Des liens économiques entre territoires grâce aux salaires versés

Fabrice Michaïlesco, Insee

Dans plus de la moitié des intercommunalités de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les salaires perçus par les habitants en 2014 proviennent majoritairement d’emplois situés à l’extérieur. C’est particulièrement le cas autour des grandes agglomérations de la région. Les territoires de l’espace provençal sont sous l’influence des deux métropoles et le niveau de vie médian de leurs habitants est intermédiaire ou élevé. Dans l’espace azuréen, les richesses se concentrent et circulent autour de trois gros producteurs : la métropole Nice Côte d’Azur et les CA de Sophia Antipolis et de Cannes Pays de Lérins. Les territoires de l’espace rhodanien sont pour la plupart dépendants de la CA du Grand Avignon et leurs habitants disposent d’un faible niveau de vie. Dans l’espace alpin, les territoires sont plus autonomes et s’appuient fréquemment sur le tourisme.

Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 63
Paru le : Paru le 13/09/2018
Fabrice Michaïlesco, Insee
Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d'Azur  No 63 - septembre 2018

Des liens économiques entre territoires grâce aux salaires versés

En 2014, près de deux millions d’habitants ont un emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Parmi eux, un sur cinq quitte chaque jour son territoire de résidence pour aller travailler dans une autre intercommunalité (EPCI). Ces déplacements créent des liens économiques entre territoires. Les salaires versés aux actifs qui ne travaillent pas dans leur EPCI de résidence représentent 28 % de la masse salariale totale. La plupart de ces flux ont lieu au sein même de la région. Près de 7 % de la masse salariale provient toutefois de territoires situés hors de la région, majoritairement de la région parisienne.

Plus de 70 % de la masse salariale versée par les entreprises de la région est concentrée dans six EPCI : les trois métropoles d’Aix-Marseille-Provence (AMP), de Nice Côte d’Azur (NCA) et de Toulon-Provence-Méditerranée (TPM) et les communautés d’agglomération (CA) de Sophia Antipolis, du Grand Avignon et de Cannes Pays de Lérins.

D’importants flux de salaires autour des grandes agglomérations

Plus de la moitié des EPCI de la région dépendent majoritairement des salaires versés par des établissements situés à l’extérieur de leur territoire. C’est particulièrement le cas autour des grandes agglomérations (figure 1).

Près de 18 % des salaires versés par les établissements des trois métropoles régionales sont perçus par des actifs vivant en dehors de leur territoire. Ces revenus du travail alimentent ainsi les EPCI à proximité. La masse salariale des habitants des communautés de communes (CC) Territoriale Sud-Luberon et Provence Verdon provient respectivement à 60 % et 45 % d’emplois localisés dans la métropole Aix-Marseille-Provence.

Les territoires jouxtant Nice Côte d’Azur profitent du poids économique de la métropole azuréenne, mais également de celui des CA de Sophia Antipolis et de Cannes Pays de Lérins. Autour de Toulon-Provence-Méditerranée, la masse salariale des habitants de la CC de la Vallée du Gapeau, de la CC Méditerranée Porte des Maures et de la CA Sud Sainte-Baume provient respectivement à 57 %, 35 % et 26 % de la métropole varoise.

La CA du Grand Avignon a la particularité d’être un territoire plus interdépendant que les trois métropoles régionales. En effet, 36 % des salaires perçus par ses résidents proviennent d’établissements d’autres territoires (contre 14 % en moyenne dans les trois métropoles) tandis que près de la moitié des salaires versés par ses établissements est destinée à des actifs n’habitant pas sur son territoire.

D’autres agglomérations jouent un rôle de carrefour économique au sein de la région. D’un poids économique moindre, elles génèrent cependant de forts liens de dépendance pour les territoires alentours. Dans les Alpes, c’est le cas des CA Gap-Tallard-Durance et Provence-Alpes-Agglomération et des CC du Sisteronais-Buëch et du Briançonnais. Les salaires des habitants des EPCI avoisinants sont versés en grande partie par les établissements de ces territoires. Pour les CC Jabron-Lure-Vançon-Durance et Serre-Ponçon Val d’Avance, plus de 80 % de la masse salariale des résidents provient de l’extérieur. Dans les CC Buëch-Devoluy, du Pays des Écrins et du Champsaur-Valgaudemar, c’est plus de la moitié.

A contrario, certains EPCI éloignés des grandes agglomérations sont relativement indépendants. Ces territoires n’échangent que peu de salaires avec l’extérieur. C’est notamment le cas des CC du Golfe de Saint-Tropez et de la Vallée de l’Ubaye - Serre-Ponçon. D’autres EPCI font office de « relais » : ils perçoivent de l’extérieur une part importante de leurs salaires et distribuent en même temps des salaires à d’autres territoires. La CA Dracénoise en est un exemple : 11 % de sa masse salariale provient de la CA Var-Esterel-Méditerranée tandis qu’elle est à l’origine de 24 % de la masse salariale de la CC Lacs et Gorges du Verdon. Les CA Durance-Luberon-Verdon et Ventoux-Comtat-Venaissin sont dans des situations analogues.

Figure 1Autour des grandes agglomérations, une part importante des salaires des résidents provient de l’extérieurPrincipaux flux de masses salariales entre EPCI et part des salaires provenant de l’extérieur par EPCI au lieu de résidence en 2014

Autour des grandes agglomérations, une part importante des salaires des résidents provient de l’extérieur
Intercommunalités Part des salaires provenant de l’extérieur (en %) Intercommunalités de résidence Intercommunalités de travail Principaux flux de masse salariale (en%)
CC Jabron-Lure-Vançon-Durance 85 CC du Pays des Paillons Métropole Nice Côte d'Azur 62,38
CC Territoriale Sud-Luberon 83 CC Territoriale Sud-Luberon Métropole d'Aix-Marseille-Provence 61,27
CC Provence Verdon 81 CC de la Vallée du Gapeau CA Toulon Provence Méditerranée 57,46
CC Serre-Ponçon Val d'Avance 81 CC Serre-Ponçon Val d'Avance CA Gap-Tallard-Durance 54,60
CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) 80 CC Alpes d'Azur Métropole Nice Côte d'Azur 49,79
CC de la Vallée du Gapeau 79 CC Provence Verdon Métropole d'Aix-Marseille-Provence 45,37
CC Ventoux Sud 77 CC Buëch-Dévoluy CA Gap-Tallard-Durance 39,04
CC Haute-Provence-Pays de Banon 75 CC des Sorgues du Comtat CA du Grand Avignon (Coga) 38,29
CC du Pays des Paillons 74 CC Méditerranée Porte des Maures CA Toulon Provence Méditerranée 35,40
CC des Sorgues du Comtat 74 CC Jabron-Lure-Vançon-Durance CC du Sisteronais-Buëch 35,21
CA Sud Sainte-Baume 72 CC Champsaur-Valgaudemar CA Gap-Tallard-Durance 33,86
CC Rhône Lez Provence 70 CA de la Provence Verte Métropole d'Aix-Marseille-Provence 32,18
CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse 70 CA Sud Sainte-Baume Métropole d'Aix-Marseille-Provence 31,81
CC du Pays de Fayence 69 CC du Pays des Ecrins CC du Briançonnais 31,18
CA Terre de Provence 69 CC Ventoux Sud CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 28,62
CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) 69 CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse CA du Grand Avignon (Coga) 28,05
CC Coeur du Var 67 CC Haute-Provence-Pays de Banon CA Durance-Lubéron-Verdon 27,78
CC Lacs et Gorges du Verdon 66 CA Terre de Provence CA du Grand Avignon (Coga) 26,48
CC Alpes d'Azur 64 CC Rhône Lez Provence Métropole de CC Drôme Sud Provence 26,02
CA de la Provence Verte 64 CA Sud Sainte-Baume CA Toulon Provence Méditerranée 25,94
CA du Pays de Grasse 62 CC Lacs et Gorges du Verdon CA Dracénoise 23,96
CC Buëch-Dévoluy 62 CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) Métropole d'Aix-Marseille-Provence 23,94
CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure 62 CC Jabron-Lure-Vançon-Durance CA Provence-Alpes-Agglomération 23,91
CC des Pays de Rhône et Ouvèze 60 CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) CC des Pays de Rhône et Ouvèze 23,49
CC Méditerranée Porte des Maures 58 CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette Métropole d'Aix-Marseille-Provence 22,85
CC du Pays des Ecrins 58 CA du Pays de Grasse CA de Sophia Antipolis 22,65
CC Enclave des Papes-Pays de Grignan 57 CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure CA Durance-Lubéron-Verdon 22,32
CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 56 CC Cœur du Var CA Toulon Provence Méditerranée 22,31
CA Luberon Monts de Vaucluse 55 CA Durance-Lubéron-Verdon Métropole d'Aix-Marseille-Provence 21,46
CC Champsaur-Valgaudemar 51 CA du Pays de Grasse CA Cannes Pays de Lérins 21,33
CC Pays Vaison Ventoux (Copavo) 50 CA de la Riviera Française Métropole Nice Côte d'Azur 21,17
CC Alpes-Provence-Verdon "sources de Lumière" 49 CA de Sophia Antipolis Métropole Nice Côte d'Azur 20,68
CC Serre-Ponçon 45 CC Serre-Ponçon CA Gap-Tallard-Durance 20,32
CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette 44 CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) CA du Grand Avignon (Coga) 20,11
CA de Sophia Antipolis 43 CC des Pays de Rhône et Ouvèze CA du Grand Avignon (Coga) 18,46
CA Durance-Lubéron-Verdon 42 CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette 17,23
CA Cannes Pays de Lérins 42 CC du Pays de Fayence CA Cannes Pays de Lérins 17,20
CA Dracénoise 41 CA Luberon Monts de Vaucluse Métropole d'Aix-Marseille-Provence 16,51
CC Pays d'Apt-Luberon 37 CC Ventoux Sud CA du Grand Avignon (Coga) 16,47
CC du Sisteronais-Buëch 36 CA Cannes Pays de Lérins CA de Sophia Antipolis 15,82
CA du Grand Avignon (Coga) 36 CC Haute-Provence-Pays de Banon Métropole d'Aix-Marseille-Provence 12,74
CA Var Esterel Méditerranée (Cavem) 34 CC Lacs et Gorges du Verdon Métropole d'Aix-Marseille-Provence 12,33
CC du Guillestrois et du Queyras 31 CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure CA Provence-Alpes-Agglomération 12,26
CA de la Riviera Française 31 CA Luberon Monts de Vaucluse CA du Grand Avignon (Coga) 12,26
CA Provence-Alpes-Agglomération 28 CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse CA Luberon Monts de Vaucluse 11,99
CC Vallée de l'Ubaye – Serre-Ponçon 25 CA de la Provence Verte CA Toulon Provence Méditerranée 11,96
Métropole Nice Côte d'Azur 22 CA Terre de Provence Métropole d'Aix-Marseille-Provence 11,91
CA Toulon Provence Méditerranée 22 CC du Pays de Fayence CA de Sophia Antipolis 11,83
CA Gap-Tallard-Durance 21 CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) CA du Grand Avignon (Coga) 11,72
CC du Briançonnais 18 CC Alpes-Provence-Verdon "sources de Lumière" CA Provence-Alpes-Agglomération 11,21
CC du Golfe de Saint-Tropez 17 CA Dracénoise CA Var Esterel Méditerranée (Cavem) 11,17
Métropole d'Aix-Marseille-Provence 10 CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure Métropole d'Aix-Marseille-Provence 10,54
CC Provence Verdon CA de la Provence Verte 10,35
CC des Sorgues du Comtat CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 10,33
CC Haute-Provence-Pays de Banon CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure 10,10
  • Note : les flux de masses salariales ne prennent pas en compte les salaires versés aux salariés travaillant à l’étranger, y compris les salariés travaillant à Monaco.
  • Source : Insee, DADS 2014

Figure 1Autour des grandes agglomérations, une part importante des salaires des résidents provient de l’extérieurPrincipaux flux de masses salariales entre EPCI et part des salaires provenant de l’extérieur par EPCI au lieu de résidence en 2014

  • Note : les flux de masses salariales ne prennent pas en compte les salaires versés aux salariés travaillant à l’étranger, y compris les salariés travaillant à Monaco.
  • Lecture : 64 % de la masse salariale perçue par les habitants de la CC Alpes d’Azur provient de salariés travaillant en dehors du territoire (dégradé de vert), dont plus de 20 % (50 % exactement) provient de salariés travaillant dans la métropole Nice Côte d’Azur (flèche).
  • Source : Insee, DADS 2014

D’autres sources de richesse

Les flux de masse salariale abondent le revenu des ménages d’un territoire. Mais celui-ci est composé d’autres types de ressources comme les retraites, les revenus du patrimoine et les transferts issus du système redistributif (allocations chômage, prestations et minima sociaux).

La richesse d’un territoire peut aussi être appréhendée par l’activité économique de ses établissements (mesurée via la notion de richesse dégagée). Les caractéristiques du tissu productif local, l’attractivité résidentielle et touristique sont par ailleurs autant de critères qui peuvent influer sur le processus de création et de redistribution des richesses. Une telle analyse organisée selon quatre espaces permet de mettre en évidence les disparités entre les EPCI de la région, leur éventuelle dépendance et les différents marqueurs de leur richesse.

L’espace provençal sous l’influence des deux métropoles

Les établissements de l’espace provençal génèrent 56 % de la richesse dégagée régionale. Cet espace se caractérise notamment par la présence des deux métropoles d’Aix-Marseille-Provence et de Toulon-Provence-Méditerranée. Les territoires situés en périphérie bénéficient de l’impact économique généré par ces deux gros producteurs de richesse. Les salaires provenant de l’extérieur y sont particulièrement importants et les populations qui y vivent disposent d’un niveau de vie médian relativement élevé (figure 2). Les habitants de la CC Méditerranée Porte des Maures, de la CA Sud Sainte-Baume et de la CC de la Vallée du Gapeau ont même un niveau de vie parmi les plus élevés. Respectivement 58 %, 72 % et 79 % de la masse salariale de leurs actifs résidents proviennent d’établissements situés hors du territoire, notamment dans les deux métropoles voisines.

Dans la CA Sud Sainte-Baume, 23 % des salariés résidents se rendent chaque jour sur le territoire d’AMP pour travailler et la même proportion fait route vers TPM. Parmi ces navetteurs, les cadres et les professions intermédiaires sont surreprésentés. Leurs salaires sont plus élevés : par rapport aux salariés travaillant sur place, ceux qui se déplacent vers TPM perçoivent en moyenne 12 % de plus et ceux qui travaillent dans AMP 40 % de plus. À l’inverse, les salariés qui quittent les métropoles pour aller travailler dans les EPCI limitrophes ont un salaire en moyenne inférieur à ceux qui vivent et travaillent dans les métropoles. En effet, les employés et ouvriers sont surreprésentés parmi ces navetteurs.

Par ailleurs, les EPCI provençaux présentent des profils économiques différents. La CA Sud Sainte-Baume et la CC Méditerranée Porte des Maures se caractérisent par l’importance des retraites dans le revenu des ménages et par le tourisme (figure 3).

Englobant notamment les industries du pourtour de l’étang de Berre, le port de Marseille et le CEA de Cadarache, la richesse dégagée d’AMP relève plus fortement qu’ailleurs de la sphère productive. Grâce à la présence de la base navale, TPM se distingue par la plus forte surreprésentation des emplois publics des EPCI de la région : 49 % des salaires versés par ces établissements relèvent de l’emploi public contre 27 % en moyenne dans les autres EPCI de la région. Ces deux métropoles, au niveau de vie intermédiaire, bénéficient d’une part plus importante des prestations sociales et des allocations chômage.

À l’est de l’espace provençal se trouve un territoire moins dépendant des salaires versés par les deux métropoles : la CC du Golfe de Saint-Tropez. Ses habitants bénéficient cependant d’un niveau de vie élevé. L’économie liée aux activités touristiques y est plus importante et contribue à la richesse de ce territoire.

Figure 2Des niveaux de vie parfois faibles malgré d’importants flux salariauxRichesse dégagée, part des salaires provenant de l’extérieur et niveau de vie médian en 2014, par EPCI

Des niveaux de vie parfois faibles malgré d’importants flux salariaux
Intercommunalités Part des salaires provenant de l’extérieur (en %) Intercommunalités Niveau de vie (médian par UC) Intercommunalités Richesse dégagée des établissements ( en milliers d’euros)
CC Jabron-Lure-Vançon-Durance 85 CA Sud Sainte-Baume 22 611 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 39 046 229
CC Territoriale Sud-Luberon 83 CA de Sophia Antipolis 22 307 Métropole Nice Côte d'Azur 9 740 364
CC Provence Verdon 81 CC de la Vallée du Gapeau 21 592 CA Toulon Provence Méditerranée 6 032 348
CC Serre-Ponçon Val d'Avance 81 CA du Pays de Grasse 21 485 CA de Sophia Antipolis 5 128 430
CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) 80 CC du Pays des Paillons 21 133 CA du Grand Avignon (Coga) 4 270 961
CC de la Vallée du Gapeau 79 CC du Pays de Fayence 20 949 CA Cannes Pays de Lérins 3 454 774
CC Ventoux Sud 77 CC Territoriale Sud-Luberon 20 772 CA Var Esterel Méditerranée (Cavem) 1 615 314
CC Haute-Provence-Pays de Banon 75 CC Méditerranée Porte des Maures 20 734 CA du Pays de Grasse 1 459 493
CC du Pays des Paillons 74 CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) 20 652 CC du Golfe de Saint-Tropez 1 201 766
CC des Sorgues du Comtat 74 CA Var Esterel Méditerranée (Cavem) 20 466 CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette 1 155 813
CA Sud Sainte-Baume 72 CA de la Riviera Française 20 396 CA Dracénoise 1 097 704
CC Rhône Lez Provence 70 CC du Golfe de Saint-Tropez 20 261 CA Durance-Lubéron-Verdon 957 205
CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse 70 CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) 20 240 CA Gap-Tallard-Durance 846 060
CC du Pays de Fayence 69 CA de la Provence Verte 20 188 CA Luberon Monts de Vaucluse 829 565
CA Terre de Provence 69 Métropole d'Aix-Marseille-Provence 20 102 CA de la Provence Verte 812 355
CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) 69 Métropole Nice Côte d'Azur 20 023 CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 769 914
CC Coeur du Var 67 CA Cannes Pays de Lérins 20 015 CC des Pays de Rhône et Ouvèze 750 759
CC Lacs et Gorges du Verdon 66 CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse 19 939 CA Sud Sainte-Baume 736 649
CC Alpes d'Azur 64 CA Toulon Provence Méditerranée 19 800 CC Rhône Lez Provence 730 130
CA de la Provence Verte 64 CA Gap-Tallard-Durance 19 786 CC des Sorgues du Comtat 725 151
CA du Pays de Grasse 62 CA Durance-Lubéron-Verdon 19 689 CA de la Riviera Française 651 680
CC Buëch-Dévoluy 62 CC du Guillestrois et du Queyras 19 674 CA Provence-Alpes-Agglomération 633 154
CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure 62 CC Jabron-Lure-Vançon-Durance 19 640 CA Terre de Provence 611 449
CC des Pays de Rhône et Ouvèze 60 CC Serre-Ponçon 19 463 CC Méditerranée Porte des Maures 489 721
CC Méditerranée Porte des Maures 58 CC du Briançonnais 19 333 CC Vallée des Baux-Alpilles (Cc Vba) 427 521
CC du Pays des Ecrins 58 CC CSur du Var 19 320 CC du Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse 410 143
CC Enclave des Papes-Pays de Grignan 57 CA Dracénoise 19 305 CC de la Vallée du Gapeau 406 518
CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 56 CC Provence Verdon 19 244 CC CSur du Var 372 059
CA Luberon Monts de Vaucluse 55 CA Provence-Alpes-Agglomération 19 197 CC du Briançonnais 341 709
CC Champsaur-Valgaudemar 51 CA Terre de Provence 19 141 CC Pays d'Apt-Luberon 332 022
CC Pays Vaison Ventoux (Copavo) 50 CC Serre-Ponçon Val d'Avance 19 125 CC du Sisteronais-Buëch 316 909
CC Alpes-Provence-Verdon "sources de Lumière" 49 CC du Pays des Ecrins 19 107 CC Enclave des Papes-Pays de Grignan 233 076
CC Serre-Ponçon 45 CC Champsaur-Valgaudemar 19 052 CC du Pays des Paillons 224 061
CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette 44 CC Haute-Provence-Pays de Banon 18 959 CC du Pays de Fayence 206 731
CA de Sophia Antipolis 43 CC des Sorgues du Comtat 18 901 CC Serre-Ponçon 182 009
CA Durance-Lubéron-Verdon 42 CC Buëch-Dévoluy 18 886 CC Pays Vaison Ventoux (Copavo) 163 528
CA Cannes Pays de Lérins 42 CA du Grand Avignon (Coga) 18 684 CC Aygues-Ouvèze en Provence (Ccaop) 159 184
CA Dracénoise 41 CC Pays Vaison Ventoux (Copavo) 18 649 CC du Guillestrois et du Queyras 145 532
CC Pays d'Apt-Luberon 37 CC Pays d'Apt-Luberon 18 634 CC Territoriale Sud-Luberon 131 075
CC du Sisteronais-Buëch 36 CC Enclave des Papes-Pays de Grignan 18 565 CC Champsaur-Valgaudemar 104 524
CA du Grand Avignon (Coga) 36 CC du Sisteronais-Buëch 18 522 CC Vallée de l'Ubaye - Serre-Ponçon 100 357
CA Var Esterel Méditerranée (Cavem) 34 CC Alpes d'Azur 18 504 CC Alpes-Provence-Verdon "sources de Lumière" 98 058
CC du Guillestrois et du Queyras 31 CC Vallée de l'Ubaye - Serre-Ponçon 18 500 CC Provence Verdon 84 319
CA de la Riviera Française 31 CA Luberon Monts de Vaucluse 18 481 CC Buëch-Dévoluy 82 693
CA Provence-Alpes-Agglomération 28 CC des Pays de Rhône et Ouvèze 18 450 CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure 82 313
CC Vallée de l'Ubaye – Serre-Ponçon 25 CC Lacs et Gorges du Verdon 18 435 CC du Pays des Ecrins 78 057
Métropole Nice Côte d'Azur 22 CC Pays Forcalquier et Montagne de Lure 18 432 CC Alpes d'Azur 62 966
CA Toulon Provence Méditerranée 22 CC Rhône Lez Provence 18 043 CC Lacs et Gorges du Verdon 57 792
CA Gap-Tallard-Durance 21 CA Ventoux-Comtat-Venaissin (Cove) 18 019 CC Haute-Provence-Pays de Banon 56 241
CC du Briançonnais 18 CA d'Arles-Crau-Camargue-Montagnette 17 908 CC Serre-Ponçon Val d'Avance 50 989
CC du Golfe de Saint-Tropez 17 CC Alpes-Provence-Verdon "sources de Lumière" 17 863 CC Ventoux Sud 36 183
Métropole d'Aix-Marseille-Provence 10 CC Ventoux Sud 17 847 CC Jabron-Lure-Vançon-Durance 29 137
  • Source : Insee, DADS, FEE et Filosofi 2014

Figure 2Des niveaux de vie parfois faibles malgré d’importants flux salariauxRichesse dégagée, part des salaires provenant de l’extérieur et niveau de vie médian en 2014, par EPCI

  • Lecture : la métropole Aix-Marseille-Provence est un territoire dont les habitants ont un niveau de vie médian intermédiaire (entre 19 100 € et 20 200 € par UC - dégradé de marron) et où la part des salaires provenant de l’extérieur est inférieure à 30 % (couleur claire). La richesse dégagée par les établissements de ce territoire en 2014 est proche de 40 milliards d’euros.
  • Source : Insee, DADS, FEE et Filosofi 2014

Concentration et circulation des richesses entre Nice, Sophia Antipolis et Cannes

L’espace azuréen représente 27 % de la richesse dégagée régionale. Trois territoires en concentrent la majeure partie : la métropole de Nice Côte d’Azur, la CA de Sophia Antipolis (CASA) et la CA Cannes Pays de Lérins. D’importants liens économiques existent entre eux. Près de la moitié de la masse salariale entrante de la CASA provient de salariés travaillant dans la métropole niçoise, tandis que plus de 40 % de celle de Nice provient de salariés travaillant dans la CASA.

Les trois grands EPCI azuréens présentent des caractéristiques très différentes. Si la métropole niçoise se distingue par son poids économique, la CASA se singularise, du fait de la présence de la technopole de Sophia Antipolis, par son orientation vers la sphère productive (60 % de la richesse dégagée contre 32 % en moyenne dans les EPCI de la région). Ses emplois de haut niveau lui permettent ainsi d’associer une production de richesse importante et un niveau de vie élevé des habitants (le 2e des EPCI de la région). Enfin, la CA Cannes Pays de Lérins se distingue notamment par l’importance du tourisme dans son économie.

Autour de ces pôles se trouvent des territoires économiquement dépendants qui captent beaucoup de flux de masse salariale. Dans ces territoires limitrophes, une grande partie de la masse salariale perçue est produite par des établissements extérieurs au territoire. C’est le cas des CC du Pays des Paillons (74 %), du Pays de Fayence (69 %), des Alpes d’Azur (64 %) et de la CA du Pays de Grasse (62 %).

Peu peuplée et plus éloignée du littoral, la CC Alpes d’Azur est le seul des territoires composant l’espace azuréen où le niveau de vie des habitants est très inférieur à la moyenne régionale. Les emplois publics y sont surreprésentés (39 % des salaires versés par les établissements).

En périphérie de l’espace azuréen se trouvent des territoires moins dépendants. À l’ouest, le niveau de vie élevé des habitants de la CA Var Esterel Méditerranée provient en partie du système redistributif et plus particulièrement des retraites. Dans la CA Dracénoise, le niveau de vie médian est plus faible et les habitants ont plus souvent recours aux allocations chômage et aux prestations sociales. La part de la masse salariale issue des établissements du secteur public y est également plus importante.

Le secteur public est également surreprésenté dans la CA de la Riviera française, à l’est de l’espace azuréen. Contrairement à la CA Dracénoise, le niveau de vie des habitants y est plus élevé et le tourisme représente une part importante dans la richesse dégagée.

Globalement, l’espace azuréen est composé de territoires où le niveau de vie des habitants est particulièrement élevé. Six d’entre eux se placent parmi les 15 EPCI les plus riches de la région en termes de niveau de vie des ménages. Il est marqué par le poids des retraites dans les revenus des ménages et par l’importance du secteur touristique, notamment sur le littoral.

Espace rhodanien : des territoires dépendants d’Avignon et à faible niveau de vie

En 2014, l’espace rhodanien représente 13 % de la richesse dégagée régionale. La CA du Grand Avignon y est le plus gros producteur de richesse. La majorité des salaires des territoires de l’espace rhodanien provient d’emplois localisés dans d’autres intercommunalités et notamment du Grand Avignon. Mais contrairement à ceux des espaces provençal et azuréen, la plupart de ces territoires disposent d’un faible niveau de vie. Parmi les dix EPCI de la région dont le niveau de vie des ménages est le plus bas, six font partie de l’espace rhodanien. Les ménages y sont plus souvent bénéficiaires de prestations sociales. C’est notamment le cas des CA d’Arles-Crau-Camargue-Montagnette et du Grand Avignon, des CC Rhône Lez Provence et du Pays Réuni d’Orange.

Trois EPCI se distinguent malgré tout par le niveau de vie élevé de leurs habitants : les CC Aygues-Ouvèze en Provence, Vallée des Baux-Alpilles et Territoriale Sud-Luberon. Celles-ci ont en commun une forte captation de salaires en provenance d’établissements extérieurs à l’espace rhodanien. Plus de 80 % de la masse salariale des résidents des CC Territoriale Sud-Lubéron et Aygues-Ouvèze en Provence proviennent d’EPCI voisins et 69 % pour la CC Vallée des Baux-Alpilles. Les CC Territoriale Sud-Luberon et Vallée des Baux-Alpilles sont sous l’influence de la métropole AMP tandis que la CC Aygues-Ouvèze en Provence, au nord du système rhodanien, bénéficie de sa proximité avec Orange mais aussi avec le site du Tricastin dans la Drôme.

L’économie de l’espace rhodanien est, au même titre que celle de l’espace provençal, plus particulièrement portée par la sphère productive. Celle-ci représente plus de 40 % de la richesse dégagée par les établissements implantés sur le territoire.

Des territoires touristiques moins dépendants dans l’espace alpin

Les établissements de l’espace alpin produisent 5 % de la richesse dégagée régionale. Ceux des CA Durance-Luberon-Verdon, Provence-Alpes-Agglomération et Gap-Tallard-Durance sont les principaux contributeurs. Les salaires perçus par les habitants des territoires à proximité dépendent majoritairement de ces gros producteurs.

Beaucoup d’intercommunalités de l’espace alpin, notamment au nord et à l’est, sont assez autonomes vis-à-vis de leurs voisines : la part des salaires provenant d’établissements extérieurs y est moindre qu’ailleurs. Elles ont en général une économie très touristique. Dans les CC Alpes-Provence-Verdon, du Briançonnais et de la Vallée de l’Ubaye - Serre-Ponçon, plus de 25 % de la richesse dégagée provient du tourisme (contre 8 % en moyenne des EPCI de la région).

Pourtant, aucun territoire de l’espace alpin ne dispose d’un niveau de vie médian élevé. Les ménages alpins sont plus qu’ailleurs dépendants du système redistributif. Les allocations chômage et les retraites contribuent fortement à leurs revenus.

Par ailleurs, les emplois publics tiennent une place importante dans les CA Provence-Alpes-Agglomération et Gap-Tallard-Durance, qui englobent les chefs-lieux des deux départements alpins. Ils représentent respectivement 42 % et 47 % de la masse salariale. En raison de la présence d’importants établissements industriels, la sphère productive génère 48 % de la richesse dégagée de la CA de Durance-Luberon-Verdon.

Figure 3Des sources de richesses multiples

  • Source : Insee, FEE, DADS, Filosofi 2014.

Définitions

Les intercommunalités ou établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) sont des regroupements de communes ayant pour objet l’élaboration de « projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité ».

La masse salariale est le cumul des rémunérations brutes des salariés au cours de l’année d’exercice (y compris primes). Elle est dite « entrante » pour les actifs qui résident sur le territoire tout en travaillant en dehors de celui-ci, « sortante » pour les actifs qui travaillent sur le territoire mais qui résident à l’extérieur.

Les quatre espaces sont des regroupements d’intercommunalités. Ils sont le reflet de l’armature urbaine de la région et des aires d’influence de ses principales agglomérations. Ils sont utilisés dans le cadre des réflexions du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

La richesse dégagée par les établissements est issue de la valeur ajoutée des entreprises.

Le niveau de vie est égal au revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation.

La sphère productive regroupe d’une part la production de biens ayant vocation à être consommés hors de la zone, et d’autre part les activités de services tournées vers les entreprises qui produisent ces biens.

Pour en savoir plus

Michaïlesco F., « Provence-Alpes-Côte d’Azur est la 2e région la plus marquée par les inégalités », Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 53, novembre 2017

Rivière S., « Intercommunalités – Depuis 2018, six habitants sur dix dans une métropole », Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 59, mai 2018