La fréquentation hôtelière progresse encore en 2017

Sébastien Brumaud, Insee

Les hôtels de la région continuent d’attirer la clientèle, surtout dans les zones urbaines. Les étrangers, notamment les Espagnols, et les Français contribuent à l’augmentation de 2,1 % des nuitées. 57 % des chambres sont occupées sur l’année, plus encore dans les hôtels de chaîne que dans les indépendants ; et davantage dans les établissements économiques (1 étoile) et haut de gamme (4 et 5 étoiles).

En 2017, la clientèle hôtelière cumule 16,2 millions de nuitées dans la région. La fréquentation progresse pour la troisième année consécutive, en dépit d’un léger ralentissement : 2,1 % après 3,0 % en 2016 et 5,2 % en 2015. L’augmentation de la fréquentation bénéficie davantage à la Nouvelle-Aquitaine qu’à l’Occitanie (+ 1,4 %) mais moins qu’à la région PACA (+ 4,8 %). En France métropolitaine, la croissance repart (+ 4,9 %), grâce à la reprise marquée de l’activité des hôtels d’Île-de-France, qui concentre le tiers des nuitées.

Toujours plus de nuitées dans les zones urbaines

Tous les départements de Nouvelle-Aquitaine bénéficient d’une fréquentation accrue ou stable, à l’exception de la Creuse (– 4,0 %) (figure 1). La Haute-Vienne progresse le plus avec 8,8 % de nuitées supplémentaires, de nouveau grâce à la clientèle d’affaires qui en assure 60 %.

Figure 1 – Les plus fortes variations de la fréquentation dans la Creuse et la Haute-VienneNombre et évolution des nuitées des hôtels entre 2016 et 2017 par département en Nouvelle-Aquitaine

Les plus fortes variations de la fréquentation dans la Creuse et la Haute-Vienne
Département Nuitées 2017 Évolution annuelle des nuitées (en %)
Gironde 4 422 069 + 3,0
Pyrénées-Atlantiques 2 822 988 + 1,7
Charente-Maritime 2 256 619 + 0,5
Vienne 1 784 361 + 1,7
Landes 1 144 113 - 0,1
Dordogne 1 061 698 + 4,3
Haute-Vienne 740 360 + 8,8
Corrèze 520 970 + 0,5
Deux-Sèvres 487 815 + 0,5
Charente 457 464 + 0,4
Lot-et-Garonne 408 165 + 2,1
Creuse 130 939 - 4,0
  • Source : Insee, en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux, Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Figure 1 – Les plus fortes variations de la fréquentation dans la Creuse et la Haute-VienneNombre et évolution des nuitées des hôtels entre 2016 et 2017 par département en Nouvelle-Aquitaine

  • Source : Insee, en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux, Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Les zones urbaines hors littoral confirment leur attractivité dans la fréquentation régionale : les nuitées y augmentent de 2,9 %, proche de l’évolution en France hors Paris et particulièrement dans les trois plus grandes agglomérations de la région : + 11 % dans la communauté d’agglomération de Limoges, + 3 % dans celles du Grand Poitiers et de Bordeaux Métropole.

Les visiteurs privilégient moins les hôtels du littoral atlantique de la région : après 3,5 % de croissance l’année précédente, les nuitées s’améliorent de seulement 1,6 %, contre + 4,4 % sur le littoral français. Dans les espaces ruraux de la région, la fréquentation reste stable alors qu’elle diminue au niveau national (– 1,6 %).

La clientèle espagnole porte la fréquentation étrangère

En Nouvelle-Aquitaine, la clientèle française reste largement majoritaire (83 %). Avec 204 000 nuitées supplémentaires par rapport à 2016, l’augmentation ralentit néanmoins à 1,5 % en 2017, après + 2,8 % en 2016 et + 4,6 % en 2015.

Cumulant 17 % des nuitées en 2017, la fréquentation étrangère, essentiellement européenne, augmente plus fortement que la clientèle française : + 4,8 %, après + 3,8 % l’année précédente.

De 2010 à 2017, les nuitées de la clientèle étrangère passent de 2 à 2,8 millions, en progression de 39 % (figure 2).

Figure 2 – Dans la région, la clientèle étrangère plus dynamique que la clientèle françaiseÉvolution des nuitées dans l’hôtellerie depuis 2010

indice base 100 en 2010
Dans la région, la clientèle étrangère plus dynamique que la clientèle française
Année Nombres de nuitées en Nouvelle-Aquitaine Nombres de nuitées étrangères en Nouvelle-Aquitaine Nombre de nuitées en France métropolitaine Nombres de nuitées étrangères en France métropolitaine
2010 100,0 100,0 100,0 100,0
2011 104,2 101,1 103,2 103,5
2012 102,4 103,0 103,3 105,7
2013 103,3 109,6 102,9 110,1
2014 101,2 118,2 101,4 109,8
2015 106,5 128,1 103,2 111,0
2016 109,7 132,9 102,2 104,6
2017 112,0 139,3 107,3 113,9
  • Source : Insee, en partenariat avec la DGE et les partenaires territoriaux, Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Figure 2 – Dans la région, la clientèle étrangère plus dynamique que la clientèle françaiseÉvolution des nuitées dans l’hôtellerie depuis 2010

Cette année, la clientèle espagnole est le principal ressort de la croissance des nuitées étrangères en Nouvelle-Aquitaine (+ 21,4 %), particulièrement en Gironde et dans les Pyrénées-Atlantiques. Les 490 000 nuitées espagnoles se rapprochent des 526 000 nuitées passées par les Britanniques, premiers clients internationaux des hôtels de la région malgré le recul des nuitées (– 3,5 %).

Au niveau national, la clientèle étrangère revient en 2017 (+ 8,8 %) avec + 13,7 % en Île-de-France. Malgré un essor important depuis 2010 en Nouvelle-Aquitaine, la part de la clientèle étrangère reste bien inférieure (17 %) - comme les deux autres régions de la façade atlantique : la Bretagne et les Pays de la Loire - à la moyenne nationale (36 %).

Hôtellerie de chaîne et hôtellerie de luxe, les plus fréquentées

En 2017, 57 % des chambres disponibles dans la région sont occupées (61 % en France métropolitaine), soit 1,4 point de plus que l’année précédente et + 4,1 points depuis 2014. Les hôtels de chaîne sont davantage fréquentés que les hôtels indépendants : deux tiers de leurs chambres sont occupées annuellement contre la moitié dans les hôtels indépendants.

En outre, les hôtels 1 étoile, peu nombreux, sont bien remplis (63 %), comme les 4 et 5 étoiles qui accueillent un quart des nuitées étrangères. Les établissements 3 étoiles, premier choix des déplacements professionnels, concentrent le tiers de la fréquentation hôtelière ; 59 % des chambres sont vendues, davantage que dans les 2 étoiles (55 %) et les non classés (44 %).

Encadré

Partenariat

L’enquête mensuelle effectuée auprès des hôtels de la région Nouvelle-Aquitaine est une enquête nationale résultant d’une convention passée entre la Direction générale des entreprises et l’Insee. La représentativité de l’enquête dans la région est assurée par une extension de l’échantillon financée par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, le Comité régional de tourisme d’Aquitaine, le Comité régional du tourisme du Limousin et les Comités départementaux du tourisme de Dordogne, Landes, Lot-et-Garonne, Béarn Pyrénées Pays basque et de la Haute-Vienne, les Agences de développement touristique de la Charente-Maritime, de la Gironde et des Deux-Sèvres, et les Agences de développement et de réservation touristiques de la Charente, de la Corrèze et de la Creuse.

Définitions

Les nuitées (ou fréquentation) correspondent au nombre total de nuits passées par les clients. Un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel compte pour six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.

Hôtellerie de chaîne : ensemble des hôtels ayant une enseigne d'un groupe hôtelier quel que soit leur statut juridique (filiales, franchisés…).

Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres occupées et le nombre de chambres offertes.

Le littoral est composé des communes en " loi littoral " ; ce zonage est différent du littoral défini par les partenaires régionaux du tourisme.

Pour en savoir plus

Ferret J.P., Brumaud S., « Une bonne saison touristique 2017 en Nouvelle-Aquitaine », Insee Flash Nouvelle-Aquitaine n° 30, décembre 2017