Le contenu en « made in France » de la consommation des ménagesChiffres détaillés

Chiffres détaillés
Paru le : 05/06/2019

Le contenu en « made in France » de la consommation des ménagesChiffres détaillés

Chiffres détaillés

Paru le : 05/06/2019

Les tableaux détaillés présentés ici complètent ceux présents au sein de l' Insee Première n° 1756 relatif au contenu en « made in France » de la consommation des ménages. Les résultats sont principalement tirés du modèle Avionic décrit dans le document de travail n° G2019/02.

Téléchargement de l'ensemble des tableaux

Téléchargement des tableaux à l'unité

T1 – Contenus en « made in France » et en importation de la consommation effective des ménages en 2015
(xls, 32 Ko)
T2 – Écarts à la situation moyenne du contenu en valeur ajoutée de la catégorie correspondante en 2015 (en points de pourcentage)
(xls, 31 Ko)
T3 – Décomposition du contenu en importation de la consommation finale des ménages par pays de provenance en 2015
(xls, 33 Ko)
T4 – Comparaison internationale des « made in » en 2015 (pays de l'OCDE)
(xls, 30 Ko)
T5 – Contenus en « made in France » et en importation de la consommation effective des ménages en 38 produits (en 2015)
(xls, 36 Ko)
T6 – Contenus en emplois (ETP) de la consommation effective des ménages en 38 produits en 2015
(xls, 34 Ko)
T7 – Contenus en « made in France » et importation de la consommation finale des ménages en 2015 (nomenclature fonctionnelle agrégée)
(xls, 29 Ko)
T8 – Contenus en « made in France » et importation de la consommation des ménages en 2015 (nomenclature fonctionnelle détaillée)
(xls, 35 Ko)
T9 – Pays de provenance des importations des principaux partenaires commerciaux de la France en 2015 (%)
(xls, 323 Ko)
T10 – Pays de provenance des imports de la France en 2005 (%)
(xls, 88 Ko)
T11 – Comparaison des « made in » (pays de l'OCDE) en 2015 par rapport à 2005
(xls, 47 Ko)
T12 – Comparaison des « made in » de la France et de ses principaux voinsins européens
(xls, 26 Ko)
T13 – Contenus en importations des différentes composantes de la demande finale en 2015
(xls, 28 Ko)
T14 – Contenus en importations de la demande finale
(xls, 71 Ko)

Sources

– Données françaises Insee : comptes nationaux de l’année 2015 en base 2014 ; compte des ménages par catégorie de l'année 2015 ;

– Données internationales : base OCDE « Trade in Value Added » (TiVA), édition 2018 sur données 2015 et données 2005.

Les données françaises de source Insee sont issues du tableau des entrées-sorties symétrique (TESS) fourni à Eurostat. La construction du TES symétrique au prix de base plutôt qu’au prix d’acquisition (pour la demande finale) conduit à retirer au prix d’acquisition les impôts et subventions, les marges commerciales et les marges de transport. Les agrégats présentés ne correspondent donc pas strictement à ceux qui sont classiquement diffusés. De même, les données OCDE mobilisées pour les comparaisons internationales (base inter-pays TiVA) ont fait l’objet d’ajustements pour rendre compatibles les échanges extérieurs de tous les pays qui sont en interaction, ce qui conduit là aussi à des agrégats pouvant s’écarter de ceux qui sont diffusés individuellement par les États ou présentés dans d’autres bases de données internationales.

Des méthodologies s’appuyant sur des TES symétriques inter-pays (données internationales, exemple : TiVA) permettent notamment de faciliter l’analyse des chaînes de valeur mondiales. Les TES inter-pays sont construits à partir de plusieurs types de sources : les comptes nationaux, le cadre entrées-sorties national, les données internationales de commerce de biens et services, et enfin les statistiques d’entreprises. Ce cadre cohérent est utilisé pour ventiler les contenus en importation par pays de provenance, à titre direct et indirect. En effet, là où les TES symétriques classiques sont habituellement décomposés en un TES domestique et un TES importé, les TES inter-pays permettent de décomposer les TES symétriques en un TES domestique et les TES importés de chaque pays présent dans la base considérée.

Le cadre théorique du modèle Avionic, basé sur l’exploitation des TES symétriques nationaux ou internationaux, est une modélisation de type input/output. Celle-ci consiste à exprimer un équilibre entre les ressources et les emplois nationaux valorisés au prix de base pour chaque produit de l’économie. La ventilation des consommations intermédiaires permet de définir des « coefficients techniques », intégrés dans la matrice inverse de Leontief.

Le périmètre retenu dans cette étude est celui de la consommation effective des ménages, sauf pour la décomposition par catégorie de ménage qui ne prend en compte que la dépense de consommation finale des ménages. La consommation effective des ménages comprend la consommation finale des ménages et la consommation individualisable des administrations publiques et des institutions sans but lucratif au service des ménages. Ainsi, les résultats ne dépendent pas du taux de « socialisation » de l’économie, notamment lors des comparaisons internationales.