Guadeloupe : Enquête de fréquentation hôtelière au 4e trimestre 2018Une fin d’année dynamique

Béatrice Céleste

En Guadeloupe, au quatrième trimestre 2018, la fréquentation touristique augmente de 14,7 % par rapport au dernier trimestre 2017. Cette hausse est principalement due à une importante arrivée de clients en provenance de la France métropolitaine. Les hôtels de 4 étoiles ou plus en sont les principaux bénéficiaires.

Béatrice Céleste
Insee Flash Guadeloupe  No 121 - juin 2019

Avec 290 000 nuitées, la fréquentation des hôtels, classés ou non, progresse de 14,7 % au quatrième trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017 après 11,5 % au trimestre précédent. La hausse de la fréquentation est principalement due à l’arrivée de touristes en provenance de la France métropolitaine (+ 16,8 %). Les arrivées en provenance de l’étranger progressent également (+ 5,7 %).

Figure 1La fréquentation des hôtels augmente de 14,7 % au 4e trimestre 2018Fréquentation trimestrielle des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (nombre de nuitées en millier)

La fréquentation des hôtels augmente de 14,7 % au 4e trimestre 2018
2017 2018
T1 423 449
T2 296 293
T3 226 251
T4 253 290
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 1La fréquentation des hôtels augmente de 14,7 % au 4e trimestre 2018Fréquentation trimestrielle des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (nombre de nuitées en millier)

  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Plusieurs facteurs pourraient expliquer cet engouement pour la destination : les retombées des différentes campagnes promotionnelles, l'augmentation de la qualité de l'offre d'hébergement et d'activité, l’arrivée de la onzième Route du Rhum. Selon une étude de la plateforme spécialisée Travelport, la Guadeloupe se positionnedans le peloton de tête des destinations les plus prisées pendant la période des fêtes de fin d’année, derrière les États-Unis et la Thaïlande. Pour preuve, l’aéroport enregistre un nouveau record de passagers (2 359 779 hors transit), soit une hausse de 4,6 % (+4,5 % en 2017) et le nombre de croisiéristes augmente quant à lui de 20,6 % en 2018. Pour cette seule année, près de deux cent quarante escales ont été enregistrées.

Le haut de gamme attire la clientèle

Les hôtels de 4 ou 5 étoiles ont le vent en poupe. Leur fréquentation a plus que doublé en un an. Ce type d’hébergement a attiré aussi bien les visiteurs en provenance de la France métropolitaine que ceux en provenance de l’étranger. Les investissements réalisés dans le but de renforcer la modernisation et la montée en gamme de l’offre hôtelière guadeloupéenne ont porté leurs fruits. En conséquence, les nuitées baissent dans les hôtels d’entrées de gamme et de moyenne gamme. Malgré un fort attrait pour le haut de gamme, la clientèle en provenance de la France métropolitaine reste attachée à ce type d’hébergement économique (+ 10 % dans les 1 à 2 étoiles).

Figure 4Poursuite des bons résultats des hôtels dans le haut de gammeNuitées et taux d'occupation des hôtels de Guadeloupe selon la catégorie (en glissement annuel et %)

Poursuite des bons résultats des hôtels dans le haut de gamme
Nuitées (nombre) Taux d’occupation (en %)
T4 2017 T4 2018 Évolution 2018/2017(en %) T4 2017 T4 2018 Évolution 2018/2017(en point)
1 ou 2 étoiles ou A 29 256 27 443 -6,2 47,8 43,6 -4,2
3 étoiles ou B 182 299 176 321 -3,3 60,3 57,6 -2,7
4 ou 5 étoiles 41 243 86 169 108,9 71,4 68,9 -2,6
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Le taux d’occupation (58,5 %) perd 1,6 point par rapport au quatrième trimestre 2017. L’augmentation plus rapide de la capacité d’accueil par rapport au nombre de chambres occupées, explique en partie cette légère baisse En 2018, la durée moyenne de séjour dans un hôtel en Guadeloupe est de 3,6 jours.

Figure 2Le taux d'occupation diminue de 1,6 point au 4e trimestre 2018Taux d'occupation trimestriel des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (en %)

Le taux d'occupation diminue de 1,6 point au 4e trimestre 2018
2017 2018
T1 78,7 82,9
T2 54,7 56,2
T3 50,6 53,1
T4 60,1 58,5
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2Le taux d'occupation diminue de 1,6 point au 4e trimestre 2018Taux d'occupation trimestriel des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (en %)

  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 3Hausse des nuitées au 4e trimestre 2018Fréquentation hôtelière en Guadeloupe ( en nombre et %)

Hausse des nuitées au 4e trimestre 2018
T4 2017 T4 2018 Évolution 2018/2017
Nombre de nuitées 252 798 289 934 14,7
Offre de chambres 242 408 274 222 13,1
Chambres occupées 145 806 160 460 10,1
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 5Baisse du taux d’occupation en Guadeloupe et en Martinique au 4e trimestre 2018Nuitées et taux d'occupation en Guadeloupe et en Martinique (en nombre, % et point)

Baisse du taux d’occupation en Guadeloupe et en Martinique au 4e trimestre 2018
Nuitées (nombre) Taux d’occupation (en %)
T4 2017 T4 2018 Évolution 2018/2017(en %) T4 2017 T4 2018 Évolution 2018/2017(en point)
Guadeloupe 252 798 289 934 14,7 60,1 58,5 -1,6
Martinique 320 133 306 902 -4,1 60,6 57,7 -2,8
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Encadré

Nouveau record de fréquentation touristique en France métropolitaine

En 2018, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques de France métropolitaine progresse de 2,2 %, soit 9 millions de nuitées supplémentaires. Elle établit ainsi un nouveau record malgré une année marquée par des mouvements sociaux. La hausse concerne tous les types d’hébergement, mais, contrairement à l’année précédente, elle est portée surtout par la clientèle non résidente. Dans les hôtels, cette année encore, le nombre de nuitées des non-résidents augmente fortement (+ 7,6 %), du fait notamment des clientèles américaine et japonaise, tandis que la fréquentation des résidents se tasse.

Pour comprendre

L’Insee réalise mensuellement des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels de cinq chambres ou plus et autres hébergements collectifs. Ces derniers comprennent notamment les résidences de tourisme (dont appartement hôtel) et les villages de vacances. Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers

L’enquête concerne toute la clientèle, que celle-ci soit résidente en Guadeloupe ou non.

Elle est réalisée par voie postale et/ou internet.

Définitions

Les nuitées sont le nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Le taux d’occupation est le rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes par les hôtels.

Pour en savoir plus

« Les hébergements collectifs touristiques en 2018 », Insee Première Analyses n°1747, avril 2019.

Tableau de bord Conjoncture : Guadeloupe

 Bilan économique 2017 – Guadeloupe