Les prix augmentent de 0,4 % en 2017Indice des prix à la consommation des ménages

Bourahima ALI HADHURAMI, Insee

En 2017, les prix augmentent de 0,4 % à Mayotte par rapport à 2016, du fait principalement de la hausse des prix de l’alimentation, de l’énergie et du tabac. Ces hausses sont atténuées par la baisse des prix des produits manufacturés. L’inflation est nettement moins élevée qu’en métropole (+ 1,0 %).

À Mayotte, les prix à la consommation des biens et services augmentent de 0,4 % en 2017, après une hausse de 0,2 % en 2016. La hausse des prix reste néanmoins inférieure aux inflations mesurées entre 2011 et 2014 (figure 1). En France, l’inflation s’établit à 1,0 % en 2017.

Figure 1 – Une inflation en 2017 inférieure à celle de la FranceIndice des prix : variations des moyennes annuelles depuis 2011

Une inflation en 2017 inférieure à celle de la France
Évolution de l'indice annuel moyen
Mayotte France
en %
2011 3,3 2,1
2012 1,4 2,0
2013 1,3 0,9
2014 0,9 0,5
2015 0,0 0,0
2016 0,2 0,2
2017 0,4 1,0
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Figure 1 – Une inflation en 2017 inférieure à celle de la FranceIndice des prix : variations des moyennes annuelles depuis 2011

Les hausses des prix de l’alimentation, de l’énergie, du tabac et des services dans une moindre mesure sont atténuées par la forte baisse des prix des produits manufacturés.

Augmentation marquée des prix de l’alimentation

Les prix de l’alimentation augmentent encore de 2,5 % en 2017, prolongeant ainsi les hausses des deux années précédentes (+ 1,1 % en 2016 et + 0,4 % en 2015). Ils pèsent pour 26 % dans les dépenses de consommation et constituent le poste qui contribue le plus à l’augmentation des prix en 2017. La hausse des prix de l'alimentation est beaucoup plus forte à Mayotte qu'en France en 2017 (+ 1,0 %). 

Cette hausse est due principalement à l'augmentation des prix des produits frais (+ 7,6 %), des boissons non alcoolisées (+ 5,7 %), du poisson (+ 3,0 %) et de la viande et volaille (+ 1,9 %). Elle est notamment atténuée par la baisse du prix des produits céréaliers (‑ 0,4 %).

Fort rebond des prix de l’énergie

Après quatre années consécutives de baisse, les prix de l’énergie progressent de 5,7 % en 2017. Cette augmentation s’explique par la hausse des prix des produits pétroliers et de l’électricité dans une moindre mesure.

En France, les prix de l’énergie augmentent également fortement (+ 6,2 %), du fait de l’application de la nouvelle politique de fiscalité et de la hausse des cours du pétrole.

Les prix du tabac sont en forte hausse

Le prix du tabac croît fortement en 2017 à Mayotte (+ 22 % après + 1,9 % en 2016), en lien avec la hausse du taux d’octroi de mer. En France, les prix du tabac augmentent de 2,7 % en 2017. 

Les prix des services augmentent légèrement à Mayotte en 2017 et moins fortement qu’en 2016 (+ 0,3 % après + 2,3 % en 2016). Pesant pour un tiers dans les dépenses des Mahorais, les services contribuent très faiblement à la hausse des prix en 2017 (+ 0,1 point - figure 2).

Figure 2 – L’alimentation, l’énergie, le tabac et les services tirent les prix vers le haut, les produits manufacturés vers le basContributions à l'inflation des grands postes à Mayotte

en points
L’alimentation, l’énergie, le tabac et les services tirent les prix vers le haut, les produits manufacturés vers le bas
2016 2017
Services 0,81 0,09
Alimentation 0,29 0,65
Tabac 0,02 0,25
Énergie -0,18 0,40
Produits manufacturés -0,79 - 0,92
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Figure 2 – L’alimentation, l’énergie, le tabac et les services tirent les prix vers le haut, les produits manufacturés vers le basContributions à l'inflation des grands postes à Mayotte

Les prix des services financiers, en particulier des tarifs d’assurances, continuent à progresser, mais moins fortement qu’en 2016 (+ 3,3 % après + 12,3 % - figure 3). Leur incidence sur l’inflation de 2017 est donc moindre. Les prix des transports et communications reculent nettement en 2017 (‑ 1,5 % après + 1,4 % en 2016), en raison des baisses répétées des tarifs aériens.

Figure 3 – Inflation de 0,4 % en 2017Indices des prix : variations des moyennes annuelles et contributions à l’inflation

Inflation de 0,4 % en 2017
Regroupements conjoncturels Mayotte en 2016 Variationentre 2016 et 2017
Pondération Contributionà l'inflation Mayotte France1
en point en %
ENSEMBLE 10000 0,44 0,4 1,0
ALIMENTATION 2617 0,65 2,5 1,0
Produits céréaliers 437 - 0,02 - 0,4
Produits frais 321 0,25 7,6
Viandes et volailles 783 0,15 1,9
Œufs et produits laitiers 214 0,01 0,4
Poissons 260 0,08 3,0
Boissons alcoolisées 68 - 0,00 - 0,4
Boissons non alcoolisées 176 0,10 5,7
Autres produits alimentaires 359 0,09 2,5
TABAC 115 0,25 22,0 2,7
PRODUITS MANUFACTURÉS 2974 - 0,92 - 3,1 - 0,6
Habillement et chaussures 1022 - 0,82 - 8,0
Meubles 143 - 0,06 - 3,9
Appareils ménagers 80 - 0,01 - 1,5
Autres articles d'équipement du ménage 265 - 0,01 - 0,2
Produits d'hygiène et de santé 266 - 0,03 - 1,0
Véhicules 808 0,03 0,3
Papeterie, presse 67 0,00 0,3
Audiovisuel, photo et informatique 161 - 0,03 - 1,7
Autres produits manufacturés 161 - 0,01 - 0,6
ÉNERGIE 692 0,40 5,7 6,2
SERVICES 3602 0,09 0,3 1,0
Services liés au logement 1063 0,03 0,3
Transports et communications 1082 - 0,16 - 1,5
Services financiers 284 0,09 3,3
Restauration 465 0,05 1,1
Autres services 708 0,08 1,1
  • 1. La composition des postes détaillés n’est pas comparable à Mayotte et en France.
  • Source : Insee, Indices des prix à la consommation.

Les prix des produits manufacturés continuent de baisser

Les prix des produits manufacturés reculent à nouveau en 2017, après quatre années consécutives de baisse (‑ 3,1 %, après ‑ 2,7 % en 2016, ‑ 2,6 % en 2015 et ‑ 1,5 % en 2014). Les produits manufacturés pesant pour près d’un tiers des dépenses des Mahorais, cette baisse des prix atténue fortement l’inflation (‑ 0,9 point). En France, les prix des produits manufacturés reculent de 0,6 %.

Pour la deuxième année consécutive, les prix de l’habillement et des chaussures diminuent fortement (‑ 8,0 % après ‑ 8,1 % en 2016). Les prix des meubles (‑ 3,9 %), de l’audiovisuel, photo et informatique (‑ 1,7 %) et des appareils ménagers (‑ 1,5 %) baissent également. À l’inverse, les prix des véhicules et de la papeterie et presse augmentent légèrement (+ 0,3 % dans les deux cas).

Encadré

Les contributions à l’inflation

Les pondérations de l’indice des prix à la consommation représentent la part des dépenses consacrées à chaque poste de consommation par les ménages mahorais.

Lorsque l’on prend en compte le poids des dépenses de consommation et l’évolution moyenne des prix d’un poste donné, on obtient la contribution du poste à l’inflation. Ainsi, les prix dans l’alimentation ont augmenté de 2,5 %. Compte tenu du poids de l’alimentation dans le panier de consommation des mahorais (de 26 %), l’alimentation a contribué positivement à hauteur de + 0,7 point à l’inflation annuelle globale en 2017.

Entre 2016 et 2017, les prix à Mayotte ont augmenté de 0, 4 %. Un panier de biens et services de 100 euros en 2016 coûte ainsi 100,4 euros en 2017.

Pour comprendre

Méthodologie

Cette publication présente l’évolution des moyennes annuelles des prix relevés par l’Insee tout au long de l’année dans le cadre de l’élaboration de l’indice des prix à la consommation. Ce dernier est publié mensuellement et relève les glissements annuels entre le mois en cours et le même mois de l’année précédente. Moyennes annuelles et glissements annuels sont donc des concepts différents : le premier s’appuie sur l’ensemble des prix d’une année et peut être comparé d’une année sur l’autre ; le second rapporte les prix d’un seul mois aux prix observés sur le même mois un an plus tôt.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur « Tableau de bord de la conjoncture à Mayotte »

Ali Hadhurami B., «  Les prix restent stables en 2015 », Insee Flash Mayotte n° 8, février 2015 ;

Ali Hadhurami B., «  Une inflation de 0,2 % en 2016 », Insee Flash Mayotte n° 44, janvier 2016.

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI