La fréquentation hôtelière est stableEnquête de fréquentation hôtelière au deuxième trimestre 2018 en Guadeloupe

Ali Benhaddouche

Au deuxième trimestre 2018, en Guadeloupe, la fréquentation de l’ensemble des hôtels (classés ou non classés), exprimée en nuitées, est relativement stable (– 0,9 %) par rapport à la même période de 2017. Après l’ouragan Irma, le phénomène des sargasses semble avoir peu impacté l’économie touristique.

Ali Benhaddouche
Insee Flash Guadeloupe  No 106 - décembre 2018

La clientèle en provenance de l’Hexagone résiste

Au deuxième trimestre 2018, en Guadeloupe, la fréquentation hôtelière exprimée en nuitées reste relativement stable (– 0,9 % par rapport à la même période de 2017).

Cette pause dans la dynamique de progression de la clientèle hôtelière fait suite à la forte augmentation constatée en 2017 (+ 25 %). Néanmoins, le deuxième trimestre 2018 reste à un niveau élevé. Cette évolution recouvre de fortes disparités selon les nationalités. La baisse des nuitées est surtout le fait de la clientèle étrangère (– 5,8 %), alors que les touristes en provenance de l’Hexagone sont venus presque aussi nombreux qu’en 2017 (+ 0,1 %). Le nombre de passagers à l’aéroport (hors transit) augmente de 4,4 % en glissement annuel.

Le taux d’occupation (54,1 %) perd 0,6 point par rapport au deuxième trimestre 2017. Cette légère baisse s’explique en partie par un léger tassement du nombre de chambres occupées (– 0,9 %) tandis que le nombre de chambres offertes reste stable (– 0,1 %).

Après le passage de l'ouragan Irma, les côtes des Antilles, notamment la Martinique, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, subissent, depuis février 2018, des échouages de sargasses, cette macro-algue brune ternit les côtes des Antilles de manière irrégulière depuis 2011. Alors que certains hôtels, restaurants ou encore gîtes en pâtissent, d’autres ne constatent aucun changement au niveau de la fréquentation de leurs établissements. Globalement, l’économie touristique semble peu impactée par ce phénomène.

Selon l’enquête de conjoncture de l’IEDOM, les professionnels du secteur sont confiants quant à l’amélioration de leur activité au troisième trimestre. Les prévisions d’investissement du secteur sont en hausse pour les douze prochains mois.

Les établissements haut de gamme s’en sortent le mieux

Avec près de 300 000 nuitées, au 2ᵉ trimestre 2018, la fréquentation des hôtels classés guadeloupéens est stable par rapport au 2ᵉ trimestre 2017. Cette stabilité masque une forte disparité de la fréquentation selon la catégorie d’hôtel.

La fréquentation a fortement diminué dans les hôtels de 1 ou 2 étoiles (– 31 %) et dans les 3 étoiles (– 12 %). Pour ces catégories d’hôtel, la désaffection concerne aussi bien la clientèle française que la clientèle étrangère. Cette baisse a été compensée par les très bons résultats des hôtels de catégorie haut de gamme qui ont doublé leur niveau de fréquentation. Longtemps considérée comme maillon faible de la destination, l’hôtellerie guadeloupéenne est le théâtre de rénovations qui améliorent son niveau de qualité, avec la montée en gamme 1 de certains hôtels.

Traditionnellement orientée vers les hôtels de moyenne gamme, la clientèle française s’est détournée de cette catégorie d’hôtel pour s’orienter vers le haut de gamme. Ils sont deux fois plus nombreux dans les hôtels 4 ou 5 étoiles qu’en 2017. Dans cette catégorie d’hôtel, la clientèle étrangère a également renforcé sa présence (+ 80 %).

Devant l’engouement des touristes français pour les hôtels haut de gamme, la part des nuitées étrangères au deuxième trimestre diminue de 3 points (24 %) dans cette catégorie d’hôtel, entraînant une baisse de la part des nuitées étrangères dans l’ensemble des nuitées de 1 point (16 %).

Les clients séjournent en majorité dans les hôtels de moyenne ou haut de gamme. Ces établissements, classés 3, 4 et 5 étoiles, représentent 95 % de l’offre hôtelière et réalisent 91 % des nuitées hôtelières de la Guadeloupe au deuxième trimestre 2018.

1 Cet objectif est un axe prioritaire de la stratégie de développement économique présenté dans le Schéma Régional de Développement, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDII).

Figure 1La fréquentation des hôtels reste à un niveau élevé au 2ᵉ trimestre 2018Fréquentation trimestrielle des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (nombre de nuitées en millier)

La fréquentation des hôtels reste à un niveau élevé au 2ᵉ trimestre 2018
2017 2018
T1 423 449
T2 296 293
T3 226
T4 293
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 1La fréquentation des hôtels reste à un niveau élevé au 2ᵉ trimestre 2018Fréquentation trimestrielle des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (nombre de nuitées en millier)

  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2Le taux d'occupation franchit à nouveau le seuil de 50 % au 2ᵉ trimestre 2018Taux d'occupation trimestriel des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (en %)

Le taux d'occupation franchit à nouveau le seuil de 50 % au 2ᵉ trimestre 2018
2017 2018
T1 78,7 82,9
T2 54,7 54,1
T3 50,6
T4 61,8
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 2Le taux d'occupation franchit à nouveau le seuil de 50 % au 2ᵉ trimestre 2018Taux d'occupation trimestriel des hôtels de Guadeloupe entre 2017 et 2018 (en %)

  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 3Les nuitées et le taux d’occupation restent quasiment stables au 2ᵉ trimestre 2018Fréquentation hôtelière en Guadeloupe (en nombre et %)

Les nuitées et le taux d’occupation restent quasiment stables au 2ᵉ trimestre 2018
T2 2017 T2 2018 Évolution 2017/2016
Nombre de nuitées 295 616 292 934 -0,9
Offre de chambres 291 700 291 957 0,1
Chambres occupées 159 446 157 971 -0,9
Taux d’occupation 54,7 54,1 -0,6
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 4Les nuitées explosent dans le haut de gamme et chutent dans les autres gammes d’hôtels au 2ᵉ trimestre 2018Nuitées et taux d'occupation des hôtels de Guadeloupe selon la catégorie (en glissement annuel et %)

Les nuitées explosent dans le haut de gamme et chutent dans les autres gammes d’hôtels au 2ᵉ trimestre 2018
Nuitées (nombre) Taux d’occupation (en %)
T2 2017 T2 2018 Évolution 2018/2017 (en %) T2 2017 T2 2018 Évolution 2018/2017 (en point)
1 ou 2 étoiles ou A 38 313 26 329 -31,3 50,7 41,0 -9,7
3 étoiles ou B 222 150 195 339 -12,1 55,4 53,7 -1,7
4 ou 5 étoiles 35 153 71 266 102,7 55,0 62,6 7,6
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Figure 5Le taux d’occupation de la Guadeloupe est en léger recul par rapport à celui de la Martinique au 2ᵉ trimestre 2018Nuitées et taux d'occupation en Guadeloupe et en Martinique (en nombre, % et point)

Le taux d’occupation de la Guadeloupe est en léger recul par rapport à celui de la Martinique au 2ᵉ trimestre 2018
Nuitées (nombre) Taux d’occupation (en %)
T2 2017 T2 2018 Évolution 2018/2017 (en %) T2 2017 T2 2018 Évolution 2018/2017 (en point)
Guadeloupe 295 616 292 934 -2,7 54,7 54,1 -0,6
Martinique 269 421 289 266 7,4 55,9 55,6 -0,3
  • Champ : hôtels classés et hôtels non classés de 5 chambres ou plus.
  • Source : Insee, Enquête de fréquentation hôtelière.

Pour comprendre

Le champ de l’enquête

L’Insee réalise mensuellement des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels de cinq chambres ou plus et autres hébergements collectifs. Ces derniers comprennent notamment les résidences de tourisme (dont appartement hôtel) et les villages de vacances. Ils n’incluent pas les hébergements proposés par des particuliers

L’enquête concerne toute la clientèle, que celle-ci soit résidente en Guadeloupe ou non.

Elle est réalisée par voie postale et/ou internet.

Définitions

Les nuitées sont le nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Le taux d’occupation est le rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes par les hôtels.