Une famille sur cinq ne compte qu’un seul parent en Bourgogne-Franche-Comté, une part qui a doublé en 25 ans

Madeline Bertrand (Insee)

La région compte 71 300 familles monoparentales en 2015, dont près de la moitié vivent dans les grands pôles d’emplois. Ces parents seuls, pour 80 % des femmes, sont plus souvent en HLM et moins souvent propriétaires que les couples de parents. Ils sont moins diplômés et ont un taux d’emploi plus faible.

Le niveau de vie des familles monoparentales est nettement inférieur à celui des autres familles avec enfant mineur : 500 € de moins, par mois et par unité de consommation. Le taux de pauvreté quant à lui est presque trois fois plus élevé : 38 % contre 14 %. Les familles monoparentales de Bourgogne-Franche-Comté sont toutefois dans une situation légèrement plus favorable que celles des autres régions de province.

Selon les endroits où elles vivent, elles peuvent être sujettes à différents types de vulnérabilité : une vulnérabilité économique, notamment à l’écart des principaux pôles d’emplois ; une vulnérabilité sociale, avec des difficultés plus importantes s’agissant d’entretenir un réseau de relations dans les territoires denses ; une vulnérabilité territoriale, avec des espaces peu peuplés ou éloignés des grands axes qui offrent une gamme restreinte de services, équipements et établissements facilitant l’intégration.

Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté
No 61
Paru le : Paru le 27/09/2019
Madeline Bertrand (Insee)
Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté  No 61 - septembre 2019

La monoparentalité peut avoir de multiples origines : séparation, veuvage, parent non déclaré en couple, arrivée de l’enfant sans avoir vécu en couple auparavant. Depuis la fin des années 60, le nombre de familles avec enfant mineur est resté stable en Bourgogne-Franche-Comté et n’a progressé que très légèrement en France métropolitaine. Dans le même temps, le nombre de familles monoparentales a triplé dans les deux territoires. Dans la région, elles représentaient 7 % des familles avec enfant mineur en 1968, 11 % en 1990 et 21 % en 2015. Ainsi, sur les 333 700 familles avec au moins un enfant mineur vivant dans la région, 71 300 ne comptent qu’un seul parent (figure 1). Celles-ci comptent au total 121 100 enfants, dont 13 100 en bas âge c’est-à-dire de moins de 4 ans, et 8 000 enfants majeurs.

Les femmes continuent de représenter la très grande majorité des parents seuls de ces familles : 80 % en 2015, comme en 1968. Cette proportion atteint 90 % pour les familles monoparentales avec un enfant en bas âge.

Figure 171 300 familles monoparentales en Bourgogne-Franche-Comté en 2015

71 300 familles monoparentales en Bourgogne-Franche-Comté en 2015
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
Familles mono-parentales Couples avec enfant(s) Familles mono-parentales Couples avec enfant(s)
Familles 71 300 262 400 1 792 200 6 211 300
avec enfant(s) de moins de 4 ans (en %) 16 35 18 36
parents âgés de moins de 30 ans (en %) 10 11 11 10
parents cadres (en %) 12 20 20 24
résidant dans une zone urbaine (en %) 80 73 89 85
Logement
propriétaires de leur logement (en %) 33 72 30 66
résidant en HLM (en %) 33 11 36 14
résidant en appartement (en %) 56 26 41 30
Revenus (1)
niveau de vie médian (en €) 14 000 19 900 13 800 20 100
part des prestations sociales dans le revenu disponible (en %) 22 8 22 8
familles sous le seuil de pauvreté (en %) 38 14 40 16
  • (1) familles avec au moins un enfant de moins de 18 ans.
  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans (sauf pour les revenus).
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), Filosofi 2015

La monoparentalité, un phénomène particulièrement urbain

Un tiers seulement des familles avec enfant mineur vivent dans un pôle urbain d’au moins 10 000 emplois, quand c’est le cas d’une famille monoparentale sur deux. Certaines y habitaient déjà mais d’autres ont pu s’y installer, après une séparation par exemple. Les villes offrent davantage d’opportunités professionnelles et la perspective d’un revenu stable. Comme elles concentrent de nombreux services et équipements, elles permettent de concilier plus facilement vie professionnelle et obligations parentales : emmener son jeune enfant chez le pédiatre, trouver un système de garde pour le temps périscolaire ou pour ses enfants trop jeunes pour être scolarisés, permettre aux plus grands d’aller facilement au collège en prenant un bus, etc. C’est aussi dans ces villes que se trouve la majorité des logements sociaux, qui permettent de bénéficier de conditions de logement décentes à un prix modéré.

Dans les principales villes de la région, les préfectures, mais aussi dans les petites villes qui animent des territoires ruraux (Châtillon-sur-Seine, Clamecy, Semur-en-Auxois, Decize, Louhans), plus du quart des familles avec enfant mineur sont monoparentales.

On retrouve cette même proportion dans le Territoire de Belfort, qui est le département le plus urbanisé de la région. L’urbain n’explique pourtant pas tout : la Nièvre et l’Yonne comptent près d’un quart de familles monoparentales parmi leurs familles avec enfant mineur. Bien qu’assez peu nombreuses, elles sont proportionnellement très présentes sur l’ensemble de ces deux départements, y compris dans les zones très peu denses.

Des familles plus fréquemment en HLM et plus rarement propriétaires

Là où seulement un couple avec enfant mineur sur dix vit en HLM, une famille monoparentale sur trois habite un logement social. Cette proportion augmente même légèrement pour les familles monoparentales comptant un enfant en bas âge. Une situation là encore très liée à la ville, où les prix de l’immobilier sont plus élevés et l’offre de HLM plus développée.

À l’inverse, un parent de famille monoparentale sur trois est propriétaire de son logement, contre sept couples avec enfant mineur sur dix. De même, alors que 80 % des couples avec enfants vivent dans une maison, cette part est deux fois moins élevée au sein des familles monoparentales. Un niveau de vie plus faible et le fait d’habiter dans des territoires plus urbains, où les logements sont plus coûteux et les maisons plus rares, peuvent expliquer ces écarts.

En Saône-et-Loire, c’est près d’une famille monoparentale sur deux qui occupe un logement social pour seulement 30 % de propriétaires. En revanche, dans les intercommunalités situées au nord de Dijon, à l’est de Vesoul ou dans la moitié est de la Nièvre, plus de la moitié des parents des familles monoparentales sont propriétaires.

Femmes et hommes ne sont pas dans la même situation vis-à-vis du logement. Plus de la moitié des pères à la tête d’une famille monoparentale sont propriétaires de leur logement, contre moins de 29 % des femmes vivant seules avec leurs enfants.

Les parents seuls moins diplômés, moins souvent en emploi

Les parents à la tête d’une famille monoparentale sont moins souvent diplômés du baccalauréat que le reste des parents d’enfants mineurs : 47 % contre 55 %. Cet écart diminue avec l’âge. Particulièrement important chez les moins de 30 ans, 30 % contre 51 %, il disparaît à partir de 50 ans : 40 % ont le baccalauréat quel que soit le type de famille et le niveau de diplôme est globalement le même.

Ce niveau de diplôme plus faible constitue un frein à l’emploi. Un quart des parents élevant seuls leurs enfants ne travaillent pas contre seulement un dixième des parents en couple. Le niveau de diplôme n’est pas le seul facteur explicatif. Il y a également une difficulté à s’occuper seul de sa famille tout en étant en emploi, et ce d’autant plus lorsqu’on a un enfant en bas âge. Ainsi, plus de la moitié des parents isolés avec un enfant de moins de 4 ans sont sans emploi.

Un niveau de vie médian inférieur de 500 € par mois et par unité de consommation

Le niveau de vie médian partage la population en deux, la première moitié ayant un niveau de vie inférieur et la seconde un niveau de vie supérieur. Au sein des familles monoparentales de Bourgogne-Franche-Comté, ce niveau de vie médian est de 14 000 € par an (figure 2). C’est moins que dans les familles avec deux parents, où il atteint 19 900 €, soit 500 € de plus par mois par unité de consommation. 85 % des familles monoparentales sont en-dessous du niveau de vie médian de la population régionale (20 340 € par an). Pour 38 % d’entre elles, il est même inférieur à 12 340 €, soit le seuil de pauvreté en France en 2015. Pour les couples avec enfant mineur, ce taux de pauvreté n’est pour comparaison que de 14 % dans la région. Le taux de pauvreté des familles monoparentales reste plus favorable en Bourgogne-Franche-Comté que dans les autres régions de province, où il atteint 42 %.

Le budget des familles monoparentales est ainsi très dépendant des prestations sociales (allocations familiales et logement, RSA, etc.), qui représentent 22 % de leurs revenus, contre 8 % pour les couples avec enfant mineur.

Bien qu’elles ne disposent que d’un seul revenu, 15 % des familles monoparentales ont tout de même un niveau de vie supérieur au niveau de vie médian de la région. 5 % d’entre elles disposent même de plus de 28 050 € par an et par unité de consommation, soit près d’une fois et demie le revenu médian. Cela reste moins que pour les familles avec deux parents, qui sont 17 % à dépasser ce seuil.

Figure 283 % des familles monoparentales ont un niveau de vie plus faible que le niveau de vie médian des couples avec enfant mineur Répartition comparée du niveau de vie en 2015 des familles monoparentales et des couples avec enfant mineur, par décile

83 % des familles monoparentales ont un niveau de vie plus faible que le niveau de vie médian des couples avec enfant mineur
Type de ménage regroupé Familles monoparentales Couples avec enfant(s)
1ᵉʳ décile 8 320 11 130
2ème décile 9 890 13 810
3ème décile 11 230 16 070
4ème décile 12 620 18 030
5ème décile 13 970 19 840
6ème décile 15 340 21 720
7ème décile 16 920 23 880
8ème décile 19 090 26 970
9ème décile 23 060 32 890
  • Source : Insee, Filosofi 2015

Figure 283 % des familles monoparentales ont un niveau de vie plus faible que le niveau de vie médian des couples avec enfant mineur Répartition comparée du niveau de vie en 2015 des familles monoparentales et des couples avec enfant mineur, par décile

  • Source : Insee, Filosofi 2015

Une vulnérabilité économique, mais aussi sociale et territoriale

La vulnérabilité peut prendre trois formes : économique, sociale, territoriale (méthodologie). Une famille monoparentale peut faire face alternativement ou simultanément à chacune d’elles. Ces vulnérabilités sont bien sûr interconnectées : le réseau social par exemple influe sur les chances de trouver un emploi et, à l’inverse, exercer une activité professionnelle peut favoriser le développement du tissu social.

Dans certaines intercommunalités de la région, les familles monoparentales sont en difficulté sur les trois axes. C’est le cas dans les Hauts du Val de Saône1, le Pays de Sancey-Belleherbe2, les Bresses Revermont3 et Louhannaise4 ainsi que le Nivernais Bourbonnais5. Cela ne signifie pas que les parents seuls qui vivent dans ces cinq territoires sont les plus en difficulté sur chacun de ces axes. La vulnérabilité est certes multiple, mais elle est globalement contenue dans la Bresse Louhannaise, et au moins sur le plan social dans la Bresse Revermont. Les grandes villes où se concentrent la plupart des familles monoparentales cumulent souvent des fragilités économique et sociale, en dépit des aménagements territoriaux favorables à leur intégration.

À l’inverse, certains territoires cumulent des forces sur les trois axes. C’est le cas des intercommunalités viticoles de Chablis6, Gevrey7, Beaune8 ou encore Champagnole9, mais aussi d’autres moins favorisées, Alésia10, Frasne11, Saint-Claude12 ou Orgelet13. Des territoires qu’on considère comme isolés offrent parfois de bonnes conditions d’intégration aux familles monoparentales, sur les plans économique et social par exemple dans plusieurs intercommunalités du Morvan.

Vulnérabilité économique plus forte à l’écart des principaux pôles d’emploi

Pour pourvoir aux besoins de sa famille, le parent a besoin de revenus qui soient stables. Le logement occupant une part importante dans le budget des familles, l’accès à la propriété ou à un logement HLM est déterminant.

Dans la région, 14 % des familles monoparentales sont extrêmement vulnérables sur le plan économique. Les territoires où elles sont le plus en difficulté sont ceux du nord de la Haute-Saône, avec les intercommunalités des Hauts du Val de Saône, de la Haute Comté14 et du Pays de Luxeuil15 (figure 3). Leur situation est également peu favorable dans le Grand Sénonais16, le Jovinien17 et l’agglomération Migennoise18, au cœur de l’Yonne. Enfin, les familles qui vivent dans la Bresse ou dans les territoires qui jouxtent le Morvan, comme l’intercommunalité de Loire, Vignobles et Nohain19, sont souvent plus vulnérables économiquement. Malgré des coûts de logement abordables, les revenus des familles monoparentales y sont plus bas et proviennent moins des salaires.

À l’inverse, 12 % des familles monoparentales sont dans une situation économique favorable, notamment dans des intercommunalités plutôt périurbaines. C’est le cas autour de Dijon et Besançon, le long de la frontière suisse et au nord de Sens. Ces territoires proches des grands pôles d’emplois offrent davantage d’opportunités d’embauche et de postes à haute qualification donc mieux rémunérés. D’autre part, le coût du logement y est plus faible que dans les pôles d’emplois eux-mêmes.

Figure 3Nord Haute-Saône, cœur de l’Yonne, Bresse et pourtour du Morvan : des familles monoparentales particulièrement vulnérables sur le plan économique

Nord Haute-Saône, cœur de l’Yonne, Bresse et pourtour du Morvan : des familles monoparentales particulièrement vulnérables sur le plan économique
Code EPCI Libellé de l'EPCI Fragilité économique Repère Texte-Carte
200000925 CC de la Plaine Dijonnaise 6
200006682 CA Beaune, Côte et Sud - Communauté Beaune-Chagny-Nolay 5 8
200010650 CA du Grand Dole 3
200012060 CC Petite Montagne 4
200023075 CC du Pays de Maîche 6
200026573 CC Haut-Jura Saint-Claude 4 12
200036150 CC des Hauts du Val de Saône 1 1
200036549 CC Val de Gray 2
200039055 CC Ouche et Montagne 6
200039063 CC Forêts, Seine et Suzon 6
200039642 CC Le Tonnerrois en Bourgogne 2
200039709 CC du Serein 3
200039758 CC Avallon, Vézelay, Morvan 2
200040038 CC Saône Doubs Bresse 4
200040293 CC du Clunisois 3
200041721 CC de la Haute Comté 2 14
200041853 CC du Pays de Montbozon et du Chanois 5
200041861 CC du Triangle Vert 4
200041879 CC Terres de Saône 3
200041887 CC du Val Marnaysien 4
200042414 CC Bresse Revermont 71 2 3
200065647 CA Pays de Montbéliard Agglomération 3
200067080 CC Chablis, Villages et Terroirs 4 6
200067114 CA de l'Auxerrois 3
200067130 CC de Puisaye-Forterre 3
200067304 CC Serein et Armance 4
200067429 CC Haut Nivernais-Val d'Yonne 2
200067692 CC Tannay-Brinon-Corbigny 4 28
200067700 CC Sud Nivernais 2
200067882 CC Bazois Loire Morvan 3
200067890 CC Morvan Sommets et Grands Lacs 4
200067908 CC Amognes CSur du Nivernais 5 29
200067916 CC Loire, Vignobles et Nohain 2 19
200068070 CC Loue-Lison 4
200068088 CC Loire, Nièvre et Bertranges 4
200068294 CC des Deux Vallées Vertes 3
200069052 CA Grand Belfort 3
200069060 CC des Vosges du Sud 4
200069540 CC Norge et Tille 6 23
200069565 CC des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs 6
200069615 CC Bresse Haute Seille 4
200069623 CC Champagnole Nozeroy Jura 5 9
200069698 CC Mâconnais - Tournugeois 3
200070308 CA Mâconnais Beaujolais Agglomération 4
200070316 CC Entre Arroux, Loire et Somme 3
200070530 CC du Grand Autunois Morvan 3
200070548 CC La Clayette Chauffailles en Brionnais 3
200070894 CC de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges 6 7
200070902 CC Auxonne Pontailler Val de Saône 4
200070910 CC Tille et Venelle 5
200071017 CC des Terres d'Auxois 4
200071116 CA Ecla (Espace Communautaire Lons Agglomération) 3
200071173 CC du Pays Arnay Liernais 4
200071207 CC de Pouilly-en-Auxois/Bligny-sur-Ouche 3
200071538 CC Terres de Bresse 4
200071579 CC Bresse Louhannaise Intercom' 3 4
200071595 CC Arbois, Poligny, Salins, CSur du Jura 3
200071645 CC Saint Cyr Mère Boitier entre Charolais et Mâconnais 4
200071884 CC Le Grand Charolais 3
200072056 CC Porte du Jura 3
200072825 CC Mirebellois et Fontenois 5
242100154 CC des Vallées de la Tille et de l'Ignon 5 24
242100410 Dijon Métropole 4
242101434 CC du Pays Châtillonnais 3 27
242101442 CC de Saulieu 2
242101459 CC du Pays d'Alésia et de la Seine 5 10
242101491 CC du Montbardois 4
242101509 CC Rives de Saône 4
242500320 CC de Montbenoît 6 20
242500338 CC du Grand Pontarlier 5 21
242500361 CA du Grand Besançon 3 25
242504116 CC du Val de Morteau 6
242504181 CC des Portes du Haut-Doubs 5
242504355 CC du Plateau de Russey 6
242504371 CC du Pays de Sancey-Belleherbe 2 2
242504447 CC du Doubs Baumois 4
242504488 CC Altitude 800 5
242504496 CC du Plateau de Frasne et du Val de Drugeon (Cfd) 6 11
243900354 CC de la Station des Rousses-Haut Jura 6
243900412 CC Jura Sud 5
243900420 CC du Val d'Amour 5
243900479 CC du Haut-Jura (Arcade) 6
243900560 CC Jura Nord 5
243900610 CC La Grandvallière 6 22
243900719 CC du Pays des Lacs 3
243901071 CC de la Région d'Orgelet 4 13
243901089 CC de la Plaine Jurassienne 3
245801063 CC Loire et Allier 6 26
245804406 CA de Nevers 2
245804497 CC du Nivernais Bourbonnais 2 5
247000011 CA de Vesoul 3
247000367 CC des Combes 4
247000623 CC des Quatre Rivières 3
247000664 CC du Pays de Lure 3
247000698 CC des Monts de Gy 4
247000706 CC du Pays Riolais 4
247000714 CC du Pays de Villersexel 2
247000722 CC du Pays d'Héricourt 4
247000755 CC du Pays de Luxeuil 2 15
247000821 CC Rahin et Cherimont 3
247000854 CC de la Haute Vallée de l'Ognon 3
247100290 CU Le Creusot Montceau-les-Mines 3
247100589 CA Le Grand Chalon 3
247100639 CC de Marcigny 3
247100647 CC Bresse Nord Intercom 2
247103765 CC Entre Saône et Grosne 4
247103864 CC du Canton de Semur-en-Brionnais 4
247104094 CC Sud Côte Chalonnaise 4
248900334 CA du Grand Sénonais 2 16
248900383 CC de l'Agglomération Migennoise 2 18
248900524 CC de l'Aillantais 4
248900664 CC de la Vanne et du Pays d'Othe 4
248900748 CC du Gâtinais en Bourgogne 4
248900896 CC Yonne Nord 4
248900938 CC du Jovinien 2 17
249000241 CC du Sud Territoire 4
  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), Filosofi 2015

Figure 3Nord Haute-Saône, cœur de l’Yonne, Bresse et pourtour du Morvan : des familles monoparentales particulièrement vulnérables sur le plan économique

  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), Filosofi 2015

Vulnérabilité sociale moindre dans les territoires peu densément peuplés

Des contraintes de temps pèsent sur les parents, compliquant leur intégration sociale. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il y a plusieurs enfants ou un enfant en bas âge. Le milieu social dans lequel le parent vit compte également : un revenu très éloigné de ceux de ses voisins peut compliquer l’intégration, tant pour les adultes que pour les enfants.

Dans la région, 12 % des familles monoparentales sont très vulnérables sur le plan du réseau social. C’est le cas près de la frontière suisse, dans les intercommunalités de Montbenoît20, du Grand Pontarlier21 et de la Grandvallière22 en tête (figure 4). Également concernés les territoires situés au nord de Dijon, avec Norge et Tille23 et les Vallées de la Tille et de l’Ignon24, ainsi que le Grand Besançon25 lui-même. Enfin, les familles de la région de Nevers sont souvent plus vulnérables socialement, comme dans la communauté de communes Loire et Allier26. Ce sont les inégalités de revenus qui expliquent ces situations.

À l’inverse, 18 % des familles monoparentales sont dans une situation sociale plutôt favorable, notamment dans des zones peu denses comme le Morvan et le Châtillonnais27. Ces familles ont en moyenne moins d’enfants, qui sont moins souvent en bas âge, et même si leur niveau de vie est plus faible qu’ailleurs, il est plus proche de celui des habitants de ces territoires.

Figure 4Frontière suisse, territoires au nord de Dijon, Grand Besançon et région de Nevers : des familles monoparentales socialement très vulnérables

Frontière suisse, territoires au nord de Dijon, Grand Besançon et région de Nevers : des familles monoparentales socialement très vulnérables
Code EPCI Libellé de l'EPCI Fragilité sociale Repère Texte-Carte
200000925 CC de la Plaine Dijonnaise 3
200006682 CA Beaune, Côte et Sud - Communauté Beaune-Chagny-Nolay 5 8
200010650 CA du Grand Dole 3
200012060 CC Petite Montagne 5
200023075 CC du Pays de Maîche 3
200026573 CC Haut-Jura Saint-Claude 6 12
200036150 CC des Hauts du Val de Saône 1 1
200036549 CC Val de Gray 4
200039055 CC Ouche et Montagne 2
200039063 CC Forêts, Seine et Suzon 3
200039642 CC Le Tonnerrois en Bourgogne 3
200039709 CC du Serein 5
200039758 CC Avallon, Vézelay, Morvan 4
200040038 CC Saône Doubs Bresse 5
200040293 CC du Clunisois 5
200041721 CC de la Haute Comté 4 14
200041853 CC du Pays de Montbozon et du Chanois 4
200041861 CC du Triangle Vert 5
200041879 CC Terres de Saône 3
200041887 CC du Val Marnaysien 5
200042414 CC Bresse Revermont 71 3 3
200065647 CA Pays de Montbéliard Agglomération 4
200067080 CC Chablis, Villages et Terroirs 4 6
200067114 CA de l'Auxerrois 4
200067130 CC de Puisaye-Forterre 4
200067304 CC Serein et Armance 5
200067429 CC Haut Nivernais-Val d'Yonne 4
200067692 CC Tannay-Brinon-Corbigny 6 28
200067700 CC Sud Nivernais 3
200067882 CC Bazois Loire Morvan 6
200067890 CC Morvan Sommets et Grands Lacs 6
200067908 CC Amognes CSur du Nivernais 3 29
200067916 CC Loire, Vignobles et Nohain 5 19
200068070 CC Loue-Lison 4
200068088 CC Loire, Nièvre et Bertranges 3
200068294 CC des Deux Vallées Vertes 3
200069052 CA Grand Belfort 2
200069060 CC des Vosges du Sud 5
200069540 CC Norge et Tille 1 23
200069565 CC des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs 3
200069615 CC Bresse Haute Seille 3
200069623 CC Champagnole Nozeroy Jura 6 9
200069698 CC Mâconnais - Tournugeois 3
200070308 CA Mâconnais Beaujolais Agglomération 4
200070316 CC Entre Arroux, Loire et Somme 5
200070530 CC du Grand Autunois Morvan 5
200070548 CC La Clayette Chauffailles en Brionnais 5
200070894 CC de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges 4 7
200070902 CC Auxonne Pontailler Val de Saône 3
200070910 CC Tille et Venelle 5
200071017 CC des Terres d'Auxois 5
200071116 CA Ecla (Espace Communautaire Lons Agglomération) 4
200071173 CC du Pays Arnay Liernais 6
200071207 CC de Pouilly-en-Auxois/Bligny-sur-Ouche 3
200071538 CC Terres de Bresse 6
200071579 CC Bresse Louhannaise Intercom' 3 4
200071595 CC Arbois, Poligny, Salins, CSur du Jura 5
200071645 CC Saint Cyr Mère Boitier entre Charolais et Mâconnais 4
200071884 CC Le Grand Charolais 4
200072056 CC Porte du Jura 4
200072825 CC Mirebellois et Fontenois 3
242100154 CC des Vallées de la Tille et de l'Ignon 1 24
242100410 Dijon Métropole 3
242101434 CC du Pays Châtillonnais 6 27
242101442 CC de Saulieu 6
242101459 CC du Pays d'Alésia et de la Seine 5 10
242101491 CC du Montbardois 6
242101509 CC Rives de Saône 6
242500320 CC de Montbenoît 1 20
242500338 CC du Grand Pontarlier 1 21
242500361 CA du Grand Besançon 2 25
242504116 CC du Val de Morteau 3
242504181 CC des Portes du Haut-Doubs 3
242504355 CC du Plateau de Russey 3
242504371 CC du Pays de Sancey-Belleherbe 2 2
242504447 CC du Doubs Baumois 4
242504488 CC Altitude 800 5
242504496 CC du Plateau de Frasne et du Val de Drugeon (Cfd) 4 11
243900354 CC de la Station des Rousses-Haut Jura 6
243900412 CC Jura Sud 3
243900420 CC du Val d'Amour 4
243900479 CC du Haut-Jura (Arcade) 3
243900560 CC Jura Nord 4
243900610 CC La Grandvallière 1 22
243900719 CC du Pays des Lacs 3
243901071 CC de la Région d'Orgelet 6 13
243901089 CC de la Plaine Jurassienne 5
245801063 CC Loire et Allier 1 26
245804406 CA de Nevers 3
245804497 CC du Nivernais Bourbonnais 2 5
247000011 CA de Vesoul 4
247000367 CC des Combes 6
247000623 CC des Quatre Rivières 4
247000664 CC du Pays de Lure 4
247000698 CC des Monts de Gy 6
247000706 CC du Pays Riolais 3
247000714 CC du Pays de Villersexel 4
247000722 CC du Pays d'Héricourt 3
247000755 CC du Pays de Luxeuil 6 15
247000821 CC Rahin et Cherimont 3
247000854 CC de la Haute Vallée de l'Ognon 5
247100290 CU Le Creusot Montceau-les-Mines 3
247100589 CA Le Grand Chalon 3
247100639 CC de Marcigny 6
247100647 CC Bresse Nord Intercom 6
247103765 CC Entre Saône et Grosne 6
247103864 CC du Canton de Semur-en-Brionnais 3
247104094 CC Sud Côte Chalonnaise 3
248900334 CA du Grand Sénonais 3 16
248900383 CC de l'Agglomération Migennoise 3 18
248900524 CC de l'Aillantais 3
248900664 CC de la Vanne et du Pays d'Othe 6
248900748 CC du Gâtinais en Bourgogne 3
248900896 CC Yonne Nord 5
248900938 CC du Jovinien 2 17
249000241 CC du Sud Territoire 2
  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), Filosofi 2015

Figure 4Frontière suisse, territoires au nord de Dijon, Grand Besançon et région de Nevers : des familles monoparentales socialement très vulnérables

  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), Filosofi 2015

Vulnérabilité territoriale moindre dans les espaces les plus peuplés

L’offre en équipements et services peut varier fortement selon les territoires, avec des accès inégaux aux dispositifs de garde, aux professionnels de santé ou encore aux écoles. De même, les possibilités d’emploi pour le parent dépendent directement du tissu local d’entreprises, et indirectement des services et équipements qui permettent la prise en charge des enfants pendant le travail.

Dans la région, 17 % des familles monoparentales sont particulièrement vulnérables d’un point de vue territorial. C’est le cas notamment dans la Nièvre, à commencer par les intercommunalités de Tannay-Brinon-Corbigny28 et Amognes Cœur du Nivernais29 (figure 5). L’essentiel de la partie est de la région est aussi concernée, et plus particulièrement la Bresse. Les familles du nord de l’Yonne enfin sont territorialement vulnérables. Ce sont pour la majorité des territoires ruraux. Les fragilités près de la frontière suisse s’expliquent par le déséquilibre très fort entre population active et emplois disponibles sur le territoire, puisqu’une part importante d’habitants travaillent de l’autre côté de la frontière.

À l’inverse, 10 % des familles monoparentales sont dans une situation territoriale plutôt favorable, notamment dans les espaces les plus peuplés de la région ou le long des grands axes de communication. En Saône-et-Loire par exemple, le bon maillage urbain offre un accès rapide aux équipements et aux services.

Figure 5Nièvre, Bresse, la partie est de la région et le nord de l’Yonne : des territoires peu pourvus pour répondre à la fragilité des familles monoparentales

Nièvre, Bresse, la partie est de la région et le nord de l’Yonne : des territoires peu pourvus pour répondre à la fragilité des familles monoparentales
Code EPCI Libellé de l'EPCI Fragilité territoriale Repère Texte-Carte
200000925 CC de la Plaine Dijonnaise 2
200006682 CA Beaune, Côte et Sud - Communauté Beaune-Chagny-Nolay 4 8
200010650 CA du Grand Dole 4
200012060 CC Petite Montagne 1
200023075 CC du Pays de Maîche 1
200026573 CC Haut-Jura Saint-Claude 4 12
200036150 CC des Hauts du Val de Saône 2 1
200036549 CC Val de Gray 4
200039055 CC Ouche et Montagne 2
200039063 CC Forêts, Seine et Suzon 3
200039642 CC Le Tonnerrois en Bourgogne 3
200039709 CC du Serein 2
200039758 CC Avallon, Vézelay, Morvan 3
200040038 CC Saône Doubs Bresse 1
200040293 CC du Clunisois 4
200041721 CC de la Haute Comté 3 14
200041853 CC du Pays de Montbozon et du Chanois 2
200041861 CC du Triangle Vert 2
200041879 CC Terres de Saône 3
200041887 CC du Val Marnaysien 1
200042414 CC Bresse Revermont 71 2 3
200065647 CA Pays de Montbéliard Agglomération 3
200067080 CC Chablis, Villages et Terroirs 4 6
200067114 CA de l'Auxerrois 5
200067130 CC de Puisaye-Forterre 3
200067304 CC Serein et Armance 3
200067429 CC Haut Nivernais-Val d'Yonne 2
200067692 CC Tannay-Brinon-Corbigny 1 28
200067700 CC Sud Nivernais 3
200067882 CC Bazois Loire Morvan 1
200067890 CC Morvan Sommets et Grands Lacs 2
200067908 CC Amognes CSur du Nivernais 1 29
200067916 CC Loire, Vignobles et Nohain 3 19
200068070 CC Loue-Lison 2
200068088 CC Loire, Nièvre et Bertranges 2
200068294 CC des Deux Vallées Vertes 3
200069052 CA Grand Belfort 4
200069060 CC des Vosges du Sud 2
200069540 CC Norge et Tille 2 23
200069565 CC des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs 1
200069615 CC Bresse Haute Seille 2
200069623 CC Champagnole Nozeroy Jura 4 9
200069698 CC Mâconnais - Tournugeois 5
200070308 CA Mâconnais Beaujolais Agglomération 5
200070316 CC Entre Arroux, Loire et Somme 4
200070530 CC du Grand Autunois Morvan 4
200070548 CC La Clayette Chauffailles en Brionnais 5
200070894 CC de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges 4 7
200070902 CC Auxonne Pontailler Val de Saône 3
200070910 CC Tille et Venelle 3
200071017 CC des Terres d'Auxois 3
200071116 CA Ecla (Espace Communautaire Lons Agglomération) 5
200071173 CC du Pays Arnay Liernais 3
200071207 CC de Pouilly-en-Auxois/Bligny-sur-Ouche 3
200071538 CC Terres de Bresse 2
200071579 CC Bresse Louhannaise Intercom' 3 4
200071595 CC Arbois, Poligny, Salins, CSur du Jura 3
200071645 CC Saint Cyr Mère Boitier entre Charolais et Mâconnais 4
200071884 CC Le Grand Charolais 4
200072056 CC Porte du Jura 1
200072825 CC Mirebellois et Fontenois 1
242100154 CC des Vallées de la Tille et de l'Ignon 3 24
242100410 Dijon Métropole 4
242101434 CC du Pays Châtillonnais 3 27
242101442 CC de Saulieu 3
242101459 CC du Pays d'Alésia et de la Seine 4 10
242101491 CC du Montbardois 4
242101509 CC Rives de Saône 1
242500320 CC de Montbenoît 1 20
242500338 CC du Grand Pontarlier 4 21
242500361 CA du Grand Besançon 4 25
242504116 CC du Val de Morteau 3
242504181 CC des Portes du Haut-Doubs 2
242504355 CC du Plateau de Russey 2
242504371 CC du Pays de Sancey-Belleherbe 1 2
242504447 CC du Doubs Baumois 2
242504488 CC Altitude 800 3
242504496 CC du Plateau de Frasne et du Val de Drugeon (Cfd) 4 11
243900354 CC de la Station des Rousses-Haut Jura 2
243900412 CC Jura Sud 4
243900420 CC du Val d'Amour 2
243900479 CC du Haut-Jura (Arcade) 3
243900560 CC Jura Nord 1
243900610 CC La Grandvallière 3 22
243900719 CC du Pays des Lacs 2
243901071 CC de la Région d'Orgelet 4 13
243901089 CC de la Plaine Jurassienne 2
245801063 CC Loire et Allier 1 26
245804406 CA de Nevers 4
245804497 CC du Nivernais Bourbonnais 2 5
247000011 CA de Vesoul 6
247000367 CC des Combes 2
247000623 CC des Quatre Rivières 3
247000664 CC du Pays de Lure 3
247000698 CC des Monts de Gy 3
247000706 CC du Pays Riolais 2
247000714 CC du Pays de Villersexel 2
247000722 CC du Pays d'Héricourt 3
247000755 CC du Pays de Luxeuil 4 15
247000821 CC Rahin et Cherimont 1
247000854 CC de la Haute Vallée de l'Ognon 1
247100290 CU Le Creusot Montceau-les-Mines 3
247100589 CA Le Grand Chalon 4
247100639 CC de Marcigny 5
247100647 CC Bresse Nord Intercom 2
247103765 CC Entre Saône et Grosne 3
247103864 CC du Canton de Semur-en-Brionnais 2
247104094 CC Sud Côte Chalonnaise 4
248900334 CA du Grand Sénonais 4 16
248900383 CC de l'Agglomération Migennoise 4 18
248900524 CC de l'Aillantais 3
248900664 CC de la Vanne et du Pays d'Othe 2
248900748 CC du Gâtinais en Bourgogne 2
248900896 CC Yonne Nord 1
248900938 CC du Jovinien 4 17
249000241 CC du Sud Territoire 2
  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), BPE 2017, Distancier Metric

Figure 5Nièvre, Bresse, la partie est de la région et le nord de l’Yonne : des territoires peu pourvus pour répondre à la fragilité des familles monoparentales

  • Champ : familles avec au moins un enfant de moins de 19 ans.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2015 (exploitation complémentaire), BPE 2017, Distancier Metric

Pour comprendre

Vulnérabilités économique et sociale : les 9 composantes sont calculées comme l’écart entre la situation des familles monoparentales de l’EPCI et celle de l’ensemble des familles monoparentales de la région.

Vulnérabilité territoriale : les 3 composantes sont calculées comme l’écart entre la situation de l’ensemble des familles de l’EPCI (monoparentales ou non) et celle de l’ensemble des familles de la région. Cette différence de méthode tient au fait que le nombre d’équipements ou d’emplois ainsi que l’éloignement des services est le même pour tous les habitants de l’EPCI, indépendamment de la situation familiale.

Chaque indicateur synthétique correspond à la moyenne non pondérée des composantes qui lui sont associées.

Les trois dimensions de la vulnérabilitéIndicateurs synthétiques et composantes

Définitions

Les familles monoparentales, dans cette étude, correspondent aux familles composées d’un parent élevant seul au moins un enfant de moins de 19 ans, sans pour autant partager le logement avec une autre personne ou une autre famille. Les situations où la famille monoparentale réside avec un autre adulte, souvent un ascendant, s’avèrent marginales.

Pour comparer le revenu de ménages de tailles et de compositions différentes en tenant compte des économies d’échelle, on divise le revenu disponible d’un ménage par son nombre d’unités de consommation pour obtenir le niveau de vie. On attribue 1 UC au premier adulte, 0,5  UC aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 UC aux autres enfants. Le niveau de vie est donc le même pour tous les individus d’un ménage.

Le seuil de pauvreté est déterminé par rapport à la distribution des niveaux de vie de l’ensemble de la population. On privilégie en Europe le seuil de 60 % du niveau de vie médian. Le taux de pauvreté correspond à la proportion d’individus dont le niveau de vie est inférieur pour une année donnée au seuil de pauvreté.

Pour en savoir plus

Bertrand M., Rossignol P., « Entrée en monoparentalité en Bourgogne-Franche-Comté : un choc financier fort », Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté n° 62, septembre 2019.

Lèbre PS., Bordet-Gaudin R., « Un quart des jeunes vivent dans des territoires distants des services favorisant leur insertion sociale et professionnelle », Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté n° 27, février 2018.

Bertrand M., Fournier A., « Portrait des 45-64 ans, maillon fort des solidarités familiales », Insee Analyses Bourgogne-Franche-Comté n° 19, juillet 2017.

Buisson G., Costemalle V, Daguet F., « Depuis combien de temps est-on famille monoparentale ? », Insee Première n° 1539, mars 2015.