. Les trois quarts des nouveaux commerçants optent pour une structure d'entreprise classique, le commerce de voitures et véhicules légers ainsi que le commerce à distance étant les deux activités privilégiées. La création d'entreprises dans ce secteur est globalement moins concentrée géographiquement : seules 36 % des nouvelles entreprises commerciales du Grand Est s'implantent dans l'une de ses cinq grandes intercommunalités.

À l'inverse, ces territoires enregistrent près de la moitié des nouvelles entreprises régionales des secteurs de l'information-communication et de l'enseignement. Ces activités s'y développent surtout sous le régime du micro-entrepreneur, avec respectivement 85 % et 67 % des créations. Dans l'enseignement, ce statut est privilégié, dans la mesure où il s'agit souvent d'une activité de complément.

Un net recul du nombre de micro-entrepreneurs dans la coiffure, les soins de beauté ou la construction

Entre 2010 et 2018, deux secteurs ont enregistré un quart de créations d'entreprises en moins dans les cinq plus grands EPCI de la région, et plus d'un tiers dans l'ensemble du Grand Est : la construction et les " autres services aux ménages " (coiffure, soins de beauté...). Le nombre d'immatriculations sous le statut de micro-entrepreneur a fortement baissé sur la période et les principales activités sont concernées. Le nombre de nouveaux micro-entrepreneurs dans la coiffure et dans les soins de beauté s'est ainsi effondré de 80 %, comme dans les travaux d'installation électrique et les travaux de peinture et vitrerie ; il s'est réduit aux deux tiers dans les travaux de maçonnerie. Dans ces activités, les créations se font désormais davantage dans le cadre de structures classiques : le nombre de créations d'entreprises individuelles hors micro-entrepreneurs a presque triplé dans la construction et doublé dans les autres services aux ménages sur la période.

Dans une moindre mesure, l'industrie a également perdu des créateurs d'entreprises entre 2010 et 2018. Le constat est le même : deux fois moins de nouveaux micro-entrepreneurs, mais quatre fois plus d'entrepreneurs individuels classiques.

Moins d'emplois offerts en 2018 qu’en 2010

En 2018, 4,8 % des nouvelles entreprises emploient des salariés dès leur création, dans les cinq plus grands EPCI régionaux comme dans l'ensemble du Grand Est. Hors micro-entrepreneurs, cette proportion atteint 8,3 % dans les cinq métropoles, soit 0,5 point de plus que dans la région. Elle est cependant deux fois plus faible qu’en 2010, avec notamment une centaine de nouvelles sociétés employeuses de moins. En 2018, 94 % des nouvelles entreprises employeuses sont néanmoins des sociétés, contre 90 % en 2010.

Au final, 1 530 emplois salariés sont offerts dans les nouvelles entreprises de ces cinq EPCI en 2018, contre 2 210 huit ans plus tôt. Comme ailleurs, les entreprises employeuses débutent leur activité avec deux salariés en moyenne. Cependant, en 2018, sept nouvelles sociétés emploient déjà plus de 15 salariés dès leur création, soit 12,5 % de l'ensemble des nouveaux emplois.

Le secteur de l'hébergement-restauration rassemble 27 % des postes offerts en 2018, soit 11 points de plus qu'en 2010. Trois sociétés fraîchement constituées y engagent chacune une vingtaine de salariés et ce secteur est celui qui compte proportionnellement le plus d'entreprises employeuses. Le commerce et la construction regroupent ensuite chacun 19 % des emplois salariés créés. Plus loin derrière, le secteur du soutien aux entreprises en offre 12 %.

Deux créateurs d'entreprises individuelles sur trois sont des hommes

Dans les cinq plus grands EPCI de la région, les entreprises individuelles sont davantage créées par des hommes qu'en moyenne dans le Grand Est (figure 5). Certaines activités sont tout particulièrement à dominante masculine : la construction, les transports ou encore l'information-communication (respectivement 98 %, 95 % et 82 % de créateurs). Les nouvelles entreprises individuelles de l'hébergement-restauration et du commerce sont aussi bien plus souvent créées par des hommes (76 % et 71 %). Quelques secteurs sont tout de même majoritairement féminins, comme l'action sociale, la santé, ou les autres services aux ménages.

Les nouveaux entrepreneurs individuels sont particulièrement jeunes dans les cinq métropoles régionales : 46 % ont moins de 30 ans, contre 37 % dans le Grand Est. Ces jeunes se tournent davantage vers le statut de micro-entrepreneur, à 62 % contre 59 % pour l'ensemble des créateurs d'entreprises individuelles. Ils sont surtout très nombreux dans les transports : 83 % des créateurs d'entreprises individuelles n'ont pas 30 ans dans ce secteur.

Depuis 2010, les créateurs d'entreprises individuelles sont plus jeunes, avec une augmentation de 66 % des moins de 30 ans. Parallèlement, les seniors sont aussi plus nombreux : le nombre de créateurs de plus de 65 ans et a doublé sur la période. Ces derniers ne représentent toutefois que 1,8 % des créateurs en 2018, voire un peu plus dans les secteurs de l'enseignement, de l'industrie, des autres services aux ménages ou encore du soutien aux entreprises (3 %).

Figure 5Davantage d'hommes et de jeunes chez les créateurs d’entreprises dans les cinq métropoles régionalesRépartition par sexe et âge de l'ensemble des créateurs d'entreprises individuelles dans les cinq plus grands EPCI et dans l’ensemble du Grand Est en 2018

En %
Davantage d'hommes et de jeunes chez les créateurs d’entreprises dans les cinq métropoles régionales (En %) - Lecture : en 2018, 28 % des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grandes intercommunalités régionales sont faites par des hommes âgés de 20 à 29 ans ; ils sont à l’origine de 22 % des créations dans l’ensemble du Grand Est.
Total des cinq EPCI Grand Est
Homme Femme Homme Femme
Moins de 20 ans 4,0 0,5 2,6 0,5
20-29 ans 28,2 13,0 21,6 12,0
30-39 ans 16,7 10,3 17,1 11,8
40-49 ans 9,0 5,8 10,5 7,7
50-59 ans 4,8 3,2 6,5 4,1
60-65 ans 2,0 0,8 2,8 1,0
Plus de 65 ans 1,3 0,5 1,3 0,4
  • Lecture : en 2018, 28 % des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grandes intercommunalités régionales sont faites par des hommes âgés de 20 à 29 ans ; ils sont à l’origine de 22 % des créations dans l’ensemble du Grand Est.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles, entreprises individuelles uniquement.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Figure 5Davantage d'hommes et de jeunes chez les créateurs d’entreprises dans les cinq métropoles régionalesRépartition par sexe et âge de l'ensemble des créateurs d'entreprises individuelles dans les cinq plus grands EPCI et dans l’ensemble du Grand Est en 2018

  • Lecture : en 2018, 28 % des créations d’entreprises individuelles dans les cinq plus grandes intercommunalités régionales sont faites par des hommes âgés de 20 à 29 ans ; ils sont à l’origine de 22 % des créations dans l’ensemble du Grand Est.
  • Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles, entreprises individuelles uniquement.
  • Source : Insee, Répertoire des Entreprises et des Établissements (Sirene).

Définitions

Les créations d’entreprises correspondent aux nouvelles immatriculations dans le répertoire Sirene, qui enregistrent un début d’activité relevant de l’un des cas suivants :

  • création de nouveaux moyens de production ;
  • cas où l’entrepreneur redémarre une activité après une interruption de plus d’un an ;
  • cas où l’entrepreneur redémarre une activité après une interruption demoins d’un an, mais avec changement d’activité ;
  • reprise, par une entreprise nouvelle, des activités d’une autre entreprise s’il n’y a pas continuité d’activité et de localisation entre la situation du cédant et celle du repreneur.

Dans le cas des micro-entrepreneurs, en l’absence d’information sur le démarrage de l’activité, ce sont les demandes d’immatriculation qui sont comptabilisées ; certaines se traduiront par une vraie création d’activité, d’autres par un démarrage différé, voire jamais réalisé. Une partie de ces demandes, enfin, seront invalidées par l’Acoss. Ces radiations seront prises en compte ultérieurement dans la démographie d’entreprises dite « structurelle ».

Les entreprises classiques désignent les entreprises hors micro-entrepreneurs.

Les entreprises individuelles sont les entreprises qui n’ont pas de personnalité morale différente de la personnalité physique.

Pour en savoir plus

Gourdon H., « Les créations d’entreprises en 2018 - En forte hausse, portées par les immatriculations de micro-entrepreneurs », Insee Première n° 1734, janvier 2019.

Martini T., « Démographie d'entreprises - Des créations en hausse, portées par les entreprises individuelles et le nouvel élan des micro-entreprises », dans Bilan économique 2018 - Grand Est, Insee Conjoncture Grand Est n° 18, juin 2019.

Eichwald A., Greiner V., « 4 900 créations d'entreprises dans l'Eurométropole de Strasbourg en 2017 ; un record », Insee Analyses Grand Est n° 73, juillet 2018.

Eichwald A., Greiner V., « Des créations d'entreprises classiques au plus haut dans la métropole du Grand Nancy en 2017 », Insee Analyses Grand Est n° 72, juillet 2018.