Insee Analyses GuyaneLa Guyane, une région jeune et cosmopolite

Floraline Cratère

Au 1er janvier 2015, 259 865 personnes habitent en Guyane. Selon les estimations, la population s'établirait à 281 612 habitants au 1er janvier 2018. La croissance démographique reste soutenue (+ 2,6 % par an en moyenne entre 2010 et 2015). Le solde naturel est le principal moteur de l’accroissement démographique, amplifié par un solde apparent d’entrées sortie positif. Résultant de périodes discontinues de fortes immigrations, la population guyanaise est cosmopolite : en 2015, un habitant sur trois est de nationalité étrangère. Du fait de la jeunesse de sa population, la Guyane est la région française où la mortalité est la plus faible. Elle est aussi la plus jeune après Mayotte, avec une personne sur deux âgée de moins de 25 ans. En Guyane, 30 % des familles sont des familles monoparentales. Ce qui n’exclut pas qu’elles soient souvent des familles nombreuses.

Floraline Cratère
Insee Analyses Guyane  No 35 - Janvier 2019

Au 1er janvier 2015 , la population légale de Guyane est estimée à 259 865 habitants. Avec ses 83 534 km², la Guyane est la plus grande région de France, la moins densément peuplée et possède la plus forte croissance démographique après Mayotte : sa population a doublé en 20 ans et continue de progresser entre 2010 et 2015. Selon les estimations, elle s'établirait à 281 612 habitants au 1er janvier 2018.

Une croissance démographique atypique

Entre 2010 et 2015, la croissance démographique atteint + 2,6 % par an en moyenne soit 6 165 habitants supplémentaires chaque année (figure 1). L’écart se creuse avec les Antilles qui perdent de plus en plus d’habitants (– 0,3 % par an en moyenne pour la Guadeloupe et – 0,7 % pour la Martinique).

Ce dynamisme démographique est porté par la jeunesse de sa population. Entre 2010 et 2015, le solde naturel est largement positif et contribue pour 2,4 % par an en moyenne à la croissance démographique. Il se combine à un solde apparent des entrées sorties positif (+ 0,2 % par an en moyenne).

En 2015, neuf arrivées sur dix concernent une personne non native du département. Les arrivées de jeunes actifs de 25 ans ou plus, accompagnés de leurs jeunes enfants, en constituent la principale composante.

Aujourd’hui, un tiers de la population est de nationalité étrangère. En 2015, une personne sur huit vivant en Guyane est de nationalité surinamaise, qui représente la plus forte communauté étrangère, même si leur nombre recule de 1,5 %. Les communautés haïtienne et brésilienne représentent respectivement 9,3 % et 9,2 % de la population guyanaise et ont progressé de + 0,5 % chacune.

En 2015, le solde apparent des entrées sorties est en équilibre entre la Guyane et les autres régions françaises, la Guyane accueillant 5 033 personnes qui habitaient une autre région française en 2014. Inversement, 4 918 personnes qui habitaient en Guyane en 2014 résident dans une autre région française. Ainsi, entre la Guyane et les autres régions françaises, le solde apparent des entrées sorties est en équilibre. Seule la tranche d’âge des 17 à 23 ans est déficitaire en termes d’entrées-sorties (figure 2). Les jeunes de cet âge partent pour suivre des études ou démarrer leur vie professionnelle dans l’Hexagone. L’excédent migratoire est le plus fort entre 27 et 36 ans et compense à peine le déficit des plus jeunes générations.

Figure 1Le solde naturel, principal moteur de la croissance démographiqueÉvolution et décomposition du taux d’accroissement annuel de la population (en %)

Le solde naturel, principal moteur de la croissance démographique - Lecture : Entre 2010 et 2015, le taux de variation annuel de la population lié au solde naturel est de 2,4 %, celui lié au solde apparent des entrées sorties est de 0,2 %, et le taux de variation annuel moyen est de 2,6 %
Périodes 1968-1975 1975-1982 1982-1990 1990-1999 1999-2010 2010-2015
Taux de variation annuel 3,1 3,9 5,8 3,5 3,5 2,6
Taux de variation dû au solde naturel 2,3 1,9 2,5 2,7 2,7 2,4
Taux de variation dû au solde apparent des entrées sorties 0,8 2,0 3,3 0,8 0,8 0,2
  • Lecture : Entre 2010 et 2015, le taux de variation annuel de la population lié au solde naturel est de 2,4 %, celui lié au solde apparent des entrées sorties est de 0,2 %, et le taux de variation annuel moyen est de 2,6 %
  • Source : Insee, Recensements de la population, exploitation complémentaire.

Figure 1Le solde naturel, principal moteur de la croissance démographiqueÉvolution et décomposition du taux d’accroissement annuel de la population (en %)

  • Lecture : Entre 2010 et 2015, le taux de variation annuel de la population lié au solde naturel est de 2,4 %, celui lié au solde apparent des entrées sorties est de 0,2 %, et le taux de variation annuel moyen est de 2,6 %
  • Source : Insee, Recensements de la population, exploitation complémentaire.

Figure 2Les départs des jeunes de 17 à 23 ans sont importantsMigrations résidentielles en 2015 de Guyane avec le reste de la France, par âge, selon le lieu de naissance

Les départs des jeunes de 17 à 23 ans sont importants - Lecture : en 2015, ont été dénombrés 146 départs de natifs âgés de 18 ans et 115 départs de non-natifs âgés de 18 ans (histogrammes portés en négatif à la verticale de l’abscisse « 18 »), pour seulement 3 arrivées de natifs âgés de 18 ans et 92 arrivées de non-natifs du même âge (histogrammes portés en positifs à la verticale de l’abscisse « 18 »). Le solde migratoire des natifs est déficitaire de 144 personnes, celui des non-natifs de 23 personnes (données représentées par les courbes).
Age revolu detaille Entrants Sortants Solde
Entrants nés en Guyane Entrants nés hors Guyane Sortants nés en Guyane Sortants nés hors Guyane Solde nés en Guyane Solde nés hors Guyane Solde Total
1 174 145 -85 -14 89 131 220
2 10 90 -69 -30 -58 60 1
3 17 94 -47 -27 -31 67 36
4 25 140 -52 -37 -27 103 76
5 22 113 -33 -56 -11 58 47
6 20 137 -18 -70 2 67 69
7 15 113 -30 -62 -15 51 36
8 9 83 -12 -61 -2 22 19
9 13 89 -21 -62 -9 27 19
10 32 62 -39 -51 -7 11 5
11 10 88 -28 -66 -18 22 4
12 24 118 -38 -85 -14 33 19
13 17 88 -36 -33 -19 55 35
14 19 87 -12 -32 7 55 62
15 27 116 -35 -23 -9 93 85
16 17 72 -32 -41 -15 31 16
17 10 48 -58 -25 -48 23 -25
18 3 92 -146 -115 -144 -23 -167
19 22 118 -82 -99 -60 19 -41
20 20 126 -98 -31 -78 95 17
21 34 145 -91 -54 -57 91 34
22 42 202 -56 -77 -13 125 112
23 22 187 -38 -63 -16 124 108
24 22 259 -27 -94 -5 165 160
25 25 246 -16 -93 9 154 162
26 15 261 -29 -76 -13 185 172
27 25 302 -14 -66 10 236 246
28 0 300 -3 -113 -3 186 183
29 15 248 -3 -99 12 149 160
30 22 228 -7 -80 15 148 163
31 18 231 -10 -66 8 164 172
32 20 212 -13 -76 7 135 143
33 25 200 -11 -97 14 104 118
34 17 224 -8 -75 10 149 158
35 15 156 0 -61 15 94 110
36 10 219 -13 -49 -3 169 166
37 15 174 0 -81 15 93 108
38 14 161 -1 -71 13 90 104
39 5 161 -3 -112 2 49 51
40 10 130 0 -121 10 9 19
41 12 125 -5 -84 7 42 48
42 5 101 -3 -81 2 20 23
43 0 111 -5 -66 -5 45 41
44 2 85 -4 -47 -1 38 36
45 0 73 -4 -42 -4 30 27
46 0 80 -2 -46 -2 34 31
47 5 75 -15 -27 -10 49 39
48 5 45 -2 -41 3 3 6
49 5 44 0 -25 5 19 24
50 0 61 0 -42 0 19 19
51 5 76 -8 -17 -3 59 56
52 0 46 -1 -36 -1 10 9
53 0 40 0 -11 0 29 29
54 0 42 0 -24 0 18 18
55 5 48 0 -27 5 21 26
56 4 38 -5 -18 -1 19 18
57 3 32 0 -25 3 8 10
58 0 35 -3 -44 -3 -9 -12
59 0 23 -5 -11 -5 12 7
60 2 25 0 -13 2 12 14
61 0 20 0 -33 0 -13 -13
62 0 22 -1 -5 -1 17 16
63 5 25 0 -21 5 4 9
64 0 3 0 -5 0 -2 -2
65 2 7 -3 -9 0 -1 -1
66 0 8 0 -22 0 -15 -15
67 0 2 0 -3 0 0 0
68 0 7 0 0 0 7 7
69 0 5 0 -4 0 1 1
70 2 10 -1 -2 1 8 9
71 0 7 0 0 0 7 7
72 0 3 0 0 0 3 3
73 2 7 0 -3 2 4 6
74 0 0 0 -1 0 -1 -1
75 0 7 0 0 0 7 7
76 0 0 -3 -20 -3 -20 -23
77 0 2 0 -2 0 0 0
78 2 0 0 0 2 0 2
79 0 0 0 -3 0 -3 -3
80 0 0 0 -1 0 -1 -1
81 0 3 -4 0 -4 3 -1
82 0 10 0 0 0 10 10
83 0 10 -7 -8 -7 2 -5
84 0 15 -5 -5 -5 10 5
85 0 0 0 -10 0 -10 -10
86 0 0 0 0 0 0 0
87 0 0 0 0 0 0 0
88 0 2 0 0 0 2 2
89 0 0 0 0 0 0 0
90 0 0 0 0 0 0 0
91 3 0 0 0 3 0 3
  • Lecture : en 2015, ont été dénombrés 146 départs de natifs âgés de 18 ans et 115 départs de non-natifs âgés de 18 ans (histogrammes portés en négatif à la verticale de l’abscisse « 18 »), pour seulement 3 arrivées de natifs âgés de 18 ans et 92 arrivées de non-natifs du même âge (histogrammes portés en positifs à la verticale de l’abscisse « 18 »).
    Le solde migratoire des natifs est déficitaire de 144 personnes, celui des non-natifs de 23 personnes (données représentées par les courbes).
  • Source : RP 2015, exploitation complémentaire individu.

Figure 2Les départs des jeunes de 17 à 23 ans sont importantsMigrations résidentielles en 2015 de Guyane avec le reste de la France, par âge, selon le lieu de naissance

  • Lecture : en 2015, ont été dénombrés 146 départs de natifs âgés de 18 ans et 115 départs de non-natifs âgés de 18 ans (histogrammes portés en négatif à la verticale de l’abscisse « 18 »), pour seulement 3 arrivées de natifs âgés de 18 ans et 92 arrivées de non-natifs du même âge (histogrammes portés en positifs à la verticale de l’abscisse « 18 »).
    Le solde migratoire des natifs est déficitaire de 144 personnes, celui des non-natifs de 23 personnes (données représentées par les courbes).
  • Source : RP 2015, exploitation complémentaire individu.

Les naissances toujours en forte progression

Entre 2014 et 2017, le nombre de naissances a fait un bond de 24 %. En 2017, 8 060 bébés sont nés en Guyane, soit 1 470 de plus qu’en 2014 (figure 3). Le nombre de naissances dépasse les niveaux atteints jusqu’à présent dans la région.

Pour la deuxième année consécutive, les naissances de mères de nationalité étrangère sont plus nombreuses que les naissances de mères de nationalité française. Trois bébés sur cinq sont nés d’une mère de nationalité étrangère.Deux enfants sur cinq sont nés d’un père de nationalité étrangère, principalement haïtienne ; cette proportion est plus grande qu'en 2014. Au final, le nombre de bébés dont seul un des parents est de nationalité française augmente et représente 38 % des naissances en 2017 (neuf points de plus qu’en 2014). Les naissances issues de deux parents étrangers augmentent aussi, mais dans une moindre mesure, passant de 27 % en 2013 à 32 % en 2017.

Les mères haïtiennes mettent au monde un quart des bébés nés sur le sol guyanais en 2017 soit une progression de 12 points par rapport à 2014. Entre 2014 et 2017, le nombre de naissances de mères haïtiennes a augmenté de 129 % (1 141 naissances supplémentaires). En comparaison le nombre de naissances issues de mères françaises est stable.

Deux communes concentrent la moitié des naissances

Les villes de Cayenne et de Saint-Laurent-du-Maroni concentrent la moitié des naissances. Entre 2014 et 2017, le nombre de naissances y a progressé respectivement de 34 % et de 21 %. À Matoury, troisième ville la plus peuplée de Guyane, le nombre a bondi de 38 % entre 2014 et 2017. Dans les villes les moins peuplées, le nombre de naissances est stable voire en repli.

L’indicateur conjoncturel de fécondité est encore élevé, il est de 344 enfants pour 100 femmes contre 197 en France métropolitaine. Les mères sont particulièrement précoces en Guyane. L’âge moyen de la mère à la naissance est de 28,1 ans soit deux ans de moins que la moyenne nationale. Le taux de fécondité chez les mères adolescentes (âgées au plus de 19 ans) est de 65 ‰, nettement supérieur à celui de la Guadeloupe (15 ‰), de la Martinique (11 ‰) et de la France métropolitaine (9 ‰) tout en restant proche de la moyenne de la zone Caraïbes et Amérique Latine (62 ‰).

En 2017, le nombre de décès a légèrement augmenté (912 soit 11 de plus qu’en 2016) ainsi que le taux de mortalité qui s’élève à 3,7 ‰ contre 3,3 ‰ habitants en 2016. La jeunesse de la population explique cette mortalité plus faible que celle en Guadeloupe (8,2 ‰) et en Martinique (9,1 ‰).

Malgré cette faible mortalité globale, la Guyane enregistre un taux de mortalité infantile élevé : elle est trois fois plus forte qu’en France métropolitaine. En 2017, près de dix enfants sur mille décèdent avant leur premier anniversaire contre 3,6 sur mille en métropole. Les grossesses moins suivies, un manque d’accès aux soins périnataux et des conditions de vie plus défavorables expliquent cette surmortalité infantile.

Figure 3Un solde naturel très élevéÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel en Guyane depuis 1998

Un solde naturel très élevé - Lecture : En 2007, on comptait 690 décès pour 6 386 naissances ; en 2017, on comptait 912 décès pour 8 057 naissances.
Année Population au 1er janvier Nombre de naissances Nombre de décès Solde naturel
1999 157 213 4 907 648 + 4 259
2000 162 018 5 149 635 + 4 514
2001 168 614 5 137 660 + 4 477
2002 176 638 5 276 669 + 4 607
2003 184 792 5 553 721 + 4 832
2004 193 167 5 312 719 + 4 593
2005 199 206 5 998 705 + 5 293
2006 205 954 6 276 711 + 5 565
2007 213 031 6 386 690 + 5 696
2008 219 266 6 247 762 + 5 485
2009 224 469 6 171 699 + 5 472
2010 229 040 6 083 773 + 5 310
2011 237 549 6 259 714 + 5 545
2012 239 648 6 609 789 + 5 820
2013 244 118 6 475 767 + 5 708
2014 252 338 6 589 786 + 5 803
2015 259 664 6 753 834 + 5 919
2016 266 812 7 270 901 + 6 369
2017 274 153 8 057 912 + 7 145
  • Lecture : En 2007, on comptait 690 décès pour 6 386 naissances ; en 2017, on comptait 912 décès pour 8 057 naissances.
  • Source : Insee, État-Civil.

Figure 3Un solde naturel très élevéÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel en Guyane depuis 1998

  • Lecture : En 2007, on comptait 690 décès pour 6 386 naissances ; en 2017, on comptait 912 décès pour 8 057 naissances.
  • Source : Insee, État-Civil.

La moitié de la population a moins de 25 ans

La Guyane est la région la plus jeune de France après Mayotte. En 2015, une personne sur deux a moins de 25 ans alors qu’au niveau national, l’âge médian est de 40 ans. Néanmoins, entre 2010 et 2015, l’indice de jeunesse est en léger repli. En 2015, la région comptait onze fois plus de jeunes de moins de 25 ans que de personnes âgées de 65 ans ou plus. Ce rapport était de 13 en 2010, avec un âge médian de 23 ans.

Bien que la population guyanaise soit l’une des plus jeunes de France, la part des personnes âgées y progresse rapidement. Entre 2010 et 2015, la proportion des plus de 60 ans augmente alors que celle de la population de moins de 20 ans recule. En 2015, on dénombre 20 178 personnes de 60 ans ou plus, soit 7,8 % de la population. C’est plus qu’en 2010 ou elles étaient 14 852 (6,5 % de la population). Les jeunes de moins de 20 ans (101 811) représentent 42,6 % des habitants en 2015 contre 44,2 % en 2010,

La pyramide des âges de la Guyane est caractéristique d’un territoire très jeune : une forme pyramidale avec une large base jusqu’à 17 ans (figure 4). Le creux observé entre 17 et 25 ans reflète les nombreux départs de jeunes, chaque année, qui ne sont pas compensés par les arrivées.

Seuls les hommes gagnent en espérance de vie) entre 2010 et 2015 : l’espérance de vie atteint 76,8 ans pour les hommes en 2015, soit 2 ans de plus qu’en 2010. Elle est de 82,2 ans pour les femmes comme en 2010, réduisant ainsi l’écart entre les hommes et les femmes. Au niveau national il est de plus de six ans.

Les espérances de vie en Guyane restent en dessous de celles en Guadeloupe (84,9 ans pour les femmes et 77,1 ans pour les hommes) et celles en Martinique (84,8 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes).

Figure 4Une population très jeunePyramide des âges en Guyane en 2015 et en 2010

Une population très jeune - Lecture : La longueur des barres correspond à la proportion d’hommes ou de femmes de chaque âge dans la population totale guyanaise. Ainsi, en 2015, les hommes de 17 ans représentent moins de 1 % de la population totale tandis que les femmes de 50 ans représentent 0,5 % de la population totale guyanaise. Ici deux pyramides sont superposées : à la pyramide des âges de la population de Guyane en 2015 s’ajoute le « profil » de la population de Guyane en 2010 représentée par un trait.
Age révolu detaille Homme 2015 Femmes 2015 Homme 2010 Femmes 2010
0 1,079 1,120 1,227 1,182
1 1,166 1,078 1,292 1,243
2 1,113 1,056 1,322 1,152
3 1,154 1,053 1,219 1,228
4 1,183 1,143 1,220 1,261
5 1,119 1,144 1,323 1,218
6 1,138 1,123 1,277 1,195
7 1,222 1,096 1,164 1,180
8 1,132 1,106 1,175 1,227
9 1,180 1,115 1,199 1,118
10 1,140 1,105 1,164 1,070
11 1,097 1,083 1,167 1,066
12 1,063 1,091 1,121 1,058
13 1,115 1,094 1,052 1,001
14 1,031 1,047 1,021 0,993
15 1,057 1,009 0,987 0,960
16 1,007 0,993 0,929 0,975
17 0,973 0,938 0,914 0,950
18 0,868 0,807 0,892 0,867
19 0,774 0,788 0,827 0,796
20 0,733 0,739 0,776 0,712
21 0,680 0,744 0,733 0,738
22 0,661 0,699 0,631 0,736
23 0,709 0,762 0,625 0,758
24 0,665 0,739 0,648 0,757
25 0,693 0,711 0,691 0,768
26 0,658 0,787 0,663 0,841
27 0,646 0,766 0,680 0,832
28 0,691 0,786 0,751 0,832
29 0,649 0,755 0,705 0,773
30 0,694 0,752 0,674 0,768
31 0,658 0,742 0,678 0,762
32 0,753 0,751 0,676 0,739
33 0,720 0,788 0,704 0,771
34 0,726 0,757 0,685 0,724
35 0,764 0,775 0,669 0,770
36 0,717 0,721 0,702 0,777
37 0,628 0,715 0,750 0,753
38 0,663 0,709 0,660 0,749
39 0,717 0,669 0,728 0,728
40 0,679 0,719 0,643 0,712
41 0,708 0,683 0,665 0,641
42 0,656 0,681 0,610 0,620
43 0,661 0,686 0,613 0,608
44 0,645 0,675 0,619 0,624
45 0,659 0,655 0,583 0,612
46 0,591 0,572 0,532 0,569
47 0,551 0,518 0,579 0,571
48 0,507 0,547 0,580 0,515
49 0,523 0,541 0,530 0,543
50 0,485 0,513 0,532 0,514
51 0,500 0,482 0,480 0,459
52 0,480 0,465 0,477 0,449
53 0,448 0,448 0,452 0,417
54 0,413 0,437 0,452 0,411
55 0,394 0,442 0,374 0,395
56 0,399 0,354 0,359 0,377
57 0,388 0,419 0,375 0,346
58 0,392 0,349 0,331 0,306
59 0,355 0,338 0,332 0,320
60 0,340 0,336 0,275 0,290
61 0,341 0,288 0,286 0,245
62 0,319 0,295 0,221 0,231
63 0,284 0,281 0,243 0,183
64 0,241 0,259 0,221 0,199
65 0,232 0,229 0,208 0,180
66 0,201 0,206 0,170 0,146
67 0,195 0,161 0,147 0,139
68 0,186 0,177 0,135 0,148
69 0,177 0,174 0,117 0,125
70 0,156 0,146 0,107 0,118
71 0,133 0,123 0,099 0,118
72 0,114 0,120 0,096 0,116
73 0,092 0,114 0,094 0,098
74 0,080 0,101 0,076 0,105
75 0,079 0,083 0,074 0,085
76 0,073 0,079 0,066 0,084
77 0,060 0,073 0,060 0,094
78 0,064 0,087 0,051 0,076
79 0,054 0,062 0,058 0,061
80 0,040 0,073 0,047 0,056
81 0,039 0,057 0,048 0,050
82 0,048 0,057 0,043 0,055
83 0,024 0,047 0,029 0,047
84 0,033 0,057 0,043 0,048
85 0,028 0,031 0,022 0,038
86 0,023 0,045 0,024 0,036
87 0,017 0,031 0,013 0,045
88 0,017 0,035 0,015 0,031
89 0,013 0,038 0,019 0,024
90 0,010 0,026 0,011 0,013
91 0,011 0,021 0,008 0,022
92 0,008 0,023 0,005 0,013
93 0,007 0,016 0,006 0,013
94 0,003 0,011 0,005 0,007
95 0,005 0,009 0,003 0,010
96 0,003 0,005 0,003 0,002
97 0,000 0,007 0,006 0,004
98 0,003 0,003 0,003 0,002
99 0,001 0,002 0,001 0,003
100 0,000 0,002 0,000 0,000
101 0,002 0,000 0,000 0,002
102 0,000 0,001 0,000 0,000
103 0,000 0,000 0,000 0,000
104 0,002 0,001 0,000 0,000
105 0,000 0,000 0,000 0,001
  • Lecture : La longueur des barres correspond à la proportion d’hommes ou de femmes de chaque âge dans la population totale guyanaise. Ainsi, en 2015, les hommes de 17 ans représentent moins de 1 % de la population totale tandis que les femmes de 50 ans représentent 0,5 % de la population totale guyanaise.
    Ici deux pyramides sont superposées : à la pyramide des âges de la population de Guyane en 2015 s’ajoute le « profil » de la population de Guyane en 2010 représentée par un trait.
  • Source : RP 2010 et 2015.

Figure 4Une population très jeunePyramide des âges en Guyane en 2015 et en 2010

  • Lecture :La longueur des barres correspond à la proportion d’hommes ou de femmes de chaque âge dans la population totale guyanaise. Ainsi, en 2015, les hommes de 17 ans représentent moins de 1 % de la population totale tandis que les femmes de 50 ans représentent 0,5 % de la population totale guyanaise.
    Ici deux pyramides sont superposées : à la pyramide des âges de la population de Guyane en 2015 s’ajoute le « profil » de la population de Guyane en 2010 représentée par un trait.
  • Source : RP 2010 et 2015.

De plus en plus de familles monoparentales

En 2015, 52 000 familles vivent en Guyane dont 23 000 couples avec enfants. Le modèle dominant reste le couple avec enfants mais le nombre de familles monoparentales est important. Celles-ci représentent 40 % des familles et 30.9% des ménages, soit un niveau identique à celui des Antilles, mais nettement supérieur au niveau national (15 %). Ce chiffre est en augmentation de cinq points par rapport à 2010. Toutefois, la situation est contrastée entre les différentes intercommunalités. La Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais se démarque nettement des autres avec 47 % de familles monoparentales. Viennent ensuite la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral et la Communauté de Communes Des Savanes où la monoparentalité concerne respectivement 36 % et 30 % des familles. Enfin, dans la Communauté de Communes de l’Est Guyanais, seules 21 % des familles sont monoparentales, valeur largement inférieure à la moyenne régionale.

En Guyane comme partout en France métropolitaine, il s’agit majoritairement de femmes vivant seules avec leur(s) enfant(s). Les familles monoparentales avec un homme à leur tête sont encore plus rares qu’en France (14 % contre 17 %).

Les familles nombreuses sont plus fréquentes en Guyane que dans les autres régions françaises : 30 % des familles sont composées de trois enfants ou plus de moins de 25 ans. Cela ne concerne que 10 % des familles guadeloupéennes, 8,5 % des familles martiniquaises et 9,3 % des familles de la france métropolitaine.

Un nombre important de Guyanais (40 347) ne font pas partie d’une famille : soit ils vivent seuls, soit ils vivent avec d’autres personnes sans pour autant former une famille. Un ménage sur cinq est composé d’une seule personne (figure 5). Ces personnes seules sont plus souvent des hommes que des femmes. Ce constat est amplifié dans la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais où résident la plupart des orpailleurs.

Depuis trois années consécutives, le taux de nuptialité stagne à 2,2 pour 1000 habitants. Ainsi en 2016, 653 mariages sont domiciliés en Guyane. L’union libre reste le statut conjugal le plus fréquent. La majorité des couples cohabitant vivent en concubinage.

Figure 5Un ménage sur quatre est une famille monoparentaleComposition des ménages en Guyane en 2010 et en 2015 (en %)

Un ménage sur quatre est une famille monoparentale - Lecture : En 2015, 30.9 % des ménages sont des couples avec enfants. Cette proportion était de 33.4 % en 2010.
2010 2015
Ménages d'une personne 21,2 22,6
Autres ménages sans famille 7 7,6
Couple sans enfant 13,1 12,7
Couple avec enfant(s) 33,4 30,9
Famille monoparentale 25,4 26,2
  • Lecture : En 2015, 30.9 % des ménages sont des couples avec enfants. Cette proportion était de 33.4 % en 2010.
  • Source : Insee, Recensements de la population 2010 et 2015, exploitation complémentaire.

Figure 5Un ménage sur quatre est une famille monoparentaleComposition des ménages en Guyane en 2010 et en 2015 (en %)

  • Lecture : En 2015, 30.9 % des ménages sont des couples avec enfants. Cette proportion était de 33.4 % en 2010.
  • Source : Insee, Recensements de la population 2010 et 2015, exploitation complémentaire.

Un dynamisme démographique insufflé par l’Ouest Guyanais

En 2015, 89 892 personnes habitent la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais, soit 35 % de la population guyanaise. Entre 2010 et 2015, la croissance de cette population est supérieure à celle de la région, au rythme soutenu de + 4 % par an en moyenne (figure 6)). L’intercommunalité participe à la croissance démographique régionale à hauteur de 43 %. Ce dynamisme démographique est porté par l’excédent des naissances sur les décès, grâce à la jeunesse de la population et à une fécondité plus élevée. Au cours de ces cinq années, la croissance liée au solde naturel est de 3,1 % par an en moyenne. L’accroissement démographique s’explique aussi par l’excédent migratoire. La contribution du solde apparent des entrées sorties à la croissance démographique est cinq fois plus importante dans la CCOG que dans l’ensemble de la région (+ 1 % contre + 0,2 % par an en moyenne).

La Communauté d’Agglomération du Centre Littoral (CACL) reste le territoire le plus peuplé. Il regroupe 50,8 % de la population guyanaise (131 922 habitants). Entre 2010 et 2015, la croissance démographique est inférieure au niveau régional mais reste soutenue (+ 2,3 %). Elle s’explique principalement par un solde naturel élevé (+ 1,9 %) et un solde apparent des entrées sorties excédentaire (+ 0,4 %)

La Communauté de Communes Des Savanes (CCDS) compte 31 151 habitants en 2015, soit 12 % de la population guyanaise. Entre 2010 et 2015, le rythme de la croissance ralentit fortement par rapport à celui observé dans la période 1990-2010 (+ 0,1 % contre + 2,5 %). Cela est dû à un solde apparent des entrées sorties négatif (– 2,1 %) à peine compensé par le solde naturel (+ 2,2 %).

En 2015, la Communauté de Communes de l’Est Guyanais (CCEG) rassemble 6 900 habitants, soit 3 % de la population guyanaise. Avec 270 personnes de plus qu’en 2010 sa population a augmenté durant la période. Le solde naturel est le seul moteur de la croissance démographique (+ 2,6 %) compensant le solde apparent des entrées sorties très déficitaire (– 1,8 %).

Figure 6Un fort dynamisme démographique dans la CCOGTaux de variation annuel moyen de la population par EPCI entre 2010 et 2015 (en %)

Un fort dynamisme démographique dans la CCOG
EPCI Taux de variation annuel moyen
CC des Savanes 0,1
CC de l'Ouest Guyanais 4
CA du Centre Littoral 2,3
CC de l'Est Guyanais 0,8
  • Source : Insee, Recensements de la population, exploitation complémentaire.

Figure 6Un fort dynamisme démographique dans la CCOGTaux de variation annuel moyen de la population par EPCI entre 2010 et 2015 (en %)

  • Source : Insee, Recensements de la population, exploitation complémentaire.

Une nouvelle dynamique migratoire

Depuis le milieu des années 70, la population guyanaise croît à un rythme très soutenu. Entre 1982 et 1990, la croissance démographique accélère fortement, stimulée par un solde apparent des entrées sorties largement excédentaire, lié aux arrivées massives de Surinamais fuyant la guerre civile. Depuis 1990, la population augmente encore mais à un rythme moins marqué. Le solde naturel porte désormais l’essentiel de la croissance démographique. Après être devenu négatif avant 2010, le solde migratoire redevient positif (+ 0,2 %) entre 2010 et 2015. Le solde naturel plafonne à + 2,4 %. Le solde apparent des entrées sorties devrait rester positif, et augmenter les prochaines années d’après les dernières estimations de population.

Définitions


L’espérance de vie à la naissance est égale à la durée de vie moyenne d’une génération fictive qui connaîtrait tout au long de son existence les conditions de mortalité par âge de l’année considérée.


L’indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur donne le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.


Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.


Le solde apparent des entrées sorties est la différence entre le nombre de personnes entrées sur un territoire donné et le nombre de personnes qui en sont sorties, au cours de la période considérée. Il est obtenu par différence entre la variation totale de la population au cours de la période considérée et le solde naturel.


Le taux de mortalité (brut) est le rapport du nombre de décès de l’année à la population totale moyenne de l’année.


Le taux de mortalité infantile est le rapport entre le nombre d’enfants décédés avant leur premier anniversaire et l’ensemble des enfants nés vivants.


Le taux de mortalité périnatale est le rapport du nombre d’enfants nés sans vie et d’enfants décédés à moins de sept jours à l’en­semble des nés vivants et des nés sans vie.


Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l’année à la population totale moyenne de l’année.


Le taux de nuptialité est le rapport du nombre de mariages enregistrés de l’année à la population totale moyenne de l’année.


L’indice de jeunesse observe le nombre de jeunes de moins de 25 ans, pour une personne de 65 ans ou plus.

Pour en savoir plus

Millet C., « Les migrations résidentielles favorables à la Guyane », Insee Flash Guyane n°67, juin 2017.

Cratère F., « Recensement de la population — 259 865 habitants en Guyane au 1er janvier 2015 », Insee Flash Guyane n°76, janvier 2018.

Lauvaux M., « Concilier développement économique et transformation sociale : un enjeu pour l’ouest guyanais », Insee Dossier Guyane n°7, décembre 2017.