La Normandie et ses territoires

Laurent Brunet, Isabelle Bigot, Claude Boniou, Aurélie Charles, Bruno Dardaillon, Jérôme Follin, Antoine Le Graet, Jérôme Letournel, Thibaut Louza, Michel Moisan, Nabil Mounchit, Bruno Mura , Caroline Poupet (Insee Normandie)

Dans sa nouvelle configuration depuis le 1er janvier 2016, la région Normandie constitue désormais un large espace, composé de territoires plus nombreux et d’une plus grande diversité. La géographie intercommunale a elle aussi récemment évolué, en Normandie comme ailleurs. Dans ce contexte modifié, il ressort un besoin « d’appropriation » de la Normandie pour les acteurs institutionnels qui concourent à son aménagement et à son développement, mais aussi pour les organismes en charge d’observer et d’analyser l’évolution de ce territoire.

Dans le cadre de ses missions d’accompagnement des acteurs publics en région, l’Insee, par les études qu’il produit, contribue à consolider la connaissance de la Normandie et des territoires qui la composent. Ce dossier, intitulé « La Normandie et ses territoires », s’inscrit tout particulièrement dans cette perspective. Sur des bases statistiques, il fait le point sur les évolutions qui portent les territoires de la région, sous l’angle des dynamiques démographiques, du développement économique et des conditions de vie des habitants. Les territoires sont analysés dans une optique comparative, dans des zonages d’étude adaptés aux problématiques abordées, mais aussi en fonction du découpage intercommunal, qui constitue un cadre opérationnel essentiel pour les acteurs publics en Normandie.

Insee Dossier Normandie
No 11
Paru le : Paru le 31/05/2018
Claude Boniou (Insee Normandie)
Insee Dossier Normandie  No 11 - Mai 2018
Consulter

En Normandie, peu de zones d'emploi apparaissent attractives vis-à-vis des jeunes

Claude Boniou (Insee Normandie)

Les jeunes de 18 à 29 ans qui quittent la Normandie sont plus nombreux que ceux qui viennent s’y installer. La région peine à retenir ses jeunes et à attirer ceux d’autres régions, qu’ils soient étudiants ou qu’ils aient intégré la vie active. Toutefois, les territoires normands ne sont pas tous logés à la même enseigne. Cette tendance est ainsi moins marquée dans le département de l’Eure que dans ceux de la Manche ou de l’Orne. Le Calvados et la Seine-Maritime connaissent tous deux un déficit migratoire de jeunes, contrairement à de nombreux départements comparables. À l’intérieur de la région, les migrations des jeunes profitent surtout aux territoires dotés des grandes infrastructures universitaires et des pôles urbains les plus importants (les zones d’emploi de Caen et de Rouen), ainsi qu’à certains territoires attractifs vis-à-vis des jeunes actifs (Pont-Audemer, Saint-Lô et Vire).

Insee Dossier Normandie

No 11

Paru le : 31/05/2018