Les touristes français dynamisent la fréquentation hôtelièreSaison 2017

Antoine Dosse, Insee

En 2017, au cours des mois d’avril à septembre, les touristes ont passé 2,8 millions de nuitées dans les hôtels de Corse, soit une croissance de la fréquentation de 4 % sur un an, après + 3 % en 2016. Cette progression est due exclusivement aux touristes français. Les mois d’avril, mai et juin prennent de l’ampleur. La montée en gamme du parc ainsi que la bonne tenue du mois de septembre se confirment encore cette année.

Durant la période d’avril à septembre 2017, le nombre de nuitées passées dans les hôtels de Corse s'établit à 2,8 millions, soit une croissance de la fréquentation de 4 % sur un an. Celle-ci succède à une saison 2016 en hausse de 3 %.

Les touristes français, qui représentent les trois quarts des nuitées hôtelières, dynamisent la saison 2017. Leur fréquentation progresse de 8 % sur un an en raison d’une forte croissance du nombre d’arrivées (+ 9 %) (figure 1). En revanche, les touristes étrangers affichent une importante baisse de leurs nuitées (- 6 %). Ce recul doit cependant être relativisé car la clientèle étrangère retrouve le niveau de fréquentation des années 2011 à 2015 après une saison 2016 en forte hausse. La région attire surtout une clientèle venue d’Italie et d’Allemagne mais leur fréquentation diminue respectivement de 2 % et de 16 %. Les Suisses sont également moins nombreux. Seuls les Belges progressent cette saison (+ 3 %).

Figure 1Principales clientèles des hôtels de Corse en 2017 Cumul des nuitées d’avril à septembre et variation selon les catégories d'établissements

Principales clientèles des hôtels de Corse en 2017
Effectif Variation 2017/2016 (en %)
Totale Dans les 1 et 2 étoiles Dans les 3 étoiles Dans les 4 et 5 étoiles Dans les non classés
Nuitées françaises 2 089 808 8,2 7,8 16,4 10,2 4,7
Nuitées étrangères 757 706 -5,7 -8,2 -3,1 5,4 -16,6
dont : Italiens 141 808 -2,1
Allemands 124 492 -16,2
Belges 91 824 2,8
Suisses 88 045 -14,9
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Une croissance plus forte en avant et après saison

Tous les mois sans exception enregistrent une hausse de fréquentation par rapport à 2016, soutenue majoritairement par la présence des touristes français (figure 2).

L'avant-saison est particulièrement favorable avec une hausse globale des nuitées hôtelières de 6 % sur un an après une année 2016 en léger repli. La saison débute plus tôt avec un très bon mois d’avril. Les vacances de pâques des trois zones s’étant concentrées durant ce mois, le nombre de nuitées augmente de 25 %. Les bonnes conditions météorologiques et le calendrier, propice aux longs week-ends, favorisent la bonne tenue du mois de mai (+ 2 %),et de juin qui continue de progresser (+ 4 %).

Si le mois de juillet reste stable (+ 1 %), la fréquentation du mois d'août est en hausse de 4 %.

Figure 2Nuitées françaises et étrangères dans les hôtels de CorseAvril à septembre des années 2016 et 2017

Milliers de nuitées
Nuitées françaises et étrangères dans les hôtels de Corse
Nuitées françaises Nuitées étrangères Total
Avril 2016 131,1 27,4 158,5
Avril 2017 162,4 33,4 195,9
Mai 2016 272,7 96,2 368,9
Mai 2017 294,4 81,8 376,2
Juin 2016 336,2 136,5 472,7
Juin 2017 360,0 129,9 490,0
Juillet 2016 368,3 180,9 549,2
Juillet 2017 385,1 168,8 553,9
Août 2016 447,0 208,0 655,1
Août 2017 485,9 196,0 681,9
Septembre 2016 376,1 157,8 533,9
Septembre 2017 402,0 147,7 549,7
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 2Nuitées françaises et étrangères dans les hôtels de CorseAvril à septembre des années 2016 et 2017

Septembre continue à prendre de l’ampleur avec 550 000 nuitées hôtelières, soit une progression de 3 %. Au cours de ce mois, la clientèle française est, par ailleurs, toujours plus nombreuse qu’en juillet et le taux d'occupation des établissements dépasse les 80 % (figure 3).

Figure 3Evolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des hôtels de Corse en 2017

Milliers de chambres
Evolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des hôtels de Corse en 2017
Offre Occupation Taux d’occupation
Avril 231,9 109,9 47,4
Mai 368,6 204,6 55,5
Juin 366,9 263,3 71,8
Juillet 380,3 268,8 70,7
Août 383,1 320,5 83,7
Septembre 365,4 294,6 80,6
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 3Evolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des hôtels de Corse en 2017

Une hausse de fréquentation corrélée à la gamme des hôtels

D’avril à septembre cumulés, le taux d’occupation global des hôtels augmente par rapport à 2016. Cela s’explique par la hausse conjuguée du nombre de chambres occupées (+ 4 %) et de l’offre en chambre (+ 1 %).

La fréquentation reste globalement favorable à toutes les catégories d’établissements à l’exception des non-classés, en net repli (- 4 %). Les hôtels 4 et 5 étoiles bénéficient d’une hausse des nuitées de 9 % sur un an. Celle-ci résulte d’une transformation du parc, avec l’entrée de nouveaux établissements,et d’une offre en chambre plus conséquente (+ 10 %). Le taux d’occupation reste stable. C’est aussi la seule catégorie où la clientèle étrangère augmente (+ 5 %).Les hôtels 3 étoiles, qui concentrent plus de la moitié des nuitées de la saison, affichent une progression de leurs nuitées de 4,5 %. Celle-ci est due à l’accroissement du nombre d’arrivées (+ 10 %) plus qu'à un effet parc, l'offre en chambre augmentantplus modérément (+ 1,5 %). La montée en gamme du parc hôtelier corse se traduitaussi par une offre en chambre qui diminue dans les hôtels 1 et 2 étoiles et les hôtels non-classés.

La hausse de la fréquentation des hôtels s’étend à l’ensemble du territoire insulaire, excepté le bassin de Balagne (- 5 %) (figure 4).L'augmentation des nuitées hôtelières des bassins d’Ajaccio et de Bastia est due aux touristes français. Seul l’Extrême-Sud progresse aussi grâce à sa clientèle étrangère.

Figure 4Données synthétiques dans les bassins touristiques de Corse

  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

En 2017, la fréquentation touristique hôtelière augmente de 6 % en France métropolitaine. Elle rattrape ainsi son recul de 2016 (- 4 %), la Corse ayant observé des résultats en hausse. Sur le pourtour méditerranéen, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur gagne de la clientèle (+ 6 %) après une saison 2016 en baisse et l'Occitanie progresse légèrement (+ 1 %) (figure 5).

Figure 5Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les hôtels par régionAvril à septembre

%
Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les hôtels par région
Régions Evolution 2016 2017
44 Grand Est 6,2
75 Nouvelle-Aquitaine 2,8
84 Auvergne-Rhône-Alpes 1,8
27 Bourgogne-Franche-Comté 3,2
53 Bretagne 4,9
24 Centre-Val de Loire 3,4
94 Corse 4,1
11 Île-de-France 11,6
32 Hauts-de-France -0,5
28 Normandie 4,9
76 Occitanie 1,2
52 Pays de la Loire 1,2
93 Provence-Alpes-Côte d'Azur 6,0
France métropolitaine 5,7
  • Note : Evolution 2016/215 – Corse : + 3,0 % ; France métropolitaine : - 3,9 %
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 5Evolution des nuitées totales entre 2016 et 2017 dans les hôtels par régionAvril à septembre

Pour comprendre

Méthodologie

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l’Insee Corse et l’Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels et les campings

Définitions

Nuitées (fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement.

Arrivées (séjours) : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même établissement.

Taux d'occupation : chambres occupées rapportées au nombre de chambres offertes.

Touriste : visiteur qui passe au moins une nuit dans un hébergement pour un motif professionnel ou privé.

Pour en savoir plus