3 900 emplois de plus en 2017 dans l'ensemble de la filièreAéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest

Patrick Voisin, Insee Occitanie

La filière aérospatiale en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine emploie 146 000 salariés fin 2017, soit 6 % de l'emploi salarié marchand non agricole des deux régions. La filière reste dynamique en 2017. L’emploi progresse chez les grands donneurs d’ordres et dans les entreprises régionales de la chaîne d'approvisionnement qui répondent à une demande soutenue. La progression essentiellement portée par les pôles de Toulouse et Bordeaux profite également à quelques autres territoires du Grand Sud-Ouest.

La filière aéronautique et spatiale regroupe à la fois les grands donneurs d'ordres (entreprises régionales têtes de filière) et la chaîne d'approvisionnement constituée des sous-traitants, fournisseurs et prestataires de services qui travaillent pour ces donneurs d’ordres. Fin 2017, dans le Grand Sud-Ouest constitué des deux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, l'emploi total dans la filière atteint 146 000 salariés, soit 6 % des emplois des secteurs marchands non agricoles (figure 1).

L’emploi dédié à l'activité aérospatiale correspond à 119 000 salariés, soit 82 % de l'emploi total des entreprises de la filière dans le Grand Sud-Ouest. Le secteur aéronautique regroupe à lui seul 68 % des effectifs totaux, le spatial 14 %, les autres marchés se partageant les 18 % restants.

Les entreprises de la chaîne d'approvisionnement concentrent 70 % des emplois salariés de la filière. Si elles travaillent également pour d'autres activités que l’aéronautique et le spatial, comme celles liées à l'automobile, elles restent pour la plupart assez spécialisées : la moitié d'entre elles réalisent au moins les trois quarts de leur chiffre d'affaires dans l'aérospatial.

Figure 1Fort dynamisme de l’emploi tertiaire, porté par les activités informatiquesEffectif salarié total de l’ensemble de la filière aérospatiale dans le Grand Sud-Ouest au 31 décembre 2017

Fort dynamisme de l’emploi tertiaire, porté par les activités informatiques
Nombre d'entreprises Effectif salarié au 31/12/17 Évolutions 2017/2016 (%) *
Total Dédié à l'activité aérospatiale Effectif salarié total Effectif salarié dédié à l'activité aérospatiale
Industrie 791 95 483 84 546 + 1,6 + 1,3
dont
construction aéronautique et spatiale 106 54 174 53 603 + 1,5 + 1,4
métallurgie 436 17 985 14 184 + 2,2 + 1,6
fabrication d'équipements électriques et électroniques et de machines 107 15 630 11 037 + 1,1 + 1,3
Tertiaire 351 50 184 34 503 + 5,0 + 6,1
dont
ingénierie et autres activités spécialisées 202 29 502 23 299 + 2,7 + 3,8
activités informatiques 88 18 243 9 958 + 9,0 + 12,3
Grand Sud-Ouest 1 142 145 667 119 049 + 2,7 + 2,7
dont chaîne d’approvisionnement 1 113 101 601 74 983 + 3,3 + 3,3
Occitanie 654 107 350 89 365 + 3,1 + 3,1
Nouvelle-Aquitaine 488 38 317 29 684 + 1,8 + 1,5
  • * Évolution calculée à partir de l'enquête 2018, les entreprises fournissant leurs effectifs sur deux années consécutives, 2016 et 2017.
  • Champ : filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest
  • Sources : Insee, enquête filière aéronautique et spatiale 2018 et estimations trimestrielles d'emploi

L’industrie est largement dominante...

Avec 95 000 emplois, l’industrie est de loin le premier employeur dans la filière. Elle représente un cinquième de l'emploi industriel du Grand Sud-Ouest. Le secteur de la construction aéronautique et spatiale arrive largement en tête avec 54 000 emplois (figure 1). Peu nombreux mais de taille très importante, les grands donneurs d'ordres emploient à eux seuls 40 000 salariés dans ce secteur, les fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services se partageant les 14 000 emplois restants. Le secteur de la métallurgie constitue le deuxième pourvoyeur d’emplois industriels de la filière, avec 18 000 salariés répartis dans plus de 400 entreprises, suivi de près par la fabrication d’équipements électriques, électroniques et de machines avec 16 000 emplois. Une part importante des autres emplois de la filière relèvent du tertiaire, en premier lieu du secteur de l'ingénierie et des activités scientifiques et techniques avec 30 000 emplois, suivi par les activités informatiques (18 000 emplois).

… et crée des emplois, mais à un rythme moins soutenu

L'emploi salarié total de la filière poursuit sa progression en 2017, avec une hausse de 2,7 % après 2,3 % en 2016, soit une création nette de 3 900 emplois (figure 1), 700 dans les entreprises têtes de filière et 3 200 dans la chaîne d’approvisionnement. La croissance de l’emploi est ainsi particulièrement dynamique dans la chaîne d'approvisionnement (+ 3,3 %), et plus modérée pour les grands donneurs d’ordres (+ 1,6 %). Parmi ces derniers, ceux orientés vers l’activité spatiale connaissent une plus forte progression de l’emploi.

Dans l’ensemble de la filière, l'emploi industriel continue d’augmenter en 2017 mais à un rythme moins soutenu (+ 1,6 % après + 2,7 % en 2016). Cette progression reste néanmoins nettement supérieure à celle de l’ensemble de l’industrie du Grand Sud-Ouest (+ 0,3 %). La croissance est en revanche plus marquée cette année dans le tertiaire (+ 5,0 %), notamment dans le secteur des activités informatiques (+ 9,0 %). Cependant, ce dernier n'est pas exclusivement tourné vers le marché aérospatial, avec 45 % de son chiffre d'affaires destiné à d'autres marchés.

En Occitanie, la croissance de l’emploi dans la filière est plus rapide que dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles (+ 3,1 % contre + 2,0 %). À l’inverse, en Nouvelle-Aquitaine, elle est moins forte (+ 1,8 % contre + 2,2 %).

Une filière présente dans tous les départements du Grand Sud-Ouest

Même si la filière est très concentrée autour de quelques pôles (Toulouse, Bordeaux, Pau, Bayonne, Figeac...), elle est néanmoins présente dans tous les départements du Grand Sud-Ouest (figure 2). La Haute-Garonne et la Gironde regroupent les trois quarts des effectifs salariés (respectivement 63 % et 11 %) et concentrent 90 % des créations nettes d’emplois du Grand Sud-Ouest en 2017 (+ 3 000 emplois en Haute-Garonne et + 500 en Gironde).

Mais d’autres territoires sont également dynamiques : dans la Vienne, la filière emploie une centaine de salariés de plus en 2017. L’emploi progresse également dans le Lot-et-Garonne, en Ariège, dans les Deux-Sèvres. À l’inverse, dans les Pyrénées-Atlantiques, l’emploi baisse de 2 %, en lien avec un marché des jets d’affaires et des hélicoptères moins porteur depuis quelques années.

Figure 2Une filière qui irrigue au-delà des pôles toulousain et bordelaisLocalisation des effectifs de la filière aérospatiale dans le Grand Sud-Ouest en 2017

  • Sources : Insee, enquête filière aéronautique et spatiale 2018 et estimations trimestrielles d'emploi

Sources

Une enquête sur la filière aéronautique et spatiale est réalisée annuellement par l’Insee auprès des entreprises de la chaîne d'approvisionnement implantées dans le Grand Sud-Ouest, constitué par les deux régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, dans le cadre d’un partenariat avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley. Le dispositif est complété par des données sur l’emploi des grands donneurs d'ordres issues de sources administratives.

L’étude 2018 est centrée sur les entreprises les plus liées à la filière. Elle ne représente pas les entreprises régionales de moins de 20 salariés ayant une activité principale peu liée à l’aérospatial, qui sont nombreuses mais avec un faible poids économique. Selon l’enquête 2017, ces entreprises étaient au nombre de 700 en 2016, employant 3 900 salariés, soit moins de 4 % des effectifs de la chaîne d’approvisionnement.

Définitions

La filière aéronautique et spatiale regroupe les entreprises dont l’activité concourt in fine à la construction d’aéronefs, d’astronefs ou de leurs moteurs, quel que soit leur usage (civil ou militaire).

Les grands donneurs d’ordres sont les entreprises têtes de filière, comme Airbus, Dassault ou ArianeGroup. La chaîne d’approvisionnement désigne les fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services de l’aéronautique et du spatial ; elle inclut également les petits constructeurs de la filière. L'effectif dédié à l'activité aérospatiale est estimé en appliquant à l’effectif total de l’entreprise la part du chiffre d'affaires aérospatial dans le chiffre d’affaires total.

Pour en savoir plus

« Aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest - Une croissance sous contrainte en 2017 dans la chaîne d’approvisionnement », Insee Analyses Occitanie n° 71, avril 2019

« Aéronautique et spatial dans le Grand Sud-Ouest - Perspectives 2018 : maintien du cap dans la chaîne d’approvisionnement », Insee Analyses Occitanie n° 72, avril 2019

« La filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest en 2017 », Enquête sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud-Ouest, Chiffres détaillés, avril 2019