Une fréquentation qui pâtit du mouvement social de fin d’annéeLa fréquentation hôtelière en 2018

Nathalie Poleya, Insee

Avec 1 196 100 nuitées en 2018, la fréquentation de l’ensemble des hôtels réunionnais recule de 1 % par rapport à 2017. Les mouvements sociaux de fin d’année, les intempéries de début d’année et la fermeture d’établissements ont eu un impact négatif sur la fréquentation hôtelière. Celle-ci progresse néanmoins pour les hôtels de l’Ouest.

Après trois années consécutives de hausse, la fréquentation hôtelière baisse légèrement en 2018 par rapport à 2017 (- 1 %), année record. Elle reste néanmoins supérieure à celle de 2016 (1 196 100 nuitées en 2018, figure 1).

Figure 1La fréquentation hôtelière baisse de 1 % en 2018Fréquentation hôtelière en 2018 à La Réunion

La fréquentation hôtelière baisse de 1 % en 2018
2017 2018 Évolution
en nombre en %
Nombre de nuitées Ensemble 1 208 500 1 196 100 -1,0
Non classés 174 700 131 600 -24,7
1 ou 2 étoiles 177 400 164 900 -7,0
3 étoiles 519 100 549 100 5,8
4 ou 5 étoiles 337 300 350 500 3,9
Nord-est 288 800 264 500 -8,4
Ouest 611 900 634 800 3,7
Sud 307 800 296 800 -3,6
Offre de chambres 1 078 100 1 031 100 -4,4
Chambres occupées 694 300 687 000 -0,9
Taux d’occupation 64,4% 66,6% 2,2 pt
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Les mouvements sociaux de fin de l’année ont en effet entraîné des annulations de réservations. Les intempéries de début d’année ont aussi nuit au tourisme à Cilaos et dans le Sud. Enfin, la baisse de la fréquentation hôtelière résulte aussi de la fermeture d’établissements ayant plusieurs dizaines de chambres.

Alors que la fréquentation augmentait les trois premiers trimestres par rapport aux mêmes périodes en 2017, la fréquentation hôtelière a nettement reculé en fin d’année 2018 (- 12 % en novembre et - 17 % en décembre par rapport aux mêmes mois de 2017).

La fréquentation reste dynamique dans l’hôtellerie moyenne et haut de gamme

Les clients séjournent en majorité dans des hôtels moyenne et haut de gamme : les trois quarts des nuitées hôtelières sont dans des hôtels 3, 4 ou 5 étoiles.

La hausse de la fréquentation des hôtels 3 étoiles (+ 6 %) découle notamment de l’entrée de nouveaux établissements dans la catégorie. La fréquentation progresse aussi dans les hôtels classés 4 et 5 étoiles (+ 4 %).

En revanche, les hôtels non classés ont moins de succès (- 25 %). La fréquentation baisse aussi dans les hôtels 1 ou 2 étoiles (- 7 %), du fait principalement d’une offre de chambres en retrait dans ces gammes.

Une fréquentation en berne dans le Nord-Est

La fréquentation des hôtels diminue de 8 % dans le Nord-Est, marqué par la baisse de l’offre en chambres. La fréquentation recule aussi dans les hôtels du Sud (- 4 %), qui n’ont pas été épargnés par les intempéries au premier trimestre.

À l’inverse, les hôtels de l’Ouest tirent leur épingle du jeu avec une fréquentation en hausse (+ 4 %).

Avec 67 % de chambres occupées, le taux d’occupation augmente de 2 points par rapport à 2017 (figure 2). Cette évolution s’explique par une diminution plus importante de l’offre de chambres (‑ 4 %) que du nombre de chambres occupées (- 1 %).

Figure 2Le taux d’occupation progresse de deux points en 2018Taux d’occupation annuel de 2013 à 2018 à La Réunion

Le taux d’occupation progresse de deux points en 2018
Année Taux d'occupation en %
2013 62,4
2014 59,1
2015 61,0
2016 60,3
2017 64,4
2018 66,7
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2Le taux d’occupation progresse de deux points en 2018Taux d’occupation annuel de 2013 à 2018 à La Réunion

  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

Hausse de la clientèle européenne

La clientèle française, qui comprend la clientèle locale, reste largement majoritaire (86 % des nuitées, figure 3). Le nombre de nuitées de clients résidant à La Réunion baisse fortement (- 7 %), à l’inverse de la clientèle venant des autres départements français (+ 4 %).

De leur côté, la fréquentation hôtelière des clients étrangers est stable après une forte hausse en 2017. Les trois quart de la clientèle étrangères ont des ressortissants européens. Si la fréquentation de la clientèle européenne augmente fortement (+ 12%), celle des ressortissants du continent africain recule quant à elle fortement (- 25 %).

Figure 3Baisse de la clientèle réunionnaiseFréquentation des hôtels selon la provenance de la clientèle en 2018

Baisse de la clientèle réunionnaise
Nuitées Durée moyenne Du Séjour
Nombre Évolution 2018/2017 Part
en milliers en % en % en jours
France 1 030,7 -1,1 86 2,0
La Réunion 426,2 -7,2 36 1,6
Autres départements français 604,5 3,9 50 2,5
Étranger 165,4 -0,5 14 2,6
Afrique 27,8 -25,4 2 2,4
Maurice 15,9 -22,3 1 2,2
Madagascar 4,8 -18,0 0 2,3
Autres pays d'Afrique 7,1 -35,2 1 3,1
Europe hors France 121,1 11,9 10 2,6
Allemagne 49,8 11,9 4 2,7
Belgique 14,5 23,7 1 2,7
Suisse 13,7 -10,9 1 2,5
Autres pays d'Europe 43,1 17,9 4 2,6
Amérique 2,5 -13,2 0 2,5
Asie, Océanie et Australie 14,0 -22,0 1 2,7
Total clientèle 1 196,1 -1,0 100 2,1
  • Champ : établissements hôteliers de cinq chambres ou plus.
  • Source : Insee, DGE - Enquête de fréquentation hôtelière.

En 2018, la durée moyenne de séjour dans un hôtel à La Réunion reste stable à 2,1 jours. Si elle est plus élevée pour la clientèle étrangère ou des autres départements français (autour de 2,5 jours), elle est inférieure à 2 jours pour la clientèle réunionnaise. Elle se maintient à 2,6 jours pour les clients étrangers et est de 2 jours pour la clientèle française.

Pour comprendre

Méthode

L’enquête de fréquentation dans l'hôtellerie concerne depuis janvier 2014 tous les hôtels de cinq chambres ou plus, qu’ils soient classés ou non. L’ensemble de leur clientèle est mesurée. Les hôtels doivent répondre chaque mois par voie postale ou électronique.

Depuis octobre 2017, l’enquête de fréquentation hôtelière a étendu son champ aux hébergements collectifs touristiques. À La Réunion, ce nouveau champ sera analysé dans les publications à compter de 2019, mais est déjà présent dans les séries mises à disposition sur insee.fr. La présente publication porte donc sur les 74 hôtels de La Réunion et ne prend pas en compte les hébergements collectifs touristiques : 53 hôtels classés et 21 hôtels non classés.

Définitions

Le taux d’occupation est le rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes par les hôtels ouverts.

Les nuitées sont le nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement. Deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit (1 nuitée = 1 personne x 1 nuit).

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de la conjoncture à La Réunion » ;

Poleya N., « La hausse de la fréquentation hôtelière se poursuit en 2017 », Insee Conjoncture Réunion, n° 4, pp.24-25, août 2018 ;

Le compte Twitter de l'Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI.