Insee conjoncture

La consommation des ménages en biens est quasi stable en juin (+0,1 %) et diminue sur l'ensemble du deuxième trimestre (−0,3 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - juin 2018

En juin 2018, les dépenses de consommation des ménages en biens sont presque inchangées : +0,1 % en volume*. À l'exception des achats de biens d'équipement du logement, relativement dynamiques, la consommation est atone. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation des ménages en biens diminue pour le troisième trimestre consécutif (-0,3 % après -0,1 % au premier trimestre 2018 ainsi qu'au quatrième trimestre 2017).

Informations rapides N° 200
No 200
Principaux indicateurs
Paru le : 27/07/2018
Prochaine parution le : 21/12/2018 à 08h45 - novembre 2018

En juin 2018, les dépenses de consommation des ménages en biens sont presque inchangées : +0,1 % en volume*. À l'exception des achats de biens d'équipement du logement, relativement dynamiques, la consommation est atone. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation des ménages en biens diminue pour le troisième trimestre consécutif (-0,3 % après -0,1 % au premier trimestre 2018 ainsi qu'au quatrième trimestre 2017).

Graphique1 – La consommation totale de biens

  • Source : Insee

*Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés (en milliards d'euros 2014) et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).

Alimentaire : stabilité

En juin, la consommation alimentaire est stable. Sur l'ensemble du deuxième trimestre, elle diminue de −1,3 %, avec une forte baisse des dépenses en tabac et, dans une moindre mesure, des achats de viande et produits à base de viande.

Graphique2 – Alimentaire, biens fabriqués et énergie

  • Source : Insee

Énergie : consommation stable

En juin, la consommation d'énergie est stable, le léger repli de la consommation de gaz et d'électricité étant compensé par la hausse de la consommation de carburants. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation d'énergie diminue de −1,7 %. Les dépenses en gaz-électricité sont en forte baisse (−3,4 %), en raison de températures très supérieures aux normales saisonnières, surtout en avril. Les achats de carburants augmentent modérément (+0,5 %).

Graphique3 – Décomposition de l'énergie

  • Source : Insee

Biens fabriqués : légère hausse

En juin, les dépenses en biens fabriqués augmentent légèrement (+0,4 %), principalement grâce au dynamisme des achats de biens d'équipement du logement. Sur l'ensemble du trimestre, elles progressent de +1,2 %, notamment grâce aux achats de véhicules, qui accélèrent nettement (+3,0 % après +0,2 %).

Biens durables : ralentissement

La consommation de biens durables ralentit en juin (+0,6 % après +1,1 %). Les dépenses en matériels de transport sont en repli (−0,4 % après +1,1 %), mais la consommation de biens d'équipement du logement accélère nettement (+2,3 % après +1,6 %). En effet, les achats de téléviseurs sont très soutenus pour le deuxième mois consécutif et ceux de téléphones s'accentuent fortement en juin. Sur l'ensemble du trimestre, les achats de biens durables rebondissent nettement (+1,8 % après −0,4 %).

Habillement-textile : légère hausse

Les dépenses en habillement-textile se redressent légèrement en juin (+0,3 % après -2,0 %), malgré un repli de la consommation de chaussures. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation en habillement-textile augmente (+0,7 %), portée tant par les achats de chaussures que par les dépenses en habillement.

Autres biens fabriqués : quasi-stabilité

Les achats d'« autres biens fabriqués » sont quasiment stables en juin (+0,1 % après une stabilité en mai). Cependant, les achats de parfumerie et produits de beauté sont assez dynamiques, au contraire des dépenses en articles de bricolage. Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en « autres biens fabriqués » rebondissent (+0,4 % après −0,2 %).

Graphique4 – Décomposition des biens fabriqués

  • Source : Insee

L'évolution de mai 2018 est revue à la hausse

Par rapport à l'estimation précédente, l'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens de mai 2018 est légèrement révisée à la hausse  : +1,0 % au lieu de +0,9 %. En effet, de nouvelles informations ont été intégrées et les coefficients de correction des variations saisonnières (CVS) ont été actualisés.

Tableau – Dépenses de consommation des ménages

(Variations en %, données CVS-CJO)
Dépenses de consommation des ménages
Poids (1) Avril 18 Mai 18 Juin 18 Juin 18 / Juin 17 T2 / T1
Alimentaire 38 –3,2 2,0 0,0 –1,0 –1,3
- hors tabac 34 –3,6 2,0 0,1 0,0 –0,9
Biens fabriqués 45 0,2 0,1 0,4 1,7 1,2
- biens durables 22 –0,6 1,1 0,6 2,9 1,8
dont :
- matériels de transport 12 0,5 1,1 –0,4 2,4 3,0
- équipement du logement 7 –2,3 1,6 2,3 4,6 0,8
- habillement 9 2,3 –2,0 0,3 0,6 0,7
- autres biens fabriqués 14 0,3 0,0 0,1 0,6 0,4
Énergie 18 –4,0 0,9 0,0 –0,3 –1,7
- dont énergie, eau, déchets 10 –6,7 1,6 –0,4 –0,6 –3,4
- dont produits raffinés 8 –0,5 0,1 0,4 –0,1 0,5
Total 100 –1,8 1,0 0,1 0,3 –0,3
- dont produits manufacturés 84 –1,1 0,8 0,3 0,7 0,2
  • (1) Pondération dans la consommation des ménages en biens en valeur en 2017