Le déficit naturel se creuse en Nouvelle-Aquitaine et gagne du terrain dans l’Union européenne

Mireille Dalla Longa, Insee

En 2017, le déficit naturel continue de se creuser en Nouvelle-Aquitaine, avec un nombre de décès toujours plus élevé et un nombre de naissances encore en baisse. L’allongement de l’espérance de vie, le vieillissement de la population ainsi que la grippe qui a sévi en début d’année expliquent en grande partie la forte hausse des décès. Avec de moins en moins de femmes en âge de procréer, dans un contexte de baisse de leur fécondité, le nombre de naissances diminue. Le déficit naturel gagne aussi du terrain dans l’Union européenne.

En 2017, l’écart entre naissances et décès continue de se creuser pour la sixième année consécutive. En effet, avec 54 360 naissances et 64 930 décès, la Nouvelle-Aquitaine présente un solde naturel négatif de 10 570 individus contre – 7 000 l’année précédente. Le déficit naturel s’accroît de moitié sous l’effet d’une forte baisse des naissances (– 2,6 %), mais aussi d’une forte hausse des décès (+ 3,4 %).

L’épidémie de grippe, cause d’une surmortalité début 2017

En 2017, la Nouvelle-Aquitaine compte 2 140 décès de plus qu’en 2016. L’épidémie de grippe, particulièrement meurtrière, est en partie responsable de cette hausse. En effet, les deux tiers de cet accroissement concernent le mois de janvier et un quart le mois de février (figure 1). Toutefois, la progression sur l’année est moins importante que celle observée en 2015, marquée non seulement par cette épidémie mais aussi par la canicule : 3 700 décès de plus qu’en 2014 sont survenus cette année-là.

Figure 1Un mois de janvier particulièrement néfaste Nombre de décès en Nouvelle-Aquitaine

en nombre
Un mois de janvier particulièrement néfaste (en nombre)
2016 2017
Janvier 5 752 7 180
Février 5 205 5 744
Mars 5 614 5 472
Avril 5 338 5 017
Mai 5 222 5 296
Juin 4 660 4 684
Juillet 4 975 4 983
Août 4 886 4 909
Septembre 4 713 5 085
Octobre 5 270 5 208
Novembre 5 193 5 378
Décembre 5 960 5 974
  • Source : Insee, État civil (évènements domiciliés)

Figure 1Un mois de janvier particulièrement néfaste Nombre de décès en Nouvelle-Aquitaine

  • Source : Insee, État civil (évènements domiciliés)

Si l’épidémie de grippe a principalement touché les personnes âgées et provoqué une surmortalité chez elles, l’allongement de l’espérance de vie et l’augmentation de leur nombre aux âges de forte mortalité expliquent aussi la hausse des décès. En effet, la moitié de cet accroissement concerne les personnes d’au moins 95 ans, nées au début de l’entre-deux-guerres, période de reprise de la natalité engendrant des générations plus nombreuses que les précédentes. Leur nombre a progressé de moitié au cours des quatre dernières années. Un quart de la hausse des décès provient des personnes de 90 à 94 ans, et un cinquième de celles de 70 à 74 ans, les premières générations nombreuses du baby-boom entrant désormais dans cette tranche d’âge.

Dans la plupart des départements néo-aquitains, la baisse des naissances est couplée à l’augmentation des décès, à l’exception de la Corrèze, où les naissances et les décès diminuent, et de la Creuse où ils augmentent. En 2017, seule la Gironde conserve un excédent naturel, même réduit de 18 %. Dans la Vienne, pour la première fois, le solde naturel devient légèrement négatif. Ailleurs, le déficit naturel s’est creusé.

Ce double mouvement de baisse de naissances et de hausse des décès est également observé dans les autres régions métropolitaines, sauf en Corse où le nombre de naissances reste stable. L’aggravation du déficit naturel est ainsi notable en Bourgogne-Franche Comté et en Bretagne. Le solde naturel devient négatif en Centre-Val de Loire pour la première fois et le redevient en Occitanie après trois décennies d’excédent naturel. Comme en France métropolitaine dans son ensemble, les sept autres régions qui la composent conservent un solde naturel positif, même si celui-ci se réduit.

La baisse de la natalité continue

Pour la huitième année consécutive, le nombre de naissances diminue avec seulement 54 360 bébés en 2017. Ce nombre reste tout de même supérieur aux niveaux les plus bas observés au cours des quatre dernières décennies, soit en moyenne 51 600 en 1993 et 1994. À l’époque, la faible natalité était davantage liée à la récession économique dans la mesure où les femmes de 20 à 39 ans, nées de mères baby-boomeuses, étaient nombreuses (autour de 720 000). Mais depuis, leur nombre diminue et elles sont à peine 650 000 en 2017.

L’indicateur conjoncturel de fécondité, exprimé ici en nombre moyen d’enfants pour 100 femmes, ne cesse également de diminuer. Dans la région, il s’établit à 169 en 2017 contre 186 en 2009 ou 2010, niveau le plus haut atteint au cours des quatre dernières décennies. Le recul de l’âge de la maternité reste avéré. Ainsi les femmes d’au moins 35 ans ont 3 fois plus d’enfants qu’il y a quarante ans : 36 pour 100 femmes de cet âge en 2017 contre 12 à la fin des années 1970. Mais ce recul ne compense plus aujourd'hui la moindre fécondité observée chez les plus jeunes.

Le déficit naturel se creuse aussi dans des régions de l’Europe du Sud

Au sein de l’Union européenne, d’autres régions traversent une crise démographique ces dernières années. Dans le nord des Pays-Bas (Groningue, Frise, Drenthe) et l’Écosse, le déficit naturel est récent, depuis 2015. En revanche, il est plus ancien dans le nord-est de l’Espagne (le Pays basque, la Navarre, la Rioja, l'Aragon), le nord de la Grèce (la Macédoine, la Thrace, l'Épire), le sud de l’Italie (les Abruzzes, le Molise, la Campanie, les Pouilles, la Basilicate, la Calabre), les îles de la Sicile et de la Sardaigne, et le Portugal continental (figure 2).

Figure 2Dans l’Union européenne, le déficit naturel a gagné une grande région sur six Évolution du solde naturel de 2008 à 2016 dans les grandes régions de l'Union européenne

Dans l’Union européenne, le déficit naturel a gagné une grande région sur six
Code Régions Union européenne Évolution
AT1 Ostösterreich Négatif continu
AT2 Südösterreich Négatif continu
AT3 Westösterreich Positif continu
BE1 Région de Bruxelles-Capitale / Brussels Hoofdstedelijk Gewest Positif continu
BE2 Vlaams Gewest Positif continu
BE3 Région wallonne Négatif récent
BG3 Severna i yugoiztochna Bulgaria Négatif continu
BG4 Yugozapadna i yuzhna tsentralna Bulgaria Négatif continu
CY0 Kypros Positif continu
CZ0 Ceská republika Positif continu
DE1 Baden-Württemberg Négatif continu
DE2 Bayern Négatif continu
DE3 Berlin Positif continu
DE4 Brandenburg Négatif continu
DE5 Bremen Négatif continu
DE6 Hamburg Positif récent
DE7 Hessen Négatif continu
DE8 Mecklenburg-Vorpommern Négatif continu
DE9 Niedersachsen Négatif continu
DEA Nordrhein-Westfalen Négatif continu
DEB Rheinland-Pfalz Négatif continu
DEC Saarland Négatif continu
DED Sachsen Négatif continu
DEE Sachsen-Anhalt Négatif continu
DEF Schleswig-Holstein Négatif continu
DEG Thüringen Négatif continu
DK0 Danmark Positif continu
EE0 Eesti Négatif continu
EL3 Attiki Négatif récent
EL4 Nisia Aigaiou, Kriti Positif continu
EL5 Voreia Ellada Négatif récent
EL6 Kentriki Ellada Négatif continu
ES1 Noroeste (ES) Négatif continu
ES2 Noreste (ES) Négatif récent
ES3 Comunidad de Madrid Positif continu
ES4 Centro (ES) Négatif continu
ES5 Este (ES) Positif continu
ES6 Sur (ES) Positif continu
ES7 Canarias (ES) Positif continu
FI1 Manner-Suomi Négatif récent
FI2 Åland Positif continu
FR1 Île de France Positif continu
FRB Centre-Val de Loire Positif continu
FRC Bourgogne-Franche-Comté Négatif récent
FRD Normandie Positif continu
FRE Hauts-de-France Positif continu
FRF Grand Est Positif continu
FRG Pays de la Loire Positif continu
FRH Bretagne Négatif récent
FRI Nouvelle-Aquitaine Négatif récent
FRJ Occitanie Positif continu
FRK Auvergne-Rhône-Alpes Positif continu
FRL Provence-Alpes-Côte d'Azur Positif continu
FRM Corse Négatif récent
HR0 Hrvatska Négatif continu
HU1 Közép-Magyarország Négatif continu
HU2 Dunántúl Négatif continu
HU3 Alföld és Észak Négatif continu
IE0 Éire/Ireland Positif continu
ITC Nord-Ovest Négatif continu
ITF Sud Négatif récent
ITG Isole Négatif récent
ITH Nord-Est Négatif continu
ITI Centro (IT) Négatif continu
LT0 Lietuva Négatif continu
LU0 Luxembourg Positif continu
LV0 Latvija Négatif continu
MT0 Malta Positif continu
NL1 Noord-Nederland Négatif récent
NL2 Oost-Nederland Positif continu
NL3 West-Nederland Positif continu
NL4 Zuid-Nederland Négatif récent
PL1 Region Centralny (NUTS 2013) Négatif continu
PL2 Makroregion Poludniowy Négatif récent
PL3 Region Wschodni (NUTS 2013) Négatif récent
PL4 Makroregion Pólnocno-Zachodni Positif continu
PL5 Makroregion Poludniowo-Zachodni Négatif continu
PL6 Makroregion Pólnocny Positif continu
PT1 Continente Négatif continu
PT2 Região Autónoma dos Açores (PT) Négatif récent
PT3 Região Autónoma da Madeira (PT) Négatif récent
RO1 Macroregiunea unu Négatif continu
RO2 Macroregiunea doi Négatif continu
RO3 Macroregiunea trei Négatif continu
RO4 Macroregiunea patru Négatif continu
SE1 Östra Sverige Positif continu
SE2 Södra Sverige Positif continu
SE3 Norra Sverige Négatif continu
SI0 Slovenija Positif continu
SK0 Slovensko Positif continu
UKC North East (UK) Positif continu
UKD North West (UK) Positif continu
UKE Yorkshire and The Humber Positif continu
UKF East Midlands (UK) Positif continu
UKG West Midlands (UK) Positif continu
UKH East of England Positif continu
UKI London Positif continu
UKJ South East (UK) Positif continu
UKK South West (UK) Positif continu
UKL Wales Positif continu
UKM Scotland Négatif récent
UKN Northern Ireland (UK) Positif continu
  • Source : Eurostat

Figure 2Dans l’Union européenne, le déficit naturel a gagné une grande région sur six Évolution du solde naturel de 2008 à 2016 dans les grandes régions de l'Union européenne

  • Source : Eurostat

Ces régions présentent toutes une forte augmentation de la part des personnes âgées et une forte diminution des femmes aux âges les plus féconds. Liée à la crise financière mondiale qui a frappé de plein fouet les pays de l’Europe du Sud, l’émigration vers des pays de l’Europe du Nord ou de l’Ouest, notamment l’Allemagne, a tenté de nombreux Grecs, Espagnols, Italiens ou Portugais en âge de travailler : leurs bébés sont nés dans leur pays d’accueil.

Ainsi, dans les régions de Berlin et Hambourg, depuis le début des années 2010, le nombre de naissances est devenu supérieur à celui des décès et cet excédent naturel s’accroît au fil des ans grâce à l’immigration.

Définitions

L’indicateur conjoncturel de fécondité, ou somme des naissances réduites, mesure le nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité observés l’année considérée à chaque âge demeuraient inchangés.

Pour en savoir plus

Dalla Longa M., « Une forte détérioration du solde naturel en Nouvelle-Aquitaine » Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n° 33, février 2018.

Papon S., Beaumel C., « Plus de 67 millions d’habitants en France au 1ᵉʳ janvier 2018 » Insee Première n° 1683, janvier 2018.